33 books for « Autographs; Manuscript... »Edit

Sort by
1 2 Next Exact page number ? OK

‎Anonyme‎

Reference : 40320

(1946)

‎Manuscrit : Journal de voyage anonyme d'une médecin de marine militaire [ Santé navale ], d'avril 1946 à novembre 1947 : Toulon, La Rochelle, Ferryville, Gozo, Port-Saïd, Djibouti, Abadan, Bombay, Goa, Singapour, Hong-Kong, etc... Avec de nombreuses détails piquants sur la vie dans la marine française au lendemain de la seconde guerre mondiale. Intéressant journal manuscrit évoquant fugacement la figure de Zinovi Peschkoff : 7 mai 1946 : "Impression de pagaille. Berge m'avait dit en passant par Bordeaux que Rochefort est trop demandé pour espérer l'avoir. D'après Aury, on pleure depuis un an pour avoir des médecins. Paponnet, complètement rond le jour où je vais le voir, se désintéresse de la question"... "Même impression à la Marine. Chipotages pour savoir qui a été le plus résistant, qui a sauvé La Rochelle. L'ambiance n'est pas au gaullisme. Cossé, Auger et les autres écoeurés : Paris les laisse tomber et ils ne pensent qu'à dégager pour partir à la colonie"... "Une note réconfortante : la position nette de l'Eglise pour le référendum...Malheureusement, ça semble avoir été limité au diocèse de La Rochelle. Grande Peur des biens pensants à l'occasion de ce vote. Les bourgeois en font dans leur culotte et se voient arrêtés pour le lendemain si le vote est oui. Ont-ils donc la conscience moins nette qu'ils veulent bien le dire ?". 4 juillet 1946 : "Je suis considéré comme légèrement aliéné de vouloir repartir en campagne après seulement trois mois de séjour en France" 29 juin : "Voyagé avec Le Calvé de Bandol à Toulon... Rencontré quelques copains. Toujours la même réflexion : "Quelle chance tu as ! Ah! si j'étais à ta place..." 4 juillet à Feryville : "Embarqué sur le Mékong ... Laïus rapide avec le Commandant (de Forton), jeune et semblant avoir de l'allant. Adopte le type homme d'affaires américain. C'est peut-être très bien, c'est peut-être une façade. Il faut attendre. Visite au secnd, L. V. Lesty, bon gros colosse assez philosophe qui casse pas mal de sucre sur le dos des médecins, en particulier de Briskine qui s'occupait du bateau jusqu'à mon arrivée. Je défends Briskine a prioi, sans savoir de quoi il s'agit, avec une telle mauvaise foi que Lesty ne peut s'empêcher d'en rire et on n'en parle plus". Les autres officiers : Tayne, Sirven (croix de lorraine", et I.M. Rossi, Lafon, sympathiques au 1er abord. 5 juillet : "le matin, visite officielle à Sidi Abdallah" (suit une liste de nom et de postes) "presque tous cherchant à dégager pour s'installer dans la région. Même conversation partout : prix du beurre, des petits pois et du pain, insuffisance des soldes...Si j'étais à votre place, etc... Bande de ronds de cuir !" .... 12 juillet : "Lu un article de Cortadellas retraçant l'histoire de la Mission Militaire de ChungKinq. Un peu optimiste mais bon pour la propagande". 21 juillet :"Vie végétative à Ferryville. Travail léger et irrégulier à l'hôpital. Je trapine péniblement les journées sans envie de lire ni de travailler. Vivement la fuite. Le 18, arrivée d Terrible. Je vais faire une bonne heure de blague avec Lemaire. Ecoeuré de la Marine, il a demandé à dégager. On lui a fait comprendre qu'à Diégo il aurait mieux fait de filer comme le Glorieux. C'est écoeurant." 22 juillet : "Embarqué la commission d'essais : 5 officiers et une quinzaine d'ouvriers. Rentré à Bizerte... Appareillage pour Bône". 1er août : "Arrivée à 800 en vue de Gozo. ... Ville pas bien belle et très démolie, certains quartiers entièrement rasés. .... Petites ruelles rappelant l'Espagne ... les vieilles fortifications ont assez grande allure" 3 août : "Toutes les dernières réparations faites à Ferryville sont à refaire : pompe d'épuisement, chambre froide, dégaussing. Paris nous a mis à la disposition des anglais, mais les anglais ne nous donnent aucune consigne, disant que nous ne dépendons pas d'eux pour la route. Nous devons seulement faire un ravitaillement Abdan-Singapour. Si le Pacha sait y faire, nous pouvons choisir l'itinéraire qui nous plaira". 9 août : "A 1200 rencontré une mine. Ecole à feu au mousquet et aux Hoerlicou. Mine coulée sans exploser à la deuxième passe". 11 août : "A 1600, cassé la barre à bras... une semaine de réparations à Port-Saïd". 12 août : "Arrivée à Port-Saïd. Envahissement inévitable de tous les commerçants qui sont à bord avant même que les manoeuvres de mouillage soient terminées". 13 août au Caire, chez l'attaché naval C.C. Challan de Sévin : "nous apprenons que Russes et Anglais sont prêts à se tabasser dans la région de Bassorah. On va peut-être arriver au bon moment". Puis à Ismaïlia, où ils rencontrent d'autres français : "Puis arrive un capitaine mauritien qui nous sort un ereintement en règle des Anglais. Comme il est en uniforme anglais, l'effet est assez curieux". 29 août 1946 : Arrivée à Djibouti ; 30 : "Pêche à la dynamite avec Sirven : 4 petits poissons et une belle suée à l'aviron". 11 septembre, arrivée à Abadan, puis le 3 octobre à Bombay : "Quelques troubles dans la ville indigène : échange de coups de poignard entre hindous et musulmans" 8 octobre: Retrouvons le Var sous l'Ile Grande à côté de Goa. ... Meynice est à Saïgon vec madame, à l'E.M. de d'Argenlieu ; 13 octobre : Le Consul, Jobez e sa femme déjeunent chez le commandant. Jobez était avec Lorrin sous-fifre de Coiffard à Tchungking en 1944. Constaté avec plaisir qu'il n'a pas changé d'avis. Ereintement de Pechkoff, ... et de la clique des Terres Rouges : De Langlade, Irribarne, Leonard, etc... 21 octobre : Arrivée à Singapour ... 23 novembre, 2e rotation : "La veille, on apprend de nouvelles insurrections à Haïphong et à Langson. Aucune précision."... 11 octobre 47 : Appareillage [ de Hong-Kong ] avec M Viaud, consul à Canton, Dr. Mosquin ralliant Pakhoï comme vice-consul et médecin de l'hôpital de la Mission catholique, un jeune grec de Canton qui va s'engager dans la Légion, deux ammanites provenant de l'entourage de Bao Daï".....‎

‎1 vol. in-4 reliure demi-basane raciné sous étui, répertoire médical offert par les Laboratoires Darrasse, 1944-1946, 30 pages manuscrites, le reste du répertoire est vierge‎


‎Intéressant journal manuscrit de 30 pages évoquant notamment (très fugacement) la figure de Zinovi Peschkoff : 7 mai 1946 : "Impression de pagaille. Berge m'avait dit en passant par Bordeaux que Rochefort est trop demandé pour espérer l'avoir. D'après Aury, on pleure depuis un an pour avoir des médecins. Paponnet, complètement rond le jour où je vais le voir, se désintéresse de la question"... "Même impression à la Marine. Chipotages pour savoir qui a été le plus résistant, qui a sauvé La Rochelle. L'ambiance n'est pas au gaullisme. Cossé, Auger et les autres écoeurés : Paris les laisse tomber et ils ne pensent qu'à dégager pour partir à la colonie"... "Une note réconfortante : la position nette de l'Eglise pour le référendum...Malheureusement, ça semble avoir été limité au diocèse de La Rochelle. Grande Peur des biens pensants à l'occasion de ce vote. Les bourgeois en font dans leur culotte et se voient arrêtés pour le lendemain si le vote est oui. Ont-ils donc la conscience moins nette qu'ils veulent bien le dire ?". 4 juillet 1946 : "Je suis considéré comme légèrement aliéné de vouloir repartir en campagne après seulement trois mois de séjour en France" 29 juin : "Voyagé avec Le Calvé de Bandol à Toulon... Rencontré quelques copains. Toujours la même réflexion : "Quelle chance tu as ! Ah! si j'étais à ta place..." 4 juillet à Feryville : "Embarqué sur le Mékong ... Laïus rapide avec le Commandant (de Forton), jeune et semblant avoir de l'allant. Adopte le type homme d'affaires américain. C'est peut-être très bien, c'est peut-être une façade. Il faut attendre. Visite au secnd, L. V. Lesty, bon gros colosse assez philosophe qui casse pas mal de sucre sur le dos des médecins, en particulier de Briskine qui s'occupait du bateau jusqu'à mon arrivée. Je défends Briskine a prioi, sans savoir de quoi il s'agit, avec une telle mauvaise foi que Lesty ne peut s'empêcher d'en rire et on n'en parle plus". Les autres officiers : Tayne, Sirven (croix de lorraine", et I.M. Rossi, Lafon, sympathiques au 1er abord. 5 juillet : "le matin, visite officielle à Sidi Abdallah" (suit une liste de nom et de postes) "presque tous cherchant à dégager pour s'installer dans la région. Même conversation partout : prix du beurre, des petits pois et du pain, insuffisance des soldes...Si j'étais à votre place, etc... Bande de ronds de cuir !" .... 12 juillet : "Lu un article de Cortadellas retraçant l'histoire de la Mission Militaire de ChungKinq. Un peu optimiste mais bon pour la propagande". 21 juillet :"Vie végétative à Ferryville. Travail léger et irrégulier à l'hôpital. Je trapine péniblement les journées sans envie de lire ni de travailler. Vivement la fuite. Le 18, arrivée d Terrible. Je vais faire une bonne heure de blague avec Lemaire. Ecoeuré de la Marine, il a demandé à dégager. On lui a fait comprendre qu'à Diégo il aurait mieux fait de filer comme le Glorieux. C'est écoeurant." 22 juillet : "Embarqué la commission d'essais : 5 officiers et une quinzaine d'ouvriers. Rentré à Bizerte... Appareillage pour Bône". 1er août : "Arrivée à 800 en vue de Gozo. ... Ville pas bien belle et très démolie, certains quartiers entièrement rasés. .... Petites ruelles rappelant l'Espagne ... les vieilles fortifications ont assez grande allure" 3 août : "Toutes les dernières réparations faites à Ferryville sont à refaire : pompe d'épuisement, chambre froide, dégaussing. Paris nous a mis à la disposition des anglais, mais les anglais ne nous donnent aucune consigne, disant que nous ne dépendons pas d'eux pour la route. Nous devons seulement faire un ravitaillement Abdan-Singapour. Si le Pacha sait y faire, nous pouvons choisir l'itinéraire qui nous plaira". 9 août : "A 1200 rencontré une mine. Ecole à feu au mousquet et aux Hoerlicou. Mine coulée sans exploser à la deuxième passe". 11 août : "A 1600, cassé la barre à bras... une semaine de réparations à Port-Saïd". 12 août : "Arrivée à Port-Saïd. Envahissement inévitable de tous les commerçants qui sont à bord avant même que les manoeuvres de mouillage soient terminées". 13 août au Caire, chez l'attaché naval C.C. Challan de Sévin : "nous apprenons que Russes et Anglais sont prêts à se tabasser dans la région de Bassorah. On va peut-être arriver au bon moment". Puis à Ismaïlia, où ils rencontrent d'autres français : "Puis arrive un capitaine mauritien qui nous sort un ereintement en règle des Anglais. Comme il est en uniforme anglais, l'effet est assez curieux". 29 août 1946 : Arrivée à Djibouti ; 30 : "Pêche à la dynamite avec Sirven : 4 petits poissons et une belle suée à l'aviron". 11 septembre, arrivée à Abadan, puis le 3 octobre à Bombay : "Quelques troubles dans la ville indigène : échange de coups de poignard entre hindous et musulmans" 8 octobre: Retrouvons le Var sous l'Ile Grande à côté de Goa. ... Meynice est à Saïgon vec madame, à l'E.M. de d'Argenlieu ; 13 octobre : Le Consul, Jobez e sa femme déjeunent chez le commandant. Jobez était avec Lorrin sous-fifre de Coiffard à Tchungking en 1944. Constaté avec plaisir qu'il n'a pas changé d'avis. Ereintement de Pechkoff, ... et de la clique des Terres Rouges : De Langlade, Irribarne, Leonard, etc... 21 octobre : Arrivée à Singapour ... 23 novembre, 2e rotation : "La veille, on apprend de nouvelles insurrections à Haïphong et à Langson. Aucune précision."... 11 octobre 47 : Appareillage [ de Hong-Kong ] avec M Viaud, consul à Canton, Dr. Mosquin ralliant Pakhoï comme vice-consul et médecin de l'hôpital de la Mission catholique, un jeune grec de Canton qui va s'engager dans la Légion, deux annamites provenant de l'entourage de Bao Daï".....‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR390.00

‎Anonyme ; [ BENOIST, E. ; VIRGILE ]‎

Reference : 30046

(1924)

‎[ Manuscrit inédit ] : Les Géorgiques de Virgile. Etude critique inédite du texte et du commentaire de E. Benoist (par un auteur anonyme) ‎

‎1 cahier manuscrit de IX-129 pp., circa 1924‎


‎L'auteur anonyme expose une étude critique inédite et approfondie du texte et du commentaire que E. Benoist avait donné des Géorgiques dans son édition de 1924. Dans un préambule, l'auteur anonyme du présent ce manuscrit expose l'esprit de son travail. Le manuscrit contient de nombreux repentirs (corrections à la plume ou pages contrecollées). Un manuscrit inédit d'un bon intérêt philologique (rel. frottée faible)‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR295.00

‎Anonyme ; [ LELONG-FERRAND Jacqueline ]‎

Reference : 55292

(1947)

‎Notes de cours manuscrites : Cours de Mécanique rationnelle. Mécanique du point. Cinématique (2 cahiers manuscrits)‎

‎2 cahiers d'écolier format in-8 manuscrit, circa 1946-1947‎


‎Intéressant ensemble des notes de cours, manuscrites, prises vers 1946-1947 par un étudiant girondin de la mathématicienne Jacqueline Lelong-Ferrand (1918-2014). Normalienne (Ulm), reçue première (avec Roger Apéry) à l'agrégation de mathématique en 1939, Jacqueline Lelong-Ferrand sera notamment chargée de cours à l'université de Bordeaux à partir de 1943. On joint trois coupures de presse (articles de Mme Lelong-Ferrand)‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR220.00

‎Anonyme ; [ PISOT, Charles ]‎

Reference : 55291

(1947)

‎Notes de cours manuscrites : Cours de Calcul des Probabilités [ 5 cahiers manuscrits circa 1947 ] On joint une L.A.S. de Charles Pisot datée du 14 novembre 1947‎

‎5 cahiers d'écolier format in-8 manuscrit, circa 1947‎


‎Intéressant ensemble des notes de cours, manuscrites, prises vers 1947 par un étudiant girondin du mathématicien français, normaline, major de l'agrégation en 1932 et futur spécialiste de la théorie des nombres Charles Pisot (1910-1984), alors jeune maître de conférences à l'Université de Bordeaux. Bon ensemble.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR350.00

‎BOSSCHERE, Jean de‎

Reference : 12918

(1936)

‎Lettre autographe signée datée du 23 décembre 1936 [ adressée à l'écrivain et érudit bordelais Armand Got ]‎

‎1 L.A.S. : 1 p. in-4, datée du 23 décembre 1936 : "Cher Monsieur, J'ai bien reçu votre demande de petits poèmes pour une anthologie destinée à des enfants de 4 à 10 ans. Que pensez-vous de très petites pièces, accompagnées de petites vignettes ? Si cela vous agréait, je pourrais vous en donner une ou même deux ; et je vous en ferais envoyer un ou deux autres : poèmes puérils de Jean Le Louët, avec vignettes de Nicolas du Plantier. Pour le reste, je ferai pour votre nouveau volume toute la réclame verbale qu'il me sera possible de faire".‎


‎Poète et romancier, dessinateur, illustrateur peintre, Jean de Bosschère (1878 - 1953) fut un des grand ami du poète Milosz. Intéressante L.A.S. ornée de la signature caractéristique de lJean de Bosschère.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR175.00

‎CHARASSON, Henriette‎

Reference : 19348

(1936)

‎Lettre autographe signée de Henriette Charasson : "Voici les sujets que je traite le plus souvent : "Le Coeur de la femme et la Poésie du Foyer" - "Le Vrai mariage d'amour et la littérature d'aujourd'hui, poésie et théâtre" - "La Féérie humaine ou les Sources de la Poésie" - "Les Poètes de l'Eucharistie et du Sacerdoce".‎

‎1 L.A.S. d'1 p. in-8 contrecollée sur une feuille A4, lettre datée du 25 août 1936 : "Ma Chère Camarade, Voici ma réponse. J'y joins un petit "curriculum vitae", pour votre présentation de l'auteur interrogé, et quelques extraits d'articles de journaux sur mes conférences, pour le cas où vous voudriez en citer un passage - ou les remettre à quelque organisateur de conférences de Bordeaux. J'ajoute, si cela vous intéresse pour votre article, que voici les sujets que je traite le plus souvent : "Le Coeur de la femme et la Poésie du Foyer" - "Le Vrai mariage d'amour et la littérature d'aujourd'hui, poésie et théâtre" - "La Féérie humaine ou les Sources de la Poésie" - "Les Poètes de l'Eucharistie et du Sacerdoce".‎


‎Bon état (contrecollée en tête sur une feuille A4)‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR95.00

‎CHARASSON, Henriette‎

Reference : 19349

(1936)

‎Lettre autographe signée de Henriette Charasson : "Le plus frappant de ma première conférence ? La Joie. En effet, c'était en janvier 1914, j'étais donc encore jeune, et cette première conférence j'avais l'honneur de la faire sur Paul Claudel"‎

‎1 L.A.S. de 2 pp. en 2 ff. in-8 contrecollée sur une feuille A4, s.d. (vers 1936) : "Chère Madame, 1° - Le plus frappant de ma première conférence ? La Joie. En effet, c'était en janvier 1914, j'étais donc encore jeune, et cette première conférence j'avais l'honneur de la faire sur Paul Claudel, grand poète pour qui j'éprouvais et j'éprouve encore une immense admiration, mais qui, alors, était souvent mal connu, et ce fut pour moi une joie indicible que de penser que je le révélais à une partie de mon auditoire, non seulement par mes propos mais par mes citations. 2° - Je ne me souviens pas d'avoir eu peur. Je ne suis pas sujette au trac, et comme mes conférences-récitals sont toujours sur des poètes, des poétesses, ou des sujets poétiques où j'ai à citer des auteurs lyriques, c'est toujours avec joie c'est toujours avec joie que je m'assois derrière le fameux tapis vert. Car c'est un vrai bonheur chaque fois que de faire partager à l'auditoire son propre enthousiasme et de le sentir peu à peu à l'unisson". ‎


‎Intéressante L.A.S. d'Henriette Charasson (contrecollée en tête sur une feuille A4)‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR75.00

‎CORNUAU, Pierre‎

Reference : 25521

(1944)

‎Bulletin d'autographes, en vente au prix marqués [ Lot de 71 bulletins, dont les premiers ]‎

‎Lot de 71 bulletins d'autographes par l'expert Pierre Cornuau, avec des manques jusqu'en 1959, n° 102, format in-4 dactylographiés. Liste des bulletins : n° 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 21, 22, 23, 24, 36, 37, 38, 39, 40, 41 (partiel : num. réf. 2367 à 2410), 43, 44, 45, 47, 48, 49, 50, 51, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 71 (partiel, du n° 220 au 274), 72, 74, 75, 76, 77, 81, 82, 85, 90, 91, 92, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 10, 101, 102, 103. La numérotation des autographes est généralement continue des bulletins 1 à 67 (dernier numéro : 3444 ), puis reprend à partir du bulletin n° 68 (jusqu'au n° 2500 de juin 1959)‎


‎Prix du lot pour cet ensemble peu courant (prix en l'état).Pierre Cornuau, avait succédé à son père Paul à la tête de la librairie Cornuau, alors située au 89 Richelieu, à Paris. A partir de 1924, il en transféra les locaux rue Laffitte. Expert en autographes, à partir de la fin de la Seconde Guerre, Pierre Cornuau proposa à sa clientèle ces catalogues mensuels. Chaque pièce mises en vente y est birèvement décrite, avec l'indication de son prix.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR125.00

‎DE LA BATUT, Pierre‎

Reference : 44477

(1904)

‎[ Remarquable lot de 10 cahiers manuscrits autographes : Journaux intimes, Poèmes et Notes de romans ] I : Cahier de 70 feuillets contenant : Fragments de Journal (1905). Evocation des cousins Hons-Ollivier, de la Tante Zoé, la danseuse Zambelli. Notes de Voyages Biarritz et pays basque (1906). Lou Revenir. Moeurs et Coutumes du Périgord. Nombreux récit, contes et poèmes dont "A Madame Sarah Bernhardt, pour lui demander un autographe sur une de ses photographies". Bagnères de Luchon. Deux excursions. Au gouffre d'enfer. Au port de Venasque et au pic de Sauvegarde. Portraits : Maurice Donnay. Edmond Rostand. Flers et Caillavet. Octave Mirbeau. Jules Bois. André Rivoire. Jean Richepin. Abel Hermant. Paul Hervieu. Eugène Brieux. Henry Bernstein. Alfred Capus. 1909. L'aéroplanomanie - II : Cahier de 50 feuillets : Notes et arguments de romans (1909-1933) ; III : Cahiers de 50 feuillets dont la moitié manuscrits. Recueil de poésies dont un "A Jean Balde", ou "L'Agenais" (1922-1931) ; IV : Cahiers de 50 feuillets dont une trentaine manuscrits. Recueil de poésies intitulé "Chansons pour ses yeux" (1910-1912) ; V : Cahiers d'environ 60 feuillets "Prose et poésies mêlées". Sur la mariage de ma cousine Andrée. Tsoushima. etc... (1905-1906) ; VI : Cahiers de 50 feuillets manuscrits. Premiers Rêves. Poèmes (1904-1906) ; VII : Cahiers de 50 feuillets manuscrits. Poèmes (1904-1909) ; VIII : Cahier dont 12 ff. sont manuscrits : Voyage aux Pyrénnés (sic) ; IX : Cahiers de 50 feuillets manuscrits. Poèmes 1912-1919 ; X : Cahiers de 50 feuillets manuscrits ayant pour Titre "Jean Dentu" [pseudonyme de Pierre de La Batut ] Carnet de notes de romans.‎

‎10 cahiers d'écoliers dont 1 cartonné et 9 brochés, 1904-1940 : I : Cahier de 70 feuillets contenant : Fragments de Journal (1905). Evocation des cousins Hons-Ollivier, de la Tante Zoé, la danseuse Zambelli. Notes de Voyages Biarritz et pays basque (1906). Lou Revenir. Moeurs et Coutumes du Périgord. Nombreux récit, contes et poèmes dont "A Madame Sarah Bernhardt, pour lui demander un autographe sur une de ses photographies". Bagnères de Luchon. Deux excursions. Au gouffre d'enfer. Au port de Venasque et au pic de Sauvegarde. Portraits : Maurice Donnay. Edmond Rostand. Flers et Caillavet. Octave Mirbeau. Jules Bois. André Rivoire. Jean Richepin. Abel Hermant. Paul Hervieu. Eugène Brieux. Henry Bernstein. Alfred Capus. 1909. L'aéroplanomanie - II : Cahier de 50 feuillets : Notes et arguments de romans (1909-1933) ; III : Cahiers de 50 feuillets dont la moitié manuscrits. Recueil de poésies dont un "A Jean Balde", ou "L'Agenais" (1922-1931) ; IV : Cahiers de 50 feuillets dont une trentaine manuscrits. Recueil de poésies intitulé "Chansons pour ses yeux" (1910-1912) ; V : Cahiers d'environ 60 feuillets "Prose et poésies mêlées". Sur la mariage de ma cousine Andrée. Tsoushima. etc... (1905-1906) ; VI : Cahiers de 50 feuillets manuscrits. Premiers Rêves. Poèmes (1904-1906) ; VII : Cahiers de 50 feuillets manuscrits. Poèmes (1904-1909) ; VIII : Cahier dont 12 ff. sont manuscrits : Voyage aux Pyrénnés (sic) ; IX : Cahiers de 50 feuillets manuscrits. Poèmes 1912-1919 ; X : Cahiers de 50 feuillets manuscrits ayant pour Titre "Jean Dentu" [pseudonyme de Pierre de La Batut ] Carnet de notes de romans.‎


‎Important lot de 10 cahiers (plus de 850 pages) de notes autographes ( dont nous n'avons donné qu'un aperçu très succinct) rédigées par l'écrivain d'origine périgourdine Pierre de La Batut. Prix dut lot, non séparable. ‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR1,450.00

‎DE LA BATUT, Pierre ; [ LECONTE, Georges ]‎

Reference : 44478

(1944)

‎La Fille aux Diables [ Tapuscrit enrichi de très nombreuses corrections autographes. On joint une Lettre signée adressée à l'auteur par Georges Leconte, Président de la Société des gens de Lettres : ] "15 décembre 1944. Monsieur et Cher Confrère. Votre roman "la Fille aux diables" a deux originalités : celle du sujet, celle de la forme. Sujet émouvant : car nos coeurs battent toujours un peu plus vite dès qu'il s'agit des Vosgiens, de leurs calamités, des ressources de leur endurance, de leur fidélité. Vous avez traité votre sujet, je dirais presque, en vitrail, à cause des couleurs chatoyantes et profondes de votre style. Mais il serait plus juste de dire que vous l'avez traité en légende, car nous croyons pénétrer dans une légende dorée"... [ Avec : ] Prospectus NRF pour "La Fille aux diables" : "On sait que, dès les premières heures des hostilités, des villages entiers de la zone frontière furent vidés de leurs habitants, ceux-ci étant envoyés vers les départements de l'intérieur. On put, à ce sujet, parler "d'exil", car, encore qu'ils n'aient pas quitté le sol de France, ces Lorrains et ces Alsaciens brusquement transplantés dans le midi durent s'adapter [ ... ] Pierre de La Batut a symbolisé cetteétrange aventure dans l'attachante histoire de cette Elsa Schwartz et de sa mère Catherine, du bourg de Lokenheim, que le hasard a conduites dans un petit village de la Doirdogne" ‎

‎1 tapuscrit de 127 pp., avec très nombreuses corrections autographes de l'auteur, s.d. (circa 1944) On joint une Lettre signée de Georges Leconte, Président de la Société des gens de Lettres : ] "15 décembre 1944. Monsieur et Cher Confrère. Votre roman "la Fille aux diables" a deux originalités : celle du sujet, celle de la forme. Sujet émouvant : car nos coeurs battent toujours un peu plus vite dès qu'il s'agit des Vosgiens, de leurs calamités, des ressources de leur endurance, de leur fidélité. Vous avez traité votre sujet, je dirais presque, en vitrail, à cause des couleurs chatoyantes et profondes de votre style. Mais il serait plus juste de dire que vous l'avez traité en légende, car nous croyons pénétrer dans une légende dorée"... Avec : ] Prospectus NRF pour "La Fille aux diables" : "On sait que, dès les premières heures des hostilités, des villages entiers de la zone frontière furent vidés de leurs habitants, ceux-ci étant envoyés vers les départements de l'intérieur. On put, à ce sujet, parler "d'exil", car, encore qu'ils n'aient pas quitté le sol de France, ces Lorrains et ces Alsaciens brusquement transplantés dans le midi durent s'adapter [ ... ] Pierre de La Batut a symbolisé cetteétrange aventure dans l'attachante histoire de cette Elsa Schwartz et de sa mère Catherine, du bourg de Lokenheim, que le hasard a conduites dans un petit village de la Doirdogne" ‎


‎Rare exemplaire de ce tapuscrit abondamment corrigé par le romancier bergeracois Pierre de La Batut. "La Fille aux diables" romance l'épreuve des alsaciens de 1939-1940 réfugiés dans le Périgord. Il s'agit d'un des tous meilleurs romans de l'auteur , et l'on songe à ce courrier de Jean Paulhan adressé à l'auteur : "La Fille aux diables m'a intéressé, et j'attendrai impatiemment la deuxième version promise". L'ouvrage fut publié chez Gallimard en 1944.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR550.00

‎DE LA BATUT, Pierre ; PAULHAN, Jean ; SUPERVIELLE, Jules ; COPEAU, Jacques ; GARRICK, Yvonne ; ACHARD, Paul ; DAYOT, Armand ; DEKOBRA, Maurice ; ANTOINE, André ; FOLEY, Charles ; SERVAIS, Jean ; BIRABEAU, André ; JOINARD, Achille ; ARMORY ; SARMENT, Jean ; GILLET, Louis ; MAURRAS, Charles‎

Reference : 44475

(1914)

‎[ Lot de courriers d'intérêt littéraire dont nombreuses lettres autographes signées adressées ou relatifs à l'écrivain Pierre de La Batut dont : ] Jean Paulhan : L.S. (non datée) : "Merci de votre lettre et des deux manuscrits. La Fille aux diables m'a intéressé, et j'attendrai impatiemment la deuxième version promise. Pour l'homme d'affaires, vous avouerai-je, si les changements de composition me semblent heureux, que je ne suis pas sans regrtetter le ton de la première version". - Jacques Copeau (21 février 1941 : "Je n'ai pas le souvenir d'avoir jamais eu sous les yeux l'ouvrage dont vous me parlez. [ ...] ) - Jules Supervielle, 2 L.A.S. (à Pierre puis à son fils : ) "24 janvier 1949 : J'ai gardé un excellent souvenir de votre père qui était en effet un de mes bons amis. Mais je n'ai jamais écrit de préface [ ...]) - Achille Joinard, Président de La Rose Blanche, Directeur du Mousquetaire (LAS sur carte de visite, recommandation de Pierre de la Batut au Général Rebillot) - Plusieurs prospectus de pièces de théatre de Pierre de La Batut, un bulletin de déclaration à la SACD - Paul Achard : 2 LAS (... il est convenu que vous me donnez une option d'un an pour céder à une maison de production cinématographique [ ...] les droits d'adaptation de votre roman L'homme d'Affaires) - Yvonne Garrick : 2 LAS (On m'offre un rôle dans la pièce qu'on monte de suite à l'Oeuvre mais il n'y a qu'une scène avec Fresnay, croyez(vous que je doive accepter ? Moreno s'est bien rendu célèbre avec 1 scène !" - Courrier de la Société des Gens de Lettres ("Pourriez-vous joindre au portrait un autographe d'Edouard Dentu) - Armand Dayot (2 L.A.S.) - Plusieurs courriers de Journaux et Maisons d'Edition (NRF, Echo de Paris, J. Dupuis et Cie, Art et Connaissance ) - Jean Servais : 3 LAS (il sollicite auprès de Pierre de La Batut puis auprès de son fils leur accord pour une adaptation cinémétographique du roman "Le Consentement" - André Birabeau : 2 L.S. à Francis de La Batut : "Les héritiers de René Boylseve vienne d'autoriser un musicien et un librettiste à tirer une opérette de "La leçon d'Amour dans un Parc". J'ai obtenu que la comédie que votre père et moi avions faite autrefois [ ...] soit utilisée pour cette adaptation musicale". (on joint une LAS de Gérard Failly exécuteur testamentaire de René Boylesve) - André Antoine : 1 L.S. (13 juillet 1913 : sur une pièce passant au comité de lecture du Théatre National de l'Odéon) - Pierre de La Batut : Contrat sur papier timbré signé avec le directeur du Théâtre de Verdun du Pré Catelan, 18 avril 1914. - Albert Pestour, rédacteur en chef du "Salut National" : "28 janvier 1930 [...] M. de Choiseul a eu peu d'un procès [ ...] j'ai tripoté votre texte au galop, car l'heure pressait [ ...] - Armory, L.S. 1941 - Jean Sarment, 1 L.A.S. et 1 L.S. (1939) - Charles Foley, 1 L.A.S. 1925 - Louis Gillet, 1 L.A.S. (16 août 1934) - Charles Maurras, 1 L.S. à en-tête de l'Action Française ( 5 mars 1938)‎

‎Ensemble de plus de 40 pièces, entre 1914 et 1951 dont : Jean Paulhan : L.S. (non datée) : "Merci de votre lettre et des deux manuscrits. La Fille aux diables m'a intéressé, et j'attendrai impatiemment la deuxième version promise. Pour l'homme d'affaires, vous avouerai-je, si les changements de composition me semblent heureux, que je ne suis pas sans regrtetter le ton de la première version". - Jacques Copeau (21 février 1941 : "Je n'ai pas le souvenir d'avoir jamais eu sous les yeux l'ouvrage dont vous me parlez. [ ...] ) - Jules Supervielle, 2 L.A.S. (à Pierre puis à son fils : ) "24 janvier 1949 : J'ai gardé un excellent souvenir de votre père qui était en effet un de mes bons amis. Mais je n'ai jamais écrit de préface [ ...]) - Achille Joinard, Président de La Rose Blanche, Directeur du Mousquetaire (LAS sur carte de visite, recommandation de Pierre de la Batut au Général Rebillot) - Plusieurs prospectus de pièces de théatre de Pierre de La Batut, un bulletin de déclaration à la SACD - Paul Achard : 2 LAS (... il est convenu que vous me donnez une option d'un an pour céder à une maison de production cinématographique [ ...] les droits d'adaptation de votre roman L'homme d'Affaires) - Yvonne Garrick : 2 LAS (On m'offre un rôle dans la pièce qu'on monte de suite à l'Oeuvre mais il n'y a qu'une scène avec Fresnay, croyez(vous que je doive accepter ? Moreno s'est bien rendu célèbre avec 1 scène !" - Courrier de la Société des Gens de Lettres ("Pourriez-vous joindre au portrait un autographe d'Edouard Dentu) - Armand Dayot (2 L.A.S.) - Plusieurs courriers de Journaux et Maisons d'Edition (NRF, Echo de Paris, J. Dupuis et Cie, Art et Connaissance ) - Jean Servais : 3 LAS (il sollicite auprès de Pierre de La Batut puis auprès de son fils leur accord pour une adaptation cinémétographique du roman "Le Consentement" - André Birabeau : 2 L.S. à Francis de La Batut : "Les héritiers de René Boylseve vienne d'autoriser un musicien et un librettiste à tirer une opérette de "La leçon d'Amour dans un Parc". J'ai obtenu que la comédie que votre père et moi avions faite autrefois [ ...] soit utilisée pour cette adaptation musicale". (on joint une LAS de Gérard Failly exécuteur testamentaire de René Boylesve) - André Antoine : 1 L.S. (13 juillet 1913 : sur une pièce passant au comité de lecture du Théatre National de l'Odéon) - Pierre de La Batut : Contrat sur papier timbré signé avec le directeur du Théâtre de Verdun du Pré Catelan, 18 avril 1914. - Albert Pestour, rédacteur en chef du "Salut National" : "28 janvier 1930 [...] M. de Choiseul a eu peu d'un procès [ ...] j'ai tripoté votre texte au galop, car l'heure pressait [ ...] - Armory, L.S. 1941 - Jean Sarment, 1 L.A.S. et 1 L.S. (1939) - Charles Foley, 1 L.A.S. 1925 - Louis Gillet, 1 L.A.S. (16 août 1934) - Charles Maurras, 1 L.S. à en-tête de l'Action Française ( 5 mars 1938)‎


‎Intéressant lot d'archives familiales réunissant courriers autographes de personnalités littéraires et documents d'intérêt littéraire adressés à Pierre de la Batut (ou relatif à lui et adressés à son fils). On croise dans ces courriers quelques pseudonymes de l'écrivain : Pierre Tantare et Jean Dentu (du nom de sa mère, Jeanne Dentu, fille de l'éditeur Edouard Dentu).‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR500.00

‎FORT, Paul‎

Reference : 12921

(1958)

‎2 Lettres autographes signées du poète Paul Fort [adressée à l'écrivain et érudit bordelais Armand Got] : "Cancer à la gorge que l'on refoule grâce aux "rayons cobalt" qui vous laisse un feu d'enfer dans la bouche. L'enfer du dentier ! Mais je veux vivre. Qui m'assure qu'il y aura des étoiles au-dessus des étoiles ? "‎

‎1 L.A.S. d'une page in-8, datée du 14 avril 1958 : "Entendu, bien cher ami : laissez pour titre le seul mot Berceuse. Et n'oubliez pas "référence" - because Flammarion. Suis encore alité. Cancer à la gorge que l'on refoule grâce aux "rayons cobalt" qui vous laisse un feu d'enfer dans la bouche. L'enfer du dentier ! Mais je veux vivre. Qui m'assure qu'il y aura des étoiles au-dessus des étoiles ? Sur terre il y a votre amitié !" - joint, contrecollé avec la première lettre sur 1 feuille découpée, 1 L.A.S. sur une petite carte, datée du 5 avril 1958 : "Vers Armand Got. S'il veut bien ébruiter... (je me cache derrière mes paupières). Affectueux souvenir de vieux trouvère". Nous joignons les deux enveloppes.‎


‎2 L.A.S. du poète Paul Fort, dont l'une extrêmement émouvante, dans laquelle il évoque la maladie qui le ronge et l'emportera deux ans plus tard.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR240.00

‎ Georges Normandy ‎

Reference : AMO-754

(1912)

‎Manuscrit autographe et documents divers à la gloire de Jean Lorrain érigé à Fécamp‎

‎MANUSCRIT AUTOGRAPHE DE GEORGES NORMANDY INTITULE : LA GLOIRE DE JEAN LORRAIN. 13 feuillets 29 x 21 cm. Nombreuses corrections, ajouts par collages. Encre violette majoritairement (quelques passages à l'encre noire). Le premier feuillet porte en haut à gauche le tampon à l'encre rouge de l'adresse de Georges Normandy à Eaubonne. s.d. [1912] - inauguration du monument à la gloire de Jean Lorrain [fécamp]. "Artiste sincère, jusqu'à heurter de front tous les mensonges qui rendent possible les rapports sociaux, de son vivant Jean Lorrain n'eut pas de pire ennemi que lui-même. [...] Son oeuvre est si débordante de vie qu'elle a pu se défendre toute seule contre l'oubli. [...] Or, six ans après sa disparition, Jean Lorrain avait son monument en place publique. Jamais ses livres n'ont cessé d'être réédités. La plupart de ses inédits ont été accueillis avec faveur et les éditions de luxe se succèdent sans arrêt. [...] Texte du discours prononcé à Fécamp le 28 juillet 1912 lors de l'inauguration du monument à la gloire de Jean Lorrain à Fécamp. Les discours des personnalité se succédèrent ce jour là. Georges Normandy fut le dernier à prendre la parole pour clore la cérémonie. Georges Normandy donne à la suite trois lettres inédites, toutes trois dans un genre différent. La première des trois lettres adressée à Jérome Doucet (Jean Lorrain qui vient de perdre un procès, las de Paris, où il a mené, depuis ses débuts, un train d'enfer, s'est fixé à Nice) ; La seconde lettre donnée par G. Normandy est adressée à une belle dame de ses amies (3 février 1904) ; enfin la troisième lettre reproduite est adressée à une dame titrée et millionnaire (qui avait l'ambition d'épouser Jean Lorrain ... 17 mai 1906, à Nice). On joint en annexe quelques documents administratifs relatifs à l'érection du monument à la gloire de Jean Lorrain à Fécamp (délibération du conseil municipal de la ville en date du 22 octobre 1906), avec le détail du comité pour la mise en oeuvre de ce monument (2 pages dactylographiées). Une note de 2 pages dactylographiées de la commission de l'intérieur et des finances de la ville de Fécamp (26 novembre 1906). Très intéressant devis chiffré pour la construction du monument avec le détail des sommes et une note signée du statuaire Alphonse Saladin (petit manque de papier au bas du feuillet avec perte d'un mot). Etui moderne plein papier marbré, dos toilé noir, titrage or au dos (Ateliers Laurenchet - non signé). Parfait état. Très belle facture de l'ensemble. Georges Normandy (1882-1946), de son vrai nom Georges Charles Segaut, également natif de Fécamp, grand admirateur de l'auteur de Monsieur de Phocas, est celui qui a propagé l'oeuvre de Jean Lorrain et largement contribué à écrire son histoire voire sa "légende". ENSEMBLE UNIQUE.‎


Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR650.00

‎GOSSET, Edouard ; [ DE BUXEUIL, René ]‎

Reference : 51105

(1935)

‎Lot de 28 feuillets manuscrits de partitions musicales : La Saison des Folies (Batterie, Batterie, Flûte, Clarinette, 1er Violon) - Définitions (Flûte, 2e Violon, Alto, Clarinette Si, 1er Violon, Conducteur Chef) - Mes Trois Amoureux (Clarinette, Flûte, 2e Violon, Alto, 1er Violon - C'est la Fille du Moulin (Flûte, Clarinette en La, Pistons, Trombone, Batterie, Violoncelle, Contrebasse, 1er Violon, 1er Violon - Ma Petite Line (Clarinette, Flûte, 1er Violon)‎

‎28 feuillets manuscrits, avec cachet d'Edouard Gosset, "Compositeur de Musique, Pianiste, Chef d'Orchestre 68 Boulevard de l'Hôpital, Paris", s.d. [ circa 1935 ]‎


‎Une partition et les chemises portent le nom de Marthe Merys, qui chanta notamment au cabaret l'ABC avant-guerre. Edouard Gosset (mort en 1951) fut l'auteur de nombreuses chansons de cabaret. Bon ensemble. Sur le conducteur chef de "Définitions" il est inscrit : "Paroles de : Suzanne Barbou, Musique de : René de Buxeuil"‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR290.00

‎GUIREC, Jean‎

Reference : 19356

(1975)

‎Lettre autographe signée de l'écrivain Jean Guirec (romancier et journaliste)‎

‎1 L.A.S. de 2 pp. in-4, datée du 28 avril 1975 ; il accepte avec joie ("vous savez tout ce qui m'attache à Bordeaux") la présidence d'honneur de la remise des prix de la Société des Ecrivains des Provinces françaises, mais regrette de ne pouvoir être présent. ‎


‎L.A.S. de l'écrivain Jean Guirec.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR115.00

‎[Phases] - ‎ ‎JAGUER, Edouard‎

Reference : 39707

(1968)

‎Longue lettre signée d'Edouard Jaguer datée du 2 novembre 1968. Il y évoque les relations de la médecine et de la psychiatrie au mouvement surréaliste. On joint : Phases [ Catalogue de la première Exposition consacrée au mouvement Phases au musée d'Ixelles du 18-10 au 15-11-1964 ]‎

‎L.S. dactylographiée de 4 feuillets in-4, 1968, et 1 brochure in-8 carré br., 32 ff. avec 2 prospectus joints‎


‎Bon état pour cette intéressante lettre d'un des meilleurs connaisseurs (et acteur) du surréalisme.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR400.00

‎LOT, Fernand‎

Reference : 19364

(1941)

‎Belle lettre autographe signée de Fernand Lot : "Autres auteurs de haï-kaï : Jean Paulhan, Jean-Richard Bloch, Paul Eluard, Jules Romains. Peut-être pourriez-vous écrire à Julien Vocance de ma part ?"‎

‎1 L.A.S. d'1 p. in-4, datée de Paris, 7 octobre 1941 : "Madame, Je vous remercie de votre aimable lettre. Voici quelques renseignements qui vous seront peut-être utiles. J'ai publié dans la Muse Française du 15 janvier 1932 [... ] une étude sur le Haï-Kaï. Il y est fait allusion notamment aux Haï-Kaï d'Occident d'André Suarès, aux règles prosodiques formulées par Benjamin Crémieux, aux Cristaux de Carlos Larronde, ) Marc-Adolphe Guégan (Trois petits tours et puis s'en vont...), à René Maublanc, etc. Autres auteurs de haï-kaï : Jean Paulhan, Jean-Richard Bloch, Paul Eluard, Jules Romains. Peut-être pourriez-vous écrire à Julien Vocance de ma part ? [etc... ]"‎


‎Intéressante L.A.S. du savant écrivain et essayiste Fernand Lot, adressé à la journaliste Luce Doll (pseudonyme de Francine Ollivier), qui avait publié en 1936 une des premières études de référence sur le haï-kaï français : "Regards haï-kaï". ‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR75.00

‎LOT, Fernand‎

Reference : 19365

(1941)

‎Belle lettre autographe signée de Fernand Lot : "Encore un nom à qui je pense : celui de Mme Kikou Yamata ... elle présenta naguère à quelques poètes - parmi lesquels se trouvaient Pierre Guéguen, T. Derême et Supervielle - le grand maître actuel de l'haï-kaï, Takahama Kyoshi"‎

‎1 L.A.S. d'1 p. in-4, datée de Paris, 23 octobre 1941 : "Madame, Je vous remercie de votre aimable lettre. Voici l'adresse de René Maublanc [... ] Je vous souhaite bons succès, bonnes trouvailles dans vos recherches, qui sont en effet bien captivantes. Encore un nom à qui je pense : celui de Mme Kikou Yamata, 10 rue Henri Duchêne (15e). Japonaise de langue française, elle présenta naguère à quelques poètes - parmi lesquels se trouvaient Pierre Guéguen, T. Derême et Supervielle - le grand maître actuel de l'haï-kaï, Takahama Kyoshi"‎


‎Intéressante L.A.S. du savant écrivain et essayiste Fernand Lot, adressé à la journaliste Luce Doll (pseudonyme de Francine Ollivier), qui avait publié en 1936 une des premières études de référence sur le haï-kaï français : "Regards haï-kaï". ‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR75.00

‎MIRANDE, Raymond‎

Reference : 19372

(1963)

‎1 Lettre autographe signée du poète et émailleur bordelais Raymond Mirande.‎

‎1 L.A.S. d'1 p. in-4, datée du 14 janvier 1963 ; il félicite Armand Got de l'envoi de sa plaquette.‎


‎L.A.S. de Raymond Mirande, adressée à l'écrivain et érudit bordelais Armand Got. ‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR95.00

‎NORGE, Geo‎

Reference : 19357

(1963)

‎Belle Lettre autographe signée de l'écrivain Géo Norge : ""Ce salut bien vibrant à Armand Got et ce bien vives félicitations pour ce délicieux bestiaire auquel j'ai pris liesse et délectation. Humour et gravité font bon ménage ! "‎

‎1 L.A.S. d'1 p. in-8, "calligraphiée" en rouge et bleu, adressée à l'écrivain et érudit bordelais Armand Got (enveloppe jointe) : "Ce salut bien vibrant à Armand Got et ce bien vives félicitations pour ce délicieux bestiaire auquel j'ai pris liesse et délectation. Humour et gravité font bon ménage ! Un merci très chaleureux de Norge. 16 février 1963"‎


‎Belle lettre de l'humoriste doux amer et poète narquois Géo Norge.‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR150.00

‎PAULHAN, Jean‎

Reference : 12926

(1941)

‎Lettre signée datée du 8 décembre 1941 [adressée à la journaliste et écrivain bordelaise Luce Doll ] : "Oui, c'est bien P. L. Couchoud avec son Fil de l'eau qui a été le premier haïjin français. "‎

‎1 L. dactylographiée signée de 1 p. in-8 , avec l'enveloppe jointe. : "Mademoiselle, Je vous donne bien volontiers l'autorisation que vous souhaitez. Oui, c'est bien P. L. Couchoud avec son Fil de l'eau qui a été le premier haïjin français. Lui avez-vous écrit (9 ter Boulevard du Montparnasse) ? Je crois qu'il vous répondrait très volontiers ; et sur le genre de haï-kaï, lui seul a qualité pour vous répondre. Quant à René Maublanc, vous pouvez lui écrire au lycée Henri IV (23 rue Clovis, Paris Ve) où il est professeur".‎


‎Intéressante lettre signée de Jean Paulhan, dans laquelle il reconnaît à Paul Louis Couchoud le statut de "premier haï jin français". La lettre est adressée à la journaliste Luce Doll (pseudonyme de Francine Ollivier), qui avait publié en 1936 une des premières études de référence sur le haï-kaï français : "Regards haï-kaï". ‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR240.00

‎RHEIMS, Maurice‎

Reference : 50665

(1960)

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR150.00

‎[s.n.] - ‎ ‎ROUGERIE, René‎

Reference : 54681

(1969)

‎Poèmes [ Exemplaire manuscrit unique réalisé pour le Docteur Suffran - Fait à Talence au printemps 1969 ]‎

‎1 vol. in-8 br., Talence, 1969, 10 ff.‎


‎Très beau livret manuscrit, exemplaire unique réalisé à l'attention de l'écrivain bordelais Michel Suffran. Le recueil propose 7 poèmes, illustrés pour 5 d'entre eux en regard d'un beau dessin (dont deux en couleurs) par René Rougerie. Le dernier poème est un éloge de Raymond Mirand : "Sur une Exposition / Mirande ! Mille feux ! Mille éclats ! Mal aimés / Ces prophètes vêtus d'ondoyantes lumières / Tous ces ors parcourus par d'autres vergétures / [ ... ] et mon Emoi pareil Mirande mon ami". L'écrivain bordelais René Rougerie est l'auteur de nombreuses oeuvres artistiques, poétiques ou historiques (voir son "Histoire de Caudéran").‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR350.00

‎RUEFF, Jacques‎

Reference : 52751

(1975)

‎Lettre autographe de Jacques Rueff, répondant à un courrier du Professeur Georges-Henri Bousquet, probablement à propos d'une éventuelle réédition de son ouvrage publié en 1927 "Théorie des Phénomènes Monétaires".‎

‎10 pages en 5 feuillets manuscrits format A4, rédigés recto-verso, circa 29 lignes par pages ; on joint 2 pages dactylographiées (copies des questions), sans date (circa 1975 ?). Les documents ne sont pas signés.‎


‎Passionnante lettre autographe (non signée) de Jacques Rueff, qui répond à 14 questions (jointes) posées par le Professeur Georges-Henri Bousquet, manifestement dans la perspective de la révision de la "Théorie des Phénomènes Monétaires" parue en 1927. Jacques Rueff (1896-1978), le grand économiste, théoricien autant que praticien de la monnaie, évoque de nombreux personnages dans son long courrier. Tout d'abord Chait, auquel il doit "la conception même de ce réseau de filières, qui unit toutes les activités les unes aux autres", et qui explicita cela géométriquement, "au point d'en exprimer mathématiquement le fonctionnement, en osant un calcul d'ensemble dont l'audace (ou le courage) me paraît aussi grande que celle de Walras"[ ... ] "Léontief a fait quelque chose d'analogue, postérieurement sauf erreur, mais le travail de Chait me paraît plus parlant, plus mécanique, eût dit Walras. Chait n'a pas nettement précisé la consistance de ses flux, qui sont à mon sens des flux de biens ; j'y ai ajouté l'idée qu'il faut concevoir un second réseau, des flux de monnaie, calqué sur l'autre"". Il évoque les "Institutes" de son correspondant (il s'agit des "Institutes de Science Economique" du professeur Bousquet). Jacques Rueff reconnaît ensuite qu'une "circulation de biens peut, soit faire naître un droit, soit éteindre une obligation. Ce n'est pas là une simple observation méticuleuse ; elle détecte une idée inconsciente de moi, savoir, que des deux réseaux, celui des biens et celui de la monnaie, c'est le premier qui a l'initiative"Il continue sur la troisième question : "Fasciné par mon effort d'analyse de l'épargne, j'ai en effet oublié la dilapidation" [ ... ] "Car le désinvestissement a souvent un rôle essentiel, notamment pour les virages de la production : par exemple on peut transformer un chateau en usine en n'entretenant pas le premier et employant à construire l'usine le montant non dépensé des frais d'entretien : on dilapide (au sens étymologique) le château pour réaliser l'usine ; pour un peu, on emploierait les moellons du château à construire l'usine. Je crois qu'on pourrait tirer de là toutes une théorie (avec calcul) de la vitesse possible de changement d'orientation des investissements - problème bien actuel dans la "démocratisation" contemporaine de l'économie"Il évoque ensuite Le Play, qu'il considère comme un très grand économiste, "placé plus haut qu'on le présente généralement. J'ai senti plus d'une fois la pénurie des études inductives sur l'épargne. Vous parlez de mes disciples : hélas ! j'ai des anciens élèves, et me demande su j'ai des disciples (peut-être que mon profil d'économiste n'est pas net, en sorte que je ne distingue pas qui est mon disciple et qui ne l'est pas. Peut-être Rottier, qui a travaillé ensuite avec Perroux et dirige actuellement le Credoc fera-t-il des investigations statistiques poussées sur l'épargne, j'ai été tenté maintes fois de l'y inciter"Jacques Rueff évoque encore l'épargne, évoque del Vecchio, puis les Caisses d'Epargne qui soulèvent un très gros problème théorique. "C'est un passage que m'a vivement critiqué M. Penglaou, l'ancien Directeur du Crédit Industriel et Commercial, critique qui m'accule à une reprise dans mon livre sur la monnaie, et j'espère que j'arriverai à mettre cela bien au clair".La lettre continue sur le même ton, Jacques Rueff évoque les rapports du juridique et de l'économique, parle de Le Chatelier qui "était d'une modestie exemplaire ; il me connaissait comme étant élève et successeur de Colson, dont il était un grand ami, ce qui ne vous étonnera pas. Outre quelque visite de candidature que le lui ai faite (dans cet extraordinaire pavillon avec jardin en plein Montparnasse), je l'ai approché au Ministère des Travaux Publics comme Secrétaire de la Commission des Chaux et Ciments, dont il était. Quand mon chef au Conseil Général des Ponts, Ducroq, me fit nommer à ce poste, je lui rétorquai que je ne savais pas ce que c'est qu'un ciment ; il me répondit sans hésiter : ça ne fait rien ! Sans vouloir faire une véritable comparaison, qui serait bien orgueilleuse de ma part, j'ai lu [...] que fut nommé Professeur de géologie à l'Ecole des Mines, par convenance, un ingénieur qui ne savait pas de géologie, et qu'il a laissé un nom comme grand géologue. Voilà comment travaillait la Vieille France. Vous qui êtes à la fois économiste et orientaliste, ne trouverez peut-être pas cela si mal"Rueff continue en évoquant Chait, Walras et Dupriez (de Louvain), il écrit notamment "Vous voyez que je fais comme si mon livre devait être réimprimé ; il n'en est, certes, pas là". Il évoque aussi René Carmille, "contrôleur de l'armée, le réformateur sous Pétain de notre Service National de Statistique, mort en déportation à Dachau" [ ... ] Carmille était un libéral admirable. Il m'a dit un jour : "Je suis plus libéral que vous (ce qui était vrai), et j'ai fait de l'interventionnisme toute ma vie" etc. etc.Son correspondant, le professeur Georges-Henri Bousquet (1900-1978), est un économiste de l'école de Pareto et Schumpeter, mais également islamisant de l'école de Goldziher et Snouck-Hugronje, professeur aux facultés d'Alger puis de Bordeaux. Il avait connu personnellement Joseph Schumpeter, Irving Fisher et Pareto, ainsi que le disciple de Léon Walras Albert Aupetit. G.H. Bousquet publia plusieurs comptes-rendus d'ouvrages de Jacques Rueff à la "Revue Economique". Dans sa jeunesse, Georges Bousquet avait eu "l'honneur de suivre un cours libre" de Jacques Rueff "à la Faculté de Droit de Paris, les auditeurs étant à peine plus jeunes que le savant professeur".‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR650.00

‎SANDELION, Jeanne‎

Reference : 19377

(1938)

‎2 Poèmes manuscrits : Sonnets / Beautés perdues : "Je veux faire un sonnet pour toi, puisque je t'aime / que rien n'est plus parfait que ce chant et plus pur / tant de vers t'ont chanté, trébuchants et mal sûrs / fols et capricieux comme je suis moi-même "‎

‎2 pièces autographes signées (circa 1938) : "Sonnet / Je veux faire un sonnet pour toi, puisque je t'aime / que rien n'est plus parfait que ce chant et plus pur / tant de vers t'ont chanté, trébuchants et mal sûrs / fols et capricieux comme je suis moi-même / " ... [...] "Beautés perdues / Le bosquet de lilas jamais cueilis / pâles de leur excessive opulence / qui fleurissent pour le silence / et pour l'absence / - et quel dieu de quel paradis ? - / [ ... ]‎


‎Intéressantes pièces manuscrites signées de l'écrivain et poétesse Jeanne Sandelion (1899-1976).‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR95.00
1 2 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Autographs; Manuscript...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !