37 books for « Bibliophilism; Autogra... »Edit

Sort by
1 2 Next Exact page number ? OK

‎Charles Jolly-Bavoillot‎

Reference : AMO-815

(1894)

‎ Une petite lettre du bibliophile américain Charles Jolly-Bavoillot (1821-1895) au sujet de la vente des livres de la bibliothèque d'Octave Uzanne (mars 1894). ‎

‎ Lettre écrite par Charles Jolly-Bavoillot (1) de New-York, adressée au libraire Durel à Paris, à propos des catalogues de cette vente. Cette lettre est écrite sur papier à en-tête du Congrès américain et est datée du 1er mars 1894, soit la veille du premier jour de la vente. Lettre autographe signée de M. Charles Jolly-Bavoillot de New York (USA) à M. Durel, libraire à Paris. - 1 page in-8 sur papier à en-tête du Congress. New York 1er Mars 94 Monsieur Durel, Paris. J’ai bien reçu vos deux Catalogues Uzanne dont je vous remercie. Aussitôt le reçu du premier j’ai envoyé un ordre pour 6 ou 8 n°. à Conquet. Ordre confirmé au reçu du 2e Catalogue. J’ai envoyé cet ordre à Conquet parce que comme vous le savez, je suis avec lui en rapport si régulier que nous nous comprenons parfaitement, comme goût, et comme prix à évaluer sans grande explication. Si pourtant à une prochaine occasion vous désirez recevoir mon ordre directement, dites le moi, je me ferai un plaisir de vous être agréable. Veuillez avec remerciements agréer Monsieur mes cordiales salutations. [signé] C. Jolly Bavoillot (1) Charles Jolly-Bavoillot (1821-1895) - Catalogue de la bibliothèque de feu m. Jolly-Bavoillot de New-York - Collection importante d'ouvrages de la période romantique - Victor Hugo - Alfred de Musset - Mérimée - Lamartine ... Riches reliures en maroquin ... Paris, A. Durel, 1896 - 168 pages. On retrouve la bibliothèque de Charles Jolly Bavoillot décrite en partie dans l'ouvrage Four private libraries of New York, a contribution to the history of bibliophilism in America (1892) écrit par Henri Pène du Bois et préfacé par Octave Uzanne. ‎


 Une petite lettre du bibliophile américain Charles Jolly-Bavoillot (1821-1895) au sujet de la vente des livres de la bibliothèque d'Octave Uzanne ...
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR150.00

‎Eugène Paillet ‎

Reference : AMO-2439

‎Trois lettres autographes d’Eugène Paillet[1] bibliophile, Président des Amis des Livres, à Octave Uzanne (1890).‎

‎Lettre I. Paris – 28 février 1890. [3 pages in-12 sur papier vergé crème]. Mon cher confrère, Ci-joint une vingtaine de notices sur « Paris qui Crie[2] ou les Petits métiers. » De cette façon vous pouvez prendre l’air de la maison, ruminer votre provende et pondre une jolie petite Préface : … J’espère que Mr. Prudhomme n’aurait pas dit mieux. Mais nous sommes, très, très pressés et nous n’attendons plus que vous pour paraître au grand jour. Après les coups réitérés dont vous nous frappez dans le Livre Moderne[3], sans relâche et sans indulgence exagérée, il faut que nous publions (sic) au plus vite un volume pour riposter à pareille artillerie. Or il sera assez coquet de vous voir escarmoucher dans notre Préface en faveur des Amis des Livres[4]. Qu’elle soit vive, brève, peu poussée et bien troussée, votre Préface, d’ailleurs comme vous savez les faire. Je ne vous en demande pas long, mais bon et prompt ; si c’était possible, avant votre départ pour les pays étranges[5]. Je vous rappelle que les gravures seront peinturlurées et que le texte est dû à la collaboration des membres de la société. [1] Eugène Paillet (1829-1901) est le fondateur de la société des Amis des Livres. C’était un ardent bibliophile. Sa bibliothèque fut vendue en trois fois, dont deux ventes de son vivant. - Bibliothèque d'un bibliophile, 1865-1885. Lille, Danel, 1885, petit in-8, XVI + 149 pp + (1) f. Ce catalogue à été édité à 200 exemplaires tous numérotés sur vergé de Hollande. 1000 livres sont décrits. - Catalogue des livres de la bibliothèque de M. Eugène Paillet. Paris, Damascène Morgand, 1887, in-8 avec un portrait, 170 pages, tirage à 797 exemplaires numérotés, les exemplaires sont sur grand papier vélin d'Arches. - La bibliothèque de feu M. Eugène Paillet (Président de la Société des Amis des Livres). Paris, Damascène Morgand, 1902, 2 vol. in-8. [2] Paris qui crie (petits métiers). Notices par Albert Arnal, Henry Spencer, Ashbee, Jules Claretie, Abel Giraudeau, Henry Houssaye, Henri Meilhac, Victor Mercier, Eugène Paillet, Jean Paillet, Roger Portalis, E. Rodrigues. Préface de Henri Beraldi. 1 vol. petit in-4°, 1890. 30 dessins en couleurs de Pierre Vidal, tirés au patron. Imprimé par G. Chamerot. [3] Le Livre Moderne est la nouvelle revue éphémère que vient d’entreprendre Octave Uzanne à la fin de l’année 1889. Elle comptera 24 livraisons mensuelles, soit deux années d’existence (1890 et 1891). Uzanne inflige de sévères critiques à peine voilées aux Amis des Livres dirigés par Eugène Paillet et ce dès les premières pages de sa nouvelle revue : « Soit qu’il nous plaise de résumer en un court chapitre la théorie de l’illustration moderne, soit qu’il nous convienne de parler du format des livres d’art, soit enfin que la fantaisie nous porte à partir en guerre contre la routine de nos éditeurs les plus en renom, dont l’esprit de nouveauté, de recherche et d’originalité se donne si peu carrière, on peut être assuré que nous ne faiblirons pas à notre tâche et que nous irons toujours de l’avant, sans crainte de nous attirer les sarcasmes et les calomnies des bibliophiles vieux jeu, rétrogrades, fermés aux visions du progrès et qui, loin de s’appeler amis des livres, méritent par leurs préjugés et leurs errements le qualificatif plus juste d’ennemis du Livre. (…) » (Nos variations futures sur l’art du livre et le livre d’art moderne, p. 5). Il poursuit ses acides critiques envers les Amis des Livres p. 58-60 « Les collègues de M. Eugène Paillet manifestent une impatience légitime et trouvent que la Société (des Amis des Livres) est d’un platonisme navrant. » et plus loin : « Franchement il serait temps que les Amis des Livres montrent qu’ils ne sont pas morts, frappés par l’influenza du lazaronisme et la malaria de l’indifférence. » (On-dit, racontages et anecdotes du monde des curieux). On lit encore dans la livraison du 10 février 1890 (p. 133) : « (le trésorier venant d’être renouvelé le 14 janvier) Rien d’autre à signaler ; le Comité ayant été nommé à nouveau sans autre changement, maître Eugène Paillet en tête, à cette présidence qu’il occupe si bien avec toutes les qualités requises, courtoisie, belle humeur et autorité sereine. » (Le monde des livres – ce qui s’y dit, s’y fait, s’y prépare). [4] Eugène Paillet ne manque pas d’humour en disant cela. Il sait comme les Amis des Livres sont maltraités par Uzanne dans le Livre Moderne et pourtant une demande de Préface lui a été faite. [5] Nous ne savons pas vers quelle destination Uzanne devait partir dans le courant de 1890, peut-être Anvers ? (exposition Plantin). Agréez, mon cher confrère, l’assurance de mes sentiments tout dévoués. Eugène Paillet Mr. Meilhac[1] fait l’article du Café-concert et Mr. Clarétie[2] m’a remis celui de la Bouquetière. Ces deux notices ne sont pas encore imprimées, c’est pourquoi je vous les signale, sans vous les envoyer. Ashbee[3] a composé en anglais une définition du Distributeur de Prospectus. Ne faites pas attention aux incorrections des placards – ils ne sont pas encore corrigés. Lettre II. Paris – 7 mai 1890. [2 pages petit in-12 sur papier vélin crème]. [1] Henry Meilhac, né le 21 février 1831 à Paris où il est mort le 6 juillet 1897, est un auteur dramatique, librettiste d'opérettes et d'opéras français. Après ses études au collège Louis-le-Grand, Henry Meilhac travailla tout d'abord comme employé dans une librairie. Puis il continua comme dessinateur au Journal pour rire, de 1852 à 1855, sous le pseudonyme de Thalin, et donna des articles dans diverses revues où se signalait déjà sa fantaisie dans le plus pur esprit boulevardier. Meilhac était grand, bel homme, bon vivant, amateur de jolies femmes jusqu'à rester célibataire. Avec Ludovic Halévy, rencontré en 1860, il entama une collaboration de près de vingt ans, donnant les livrets des plus célèbres opérettes de Jacques Offenbach dont La Belle Hélène (1864), La Vie parisienne (1866), La Grande-Duchesse de Gérolstein (1867) et La Périchole (1868) et aussi de Carmen de Georges Bizet (1875). Il signa également les livrets d'opérettes de Charles Lecocq et de Hervé. Le duo composa aussi des vaudevilles et des comédies: Les Brebis de Panurge (1863), Fanny Lear (1868), Froufrou (1869), Tricoche et Cacolet (1872), Le Prince (1876), La Cigale (1877), Le Mari de la débutante (1879). Des deux duettistes, Henri Meilhac apportait en propre une fantaisie irrésistible, confinant parfois à la loufoquerie. Gagnant beaucoup d'argent, il en dépensait beaucoup, cherchant l'inspiration dans les grands restaurants, les cigares et le champagne. Meilhac et Halévy fréquentèrent le salon littéraire de Geneviève Halévy ou l'on rencontrait Lucien Guitry, Paul Bourget ou Joseph Reinach, entre autres. La collaboration de Meilhac et Halévy cessa en 1881. Meilhac signa également des pièces avec d'autres collaborateurs, notamment Mam'zelle Nitouche (1883) avec Albert Millaud (1844-1892) et Manon de Jules Massenet avec Philippe Gille. Il encouragea les débuts de Georges Feydeau. Il fut élu à l'Académie française le 26 avril 1888 au fauteuil 15, en remplacement d'Eugène Labiche. [2]Arsène Arnaud Claretie, dit Jules Claretie, né à Limoges le 3 décembre 1840 et mort à Paris le 23 décembre 1913, est un romancier et auteur dramatique français, également historien et chroniqueur de la vie parisienne. Jules Claretie collabore à de nombreux journaux, notamment au Figaro et au Temps, sous plusieurs pseudonymes. Il tient la critique théâtrale à L'Opinion nationale, au Soir, à La Presse. Ami d'Étienne Arago, il publie une analyse de ses Mémoires dans Le Temps du 28 mai 1892. Historien, il compose entre autres une Histoire de la Révolution de 1870-1871. Il publie de nombreux romans, tels que Monsieur le Ministre, Le Million et Le Prince Zilah, parmi lesquels plusieurs sont adaptés pour la scène. En 1894, il écrit pour Massenet le livret de La Navarraise et celui d' Amadis, tiré d'Amadis de Gaule, roman chevaleresque de Garci Rodríguez de Montalvo, qui n'est créé qu'après la mort des deux artistes, le 1er avril 1922 au Grand théâtre de Monte Carlo. Il est président de la Société des gens de lettres. En 1882 et 1883, il est vice-président de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. De 1885 à 1913, il est administrateur général de la Comédie-Française, dont il ouvre les portes à des auteurs contemporains tels que Paul Hervieu, Henry Bataille et Octave Mirbeau, dont il fait jouer Les affaires sont les affaires et, à contre-cœur et contraint par une décision de justice, Le Foyer. Il est élu membre de l'Académie française le 26 janvier 1888. [3] Henry Spencer Ashbee (21 April 1834 – 29 July 1900) was a book collector, writer, and bibliographer, notorious for his massive, clandestine three volume bibliography of erotic literature written under the pseudonym of Pisanus Fraxi. Mon cher confrère, J’attends toujours votre Préface pour les « Cris de Paris ». Jusqu’à présent nous ne vous avons pas tourmenté ; mais voilà que nous n’attendons plus que vous pour mener à fin notre lambine entreprise. Allons un peu de courage à la plume – Envoyez moi bien vite votre avant propos pour que Chamerot[1] l’imprime de son mieux et que notre ouvrage paraisse enfin dans toute sa gloire. Je compte, mon cher confrère, sur votre gracieuse complaisance et vous prie d’agréer l’assurance de mes sentiments dévoués. Eugène Paillet Lettre III. Paris – 14 mai 1890. [2 pages grand in-12 sur papier vergé crème]. Mon cher confrère, Je regrette beaucoup qu’au dernier moment, vous renonciez à écrire la Préface de « Paris qui Crie ». De cette résolution les Amis des Livres ne se consolent pas facilement, puisqu’ils vont être privés d’un mets savoureux, dont ils se régalaient à l’avance. Quant à votre serviteur, le voila contraint de faire appel à un bibliographe moins accablé de besogne[2] ; mais auquel il faudra toujours un certain temps pour composer sa copie. Vous voyez qu’il n’y a pas de notre faute et vous n’avez plus le cœur de nous plaisanter dans le Livre, sur notre lenteur à produire un ouvrage. Quoi qu’il en soit, je suis persuadé que, seules, vos occupations vous empêchent de nous accorder votre collaboration et je souhaite que vous n’assumiez pas un travail trop considérable qui finirait par vous fatiguer. Mais, si vous n’écrivez pas pour nous, il ne faut pas nous priver de votre présence et nous serions tous très heureux de vous voir à la première réunion des Amis des Livres. Elle aura lieu au mois de juin. Agréez, mon cher confrère, avec l’expression de tous nos regrets, l’assurance de mes sentiments dévoués. Eugène Paillet [1] C’est bien Georges Chamerot qui imprimera le volume pour les Amis des Livres. [2] C’est finalement à Henri Beraldi qu’échouera la Préface de Paris qui crie. Henri Beraldi (1849-1931), presque exact contemporain d’Octave Uzanne, était un éminent biblio-iconophile. Il est connut comme bibliographe pour ces deux ouvrages sur les graveurs du XVIIIe et du XIXe s., et comme historien pour son ouvrage sur les Pyrénées. C’est lui qui prit la présidence des Amis des Livres au décès d’Eugène Paillet en 1901. ‎


Trois lettres autographes d’Eugène Paillet[1] bibliophile, Président des Amis des Livres, à Octave Uzanne (1890).. Eugène Paillet Trois lettres autographes d’Eugène Paillet[1] bibliophile, Président des Amis des Livres, à Octave Uzanne (1890).. Eugène Paillet Trois lettres autographes d’Eugène Paillet[1] bibliophile, Président des Amis des Livres, à Octave Uzanne (1890).. Eugène Paillet
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR480.00

‎Georges Vicaire‎

Reference : AMO-2477

‎lettre autographe à à Victor Deséglise bibliophile ‎

‎Le 2 décembre 1894, Georges Vicaire écrit à son ami, le bibliophile Victor Déséglise et le remercie pour l'envoi que ce dernier lui a fait d'une "bourriche si bien garnie". "Les pommes de "votre paradis terrestre" eussent assurément fait la joie de feue madame Eve ; il est impossible de voir de plus beaux fruits. Quant aux Duchesses du Berry et aux Croquets, tout cela à l'air fort appétissant (...)" écrit-il encore. Il est en train de procéder à l'expédition de son Manuel chez le libraire Rouquette. La lettre se poursuit ainsi : « Eh ! bien, la Société des Bibliophiles Contemporains a donc vécu. Je n'ai pas assisté à la réunion, mais je supposais que l'on nous informerait officiellement de ce qui avait été résolu dans cette assemblée. Avez-vous reçu quelque avis ? Pour ma part, j'avoue humblement que la dissolution de la Société m'a laissé bien froid. Vous avez dû recevoir le matin de la réunion un pamphlet (*) contre Uzanne ; en connaissez-vous l'auteur ? (...) ». On lit plus loin : « Vous savez que j'accueille toujours avec plaisirs les mots, renseignements bibliographiques qui proviennent desvrais bibliophiles ; il y en a si peu de vrais parmi nous qui "font" le livre moderne ! (...) ». Georges Vicaire, auteur du célèbre Manuel de l'amateur de livres du XIXe siècle était membre de la Société des Bibliophiles contemporains depuis sa création à la fin de l'année 1889 et jusqu'en décembre 1894 au moment de sa dissolution, au moins. Victor Déséglise (1838-1916) possédait le château de Frapesle, près d'Issoudun dans le département de l'Indre. Il fut membre de la société des Amis des Livres, des Bibliophiles contemporains d'Uzanne puis desCent Bibliophiles d'Eugène Rodrigues. C'est son ami Georges Vicaire qui fera sa nécrologie dans leBulletin du Bibliophile de 1917. Victor Déséglise est décédé le 27 décembre 1916. Sa bibliothèque fut vendue en 1921. (*) L'Octave de la Société des Biblbiophiles Contemporains. Athènes, chez Alexandros Koulos, imprimeur du Périclès, 100, Cul de Sac du Luc (près l'Acropole), 10008008014. Dessiné et gravé par Ajax Agathos. Imprimé à 160 exemplaires sur papier à chandelle, d'Arras. In-4, 11 pages.‎


lettre autographe à à Victor Deséglise bibliophile . Georges Vicaire lettre autographe à à Victor Deséglise bibliophile . Georges Vicaire lettre autographe à à Victor Deséglise bibliophile . Georges Vicaire
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR280.00

‎Jean Lorrain ‎

Reference : AMO-2545

Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR180.00

‎Jean Lorrain‎

Reference : AMO-2457

‎LAS Très belle lettre à Henri Houssaye autographe avec enveloppe‎

‎1 carte-lettre autographe signée Jean Lorrain et adressée à Henri Houssaye "Dimanche 4 heures. Non, cher monsieur et maître, je n'oublie pas. Je regrette presque la belle Muse, quoique moderniste, les frises du Parthenon m'intéressent. Merci par la même [...] de votre superbe ouvrage sur Aspasie, Cléopatre et Théodore. Cela me remet de la Bête humaine de Zola. Donc à Demain et cordialement votre Jean Lorrain (carte in-12 recto verso). Avec enveloppe. ‎


LAS Très belle lettre à Henri Houssaye autographe avec enveloppe. Jean Lorrain LAS Très belle lettre à Henri Houssaye autographe avec enveloppe. Jean Lorrain LAS Très belle lettre à Henri Houssaye autographe avec enveloppe. Jean Lorrain
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR320.00

‎Jean Lorrain‎

Reference : AMO-2444

‎ LAS à son éditeur Georges Charpentier Sensations et Souvenirs‎

‎1 LAS à son éditeur Georges Charpentier "ce lundi matin, toutes les guignes, mon cher Charpentier, une crise d'influenza et moi, qui me faisais une fête de cette soirée d'hier. Jusqu'au dernier moment j'ai cru pouvoir y aller, je suis resté couché toute la journée d'hier pour ne me lever qu'à l'heure du dîner ... he bien, non, je n'ai pas pu ..., j'ai du me recoucher à 9 heures et ce matin je vais presque bien. J'irai vous voir mercredi vers deux heures, vous porter mon livre de chez Ollendorf et en terminer avec les Sensations et Souvenirs. Voulez-vous présenter à Madame Charpentier les vifs regrets de ma mère et les miens aussi et trouver ici pour vous mes meilleures amitiés. Votre Jean Lorrain." (2 pages in-12). VOIR PHOTO POUR LE TEXTE ET L'ETAT‎


 LAS à son éditeur Georges Charpentier Sensations et Souvenirs. Jean Lorrain  LAS à son éditeur Georges Charpentier Sensations et Souvenirs. Jean Lorrain
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR420.00

‎Jean Lorrain‎

Reference : AMO-2480

‎LAS à une dame lettre autographe ... mes obscénités ... Autographe‎

‎1 BAS à une dame "ce vendredi 30, ci joint, chère madame et amie les deux ... little things dédicaces, plus une loge valable jusqu'à dimanche soir inclusivement pour aller rougir "mes obscénités comme vous serez aimable de faire signe à [...] qui n'a rien vu, et [...] lui aussi se démoraliser à l'audition de votre Jean Lorrain." (1 page in-12). VOIR PHOTO POUR LE TEXTE ET L'ETAT ‎


LAS à une dame lettre autographe ... mes obscénités ...
Autographe. Jean Lorrain
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR280.00

‎Jean Lorrain‎

Reference : AMO-2421

‎Page de faux-titre avec envoi autographe signé Buveurs d’âmes‎

‎Page de faux-titre de Buveurs d'âmes (découpée) avec cette dédicace autographe de Jean Lorrain "A vous, cher ami, ces paysages de Roissy et de la grande banlieue la qualité de douleur vécue qui peut être vous intéressera Votre Jean Lorrain (1 page in-12). ‎


Page de faux-titre avec envoi autographe signé Buveurs d’âmes. Jean Lorrain Page de faux-titre avec envoi autographe signé Buveurs d’âmes. Jean Lorrain
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR280.00

‎Jehan Rictus‎

Reference : AMO-2505

‎Jehan Rictus évoque avec Joseph Uzanne « le coeur délicat et généreux, l'ami fidèle des écrivains et des artistes. [...] du frère regretté » ‎

‎Lettre atographe de Jehan Rictus, 1 page 3/4 in-8 Jehan Rictus (*), écrit à Joseph Uzanne et évoque le coeur délicat et généreux des frères Uzanne. Octave Uzanne est mort depuis un an et demi environ. Jehan Rictus meurt en novembre 1933. Paris 22 juillet 1933 Mon cher Uzanne, j'ai été très touché de votre lettre, de vos compliments et de votre bon souvenir. Je n'aurais pas cru que la Légion d'Honneur conservait encore tant de prestige (car on l'a bien galvaudée) ni que je pus intéresser tant de gens connus et inconnus. Savez-vous que depuis le 13 juillet ; j'ai reçu une moyenne de 40 lettres par jour ? Et une foule de télégrammes, de cartes de visite, de pneumatiques, etc etc ? Je suis débordé, submergé, et peu à peu je réponds ... J'en ai pour un bout de temps à le faire ! Mais votre lettre est arrivée parmi les premières. Aussi je vous en remercie encore et vraiment je ne sais comment vous en exprimer ma reconnaissance. C'est vrai qu'il y a déjà pas mal d'années que nous nous connaissons et que j'ai toujours apprécié en vous, comme en votre frère regretté, le coeur délicat et généreux, l'ami fidèle des écrivains et des artistes. Sur ce mon cher Uzanne avec mes remerciements renouvelés, acceptez mes meilleurs voeux et croyez moi votre fidèle et amical Jehan-Rictus 8 R. Camille Tahan Paris (18e) (*) Gabriel Randon, dit Jehan-Rictus, né à Boulogne-sur-Mer le 23 septembre 1867 et mort à Paris le 6 novembre 1933, est un poète français, célèbre pour ses œuvres composées en langue populaire. Source : Wikipedia Provenance : Ancienne collection Bertrand Hugonnard-Roche.‎


Jehan Rictus évoque avec Joseph Uzanne « le coeur délicat et généreux, l'ami fidèle des écrivains et des artistes. [...] du frère regretté » . Jehan ... Jehan Rictus évoque avec Joseph Uzanne « le coeur délicat et généreux, l'ami fidèle des écrivains et des artistes. [...] du frère regretté » . Jehan ...
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR230.00

‎Jules Barbey d'Aurévilly, écrivain et bibliophile‎

Reference : AMO-552

(1877)

‎Billet autographe au jeune Octave Uzanne, homme de lettres et bibliophile‎

‎Billet autographe de Jules Barbey d'Aurévilly au jeune Octave Uzanne, homme de lettres et bibliophile 1 page in-12, très beau paraphe à l'encre noire, papier à en-tête "NEVER MORE" imprimé en vert en relief. Sur feuillet double plié. Provenance : collection Bertrand Hugonnard-Roche (avec son monogramme à l'encre de Chine) Dimanche [11 novembre 1877] (*) Mon cher Monsieur Uzanne, un empêchement de diner ensemble demain survient tout à coup. Aussi, je vous écris pour vous dire que la partie est remise à Mardi. Pouvez-vous ce jour-là ?.. En hâte & à vous, J. Barbey d'Aurevilly (*) lettre écrite sur papier à en-tête imprimée NEVER MORE filigrané ORIGINAL TURKEY MILL KENT (papier vergé). Une note au crayon à côté du jour indiqué par Barbey précise (11 9bre 1876), or le 11 novembre 1876 tombait un samedi. Par contre le 11 novembre 1877 tombait un dimanche. Cette seconde date est probablement la bonne puisqu'à cette époque Barbey d'Aurevilly est en relation avec Octave Uzanne pour la préface du Bric-à-Brac de l'Amour (achevé d'imprimé le 5 décembre 1878 mais dont la rédaction fut commencée bien avant cette date).‎


Billet autographe au jeune Octave Uzanne, homme de lettres et bibliophile. Jules Barbey d'Aurévilly,
écrivain et bibliophile
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR1,800.00

‎Octave Uzanne‎

Reference : AMO-2475

(1911)

‎Belle lettre autographe adressée à Alfred Vallette (directeur du Mercure de France)‎

‎Lettre écrite de Turin en Italie depuis le Grand Hôtel Suisse Terminus de Turin (papier à en-tête) Texte de la lettre : Torino - 17 V (mai) 1911 Mon cher Vallette Dans mon courrier ici, je trouve lettre d'un Berlinois, me demandant mon prix pour une édition ou plutôt pour les droits de traduction en langue allemande des "Parisiennes". Je crois qu'il s'agit d'un particulier qui veut se livrer au sport de cette translation assez périlleuse. Ce brave homme sollicite le prix le plus bas. A tout hazard, je lui répond que ce prix le plus au niveau des concessions extrêmes, serait de 450 marks. Attendons la réponse du téméraire traducteur. Je lui dis, avec le plus parfait sérieux, que j'ai demandé £ 50 à l'éditeur anglais. Heinemann ne me démentira pas, bien qu'il ne vous doive verser que 500 francs. Est-ce fait ? A ce propos je lui ai demandé de faire faire la préface de la traduction anglaise p ar une personnalité marquante - Il a aussitôt demandé la chose à une romancière américaine qui obtient le plus gros succès à Londres. Je vous enverrai, ou vous porterai la copie de la dite préface. Davray pourrait la traduire, tout ou partie, dans ses lettres anglaises, ça serait bon à tous points de vue pour ne faire oublier le livre. Je réintègre samedi mon logis clodoaldien après 8 mois d'absence. J'espère bien vous pouvoir rencontrer fin courant au Mercure. Mes souvenirs cordiaux et amitiés pour vous et Rachilde. Signé : Octave Uzanne‎


Belle lettre autographe adressée à Alfred Vallette (directeur du Mercure de France). Octave Uzanne Belle lettre autographe adressée à Alfred Vallette (directeur du Mercure de France). Octave Uzanne
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR280.00

‎Octave Uzanne‎

Reference : AMO-2448

‎LAS à M Le Breton Rouen Félicien Rops‎

‎Intéressant billet qu'Octave Uzanne adresse à quelqu'un [Monsieur A. Le Breton de Rouen] qui détient des dessins de Félicien Rops (1). Octave Uzanne travaille, dès avril 1894, à l'élaboration de l'illustration de son Feminies qui paraitra seulement deux ans plus tard en 1896 pour les Bibliophiles contemporains. On sait que cet ouvrage contient huit frontispices gravés d'après les dessins de Félicien Rops. Uzanne reçoit donc ici deux dessins de Rops qu'il transmet ensuite au graveur. Les dessins doivent être assez rapidement rendus et renvoyés au destinataire, resté inconnu, de cette lettre. Cher monsieur (2) J'ai reçu ce matin en très bon état les deux frontispices de Rops qui sont actuellement entre les mains du graveur. Vous pouvez avoir toute confiance ; je profiterai de la latitude que vous me donnez de ne point me hâter et vous retournerai ces deux belles pièces soigneusement enveloppées, au début de la semaine prochaine. Avec mes remerciements empressés, croyez, monsieur, à l'expression de mes sentiments les meilleurs. Octave Uzanne 7 Avril 1894 - (1) Félicien Rops est un artiste belge, peintre, aquafortiste, dessinateur, illustrateur et graveur, né à Namur le 7 juillet 1833, mort à Essonnes (aujourd'hui Corbeil-Essonnes), le 23 août 1898. Fély, comme Uzanne l'appellera, était son ami. Rops écrivait à Uzanne en le désignant comme son Frérot. Rops a notamment collaboré à Son Altesse la femme dans lequel il donne trois dessins en 1885. (2) Destinataire inconnu [A. Le Breton de Rouen, identifié depuis]. Lettre d'une page in-8, écrite sur un feuillet in-4 plié en deux. Uzanne utilise ici un joli papier Japon ancien filigrané d'un coq et d'une branche fleurie, le tout encadré d'une frise géométrique. C'est un modèle de papier à lettre que nous n'avons pas encore rencontré dans sa correspondance. ‎


LAS  à M Le Breton Rouen Félicien Rops. Octave Uzanne
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR400.00

‎Octave Uzanne‎

Reference : AMO-816

(1913)

‎Lettre inédite à Georges Maurevert.‎

‎Lettre inédite d'Octave Uzanne à Georges Maurevert. [papier à en-tête gravé d'une vignette à l'eau-forte par Félicien Rops (le terme) aux initiales OU pour Octave Uzanne - ce papier à en-tête, vergé filigrané Van Gelder, est imprimé en vert à l'adresse du 5, Place de l'Alma, Paris VIIIe. (rayé à la plume par Uzanne)]. 62 Boulevard de Versailles St Cloud 23 VI 1913 [23 juin 1913] Illusoire promesse du service de l’Éclaireur à titre gracieux. J'ai reçu quittance postale et j'ai payé abonnement de 3 mois au facteur. Il n'importe ! Ce n'est peut-être qu'une erreur et nous réglerons la question au moment du renouvellement en septembre - ça ne m'empêchera pas d'éclairer l'éclaireur de ma publicité et son brillant collabo, chaque fois que j'en trouverai l'occasion. Pour l'alcoolisme et la loi de 3 ans ... ça n'irait guère à la Dépêche qui marche, je le crains, contre les 3 ans. Il fait très doux, très bon dans la zone de Paris. Faites moi signe, lorsque vous y viendrez. Je ne pense en quitter que vers le 15 juillet. J'ai un peu d'aortite et mon docteur voudrait que j'aille me soigner à Royat. On verra. Je crains que ce ne soit urgent. Evian est agréable par et pour le lac mais combien je lui préfère Lausanne ! C'est à Lausanne qu'il vous faudrait vivre, si m'en croyez. Allez-y et installez-vous pour une semaine au moins. Mes amitiés affectueuses à Maëterlinck et à Georgette si elle est aux Abeilles. Bien fidèlement votre, mon cher Maurevert. Je verrai demain les Mauclair à déjeuner et leur ferai vos compliments. Octave Uzanne Massena Juif m'avait frappé dans le curieux article de Pierre Mille, je ne peux voir là qu'une erreur. Si je vois Mille, je l’assiégerai à ce sujet. ‎


Lettre inédite à Georges Maurevert.. Octave Uzanne Lettre inédite à Georges Maurevert.. Octave Uzanne
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR300.00

‎Octave Uzanne‎

Reference : AMO-2459

(1908)

‎lettres autographes à un ami / sur les animaux egypte‎

‎2 pages in-8 5, Place de L’Alma Paris VIIIe arr. Paris – 27 juin 1908 "Mon cher ami ; Si j’aime les animaux ? – Je les chéris ; ce sont les amis de mes solitudes, les compagnons de ma sauvagerie errante = chiens, chats domestiques, le gibier même, à l’état vivant, car j’ai depuis longtemps renoncé à épier, à chasser, à tuer les innocentes créatures des bois et des plaines, si plaisantes à regarder vivre et à apprivoiser. Ceux que St François d’Assise appelait « nos frères inférieurs », nous sont supérieurs par plus d’un côté ; on gagne à les fréquenter dans la diète des Hommes – et ils nous sont d’un enseignement précieux, si l’on sait interpréter leurs façons d’être et se laisser guider par leur instinct. Leurs habitudes, leur industrie, leur art ne sont pas restés immuables ; ils entendent nos progrès et y façonnent leurs mœurs. J’ai eu des « Kyrielles de chiens et de chats, comme disait Léon Cladel » ! – Les souvenirs qu’ils m’ont laissés formeraient des mémoires … Isis, ma première chatte angora. Tibia, pauvre toutou de six jours sauvé des serpents de la ménagerie chez Bidal et dont je fus le père nourricier, Belzebuth, formidable matou de gouttière qui me joua des tours pendables qui faisaient honneur à sa souple clownerie et à son flair d’orientation, car il me rejoignit de Paris à … Marlotte … Dieu sait comment et au prix de quelles ruses ?.. Pierrot, gentil Epagneul, qui était kleptomane chez les rôtisseurs hostiles et grossiers et qui n’aurait point volé une alouette chez les honnêtes fournisseurs favoris de son maître, Ravachol, dogue téméraire qui désarçonnait les gendarmes avec rage et me fit pâmer de rire par ses façons d’attaquer la maréchaussée qui me dressa d’ailleurs maintes contraventions ; Fox, grand braque d’arrêt qui ne chassait que les oiseaux dans le ciel et détalait comiquement devant les lapins... ! Peut-on ne pas aimer de tels compagnons ! En Egypte, jadis, toute bête était dieu. Tout homme, au contraire était bête. Sans partager absolument cette zoolâtrie, on peut penser avec Montaigne qu’ « il y a plus de différence d’homme à homme que de bête à homme. » La formule est digne du grand philosophe gascon qui sut comprendre et aimer les animaux sans leur accorder cependant l’éloquence dont par la suite, le bonhomme La Fontaine les affabula." Octave Uzanne ‎


lettres autographes à un ami / sur les animaux egypte. Octave Uzanne lettres autographes à un ami / sur les animaux egypte. Octave Uzanne lettres autographes à un ami / sur les animaux egypte. Octave Uzanne
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR320.00

‎Paul Lacroix‎

Reference : AMO-3250

‎Paul Lacroix Bibliophile Jacob Billet autographe à M. Engelmann relieur éditeur‎

‎Billet autographe de Paul Lacroix dit le Bibliophile Jacob adressé à Monsieur Engelmann (relieur éditeur libraire) parent des Gruel 1 page in-8 sur feuillet double. Il demande à M. Engelmann de lui rendre le grand service de lui envoyer un ou deux peintres en enluminures de miniatures car il a des travaux à leur confier. Il présente ses respects à Madame Engelmann. Paul Lacroix est alors conservateur de la bibliothèque de l'Arsenal. Il a été le conservateur de l'Arsenal à partir de 1855. Cette lettre doit dater des années 1855-1865. Beau document.‎


Paul Lacroix Bibliophile Jacob Billet autographe à M. Engelmann relieur éditeur. Paul Lacroix
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR50.00

‎Remy de Gourmont‎

Reference : AMO-2473

(1914)

‎Carte-lettre ‎

‎Carte-lettre de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans lieu, sans date - Coutances (Manche), sans doute peu après le 4 août 1914]. Carte-lettre de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans lieu, sans date - Coutances (Manche), sans doute peu après le 4 août 1914]. (Collection Bertrand Hugonnard-Roche). Remy de Gourmont. 71, rue des Saints-Pères. Mon cher Uzanne, j'ai eu votre lettre avec beaucoup de retard. Je ne suis pas à Paris mais ici, à Coutances (Manche) dans une semi-campagne et dans la quasi solitude urbaine d'un jardin clos de murs. Si aucun bruit n'y pénétrait ! Mais l'horreur y est entrée. Quelle aventure et quels coquins idiots ont déchaîné cet ouragan ! Il faut être fort pour n'en pas délirer d'horreur, et je ne suis guère fort en ce moment. J'ai été malade ces quinze jours et je m'en remets seulement maintenant. Je crois qu'on s'habitue aux fléaux. Je n'ai quelques nouvelles que du Mercure. Mon frère attend son ordre de mobilisation, mais services auxiliaires. La Dépêche est provisoirement annihilée. Je ne suis pas en train d'écrire, mais le voudrais-je que je n'aurais plus où le faire. Votre lettre m'a fait plaisir. Si vous allez à Paris, allez voir mon frère. Adieu et courage. RG. ‎


Carte-lettre
. Remy de Gourmont Carte-lettre
. Remy de Gourmont
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR280.00

‎ Remy de Gourmont ‎

Reference : AMO-2496

(1912)

‎Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans date, avant mai 1912]. A propos de la publication imminente de Le Célibat et l'Amour : traité de vie passionnelle et de dilection féminine. Paris, Mercure de France, 1912. ‎

‎Mardi Mon cher ami, Je suis contrarié de vous savoir souffrant. Si c'est par suite de surmenage intellectuel, consolez-vous à l'idée que cela ne fut pas au moins pour rien et que la cause au contraire en est un livre qui restera l'un des meilleurs écrits sur l'amour (2). Je l'ai lu avec beaucoup de plaisir et il m'a été agréable d'en faire la préface - encore qu'elle n'ait guère le ton d'une préface. J'en ai corrigé les épreuves en tant qu'épilogues. J'attends qu'on me les renvoie en tant que préface. Ce n'est point d'ailleurs le même imprimeur. J'aurais voulu que ces pages ne paraissent que dans votre livre, mais j'ai tant de choses à faire que j'ai dû me résigner à cette combinaison, qui ne nuira pas d'ailleurs à son succès, puisqu'elle l'annoncera. J'ai préféré le Mercure à la Dépêche, parce que j'y peux prendre un ton plus libre et quand je parle de l'amour, j'ai besoin de liberté. Adieu mon cher ami, et bonne santé. Votre Remy de Gourmont (1) Carte est sans doute antérieure à mai 1912, puisque l'épilogue, "Une préface : Sur l'amour", dont Gourmont vient de corriger les épreuves, parut dans le n° du 1er mai 1912 du Mercure de France. (2) Il s'agit de la publication imminente de Le Célibat et l'Amour : traité de vie passionnelle et de dilection féminine. Paris, Mercure de France, 1912. ‎


Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans date, avant mai 1912]. A propos de la publication imminente de Le Célibat et ... Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans date, avant mai 1912]. A propos de la publication imminente de Le Célibat et ...
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR250.00

‎Remy de Gourmont‎

Reference : AMO-2508

‎Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans date (hiver) 1913, 1914, ou 1915 ? (1)].‎

‎Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans date (hiver) 1913, 1914, ou 1915 ? (1)]. (Coll. Bertrand Hugonnard-Roche). Remy de Gourmont. 71, rue des Saint-Pères. Mon cher ami, ce qu'on vous a dit de moi est exact. J'ai donc l'espoir de me sortir de là assez promptement, mais il n'en est pas moins vrai que la plupart du temps je suis sans force et que je renonce même à écrire une lettre. Cela vous explique mon silence. Quand je vais un peu, je me remets à mon article. J'espère vous voir comme vous me le promettez. Comme je ne sors jamais avant trois heures, à l'heure où vous venez vous me trouverez toujours. Mais par ce temps pénible je ne compte pas sur vous. Gardez le coin du feu et soignez-vous bien. Pour moi voilà trois jours que je ne sors pas. Le vent d'est me fait peur. Bonnes amitiés et bonne santé. Remy de Gourmont (1) Compte tenu de la teneur de cette lettre, on situe sa rédaction en hiver. Par ailleurs, le modèle de carte utilisé par Remy de Gourmont est identique à celui utilisé pour des courriers datés de janvier 1913 à août 1914, voire ultérieurement. Cela permet donc de dater cette lettre à l'hiver 1913, 1914 ou 1915. Remy de Gourmont meurt le 27 septembre 1915. ‎


Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans date (hiver) 1913, 1914, ou 1915 ? (1)].. Remy de Gourmont Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [sans date (hiver) 1913, 1914, ou 1915 ? (1)].. Remy de Gourmont
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR230.00

‎Remy de Gourmont‎

Reference : AMO-2553

(1911)

‎Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [Paris ?] 13 juillet [19]11].‎

‎Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [Paris ?] 13 juillet [19]11]. 16 lignes. Carte aux coins arrondis et tranches dorées. (Coll. Bertrand Hugonnard-Roche). 13 juill. 11 Mon cher confrère et ami, je voulais vous parler de votre livre (1) et vous demander s’il vous serait agréable que j’en parle dans la Dépêche, en même temps que d’un autre livre ultra-scientifique sur les microbes qui vient de paraître. Tous les articles ont-ils paru dans ladite Dépêche ? Oui Vallette (2) est absent, mais rentre lundi, je pense. Vous voyez, je réponds point pour point. Je n’ai pas publié de livre nouveau, mais seulement leurs réimpressions, qu’on a annoncées, parce qu’elles avaient manqué pendant assez longtemps. Si cela vous manque, je vous les ferai donner, avec grand plaisir. Il n’a naturellement été fait aucun service, peut-être à tort. Je puis vous donner les meilleurs renseignements sur Paris-Journal. J’y donne quelques articles, assez peu et je suis payé sur le vu de moi-même, sans aucun délai. Faut-il généraliser ? Je le crois. Aucun mauvais bruit ne m’est parvenu. L’argent viendrait de Monaco. Vous avez peut-être une revanche à prendre ! (3) A bientôt, j’espère, et bien cordialement à vous, Remy de Gourmont (1) Il s'agit probablement du Sottisier des moeurs, Le Spectacle contemporain. Paris, Emile Paul, 1911. Ce livre traite en de nombreux endroits de l'hygiène, des microbes et de la médecine moderne. (2) Alfred Vallette (1858-1935) fonde, avec un groupe d'amis, le Mercure de France (1890). (3) Cette histoire de revanche à prendre pour O. Uzanne reste à ce jour un mystère. ‎


Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [Paris ?] 13 juillet [19]11].. Remy de Gourmont Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [Paris ?] 13 juillet [19]11].. Remy de Gourmont
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR160.00

‎Remy de Gourmont‎

Reference : AMO-2509

(1911)

‎Carte-lettre autographe à Octave Uzanne. [Paris ?] 27 août 1911.‎

‎Carte-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. [Paris ?] 27 août 1911. 18 lignes. Carte aux coins arrondis et tranches dorées. (Coll. Bertrand Hugonnard-Roche). 27 août 1911. Mon cher confrère et ami, j'ai trouvé votre carte à la poste restante de Rouen (1), d'où je me disposais à repartir. Je suis contrarié de vous savoir souffrant et incapable de voyager, vous qui ne pouvez tenir en place. A ce propos j'ai lu avec beaucoup de plaisir votre causerie (2) sur les voyages et les voyageurs (3). Vous avez certainement raison et pourtant, je ne me suis pas encore décidé à suivre vos conseils et votre exemple. Je cherche plutôt le repos que la distraction. Cette fois encore, je n'ai guère quitté la Seine et ses paysages, où je trouve toujours des impressions nouvelles. Un yacht m'a promené de Rouen à Caudebec et réciproquement. J'ai été à St Wandrille où j'ai parlé de vous avec Georgette (4), qui nous a le lendemain accompagnés sur le bateau jusqu'à Duclair. Tel est le principal épisode de mes vacances. J'espère que vous allez vous remettre et pouvoir profiter de ces jours de beau temps. J'ai mille choses en retard, mais j'espère passer vous voir un instant mardi ou mercredi. Bien cordialement Remy de Gourmont ‎


Carte-lettre autographe à Octave Uzanne. [Paris ?] 27 août 1911.. Remy de Gourmont Carte-lettre autographe à Octave Uzanne. [Paris ?] 27 août 1911.. Remy de Gourmont
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR230.00

‎ Remy de Gourmont‎

Reference : AMO-2555

(1906)

‎Enveloppe-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne (5 place de l'Alma à Paris). Paris, 1er décembre 1906.‎

‎Enveloppe-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne (5 place de l'Alma à Paris). Paris, 1er décembre 1906. (Collection Bertrand Hugonnard-Roche). Paris 1er décembre 06 Mon cher confrère, J'ai reçu hier soir la lettre de M. Huc (1), scellant nos conventions. Mais depuis mardi, la Dépêche me venait régulièrement ; mercredi, elle est arrivée avec une bande imprimée. J'en ai conclu que j'étais de la maison et j'ai envoyé aussitôt mon article. Ce matin, je reçois votre mot aimable avec la coupure de votre Montaigne, que j'avais lu à son jour ; mais cela [va] me servir à en donner un extrait dans le Mercure, tout en en gardant un exemplaire complet, car j'aime aussi Montaigne et on ne m'en parle jamais assez. La lettre de M. Huc est des plus aimables. Merci encore de votre intervention. Je tâcherai de faire honneur à votre parrainage. Y-a-t-il un jour, une heure où on vous trouve plus particulièrement ? Votre bien dévoué, R. de Gourmont (1) Arthur Huc (1854-1932), Journaliste et homme de pensée, Arthur Huc débute à La Dépêche en 1890 en tant que correspondant parisien avant d'être nommé rédacteur en chef en 1894, fonction qu'il occupe jusqu'à sa mort en 1932. Sous son influence, le journal devient une véritable puissance politique dans la République de la « Belle époque ». Authentique homme de gauche, d'un anticléricalisme féroce, ses articles signés du pseudonyme Pierre et Paul incarnent la doctrine radicale tout en dévoilant les multiples facettes de son talent. Ce grand polémiste scrute de sa plume les affaires politiques et sociales, mais c'est aussi un amateur d'art éclairé, dont les articles signés Homodei s'évertuent à éveiller le public de province aux innovations de l'avant-garde parisienne. De son style simple, rigoureux mais subtil, il captive le lecteur le plus modeste comme la haute bourgeoisie toulousaine. (Archive de La Dépêche).‎


Enveloppe-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne (5 place de l'Alma à Paris). Paris, 1er décembre 1906..  Remy de Gourmont Enveloppe-lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne (5 place de l'Alma à Paris). Paris, 1er décembre 1906..  Remy de Gourmont
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR160.00

‎ Remy de Gourmont‎

Reference : AMO-2504

(1911)

‎Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Paris 28 déc. 1911.‎

‎Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Paris 28 déc. 1911. 1 page 1/2 in-8. Papier vergé. (Collection Bertrand Hugonnard-Roche). Paris 28 déc. 1911 Cher confrère et ami, j'ai été heureux d'avoir de vos nouvelles et d'apprendre que vous vous plaisez au soleil de Cannes. Si l'hiver est très dur, je serai tenté de vous y rejoindre pour un mois, mais j'espère encore que notre hiver sera d'une douceur relative. Il ne s'est encore manifesté que par du brouillard et une fugitive neige. La Dépêche, qui m'avait relativement épargné, m'est devenue tout à fait inclémente. Les fautes d'impression deviennent folles et les lecteurs de ladite sont fondés à croire que je ne sais plus à la fin d'un article ce que j'ai dit au commencement, et même que j'ai oublié mon nom. Cela va un peu loin. Oui, je continue mes articulets dans La France, et j'ai un peu la sensation d'écrire sur un mur, du côté qu'on ne voit pas, du côté jardin. Ce journal est un problème, mais il dure et il paie très convenablement et régulièrement. Je n'en demande pas plus. Il réside 1, rue d'Amboise (95, rue Richelieu), l'administrateur est M. André Putz (1). Une seule fois mon article n'a pas pu passer. J'y avais montré à propos de l'affaire Flachon (2) un amoralisme trop ingénu, parait-il, et digne d'Antiphilos (3) ! Je crois que vous pensez comme moi là dessus. Croyez moi bien cordialement à vous, Remy de Gourmont (1) André Putz, de son vrai nom Putzman, directeur du journal La France, passait à tort ou à raison pour être le fils naturel de la Duchesse d’Uzès, aux chasses de qui, toujours on le voyait figurer assez piteusement. (2) Victor Flachon était directeur à La Lanterne, journal violemment anticlérical et républicain. Flachon était un ami intime d'Aristide Briand. Il fut inculpé dans une affaire de moeurs à Montmartre. Flachon se serait fait amener à son domicile, des fillettes au dessous de treize ans pour quelques orgies, par l'intermédiaire d'une entremetteuse. Il fut inculpé en novembre 1911. L'affaire se prolongea en correctionnelle jusqu'au printemps 1912. (3) Antiphilos est un satyre de la mythologie. La première des Lettres d'un satyre paraît, sous la rubrique « épilogues », dans le numéro du 15 juin 1907 du Mercure de France. Gourmont s'amuse à prendre prétexte de la publication d'Un cœur virginal, son dernier roman, pour donner la parole au satyre Antiphilos — qui proclame la permanence du dieu de la nature et du désir, qu'on le nomme Satyros, Faunus ou Diabolo. ‎


Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Paris 28 déc. 1911..  Remy de Gourmont Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Paris 28 déc. 1911..  Remy de Gourmont
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR230.00

‎Remy de Gourmont‎

Reference : AMO-2511

(1907)

‎Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Paris, le 23 octobre 1907. A propos de l'Esprit de Barbey d'Aurevilly publié en 1908. Une biographie d'Octave Uzanne évoquée. ‎

‎Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Paris, le 23 octobre 1907. 3 pages in-16. Papier vergé vert d'eau. (Collection Bertrand Hugonnard-Roche). Paris, 23 oct. 07 Cher confrère et ami, Je suis désolé d'être si longtemps sans vous voir et un peu honteux de n'avoir pas encore pris le train pour Melun. Mais je ne vais pas très bien depuis quelques jours, quelques semaines, plutôt, et de plus je suis agacé par un tas de travaux purement mécaniques, et puis d'autres ennuis encore, - et puis l'humidité me rouille. Pourtant, je ne désespère pas, puisque vous prenez encore un mois de campagne. Comme je me lève de bonne heure, un de ces jours de soleil, je partirai peut-être à l'improviste. L'automne doit être très beau, là-bas. J'avais désiré que Verrier fit votre biographie chez Sansot, j'aurais mis un mot de préface. Sansot a prétendu (étant en froid avec Verrier) qu'il avait déjà promis ce travail. Peut-être savez-vous si c'est vrai. Entendu pour le d'Aurevilly. Il semble à la mode, en ce moment, au moins dans un certain clan. Mais si ce sont des citations textuelles, que diront les ayant-droit ? Enfin, nous en reparlerons, quand vous me passerez le manuscrit. L'idée est curieuse. Je cite votre ballonnerie dans le Mercure. Vous n'êtes pas plus que Villiers, "ivre de la boîte à joujoux de Nuremberg." Les hommes sont drôles, de croire que des mécaniques feront leur bonheur. Cent mille idiots, qui n'auront jamais d'automobile et ne goûteront que l'autobus infâme, achètent tous les jours l'Auto et le lisent ... Je n'y vois plus. A bientôt j'espère, et mon plus cordial souvenir, Remy de Gourmont ‎


Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Paris, le 23 octobre 1907. A propos de l'Esprit de Barbey d'Aurevilly publié en 1908. Une ... Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Paris, le 23 octobre 1907. A propos de l'Esprit de Barbey d'Aurevilly publié en 1908. Une ...
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR220.00

‎Remy de Gourmont‎

Reference : AMO-2512

(1909)

‎Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne [17 avril 1909].‎

‎Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne [17 avril 1909]. 3 pp. in-16 sur papier fin. (Coll. Bertrand Hugonnard-Roche) [Paris ?] 17 avril 1909 Cher confrère et ami, Que devenez-vous ? Je pense que vous n’allez pas tarder à rejoindre St Cloud, maintenant que le froid n’est plus à craindre. Je serais très heureux de causer un peu avec vous, de n’importe quoi, de toutes les affaires de ce temps, de celles du moins qui peuvent nous intéresser. Avez-vous eu connaissance de la conférence de Bourget (1) sur Barbey. Assez curieuse au point de vue anecdotique. Je n’en ai lu que les comptes rendus, et je ne crois pas qu’elle ait été encore imprimée ; du moins je l’ai guettée en vain. La ménagerie académique vient de s’enrichir de deux beaux spécimens. L’un d’eux surtout… Si Barbey revenait, il ne trouverait même plus matière à ses médaillons satiriques : c’est le néant. Je n’ai pas vu Huc (2) depuis cet hiver. Si la signature Braud (3) se manifeste encore pendant quelques jours, je passerai faub. Montmartre. Donnez-moi de vos nouvelles et croyez-moi, je vous en prie, votre ami. Remy de Gourmont (1) La conférence sur Barbey d’Aurevilly par Paul Bourget date du 26 mars 1909 à la Société des Conférences (salle de la Société de Géographie) (2) Arthur Huc (1854-1932), Journaliste et homme de pensée, Arthur Huc débute à La Dépêche en 1890 en tant que correspondant parisien avant d'être nommé rédacteur en chef en 1894, fonction qu'il occupe jusqu'à sa mort en 1932. Sous son influence, le journal devient une véritable puissance politique dans la République de la « Belle époque ». Authentique homme de gauche, d'un anticléricalisme féroce, ses articles signés du pseudonyme Pierre et Paul incarnent la doctrine radicale tout en dévoilant les multiples facettes de son talent. Ce grand polémiste scrute de sa plume les affaires politiques et sociales, mais c'est aussi un amateur d'art éclairé, dont les articles signésHomodei s'évertuent à éveiller le public de province aux innovations de l'avant-garde parisienne. De son style simple, rigoureux mais subtil, il captive le lecteur le plus modeste comme la haute bourgeoisie toulousaine. (Archive de La Dépêche). (3) BRAUD est une signature pseudonyme encore non identifiée, probablement à La Dépêche. Il doit s’agir de Louis Braud, rédacteur pour ce journal. Les bureaux de La Dépêche à Paris étaient au 4, Faubourg Montmartre. ‎


Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne [17 avril 1909].. Remy de Gourmont Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne [17 avril 1909].. Remy de Gourmont
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR220.00

‎Remy de Gourmont ‎

Reference : AMO-2517

(1906)

‎Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Jeudi 22 novembre 1906‎

‎Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Jeudi 27 novembre 1906. 1 page 3/4 in-8. Papier vergé teinté. Jeudi 22 novembre 1906 (1) Mon cher confrère, je commence par vous dire que je suis très touché de la bonne sympathie que vous me témoignez. Elle est vive aussi de mon côté et je songe volontiers à tous les plaisirs que nous devons à votre activité littéraire. Si vous n'avez pas reçu tous mes livres, c'est que je fais peu de services. Trop souvent aussi, on ignore ses vrais amis. Le désir de la Dépêche de Toulouse m'a un peu surpris, sans doute parce que je connais mal ce journal. Mais puisque vous y écrivez, j'y puis écrire. Voilà où j'en suis. En principe, j'accepte. Alors, ayant le choix des rendez-vous, je choisis le plus rapproché. Si je ne reçois point d'avis contraire, je sonnerai à votre porte samedi, vers 3h, 3h 1/4. Mais comme c'est à moi d'être à disposition d'un confrère si aimable, tout autre heure me conviendrait dans la matinée, avant midi, ou à partir de 3h. Je suis curieux d'avoir des idées précises sur ce journal (d'immense réputation politique), si différent de ceux que l'on nous inflige à Paris. Croyez-moi bien cordialement à vous, Remy de Gourmont (1) Cette courte lettre est importante car il semble bien qu'elle marque les premiers échanges amicaux et littéraires entre les deux écrivains. C'est sans doute sur la proposition d'Octave Uzanne que Remy de Gourmont écrira dans les colonnes de la Dépêche de Toulouse. Octave Uzanne parvint aisément à convaincre Gourmont du sérieux du quotidien et de son intérêt à y collaborer puisque Remy de Gourmont envoya sa première causerie quelques jours plus tard : "Le plaisir de l'alcool" parut en effet le lundi 3 décembre 1906. C'est certainement aussi à partir de ce moment là que les deux hommes échangeront régulièrement pendant plusieurs années. Lorsque Remy de Gourmont publie Un coeur virginal en librairie en 1907, le volume est dédicacé à Octave Uzanne.‎


Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Jeudi 22 novembre 1906. Remy de Gourmont Lettre autographe de Remy de Gourmont à Octave Uzanne. Jeudi 22 novembre 1906. Remy de Gourmont
Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR200.00
1 2 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Bibliophilism; Autogra...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !