3 books for « Apollinaire guillaume ... »Edit

Sort by

‎Antoine Maurice Apollinaire d'Argout (1759-1840) Homme politique, ministre du Commerce et des Travauxpublics et gouverneur de la Banque de France.‎

Reference : 10982

(1831)

‎Le ministre d'Argout refuse à Redouté une place de professeur et une augmentation de salaire‎

‎Le ministre du Commerce et des Travaux publics, Antoine d'Argout, décline deux requêtes de Redouté. La première : se voir attribuer la place de professeur d'iconographie de son ancien maître, Van Spaendonck ; la seconde, un salaire de 3500 francs pour son poste de professeur de dessin des plantes. "Monsieur, j'ai sous les yeux la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire pour demander que la place de Professeur d'iconographie au muséum royal d'histoire naturelle soit rétablie en votre faveur, sur le pied ou elle était à l'époque ou feu Van Spaendonck l'occupait, ou du moins que le traitement qui vous est attribué comme chargé d'enseigner le dessin des plantes soit porté à 3500 f. Aucune augmentation de dépense ne pouvant avoir lieu sans que le chiffre du budget ait été augmenté, jeme vois à regret, Monsieur, dans l'impossibilité de faire, quant à présent, ce que vous désirez, mais je ne perdrais pas de vue votre demande que S.A.R. la princesse Marie a bien voulu me recommander particulièrement et je ne négligerai rien lors du règlement du budget pour obtenir les moyens de satisfaire à l'une ou l'autre partie de cette demande. [...]" Gérard Van Spaendonck (1746-1822), futpeintre de miniaturedu Roi, au Jardin du Roi, qui deviendra plus tard le Muséum d'Histoire naturelle, institution où il dirigera la chaire d'Iconographie.À partir de 1786, il sera suppléé à ce poste par son meilleur élève : Pierre-Joseph Redouté.‎

‎Encre brune sur papier vergé filigrané, à l'en-tête "Ministère du Commerce et des Travaux publics". Adresse en pied : "Monsieur Redouté, peintre, rue de Seine n° 6".. Destinataire : Pierre-Joseph Redouté. Date : 03/05/1831. Lieu : Paris. Format : In-folio. Etat : Rousseurs, déchirure en tête de la pliure centrale. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Le ministre d'Argout refuse à Redouté une place de professeur et une augmentation de salaire. Antoine Maurice Apollinaire d'Argout (1759-1840) Homme ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR450.00

‎Jacqueline Apollinaire (1891-1967) Epouse de Guillaume Apollinaire (le 2 mai 1918), on lui doit de nombreuses oeuvres posthumes du poète. Elle était la "Jolie Rousse" du poème.‎

Reference : 11130

‎Manuscrit du Casanova de Guillaume Apollinaire, de la main de Jacqueline‎

‎Réunion, sous trois formes intermédiaires, de louvrageCasanova, de Guillaume Apollinaire : Manuscrit de travail complet de la main de Jacqueline Apollinaire. Environ 51 pp. in-4, cahier décolier à carreaux, cartonnage avec dos renforcé de papier noir. Le manuscrit, écrit sur le recto des pages, comporte des corrections et des ajouts, parfois importants, sur la partie gauche. Quelques passages biffés ou feuillets découpés. Le texte comporte d'importantes variantes et changements par rapport à l'édition imprimée de Gallimard. Il est cependantassez semblable au manuscrit autographe d'Apollinaire, conservé à la Bnf, écrit au dos de Lucrèce Borgia, avec néanmoins des différences dans l'ordre des passages. Avec Casanova, pièce qualifiée de "comédie parodique" en sous-titre, écrite entre 1917 et 1918, Apollinaire aborde un genre tout à fait différent, lopéra bouffe. La musique devait être composée par Henry Defosse, chef dorchestre aux Ballets russes. Dans la préface qu'il rédigea à l'E.O. de Casanova (Gallimard, 1952), Robert Mallet précise : "Apollinaire avait formé le projet d'écrire un texte qui, celui-là, serait réellement la matière d'une oeuvre musicale. L'idée lui en était venue chez Picasso où il rencontrait des danseurs et les musiciens des Ballets Russes [...]. Il envisageait des divertissements chorégraphiques qui s'adapteraient à des scènes comiquement lyrique [...]. Il se mit à écrire un dialogue de comédie italienne dont le titre fut Casanova [...]. Il n'acheva le troisième acte que le 5 août 1918 à Kervoyal, la villa qu'il avait alors louée dans le Morbihan. Sa mort, quelques semaines plus tard, fit se refermer sur son oeuvre à peine signée des cartons d'où Mme Apollinaire vient de l'extraire." Nous relevons, par exemple, comme variante importante,par rapport à l'édition originale et aux présentes épreuves : "[Scène IV] Juste avant l'entrée de Casanova la Marquise chante Oui la nuit favorise les amours Parcourons avant les alentours De l'hôtellerie Faisons le tour Elle donne peut être sur la cour Sa chambre ou dort charmant comme l'amour l'objet de ma folie Ce Bellino duquel dès la chute du jour Mon âme en vain rêva ! [Passage biffé] La marquise apercevant Casanova [Passage biffé] Quelqu'un m'épie [Passage biffé] Oh l'âme vil Casanova d'abord sans voir la marquise [...] J'ai fais le tour de l'hotellerie C'est par ici qu'il dort Accordons d'abord l'instrument de ma rêverie [mot biffé]". On joint : - Jeu dépreuves, en partie corrigées (sur 5 pp.) avec mention de la main de Robert Mallet, qui rédigea la préface de l'édition. 56 pp. Daté du 22 mars 1951. - L'édition originale, publiée chez Gallimard, en 1952. Un des 100 exemplaires hors commerce (n° 1691), non coupé. Exemplaire parfait.‎

‎. Date : S.d.. Format : In-4. Etat : Bon, petites pliures et déchirures au manuscrit. Nombre de documents : 1. Type de document : manuscrit autographe. Nombre de pages : 51 pp.‎


Manuscrit du Casanova de Guillaume Apollinaire, de la main de Jacqueline. Jacqueline Apollinaire (1891-1967) Epouse de Guillaume Apollinaire (le 2 mai ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR3,200.00

‎Jacqueline Apollinaire (1891-1967) Epouse de Guillaume Apollinaire (le 2 mai 1918), on lui doit de nombreuses oeuvres posthumes du poète. Elle était la "Jolie Rousse" du poème.‎

Reference : 10647

(1919)

‎Un an après la mort du poète, Jacqueline Apollinaire n'a plus d'inédit à offrir.‎

‎Jacqueline Apollinaire répond à une demande d'Ernest Prévost qui prépare une anthologie de poèmes sur la Grande Guerre. "En réponse à votre lettre du 11.12 relative à votre ouvrage sur les poètes je m'empresse de vous dire que comme inédit il ne me reste absolument rien mais que vous trouverez dans Calligrammes un précieux trésor de poésies faites au front. Si l'exemplaire vous manque, je puis vous en prêter un, et vous me ferez part de votre choix".‎

‎Ecrite sur lettre de deuil. Avec enveloppe également au liseret noir.. Destinataire : Ernest Prévost, poète.. Date : 15/12/1919. Lieu : Paris. Format : In-8. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 2‎


Un an après la mort du poète, Jacqueline Apollinaire n'a plus d'inédit à offrir.. Jacqueline Apollinaire (1891-1967) Epouse de Guillaume Apollinaire ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR300.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Apollinaire guillaume ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !