43 books for « Berry ; Autograph »Edit

Sort by
1 2 Next Exact page number ? OK

Reference : 4186

(1816)

‎Amnistie pour les déserteurs de la marine.‎

‎"Ordonnance du Roi qui accorde amnistie pleine et entière pour tous les déserteurs du département de la marine, à l'occasion du mariage de S.A.R. monseigneur le Duc de Berry".‎

‎Vignette et en-tête : Marine et colonies. Document imprimé à Pau, chez Vignacour.. Date : 19/06/1816. Format : 53 x 43 cm. Etat : légères brunissures aux plis. Nombre de documents : 1. Type de document : affiche‎


Amnistie pour les déserteurs de la marine.. Amnistie pour les déserteurs de la marine..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR120.00

Reference : 12792

‎Rare charte médiévale avec sceau fleurdelisé concernant la Vienne‎

‎Parchemin scellé par un joli sceau de cire brunependant sous double queue (de32 mm de diamètre). Il porte un semis de fleur de lys ; contre-sceau armoriéavec devise (accidents avec manques sur les bords, fendu au revers). Rare charte médiévale scellée d'un sceau fleurdelisé. Parchemin émanant de Pierre de Belarbre garde du scel de Civray pour le duc Jean de Berry, comte d'Auvergne et comte de Poitou devant lequel ont comparu Simon Delépine et un certain Maciac. Le premier confesse et avoue devoir le prix de la jouissance du bien d'une nommée Richarde, femme de feu Jehan Babonau, qui revenait au second. Les parties transigent pour éviter procès, moyennant le versement d'une somme de 40 sous. Témoins Simon Leulet et Lorent Daguin.‎

‎Encre brune sur parchemin.. Date : 28 septembre 1394. Lieu : Civray. Format : 22 x 16 cm. Etat : Quelques brunissures.. Nombre de documents : 1. Type de document : parchemin. Nombre de pages : 1 p. ‎


Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR750.00

‎ARMAND DE BETHUNE Seigneur du PUY, Comte de VELAY‎

Reference : 3406.2016.02

(1670)

‎PERMISSION par ARMAND DE BETHUNE SEIGNEUR DU PUY, COMTE DE VELAY, POUR M. DE MAZEL DE FAIRE DIRE LA MESSE DANS LA CHAPELLE DEJA MAISON DU MAZEL‎

‎- 15 may 1670 Vélin imprimé signé d'ARMAND DE BETHUNE, EVESQUE SEIGNEUR DU PUY COMTE DE VELAY, avec son SCEAU AUX ARMES DE BETHUNE. Jolie lettrine. Dimensions de 27 par 16 cm. - TEXTE : "Nous avons pour bonens & justes causes permis à Monsieur du Mazel de faire celebrer par Prestres approuvés dans la Chapelle déjà maison du mazel, paroisse de Sance...... ‎

‎- Armand de Béthune, (1635 -1703), Evêque de Saint-Flour (1661) puis Evêque du Puy (1664). Abbé de l'Abbaye de la Vernusse en Berry‎


PERMISSION par ARMAND DE BETHUNE SEIGNEUR DU PUY, COMTE DE VELAY, POUR M. DE MAZEL DE FAIRE DIRE LA MESSE DANS LA CHAPELLE DEJA MAISON DU MAZEL. ... PERMISSION par ARMAND DE BETHUNE SEIGNEUR DU PUY, COMTE DE VELAY, POUR M. DE MAZEL DE FAIRE DIRE LA MESSE DANS LA CHAPELLE DEJA MAISON DU MAZEL. ... PERMISSION par ARMAND DE BETHUNE SEIGNEUR DU PUY, COMTE DE VELAY, POUR M. DE MAZEL DE FAIRE DIRE LA MESSE DANS LA CHAPELLE DEJA MAISON DU MAZEL. ...
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR450.00

‎Arthur La Villegille (Nouail de) (1803-1882) Archéologue, président de la Société des Antiquaires de France.‎

Reference : 7444

(1861)

‎Arthur de La Villegille loue le travail de Jules Dumoutet sur Bourges.‎

‎Arthur de La Villegille annonce au président de la Société du Berry qu'une subvention de 300 fr. a été accordée par le ministre de l'Instruction publique. "Espérons que cette bonne fortune se renouvellera les autres années. En ce qui me concerne, je ferai tout ce qui dépendra de moi pour que ce premier pas ne soit pas isolé". Dans une seconde lettre, il recommande chaudement Jules Dumoutet, "architecte à Bourges, membre non-résident du Comité des travaux historiques et des sociétés savantes que, sur ma proposition, la société a bien voulu nommer correspondant [...]. M. Dumoutet, fort peu favorisé du côté de la fortune, est un artiste de mérite, habile sculpteur, qui a fait une statue de Vierge pour la chapelle de la cathédrale [de Bourges] et qui a fait également divers travaux de restauration de cet édifice. C'est un des hommes les plus actifs que je connaisse, et l'un des membres du comité qui lui fait les plus nombreuses et les plus belles communications de dessins exécutés dans une grande perfection. Le jour où la Société du Berry l'a admis au nombre de ses correspondants, j'avais communiqué à la société quatre feuilles de dessins (à l'aquarelle), représentant l'ensemble et les détails des importantes substructions romaines découvertes l'année dernière à Bourges sous les caves du palais du duc Jean. Le Journal du Cher a publié des descriptions de ces fouilles, descriptions faites je crois par M. Duplan, mais qui sont loin d'avoir la valeur des travaux de M. Dumoutet, dont la Revue des sociétés savantes va probablement publier la notice qui accompagnait les remarquables dessins que j'ai mis sous les yeux de la Société du Berry [...]". [Jules Dumoutet (Bourges1815/1880), sculpteur, fit de nombreuses réalisations pour sa ville].‎

‎Initiales gaufrées.. Date : 1861 et sans date. Lieu : Paris. Format : In-8. Etat : petite découpe dans la perte vierge du second feuillet d'une lettre.. Nombre de documents : 2. Type de document : lettres autographes signées. Nombre de pages : 4‎


Arthur de La Villegille loue le travail de Jules Dumoutet sur Bourges.. Arthur La Villegille (Nouail de) (1803-1882) Archéologue, président de la ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR180.00

‎Auguste Théodore Girardot (1815-1883) Archéologue, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur le Berry depuis l'Antiquité jusqu'au Moyen Age et est membre de la Société des Antiquaires de France.‎

Reference : 7738

(1856)

‎L'archéologue Auguste Théodore Girardot évoque des fouilles gallo-romaines.‎

‎Proposant à un confrère l'envoi d'un manuscrit de voyage sur Évreux par «un vieux bonhomme du Berry», l'archéologue Auguste Théodore Girardot évoque sa publication sur les fouilles d'un cimetière gallo-romain, effectuées à Bourges en 1848 et parue la même année. Il s'agit du cimetière de Sénancourt.‎

‎. Destinataire : un confrère archéologue. Date : 18/10/1856. Lieu : Nantes. Format : In-8. Etat : très pâles rousseurs. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


L'archéologue Auguste Théodore Girardot évoque des fouilles gallo-romaines.. Auguste Théodore Girardot (1815-1883) Archéologue, il est l'auteur de ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR130.00

‎BARBES ARMAND‎

Reference : 3059.2016.01

(1854)

‎BARBES - PRISON DE BELLE ISLE - LETTRE AUTOGRAPHE AU GENERAL DE COURTAIS SIGNEE DE SA PRISON DE BELLE-ISLE EN 1854. REVOLUTION DE 1848‎

‎- 2 pp. in-8 manuscrites de sa Prison de Belle-Isle (Il fut condamné à la déportation, en avril 1849, par la HAUTE COUR DE JUSTICE DE BOURGES, jugé coupable d’un double attentat ayant eu pour but de renverser le gouvernement et d’exciter à la guerre civile): TEXTE :"Le 24 juillet 1854, Je vous remercie, mon pauvre ami, d'avoir pensé à nous au milieu de votre désolation. Jamais père n'a été plus affligé que vous, mais jamais aussi cris de douleur n'ont plus vivement impressionné d'autres coeurs. Fayolle me laisse aujourd'hui le soin de vous écrire, parce qu'il est pris depuis quelque temps d'un rhumatisme qui l'empêche de tenir la plume, mais sa 1ere lettre sera pour vous. Quand à Albert (MARTIN) que l'on a été obligé de transférer à Tours pour arrêter les ravages d'une maladie pareille à celle qui a enlevé votre bien aimée Sara, je vous réponds que son chagrin sera aussi bien grand. Les détails que vous nous donnez sur la mort chère enfant bien loin de nous paraître trop longs ont augmenté notre affection pour vous. Ah ! c'est bien ainsi qu'après un coup qui la frappe dans la meilleure partie de son existence et dans le fond même de ses entrailles, un père doit parler à ceux qu'il croit capable de comprendre son désespoir ! Je ne connaissais pas cette noble fille que dieu vous avait donnée, mais d'après ce que j'en ai appris, je n'exagère rien en vous disant que j'en porterai toujours le deuil dans mon coeur. Sa bonté, son courage pendant la longue maladie, son héroïsme à ses derniers moments en font pour moi un de ces anges auxquels on doit un culte même dans les avoir vus. Sa foi ne sera pas trompeuse car tant de sublimes qualités ne sauraient appartenir à ce corps qui s'est refroidi dans vos bras et que l'on porte aujourd'hui en terre. non ! soyez en sûr il est chez l'homme un autre principe qui ne peut pas ! Cet être véritable vous le retrouverez toujours aussi bon, aussi chaste, aussi dévoué et perfectionné encore dans ce que l'enfant nommait avec raison un meilleur monde. là elle vous appellera encore son petit père. Prenez donc ce qui vient de vous arriver pour une séparation momentanée et non pas pour une destruction. Les méchants peuvent avoir intérêt à ce que tout finisse avec cette vie et par suite ils s'efforcent de se faire une croyance concordante avec leurs intérêts à ce que tout finisse avec cette vie et par suite ils s'efforcent de se faire une croyance concordante avec leurs intér$ets, mais elle qui n'avait jamais fait que du bien aux autres vous voyez qu'elle ne doutait ni de l'existence de dieu ni de son âme. Je partage mois-même depuis longtemps cette foi et voilà pourquoi je vous en parle d'abondance de coeur et avec la conviction intime que je n'ai pas besoin de vous demander pardon pour des idées qui sont je le crois aussi les vôtres. Ma Soeur a vu cette pauvre enfant à Bourges, elle aura aussi des larmes pour cette jeune fleur fauchée si vite, car je lui apprendrai ce malheur. M..., Daniel & & - se joignent à Fayolle et à moi pour vous serrer la main. Adieu, présentez mes douloureux hommages et mes respects à Madame et Mademoiselle de Courtais. Votre Dévoué et affectionné. SIGNE A. BARBES- Prison de Belle Isle 24 juillet 1854 ‎

‎- BARBES Armand, (Pointe-à-Pitre, 18 septembre 1809 - La Haye, 26 juin 1870), républicain farouche, éternel opposant à la monarchie de Juillet, restera dans l'Histoire comme l’homme de deux journées du 12 mai 1839 insurrection, par laquelle les républicains des Saisons tentent de renverser Louis-Philippe, et pour laquelle il sera condamné à la détention perpétuelle, puis libéré par la révolution de 1848 ; celle du 15 mai 1848, par laquelle les militants des clubs tentent d’imposer leur loi au gouvernement provisoire. Incarcéré puis amnistié en 1854, il choisira de s'exiler. Il fut condamné à la déportation, en avril 1849, par la HAUTE COUR DE JUSTICE DE BOURGES, jugé coupable d’un double attentat ayant eu pour but de renverser le gouvernement et d’exciter à la guerre civile. - COURTAIS (Général Vicomte Amable Gaspard Henri de) né le 10 janvier 1790 à Montluçon et mort le 10 juin 1877 (à 87 ans) à Doyet, est une personnalité de la Deuxième République et du département de l’Allier. ‎


BARBES - PRISON DE BELLE ISLE - LETTRE AUTOGRAPHE AU GENERAL DE COURTAIS SIGNEE DE SA PRISON DE BELLE-ISLE EN 1854. REVOLUTION DE 1848. BARBES ARMAND BARBES - PRISON DE BELLE ISLE - LETTRE AUTOGRAPHE AU GENERAL DE COURTAIS SIGNEE DE SA PRISON DE BELLE-ISLE EN 1854. REVOLUTION DE 1848. BARBES ARMAND BARBES - PRISON DE BELLE ISLE - LETTRE AUTOGRAPHE AU GENERAL DE COURTAIS SIGNEE DE SA PRISON DE BELLE-ISLE EN 1854. REVOLUTION DE 1848. BARBES ARMAND
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR280.00

‎BONAPARTE GENERAL EN CHEF DE L'ARMEE D'ITALIE‎

Reference : 5485.09.20

(1796)

‎CERTIFICAT D'ACTIVITE DU GENERAL BARRAL QUI REND DE GRANDS SERVICES dans l'ARMEE D'ITALIE - PONTS ET CHAUSSEE- 1795‎

‎- 6 octobre 1795, 1 feuillet double in-folio, préimpression de l'ARMEE D'ITALIE et vignette probablement de GATEAU entouré de la banière ovale République Française. - QUARTIER GENERAL de MELAU le 14 vendémiaire an 4me de la République Francaise. - CERTIFICAT DE BONAPARTE ATTESTANT que le Cien BARRAL Commandant des INGENIEUR DES PONTS ET CHAUSSEE de l'ARMEE D'ITALIE EST EN ACTIVITE du Service dans cette Armée depuis le vingt un floreal dernier (10 mai), ou il rend de GRANDS SERVICE. Signé : BONAPARTE et cachet de cire rouge. Tâches de cire rouge. ‎

‎- André Horace François Vicomte de BARRAL, général de Brigade, homme politique de la Révolution et de l’Empire, sera nommé Préfet du Cher. Il est nommé le 13 décembre 1791, maréchal des camps et armées du roi, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis. À Cadix, il est aide-major général des armées de M. de La Fayette lors de la préparation du corps qui viendra en aide aux "Insurgents" américains. Il est promu général de brigade en 1793. En 1805, il est nommé préfet du Cher. Baron de l'Empire. - MELAU est en basse saxe, Westphalie. - Document privé donné à une personne pour un usage privé ne constituant pas un document public.‎


CERTIFICAT D'ACTIVITE DU GENERAL BARRAL QUI REND DE GRANDS SERVICES dans l'ARMEE D'ITALIE - PONTS ET CHAUSSEE- 1795. BONAPARTE GENERAL EN CHEF DE ... CERTIFICAT D'ACTIVITE DU GENERAL BARRAL QUI REND DE GRANDS SERVICES dans l'ARMEE D'ITALIE - PONTS ET CHAUSSEE- 1795. BONAPARTE GENERAL EN CHEF DE ... CERTIFICAT D'ACTIVITE DU GENERAL BARRAL QUI REND DE GRANDS SERVICES dans l'ARMEE D'ITALIE - PONTS ET CHAUSSEE- 1795. BONAPARTE GENERAL EN CHEF DE ...
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR3,800.00

‎D'ARENBERG (Prince Auguste Louis Albéric) ‎

Reference : 5537.01.21

(1878)

‎L.A.S. REFUSANT SON PATRONAGE A L'OEUVRE D'UN CURE. ‎

‎- 1 f. in-8 manuscrit sur une page à entête de la Chambre des Députés. - Lettre autographe signée du Prince Auguste d'Arenberg adressée à Monsieur le Curé. Il y refuse sa collaboration à une oeuvre ayant pour but la moralisation du pays au motif d'une charge de travail trop lourde.‎

‎Cf. Château de Menetou - Fils de Pierre d’Arenberg (1790 - 1877) et de la princesse, née Alix-Marie-Charlotte de Talleyrand-Périgord, Auguste Louis Albéric appartient à la branche française de sa famille. Il avait un frère jumeau, mort assassiné en 1924 à Saint-Pétersbourg. Le prince d'Arenberg épouse, à Paris le 18 juin 1868, Jeanne Greffulhe (20 mars 1850 - Paris † 24 mars 1891. Nommé président de la Compagnie universelle du Canal de Suez (1896-1913), il est, depuis 1897, membre de l'Institut de France (Académie des beaux-arts), au fauteuil du duc d’Aumale. - Il fait également construire par Ernest Sanson, de 1884 à 1890, le château de Menetou-Salon (Cher), dans le goût du Palais Jacques-Cœur de Bourges, sur un site occupé depuis le Moyen Âge. - Compagnie des mines d'Anzin, dans le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. À ce titre, la fosse Arenberg ouverte au début du xxe siècle à Wallers porte est baptisée en son honneur. Celle-ci a été classée au monuments historiques le 22 février 2010.‎


L.A.S. REFUSANT SON PATRONAGE A L'OEUVRE D'UN CURE. . D'ARENBERG (Prince Auguste Louis Albéric)
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR98.00

‎DE LAMENNAIS Hugues-Félicité Robert‎

Reference : 3796.07.18

(1853)

‎RECOMMANDATION AUTOGRAPHE SIGNEE A ETIENNE par L'ABBE DE LAMENNAIS en faveur de CASUIN pour un emploi à la GARE DE CHATEAUROUX‎

‎- L.A.S. de 4 p. dont 2 manuscrites datée du 8Xbre (c. 1852 on sait que la gare fut construite en 52 et Lamennais est mort en février 54), petit in-12 papier bleuté. Propre. Texte montrant son tempérament charitable et social. - Texte : Mon cher Etienne, Ce pauvre Casuin à qui vous avez promis un emploi à la gare de Châteauroux, désire vivement recevoir officiellement sa nomination, qui pourrait n'avoir rien d'assuré sans cela. Il ne saurait d'ailleurs arrêter auparavant un logement, et le temps presse car nous serons bientôt en Janvier, terme assigné par vous pour son entrée en ... Je vous recommande très instamment cette affaire d'où dépend, à la lettre l'existence d'un brave et honnête père de famille. Tout à vous. Signé Lammenais. ‎

‎DE LAMENNAIS Hugues-Félicité Robert, né le 19 juin 1782 à Saint-Malo, mort le 27 février 1854 à Paris, prêtre français, écrivain, philosophe et homme politique. Ultramontain, Lamennais évolue vers le libéralisme social et la démocratie chrétienne. En 1833, renoncant à ses fonctions ecclésiastiques il publie en 34 "Paroles d'un croyant" condamné par le pape Grégoire XVI. Elu député à l'Assemblée nationale. Il meurt en 1854, brouillé avec l’Église, et selon ses volontés, il fut enterré civilement.‎


RECOMMANDATION AUTOGRAPHE SIGNEE A ETIENNE par L'ABBE DE LAMENNAIS en faveur de CASUIN pour un emploi à la GARE DE CHATEAUROUX. DE LAMENNAIS ... RECOMMANDATION AUTOGRAPHE SIGNEE A ETIENNE par L'ABBE DE LAMENNAIS en faveur de CASUIN pour un emploi à la GARE DE CHATEAUROUX. DE LAMENNAIS ...
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR180.00

‎DUC DE BETHUNE-CHAROST Armand Joseph ‎

Reference : 3410.2016.04

(1746)

‎ L.A.S. du Duc de BETHUNE CHAROST CONCERNANT L'HOTEL DIEU ET LA CURE DE MAREUIL DEMONTRANT SON ALTRUISME ET SA GENEROSITE‎

‎Paris ce 21 avril 1746, - 2 ff. in-quarto dont 3 pages autographes manuscrites, PROBABLEMENT à son homme d'affaire concernant des bien d'église et son souhait de DONNER PLUTOT QUE RETENIR. - TEXTE : "Je vous envoye Monsieur un mémoire que j'ay fait en abrégé sur ceux que le Sr Toubeau Ancien Curé de Mareuil m'a envoyé sur plusieurs chefs qui concernent l'Hotel Dieu de Mareuil et la Cure du Dit Lieu : comme je ne veux profiter rien qu'à bon titre et justement et quoique il y a lieu de croire que feu mon beau père et mon beau-frère n'estoient point des usurpateurs du bien d'autruy et intérêts de celuy de l'église, je vous seray bien obligé si vous voulez bien avoir la bonté de vous adresser aux Srs Laure Procureur fiscal de la Cure à Mr Gaillard Curé ... Concierges et autres que vous jugerez à propos pour qu'ils vous donnent les éclaircissements nécessaires pour pouvoir décider sur tous les faits avancés par le Sr Toubeau. Je me conformeray à ce qu'il vous réglerez, et à ce que vous jugerez équitables dans les cas ... j'ayme mieux donner que retenir, je vous prie d'être persuadé de la sincérité des sentimens avec lesquels je vous honore et suis très parfaitement Monsieur vostre très humble et très obéissant serviteur. Signé Le Duc de Bethune.‎

‎Armand-Joseph de Béthune, duc de Chârost, né le 1er juillet 1738 à Versailles, mort le 27 octobre 1800 à Paris, lieutenant-général, créateur de plusieurs institutions charitables. Il s'est fait un nom par sa philanthropie et par son zèle pour les progrès de l'agriculture et de l'industrie. Louis XV à ses courtisans en dit : « Regardez cet homme; il n'a pas beaucoup d'apparence, mais il vivifie trois de mes provinces. »1. Favorable à l'abolition des privilèges, il est maire de l'ancien 10e arrondissement de Paris, et il échappe à la Terreur grâce au soutien des habitants du pays de Meillant, mais son unique héritier est guillotiné en avril 1794. En 1800, il meurt en fonctions de maire, victime de son dévouement, en soignant des malades sourds-muets de Paris atteints de la petite vérole, à l'âge de 62 ans. (Il avait été marié à Louise-Suzanne-Edmée de Martel qui mourut le 6 octobre 1779. Il se remaria avec Henriette-Adélaïde-Joséphine du Bouchet de Sourches de Tourzel, le 17 février 1783. Son action philanthropique l'avait fait aimer en Berry. Les pétitions des habitants du pays lui ont permis d'échapper à la guillotine pendant la Terreur alors que son seul fils survivant fut guillotiné le 26 avril 1794. Il est mort à Paris le 28 octobre 1800. Par testament du 3 juin 1798, il avait fait de sa seconde femme son héritière. Elle s'occupa peu du château.)‎


 L.A.S. du Duc de BETHUNE CHAROST CONCERNANT L'HOTEL DIEU ET LA CURE DE MAREUIL DEMONTRANT SON ALTRUISME ET SA GENEROSITE. DUC DE BETHUNE-CHAROST ...  L.A.S. du Duc de BETHUNE CHAROST CONCERNANT L'HOTEL DIEU ET LA CURE DE MAREUIL DEMONTRANT SON ALTRUISME ET SA GENEROSITE. DUC DE BETHUNE-CHAROST ...  L.A.S. du Duc de BETHUNE CHAROST CONCERNANT L'HOTEL DIEU ET LA CURE DE MAREUIL DEMONTRANT SON ALTRUISME ET SA GENEROSITE. DUC DE BETHUNE-CHAROST ...
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR125.00

‎DUC DE BETHUNE-CHAROST Armand Joseph ‎

Reference : 3409.2016.04

(1774)

‎LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DE BETHUNE CHAROST AU PROCUREUR DE BORDEAUX DUGUAY LE REMERCIANT POUR LA PROSPERITE DE SON PROCES‎

‎- PARIS, le 24 juillet 1774. 2 ff. en forme de billet posté de Paris avec Cachet armorié de Deuil, de 2 pages manuscrites in-quarto en partie autographe (ps) et signée par le Duc de Béthune Charost. - TEXTE "M. Dupoirier ne m'a pas laissé ignorer Monsieur tous les soins que vous vous êtes donné pour éclairer mes juges dans une affaie qui quoiqu'elle dût m'être étrangère étoit devenue fort importante puisqu'on avait jugé à mon propos de m'y comprendre. l'équité des magistrats qui l'ont décidée et vos lumière et votre activité a faire valoir tous mes moyens ont procurés à cette affaire tout le succès que j'avois lieu de désirer, recevez en tous mes remerciements et soyez assuré Monsieur que vous me trouverez dans toutes les occasions empressé de vous en marquer ma reconnaissance ainsi que les sentimens de l'estime très particulière que j'ay pour vous Monsieur. Signé Le Duc de Béthune. En post scriptum Je crois qu'il est très essentiel que vous veillez conjointement avec celui qui étoit chargé des affaires de Me la Vve de Laubespine à ce que la copie de l'arrêt soit rédigée avec la plus grand exactitude, au cas que Me Degmont voulut revenir au Conseil en Cassation.‎

‎- Armand-Joseph de Béthune, duc de Chârost, né le 1er juillet 1738 à Versailles, mort le 27 octobre 1800 à Paris, lieutenant-général, créateur de plusieurs institutions charitables. Il s'est fait un nom par sa philanthropie et par son zèle pour les progrès de l'agriculture et de l'industrie. Louis XV le montre un jour à ses courtisans en disant : « Regardez cet homme; il n'a pas beaucoup d'apparence, mais il vivifie trois de mes provinces. »1. Favorable à l'abolition des privilèges, il est maire de l'ancien 10e arrondissement de Paris, et il échappe à la Terreur grâce au soutien des habitants du pays de Meillant, mais son unique héritier est guillotiné en avril 1794. En 1800, il meurt en fonctions de maire, victime de son dévouement, en soignant des malades sourds-muets de Paris atteints de la petite vérole, à l'âge de 62 ans. (Il avait été marié à Louise-Suzanne-Edmée de Martel qui mourut le 6 octobre 1779. Il se remaria avec Henriette-Adélaïde-Joséphine du Bouchet de Sourches de Tourzel, le 17 février 1783. Son action philanthropique l'avait fait aimer en Berry. Les pétitions des habitants du pays lui ont permis d'échapper à la guillotine pendant la Terreur alors que son seul fils survivant fut guillotiné le 26 avril 1794. Il est mort à Paris le 28 octobre 1800. Par testament du 3 juin 1798, il avait fait de sa seconde femme son héritière. Elle s'occupa peu du château.)‎


LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DE BETHUNE CHAROST AU PROCUREUR DE BORDEAUX DUGUAY LE REMERCIANT POUR LA PROSPERITE DE SON PROCES. DUC DE BETHUNE-CHAROST ... LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DE BETHUNE CHAROST AU PROCUREUR DE BORDEAUX DUGUAY LE REMERCIANT POUR LA PROSPERITE DE SON PROCES. DUC DE BETHUNE-CHAROST ... LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DE BETHUNE CHAROST AU PROCUREUR DE BORDEAUX DUGUAY LE REMERCIANT POUR LA PROSPERITE DE SON PROCES. DUC DE BETHUNE-CHAROST ...
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR148.00

‎DUC DE BETHUNE-CHAROST Armand Joseph ‎

Reference : 3411.2016.04

(1768)

‎LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DU DUC DE BETHUNE-CHAROST CONCERNANT LE CONTRAT D'ECHANGE DE SA PRINCIPAUTE - 1768‎

‎SULLY, 1768, - Lettre manuscrite signée de Béthune, 1 f. et 2 pages manuscrites. - TEXTE : J'ay l'honneur de vous prévenir Monsieur que je sollicite M. le Controlleur Général de terminer promptement les conditions portées dans le contract d'Echange de ma Principauté, les changemens arrivés depuis peu dans le Ministère ont fait languir cette affaire qu'il m'est essentiel de consommer, principalement à l'aune de la substitution qui doit être transférée sur les objets échangés. Je ne doute point Monsieur que M. le Controlleur général ne vous consulte sur le nouveau mémoire qui lui sera présenté de ma part, je désirerais bien être à portée de vous convaincre moi meme de la convenance et de la justice de mes demandes, auxquelles j'ose me flatter que vous voudrez bien être favorable, n'ayant jusqu'à présent eû que des sujets de me louer de votre honneteté en toutes occasions,ainsi que des marques de votre bonne volonté pour moi, je suis certain de n'éprouver en celle-ci rien qui n'ajoute à ma reconnaissance et aux sentimens inviolables avec lesquels j'ay l'honneur d'être Monsieur votre très humble et très obéissant serviteur. Sigén Le Duc de Bethune.‎

‎- Armand-Joseph de Béthune, duc de Charost, né le 1er juillet 1738 à Versailles, mort le 27 octobre 1800 à Paris, lieutenant-général, créateur de plusieurs institutions charitables. Il s'est fait un nom par sa philanthropie et par son zèle pour les progrès de l'agriculture et de l'industrie. Louis XV le montre un jour à ses courtisans en disant : « Regardez cet homme; il n'a pas beaucoup d'apparence, mais il vivifie trois de mes provinces. »1. Favorable à l'abolition des privilèges, il est maire de l'ancien 10e arrondissement de Paris, et il échappe à la Terreur grâce au soutien des habitants du pays de Meillant, mais son unique héritier est guillotiné en avril 1794. En 1800, il meurt en fonctions de maire, victime de son dévouement, en soignant des malades sourds-muets de Paris atteints de la petite vérole, à l'âge de 62 ans. (Il avait été marié à Louise-Suzanne-Edmée de Martel qui mourut le 6 octobre 1779. Il se remaria avec Henriette-Adélaïde-Joséphine du Bouchet de Sourches de Tourzel, le 17 février 1783. Son action philanthropique l'avait fait aimer en Berry. Les pétitions des habitants du pays lui ont permis d'échapper à la guillotine pendant la Terreur alors que son seul fils survivant fut guillotiné le 26 avril 1794. Il est mort à Paris le 28 octobre 1800. Par testament du 3 juin 1798, il avait fait de sa seconde femme son héritière. Elle s'occupa peu du château.) Il fonda un hôpital à Meillant, des caisses de secours en cas d'inondation et de grêle à Mareuil et à Charenton-sur-Marmande, des prix pour les cultures nouvelles dans le Berry (lin, garance, rhubarbe, tabac, plantes fourragères). Il y répandit l'usage des meules à courant d'air et de la charrue proprement dite, qu'il fit substituer à l'araire. On peut le considérer comme le créateur des fermes modèles, car le baron Sylvestre, son biographe, écrit en 1800 : « La Société d'agriculture de Meillant est encore la seule qui ait à sa disposition le moyen d'établir d'une manière efficace la solidité des principes de la théorie agricole. » ‎


LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DU DUC DE BETHUNE-CHAROST CONCERNANT LE CONTRAT D'ECHANGE DE SA PRINCIPAUTE - 1768. DUC DE BETHUNE-CHAROST Armand Joseph LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DU DUC DE BETHUNE-CHAROST CONCERNANT LE CONTRAT D'ECHANGE DE SA PRINCIPAUTE - 1768. DUC DE BETHUNE-CHAROST Armand Joseph LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DU DUC DE BETHUNE-CHAROST CONCERNANT LE CONTRAT D'ECHANGE DE SA PRINCIPAUTE - 1768. DUC DE BETHUNE-CHAROST Armand Joseph
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR180.00

‎DUC DE BETHUNE CHAROST Armand Joseph ‎

Reference : 3412.2016.04

(1769)

‎LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DU DUC DE BETHUNE CONCERNANT SES AFFAIRE, le MARQUIS DE FITZ-JAMES acquéreur de ses fiefs, le Cardinal de GESVRES, M.de POYANNE etc.. ‎

‎1769 à SULLY, le 8 8bre - Lettre manuscrite signée du Duc de 2 ff. dont 3 pages manuscrites. - TEXTE : "Je renvois ci-joint mon cher Dupoirier, les ordonnances signées ainsi que les papiers concernant la procédure contre le Sieur Durand des Grandsbois jointe au mémoire d'observation de Mr Seguier qui regarde cette affaire comme ne pouvant faire de difficultié. j'écrirai très incessamment ainsi que vou me le conseiller à Monsieur le Cardinal de Gêvres, il n'est pas encore bien sûr que mon fils aille en Gascogne. Mr de Poyanne attendant sur cela la réponse de Me sa mère , vous pouvez toujours lui addresser vos lettres à Saumur jusqu'à ce que je sois plus au fait de la marche dont je vous ferai part alors, je compte incessamment vous voir ici et que vous vous arrangerez pour profiter du retour de la voiture qui emmenera mon fils, nous avons ici depuis plusieurs un tems d'hiver qui m'ennuye beaucoup. J'oubliois de vous dire que c'est Mr Le Mis de FITZ-JAMES qui achette les fiefs en question relevant de Breteuil. Mr son père m'en a écrit pour me prier de lui en faire une remise favorable. Ce que je ne peux me dispenser de faire ainsi si son intendant va vous trouver, vous lui ferez celle que je suis accoutumé de faire à ceux que je veux traitter avec égard, il me mande que l'acquisition est de vingt mille francs ; j'aurois mieux aimé avoir à faire à quelqu'un pour lequel je n'en dû pas avoir. Mr Saillant et Mr Seguin ont été d'avis que je fisse l'acquisition de la charge d'huissier du sieur Clément moyennant neuf cent livres qi'ls prétendent en devoir rapporter plus de deux cent. Adieu mon cher Dupirier, vous connaissez mes sentimens pour vous, mes amitiés à votre mère et votre femme. Signé le DUC DE BETHUNE." ‎

‎DUC DE BETHUNE CHAROST Armand Joseph, né le 1er juillet 1738 à Versailles, mort le 27 octobre 1800 à Paris, lieutenant-général, créateur de plusieurs institutions charitables. Il s'est fait un nom par sa philanthropie et par son zèle pour les progrès de l'agriculture et de l'industrie. Louis XV le montre un jour à ses courtisans en disant : « Regardez cet homme; il n'a pas beaucoup d'apparence, mais il vivifie trois de mes provinces. »1. Favorable à l'abolition des privilèges, il est maire de l'ancien 10e arrondissement de Paris, et il échappe à la Terreur grâce au soutien des habitants du pays de Meillant, mais son unique héritier est guillotiné en avril 1794. En 1800, il meurt en fonctions de maire, victime de son dévouement, en soignant des malades sourds-muets de Paris atteints de la petite vérole, à l'âge de 62 ans. (Il avait été marié à Louise-Suzanne-Edmée de Martel qui mourut le 6 octobre 1779. Il se remaria avec Henriette-Adélaïde-Joséphine du Bouchet de Sourches de Tourzel, le 17 février 1783. Son action philanthropique l'avait fait aimer en Berry. Les pétitions des habitants du pays lui ont permis d'échapper à la guillotine pendant la Terreur alors que son seul fils survivant fut guillotiné le 26 avril 1794. Il est mort à Paris le 28 octobre 1800. Par testament du 3 juin 1798, il avait fait de sa seconde femme son héritière. Elle s'occupa peu du château.) ‎


LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DU DUC DE BETHUNE CONCERNANT SES AFFAIRE, le MARQUIS DE FITZ-JAMES acquéreur de ses fiefs, le Cardinal de GESVRES, M.de ... LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DU DUC DE BETHUNE CONCERNANT SES AFFAIRE, le MARQUIS DE FITZ-JAMES acquéreur de ses fiefs, le Cardinal de GESVRES, M.de ... LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DU DUC DE BETHUNE CONCERNANT SES AFFAIRE, le MARQUIS DE FITZ-JAMES acquéreur de ses fiefs, le Cardinal de GESVRES, M.de ...
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR75.00

‎Edouard Hocquart (1789-1870) Graveur et marchand d'estampes, auteur d'un portrait du duc de Berry. Il s'était déclaré inventeur de la gravure sur acier.‎

Reference : 7422

(1821)

‎Le graveur Edouard Hocquart fidèle à la mémoire des Bourbons.‎

‎Edouard Hocquart, qui réalisa un portrait du duc de Berry (assassiné un an plus tôt) et six planches pour le Faste des Bourbons (1816-1817), adresse au Drapeau Blanc, journal royaliste, une note et deux ouvrages. "En contribuant à la publicité d'un ouvrage destiné à retracer les titres des Bourbons à l'amour des Français, vous concourrez encore au but honorable vers lequel vous marchez avec tant de succès dans votre excellent journal [...]".‎

‎Adresse au dos.. Destinataire : M. Labbeytua, rédacteur au Drapeau blanc.. Date : 26/06/1821. Lieu : Paris. Format : In-4. Etat : bon ; découpe au dos du second feuillet vierge.. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Le graveur Edouard Hocquart fidèle à la mémoire des Bourbons.. Edouard Hocquart (1789-1870) Graveur et marchand d'estampes, auteur d'un portrait du ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR150.00

‎Elie Decazes (duc) (1780-1860) Ministre de l'Intérieur (1819) puis président du Conseil, fondateur des forges de Decazeville. Favori de Louis XVIII, il est député puis Ministre de la Police. Soupçonné de complicité dans l'assassinat du duc de Berry, il démissionne et est nommé ambassadeur à Londres.‎

Reference : 12132

(1823)

‎6 lettres du duc Decazes, l'une recommandant Brillat-Savarin‎

‎Ensemble de 6 lettres d'Élie Decazes, alors juge et avocat, dans lesquelles il évoque des affaires judiciaires et des faits historiques divers. 1800 :Decazesdemandeà Pagès unerecommandation pour Jean Anthelme Brillat-Savarin dans une affaire judiciaire : "l'affaire va lundi prochain, la Ve se démène et cabale tellement que nous avons bien besoin de détruire les impressions défavorables qu'elle cherche à donner". 1802 : à propos d'une affaire judiciaire,il évoque des "héritiers intraitables" dont il espère "rabattre le caquet" et le remplacement d'un militairepour son plus grand plaisir : "Si les anglais savoient la perte que font en lui les armées françaises ils en eleveroient des feux de joie tels des troyens se rejouissoient de la retraite d'Achille" ; 1807 :il lui adresse un de ses meilleurs amis, M. Bujac, de Bordeaux et le recommande à sa bienveillance. ilprie Pagès de "mettre hors de la surveillance Mrs père et fils (Charles) & (Louis Élie) Emigrés à qui je prends le plus vif intérêt" et dit avoir eu bien du chagrin en ne voyant pas le nom de Pagès sur une liste de nominations et lui assure que rien n'est tout à fait joué. 1823 : Decazesse réjouit du mariage de la fille de son ami et fixe un rendez-vous avec lui pour le lendemain. S.d. : Decazes décline à regret une invitation de Pagès, devant se rendre chez M. de Lavalette. Ledit Pagès fut, chef des bureaux duconseiller d'État de la Lozère, premier commis au Conseil central du ministère du Grand Juge, chef de division de la Police générale, etc.‎

‎Encre brune sur papie vergé. Destinataire : C. Pagès. Date : 1800-1823 . Lieu : Paris et s.l.. Format : In-4 et in-12 oblong. Etat : Mouillures. Nombre de documents : 6. Type de document : lettres autographes signées. Nombre de pages : 4 pp. 1/2‎


Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR260.00

‎EMILE BRETON‎

Reference : 5567.02.20

(1898)

‎L.A.S. de EMILE BRETON A JULE BRETON SON NEVEU POUR LUI SOUHAITER BONNE CHANCE POUR LE CHER (ELECTIONS)‎

‎- Daté de COURRIERES, le 22 janvier 1898 - 1 f. double à petits carreaux, manuscrit sur une page. - Lettre autographe signé du grand peintre Emile Breton au grand politique que sera Jules Louis BRETON. - Avec son enveloppe cachet postal de Courrieres.‎

‎- Émile Adélard Breton, né le 8 mars 1831 et mort le 24 novembre 1902 à Courrières, peintre et graveur, il est couvert d'éloge par Théophile GAUTHIER et de compliments par Vincent VAN GOGH. Il est élu maire de Courrières à la suite de son père. - Son neveu est Jules-Louis Breton (1872-1940), député et sénateur du Cher, socialiste puis républicain-socialiste, ministre en 1916-1917 et 1920-1921 et fondateur du Salon des arts ménagers (1923). ‎


L.A.S. de EMILE BRETON A JULE BRETON SON NEVEU POUR LUI SOUHAITER BONNE CHANCE POUR LE CHER (ELECTIONS). EMILE BRETON L.A.S. de EMILE BRETON A JULE BRETON SON NEVEU POUR LUI SOUHAITER BONNE CHANCE POUR LE CHER (ELECTIONS). EMILE BRETON
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR150.00

‎FELIX PYAT‎

Reference : 3748.09.18

(1835)

‎L.A.S. à GENTIL POUR L'INFORMER QU'IL PEUT ACHEVER LE TRAVAIL DEMANDE - 1834‎

‎L.A.S. in-douze, adressée à M. Gentil rue Tranée 11, cachet de poste du (vendredi) 19 décembre 1834 et cire de deuil datée de jeudi (18). TEXTE : Monsieur, Maintenant que je suis quitte des embarras du déménagement je puis travailler. Est-il encore temps de vous faire ce que vous m'avez demandé et combien de temps pouvez vous m'accorder encore pour achever. Veuillez me faire l'honneur de me répondre à mon adresse, Boulevard St Martin 9 bis. Votre dévoué, Félix Pyat. Jeudi"‎

‎ - FÉLIX PYAT (1810-1889) Vierzon 1810-St Gratien 1889). Révolutionnaire, Ami de Jules Sandeau d'Henri de Latouche et de George Sand. Compagnon de Lamenais. Juriste de formation, Journaliste, Ecrivain avec ANGO avec LUCHET et Mathilde en collaboration avec E. SUE, Homme politique d'extrême gauche, ami des grandes voix de la gauche de l'époqueil sera LE PLUS CONDAMNE DES HOMMES POLITIQUES à ce jour ; il cumulera les condamnations à la prison (29 ans et 5 mois, à la Déportation, assumera 2 longs exils à Londres dont il reviendra après les lois d'amnistie de 1851 et de 1881, il sera CONDAMNE A MORT en 1873 par le Conseil de Guerre. Il aidera Louis Blanc à s'échapper. Il fondera après avoir été collaborateur du Figaro le journal "LA COMMUNE". Membre de la Première Internationale des Travailleurs à Londres Branche Française. On retiendra entre autre de lui ses luttes de 1848 et de la Commune et son inlassable combat pour la liberté de la presse et celle du Travail. ‎


L.A.S. à GENTIL POUR L'INFORMER QU'IL PEUT ACHEVER LE TRAVAIL DEMANDE - 1834. FELIX PYAT L.A.S. à GENTIL POUR L'INFORMER QU'IL PEUT ACHEVER LE TRAVAIL DEMANDE - 1834. FELIX PYAT
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR135.00

‎FREMIOT André (Archevèque de Bourges, Frère de Sainte Jeanne de Chantal)‎

Reference : 3654.10.2016

(1604)

‎DOCUMENT MANUSCRIT SIGNE D'ANDRE FREMIOT ARCHEVEQUE DE BOURGES ‎

‎- 1604, - 2 pages manuscrites sur papier vélin signées de ANDRE (FREMIOT) comme Archevêque de Bourges, Ambassadeur de Louis XIII à Rome. Ecriture belle mais peu lisible, signatures en marges avec renvois. ‎

‎ANDRE FREMIOT Archevêque de Bourges, (Dijon 1573 - Paris 1641) Frère de Sainte Jeanne de Chantal et grand oncle de Madame de Sévigné. - Très beau document ‎


DOCUMENT MANUSCRIT SIGNE D'ANDRE FREMIOT ARCHEVEQUE DE BOURGES . FREMIOT André (Archevèque de Bourges, Frère de Sainte Jeanne de Chantal) DOCUMENT MANUSCRIT SIGNE D'ANDRE FREMIOT ARCHEVEQUE DE BOURGES . FREMIOT André (Archevèque de Bourges, Frère de Sainte Jeanne de Chantal) DOCUMENT MANUSCRIT SIGNE D'ANDRE FREMIOT ARCHEVEQUE DE BOURGES . FREMIOT André (Archevèque de Bourges, Frère de Sainte Jeanne de Chantal)
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR250.00

‎GEORGE SAND‎

Reference : 5078.02.21

(1860)

‎L.A.S. GEORGE SAND A "SA VIEILLE" MADAME JOSSE‎

‎- 2 ff. in-8 pliures en forme de billet, rousseurs. - A l'adresse de Madame JOSSE. - TEXTE : "Ma vieille, je te prie e la part de Lambert et de Barie de faire leurs affaires avant celles de Bartholdi. Ils sont beaucoup plus pressés que Bartholdi qui a de la toilette. Fais comme si je ne t'avais rien dit. .. Bonsoir, je t'embrasse, SIGNE GEORGE."‎

‎- Lettre inédite. - Madame JOSSE est la fille de sa femme de chambre, demoiselle de compagnie avec laquelle George a passé son enfance.‎


L.A.S. GEORGE SAND A "SA VIEILLE" MADAME JOSSE. GEORGE SAND L.A.S. GEORGE SAND A "SA VIEILLE" MADAME JOSSE. GEORGE SAND
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR630.00

‎(GEORGE SAND) DEGOUSEE et LAURENT Ingénieurs Civils‎

Reference : 3087.2016.01

(1870)

‎L.A.S. à GEORGE SAND signée de DEGOUSEE, CH. LAURENT et Cie en vue d'obtenir par forage des EAUX JAILLISSANTE dans sa Propriété de NOHANT près LA CHATRE, INDRE.‎

‎2 ff. dont 2 pp. manuscrites et signés sur papier bleu à Entête de l'Entreprise DEGOUSEE, CH. LAURENT & Cie Ingénieurs Civil, en date du 28 juillet 1870. Très joli croquis dans le texte de la situation géologique du domaine de NOHANT. Après un long descriptif sur la situation géologique de Nohant, l'Ingénieur conclut : "De cette note il résulte que les alternance de marne argileuse et de calcaire qui composent les trois étapes inférieures du lias , ne contenant aucune couche perméable, ne doivent préenter aucune chance de réussite pour une recheerche d'eaux artésiennes. Il n'en est pas de même de la partie supérieure du trias, dont la couche affleurent en des points bien plus élevés que Nohant et contiennent des limes de sables interposés dans des limes d'argiles. Un résultat doit y être là plus que probable. La profondeur à laquelle il faudrait pousser le forage ne peut pas nous être connu d'avance, mais nous estimons que la marne crissée ne pourrait être atteinte à NOHANT AVANT UNE PROFONDEUR DE CENT A CENT VINGT MÊTRES" et termine en indiquant que "le prix du mêtre de forage coûterait entre soixante dix et quatre vingt francs jusqu'à la limete de deux cents mêtres qui ne serait certainement pas mlême approchés." ‎

‎Belle et longue lettre en réponse à son désir de trouver des EAUX JAILLISSANTES sur le Domaine de Nohant.‎


L.A.S. à GEORGE SAND signée de DEGOUSEE, CH. LAURENT et Cie  en vue d'obtenir par forage des EAUX JAILLISSANTE dans sa Propriété de NOHANT près LA ... L.A.S. à GEORGE SAND signée de DEGOUSEE, CH. LAURENT et Cie  en vue d'obtenir par forage des EAUX JAILLISSANTE dans sa Propriété de NOHANT près LA ... L.A.S. à GEORGE SAND signée de DEGOUSEE, CH. LAURENT et Cie  en vue d'obtenir par forage des EAUX JAILLISSANTE dans sa Propriété de NOHANT près LA ...
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin - Blet

Phone number : 06 09 82 43 86

EUR185.00

‎Henri II de Bourbon (1588-1646) Henri II de Bourbon, IIIe prince de Condé, est un prince de sang français,fervent opposant àla régente Marie de Médicis. Il fut gouverneur de Bourgogne etdu Berry, duc de Montmorency, duc d'Albret, duc d'Enghien, et de Bellegarde, premier prince du sang etcomte de Sancerre. Il est le père du "Grand Condé".‎

Reference : 11554

(1630)

‎Henri II de Condé règle des différents sur ses terres‎

‎Lettre signée d'Henri II de Condé, adressée à M. Bouilhat, "lieutenant général en mon duché et pairye de Chasteauroux". Intéressante lettre relative au duché de Châteauroux, dans laquelle il est question d'un différent entre la comtesse de Saint-Aignan et de la comtesse de Fiesque. "Monsieur le lieutenant, jay jugé à propos auparavant que vous accordez la permission que m'a demandé de bastir un moulindans les marests de Coings et de Nau destre informé de l'interest que je peux y avoir, ensuite de quoi jay faict expédié mon ordonnance que je vous envoye après l'exemtion de laquelle je feray volontiers tout ce qui descendra de moy po[ur] vo[us] donner contentement. Jay veu ce que vous me mandez touchans madame la Comtesse de Fiesque &la response qu'elle vous a faict. Je seray tres aise que vous fassiez en sa faveur tout ce qui se pourra en justice aux occasions qui s'offriront, et que vous en usiez de mesme envers les personnes de condition qui ont leur bien dans le ressort de mon duché de Chasteauroux pour le different qu'elle a avec Madame la Comtesse de Saint-Aignan pour raison de Bauldre auquel je suis interessé je ne juge pas en debvoir escripre a pnt a lade dame Comtesse de Saint-Aignan, mais je désire que vous lui en escriviez comme de vous mesmes et lui fassiez connoistre par la coppie de mes arrests de Dijon et transactions faicte avec les officiers de Blois [...]". Si la comtesse de Fiesques'entête, il attentera une action auprès du Parlement de Dijon.‎

‎Encre brune sur papier vergé. Adresse au verso avec deux cachets de cire rouges conservés.. Destinataire : M. Bouilhat. Date : 11 novembre 1630. Lieu : Bourges. Format : In-folio. Etat : Mouillures et pliures. Petits manques de papier marginaux. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre signée. Nombre de pages : 1 p.‎


Henri II de Condé règle des différents sur ses terres. Henri II de Bourbon (1588-1646) Henri II de Bourbon, IIIe prince de Condé, est un prince de ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR500.00

‎Henri II de Bourbon (1588-1646) Henri II de Bourbon, IIIe prince de Condé, est un prince de sang français,fervent opposant àla régente Marie de Médicis. Il fut gouverneur de Bourgogne etdu Berry, duc de Montmorency, duc d'Albret, duc d'Enghien, et de Bellegarde, premier prince du sang etcomte de Sancerre. Il est le père du "Grand Condé".‎

Reference : 12708

(1629)

‎Le prince de Condé rend compte des services à Marie de Médicis au cardinal de Bérulle‎

‎Lettreentièrement autographe d'Henri II de Bourbon, troisièmePrince deCondé, écrite de Vannes, adressée au Cardinal de Bérulle, au sujet delouverture des États deBretagne. "Je ne veus laisser aller le Sr de Morig sans par luy vous remercier comme je fais de tout mon coeur de tous les bons ofices qu'il me raporta que vous mavies faits en mes affaires de Bretagne. Il vous dira ce qui si est passé ji ay servi la Reine mère du Roy [Marie de Médicis] de tout mon pouvoir et Dieu a beny mon travail [...]". La présence dudit Sieur de Morig a été importante et il va s'assurer "que le Roy en recevra contentement". Le prince de Condétermine par ces mots : "[...] je vous supplie tres humblement continuez a maimer et me vouloir tenir a jamais [...]". [Les États de Bretagne se tinrent à Vannes en 1629]. Pierre de Bérulle (1575-1629) fut ordonné cardinal en 1627. Il était égalementchef du Conseil de la Reine Mère, Marie de Médicis. Il mourut six mois après cette lettre, pendant la célébration d'une messe.‎

‎Encre brune sur feuillet double de papier vergé filigrané. Adresse au verso du second feuillet avec deux cachets de cire rouge conservés au armes de la Maison de Condé : d'azur aux trois fleurs delysd'or et au bâton péri en bande de gueules en abîme. Fragments de lacs de soie rose pâle conservés. Le feullet d'adresse est épinglé.. Destinataire : Le Cardinal Pierre de Bérulle. Date : 27 avril 1629. Lieu : Vannes. Format : In-4. Etat : Bon, second feuillet détaché et épinglé . Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1 p. ‎


Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR800.00

‎Henri II de Bourbon (1588-1646) Henri II de Bourbon, IIIe prince de Condé, est un prince de sang français,fervent opposant àla régente Marie de Médicis. Il fut gouverneur de Bourgogne etdu Berry, duc de Montmorency, duc d'Albret, duc d'Enghien, et de Bellegarde, premier prince du sang etcomte de Sancerre. Il est le père du "Grand Condé".‎

Reference : 11551

(1628)

‎Le prince de Condé reçoit ses émoluments de gouverneur du Berry‎

‎Pièce signée avec apostille autographe d'Henri II de Bourbon, père du Grand Condé. Reçu de 6000 livres pour sa charge de gouverneur et lieutenant du roi de Berry. "Nous Henry de Bourbon Prince de Conde gouvernr et lieutent gnal pour le Roy de Berry confessons avoir reçu contant [...]la somme de six mil livres [...]".‎

‎Encre brune sur vélin souple.. Date : 28 octobre 1628. Format : In-4 oblong. Etat : Quelques pliures. Nombre de documents : 1. Type de document : Reçu signé avec apostille. Nombre de pages : 1 p.‎


Le prince de Condé reçoit ses émoluments de gouverneur du Berry. Henri II de Bourbon (1588-1646) Henri II de Bourbon, IIIe prince de Condé, est un ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR480.00

‎Henri II de Bourbon (1588-1646) Henri II de Bourbon, IIIe prince de Condé, est un prince de sang français,fervent opposant àla régente Marie de Médicis. Il fut gouverneur de Bourgogne etdu Berry, duc de Montmorency, duc d'Albret, duc d'Enghien, et de Bellegarde, premier prince du sang etcomte de Sancerre. Il est le père du "Grand Condé".‎

Reference : 12387

(1636)

‎Le prince Henri II de Condé reçoit des subsides de la généralité de Bourges‎

‎Pièce sur vélin signée par Henri II deBourbon, princedeCondéet contresignée par Perrault. Reçu pour la somme de 87 livres et dix deniers des mains du receveur payeur de la généralité de Bourges, en règlement des sommes "que nous avons chacun an droit de prendre sur les deniers des tailles des comp. de Bourges [...]".‎

‎Serpente contrecollée au verso pour protéger le document.. Date : 8 avril 1636. Lieu : Bourges. Format : In-4 oblong. Etat : Bon. Nombre de documents : 1. Type de document : pièce signée sur vélin. Nombre de pages : 1 p.‎


Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR280.00

‎Henri II de Bourbon (1588-1646) Henri II de Bourbon, IIIe prince de Condé, est un prince de sang français,fervent opposant àla régente Marie de Médicis. Il fut gouverneur de Bourgogne etdu Berry, duc de Montmorency, duc d'Albret, duc d'Enghien, et de Bellegarde, premier prince du sang etcomte de Sancerre. Il est le père du "Grand Condé".‎

Reference : 11557

(1615)

‎Traité passé entre le prince de Condé et les protestants de Nîmes en 1615‎

‎Copie d'époque du traité signéentre Henri II prince de Condé et les députés protestants de l'Assemblée générale de Nîmes, durant lesGuerres de religion en application de l'Edit de Nantes. "Articles accordez entre Monseigneur le Prince & les députez de l'assemblée générale de Nismes au nom de ceux de la Religion de ce Royaume & du pays et souveraineté de Bearn, après que les députez aud. nom ont protesté de ne se départir jamais en aucune sorte de la très humble obéissance qu'ils doivent au Roy qu'ils recognoissent estre leur souverain Prince et seigneur, ny de l'affection qu'ils ont à la paix de l'estat et tranquilité publique à laquelle il supplie très humblement mond. seigneur le Prince de rapporter tous ses conseils délibérations et action comme tous les désirs de lad. assemblée y sont entièrement portez [...]". Suit l'exposé des différents points de l'accord, en exécution "de tous ce qui leur a esté ci-devant promis et accordé tant par l'édict de Nantes & art. par. à la mesme forme qu'ils furent premièrement accordez et expédiez audit Nantes en lan 1598 que par les brevets faits depuis en leur faveur [...]". Se concluant ainsi : "Es villes tenues par Mond. seigneur le Prince et autres princes et seigneurs joincts avec luy, esquelles se seront refugiez ceux qui en hayne de lad. religion ou du present traicté auroient esté chassez de leurs maisons et spoliez de leurs biens, sera assigné aux. refugiez provision suffisante et revenu ou deniers pour y vivre et subsister sur les biens de ceux qui se seront absentez et auront esté chassez des. villes pour navoir voulu adhérer aux résolutions de Mond. Seigneur le Prince". Le document original fut signé "au camp de Sansais en Poitou" par Henry de Bourbon d'une part,Josias Mercier, Le Cruzol, La Nouaille, "députez de l'assemblée généralle de Nismes" d'autre part. ‎

‎Encre brune sur doubles feuillets de papier vergé.. Date : 27 novembre 1615. Lieu : Sansais. Format : In-folio. Etat : Bon, pliures et petites brunissures à la dernière page. Nombre de documents : 1. Type de document : manuscrit. Nombre de pages : 6 pp.‎


Traité passé entre le prince de Condé et les protestants de Nîmes en 1615. Henri II de Bourbon (1588-1646) Henri II de Bourbon, IIIe prince de Condé, ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR1,200.00
1 2 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Berry ; Autograph

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !