122 books for « Early printed books ; ... »Edit

Sort by
1 2 3 4 ... 5 Next Exact page number ? OK

Reference : 51414

(1540)

‎Ordonnances du trèschrestien Roy de France, Françoys premier de ce nom, réduictes par tiltres & articles & ordre selon les matières, ordonnées estre gardées & observées en ces pays de Provence, Forcalquier & terres adjacentes : selon & en ensuyvant la réformation par luy faicte sur le faict de la justice desdictz pays, lan mil cinq cens trente cinq. Avec aussi les taux moderations sallaires & émolumens deuz aux greffiers du parlement, advocatz peureurs & sigillifères, des lieutenans des juges ordinaires ensemble & aussi des huyssiers & sergens & aultres gens de justice. Donné à Compienne le XVII jour doctobre l'an M.D.XXXIX. Avec l'ordonnance des bailliages & seneschaulsées. Le grand arrest donne touchant la confirmation de la justice. La modération des amendes de douze vingt livres en cas d'erreur par articles. Item plusieurs constitutions observées en praticq. journellement audict pays de Provence. La confirmation du Roy touchant la réduction des notaires & sergens en certain nombre. Edict sur la réformation de la justice en son pays de Marseille. La forme de pceder aux pces criminels. Et plusieurs arrestz donnez par le Roy nre sire & son parlement à cause desdictes choses et aussi à cause appellations ressortissans audict parlement des juges royaulx & aultres inférieurs tresutiles à toute gens de practique par tout le royaume de France.‎

‎S.l., 1540, [Avignon, Jean de Channey, 1536], in-4 de 105 ff. en ch. romains-9 ff. n.ch. (table des matières), caractères gothiques ; pleine basane moderne, genre ancien, dos à nerfs, dos et plats ornés à froid. -7 ff. courts de marge sup., avec très lég. atteinte du titre courant pour 4 d'entre eux ; rousseurs éparses.‎


‎Baudrier X-303 ; Rép. biblio. des livres imprimés en France au XVIe, I-pp.244-45 : 50 ; Pansier, Histoire du livre et de l'imprimerie à Avignon du XIVe au XVIe siècle II-pp. 75-76.Très rare impression gothique avec de jolies lettres ornées et un titre dans un encadrement à décor architectonique, de Jean de Channey, l'un des principaux imprimeurs avignonnais du XVIe siècle. Il exerça son art de 1513 à 1536."Dernier ouvrage daté sorti des presses de Jean de Channey []. L'explicit porte la date d'août 1536, tandis que le titre est daté de 1540. Pour des raisons inconnue, l'ouvrage serait resté en magasin, et le titre aurait été imprimé en 1540 après la mort de Jean de Channey par son fils Bernard pour pouvoir vendre le volume." (Pansier II-pp. 75-76).Recueil d'actes législatifs fondamentaux de François Ier, concernant les institutions judiciaires de la Provence au début du XVIe siècle. Il comprend, entre autres : L'ordonnance d'Is-sur-Tille, d'octobre 1535 (ff. 2 à 74) ; L'édit de Joinville de septembre 1535 (ff. 74 à 79) ; L'érection du parlement de Provence par l'édit de juillet 1501 et sa confirmation par lettres patentes de Grenoble du 26 juin 1502 (ff. 88 à 93).En 1534, "la Provence est unie à la couronne de France depuis plus de cinquante ans. Le gouvernement royal n'a cessé de s'occuper des affaires provençales ; mais les institutions du pays ont toutes été maintenues et respectées ; pendant ce demi-siècle, une seule innovation importante : la création du Parlement, dans lequel les Provençaux ont pu voir la reprise de l'uvre de Louis II. Mais ce parlement est présidé par des magistrats étrangers tout dévoués au roi, ses membres sont directement nommés par le souverain ; le jeu même de cette institution importée donne au roi l'occasion d'intervenir fréquemment dans le fonctionnement de la justice : il fait le meilleur accueil aux doléances formulées par les Etats en cette matière, et son gouvernement songe à ramener la justice provençale aux formes communes, -surtout à détruire le grand sénéchal.- [] Il nomme une commission composée d'abord de Denis Poillot, président au parlement de Paris, Jean Feu, président au parlement de Rouen et Nicolas Dupré, seigneur de Passy, maître des comptes à Paris, auxquels fut adjoint Durand de Sarta, conseiller au parlement de Toulouse. Le président Poyet, du parlement de Paris, -le futur chancelier de France-, y remplaça Denis Poillot, à la fin de 1534.Les commissaires firent plusieurs voyages en Provence.Leur enquête commença le 1er mai 1534. Leur premier rapport sur l'état de l'administration et de la justice en Provence fut prêt le 17 juillet de la même année.La réforme fut ensuite préparée et instruite dans les formes de la procédure judiciaire et soumise au jugement d'un véritable tribunal composé de présidents, de conseillers du parlement et de maîtres des comptes de Paris, qui formulèrent leurs avis et leurs observations. Le tout fut transmis au Conseil privé pour décision.Les résultats de ces travaux furent consignés en deux actes fondamentaux : l'édit signé à Joinville dans les tout premiers jours de septembre 1535, et l'ordonnance d'Is-sur-Tille, d'octobre suivant.Le rapport qui existe entre ces deux textes est analogue à celui qui, dans la législation moderne, unit la loi et le décret portant règlement d'administration publique : l'une fixant les principes, l'autre déterminant les détails et les modes d'application. []Tel qu'il est, avec le mélange singulier de ses dispositions d'ordre général et de ses prescriptions particulières d'intérêt très secondaire, l'édit de Joinville est, pour la Provence, le monument le plus considérable et le plus original de la législation de la monarchie." (R. Busquet, Encycl. des Bouches-du-Rhône III-pp. 340-341)."Le grand sénéchal perd, à partir de la "Réformation", ses droits sur la justice souveraine ; il devient simplement le chef des juges subalternes. Mais, et ceci est une conséquence que le roi n'a pas prévue, le Parlement prétendra être l'héritier des prérogatives que ce grand personnage a perdues et, jusqu'à l'aube de la Révolution, il se considérera comme le successeur des droits qu'avait celui-ci, aussi bien avant qu'après l'annexion de la Provence à la couronne de France.La cour souveraine est donc la principale bénéficiaire de la réforme. Elle reçoit les appels des sentences prononcées par les lieutenants général et particuliers du sénéchal. Elle juge tous les cas en dernier ressort, tout en conservant sa compétence en première instance définie par les édits antérieurs. Il lui est interdit, toutefois, de se mêler des affaires financières. Toutes ces prescriptions sont complétées par l'ordonnance d'octobre 1535, qui est à la fois, comme le dit si bien M. Busquet, "un code de procédure et l'équivalent d'un de nos règlements d'administration publique rédigés en vue de l'application d'une loi".Beaucoup plus étendue que l'édit de Joinville, elle a pour but, dit le préambule, de donner satisfaction aux plaintes des Provençaux, qui "avoient par cy-devant soustenu grands travaux, peines, despenses et fraiz inutiles, sans encore pouvoir avoir justice à cause dudit désordre y estant, tant pour la cause des officiers, que aussi pour la prolixité des procez qui estoient si très mal conduits et démenez, que justice y estoit immortelle".L'ordonnance contient les prescriptions les plus minutieuses sur les devoirs des magistrats, des avocats, des procureurs, des greffiers ; sur le recrutement des magistrats, la tenue des audiences et enfin sur certaines règles de la procédure civile et criminelle." (Wolff, La vie des parlementaires provençaux au XVIe siècle, pp. 3 et 4).Par sa grande "Réformation de la justice en Provence" de 1535, qui tient essentiellement dans l'édit de Joinville et l'ordonnance d'Is-sur-Tille, "le gouvernement de François 1er accomplit en Provence, comme dans tout le royaume, son uvre de centralisation et d'unification []. En définitive, le personnage du grand sénéchal, dont les origines et les pouvoirs dataient de la période antérieure à l'union, a été supprimé dans le gouverneur. Celui-ci n'exerce plus qu'une charge de représentation et des attributions de commandement militaire. Dès lors, l'autorité réelle, la direction de l'administration et de la justice passent d'Aix à Paris : l'édit de Joinville a porté un coup mortel à l'autonomie provençale.Mais, s'il est contraire à l'esprit de la Constitution, s'il détruit même des privilèges depuis longtemps acquis à la Provence (par ex., le droit des Etats de "faire statutz et ordonnances", supprimé par l'article 34), l'édit est entré, par un enregistrement régulier, dans la législation du pays. Les formes ont été respectées." (Raoul Busquet, Encycl. des Bouches-du-Rhône, p. 290). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR3,000.00

‎(Ain) BAUX (Jules).‎

Reference : 52551

(1864)

‎1) Nobiliaire du département de l'Ain (XVIIe et XVIIIe siècles), Bugey et Pays de Gex. Ouvrage honoré des souscriptions de LL. EExc. le Ministre d'État, le Ministre de l'Intérieur et le Ministre de l'Instruction publique.‎

‎Bourg-en-Bresse, Francisque Martin-Bottier, 1864, (16)-IV-492 pp. ;-2) Nobiliaire du département de l'Ain (XVIIe et XVIIIe siècles), Bresse et Dombes. Ouvrage honoré des souscriptions de LL. EExc. le Ministre de l'Intérieur et le Ministre de l'Instruction publique. Bourg-en-Bresse, Francisque Martin-Bottier, 1862, (16)-XXXI-(1)-510-(1) pp. ; soit 2 volumes in-4 ; demi-chagrin de l'époque, dos à nerfs ornés.‎


‎Editions originales. La réunion de ces deux volumes en reliure uniforme est rare.Saffroy19180 et 19180 a."Cet ouvrage, ainsi que le suivant, qui le complète, contient une introduction et des chapitres sur les fiefs, les provisions d'offices et les admissions dans les assemblées de ces provinces." (Saffroy). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR600.00

‎(Ain.) PAGE (Abbé F.).‎

Reference : 52537

(1909)

‎Le Prieuré de St-Jean-Baptiste et le chapitre de St-Apollinaire de Meximieux. D'après les manuscrits de M. l'abbé Marchand. (Extrait du Bulletin de la Société Gorini).‎

‎Bourg, Imp. Centrale, J. Dureuil, 1909, in-8 de 383-(1) pp. ; demi-chagrin de l'époque, dos à nerfs orné.-Bel exemplaire.‎


‎Edition originale.Très rare : tiré à 50 exemplaires. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR250.00

‎(Aix-en-Provence) ‎

Reference : 54227

(1739)

‎Règles et exercices de piété pour les confrères de l'association au Sacré Coeur de Jésus.‎

‎Aix, René Adibert, 1739, in-18 de 80 pp. ; cartonnage de l'époque recouvert de papier à fleurs, dos à nerfs, petite tache d'encre sur le plat inf..‎


‎Inconnu à Conlon.A partir de la Contre Réforme, l'épiscopat français voulut améliorer l'instruction religieuse des fidèles et centrer la dévotion sur Dieu et le Christ. Les confréries constituèrent un des moyens d'atteindre ces objectifs.L'association au Sacré Coeur de Jésus était établie au second monastère de la Visitation de la ville d'Aix.Recueil de prières et d'oraisons en français (pour l'essentiel) et en latin. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR380.00

‎(Algérie) CLAUSEL (Bertrand).‎

Reference : 53192

(1837)

‎Explications du Maréchal Clauzel.‎

‎Paris, Ambroise Dupont, 1837, in-8 de 189 pp. + 1 f. d'errata + 3 cartes dépl. h.t. ; demi-basane de l'époque, dos orné, reliure Romantique. -Qq. rousseurs éparses, lég. manque de papier dans la marge sup. de 2 ff. sans atteinte du texte.‎


‎Edition originale.A.F.N. Bibliographie militaire 635; Tailliart 1854."Justification des attaques portées contre lui comme gouverneur de lAlgérie; son système de colonisation; motifs des expéditions de Mascara et de Tlemcen; causes de léchec de Constantine (affaire de Rigny); réfute toutes les autres accusations, improbité, spoliations, inhumanité, etc., portées contre lui; nombreuses pièces justificatives. Carte des routes de Constantine à Bône et à Stora; itinéraire de Bône à Constantine; croquis de Constantine, daprès renseignements." (A.F.N.). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR250.00

‎(Alpes-de-Haute-Provence) COMBE (Jean de).‎

Reference : 53822

(1645)

‎Hydrologie ou discours des eaux ; contenant les moyens de cognoistre parfaitement les qualités des fontaines chaudes, tant ocultes que manifestes, & l'adresse d'en user avec méthode, & particulièrement de celles de Greaux.‎

‎Aix, Estienne David, 1645, petit in-8 de (16)-420 pp. ; demi-veau XIXe. -Ex-libris manuscrits à la plume sur le titre et sur le dernier f. liminaire. -Très bel exemplaire, grand de marges, dans une bonne reliure XIXe en veau glacé.‎


‎Edition originale. Très rare.Xavier Lavagne, Index aureliana Provence, Aix n° 508, n'en localise que 6 exemplaires : (Aix, Arbaud ; British Library ; BIUM ; B.N.F. et B.M. Marseille, dont l'exemplaire semble incomplet) ; le CCFr. et le Worldcat n'en recensent aucun autre ; J.B.F. Carrère, Cat. raisonné des ouvrages qui ont été publiés sur les eaux minérales [...]. Paris, 1785 n° 19.Les Romains découvrirent les eaux chaudes et sulfureuses de Gréoux et y construisirent des thermes. L'intérêt médical de ces eaux fut redécouvert au début du XVIIe siècle, principalement par Jean de Combe, qui consacra un ouvrage au thermalisme à Gréoux. C'est le 2e ouvrage sur le sujet et le principal.Jean de Combe découvrit également une pierre gravée avec une inscription latine, qui donna longtemps lieu à des supputations quant à sa signification.Dans le premier livre, il analyse l'intérêt de ces eaux, inventorie les maladies dans lesquelles elles sont utiles et précise leur précaution d'emploi. Le deuxième livre est consacré à l'explication de la température élevée des eaux et décrit les propriétés de leurs différents principes actifs : soufre, nitre, vitriol, etc.. Le troisième livre concerne l'usage des bains dans l'Antiquité et leur intérêt. L'ouvrage se conclut par un chapitre Loix thermales ou maximes générales nécessaires à ceux qui se veulent servir des bains. En vers, elles sont au nombre de treize et la treizième conseille : "Pendant qu'on fait au bain séjour, / on ne doit point faire l'amour." ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR900.00

‎(Antilles, Rhum.) ‎

Reference : 55015

‎Déclaration du Roi, donnée à Marly le 24 janvier 1713. Portant Règlement pour les Eaux-de-Vie.‎

‎Grenoble, réimprimée chez André Giroud, 1765, in-4 de 10 pp. ; cartonnage bradel moderne.‎


‎Très rare. Inconnu à Wroth et Annam (506), qui ne citent ce texte législatif que d'après Le commerce de l'Amérique. Au début du XVIIIe siècle, "on employait beaucoup, aux Antilles françaises, les écumes et mélasses de la fabrication du sucre de canne, pour obtenir une eau-de-vie que les [noirs] appelaient taffia et les colons guildives. [Le mot rhum, le seul usité maintenant, n'était alors employé qu'aux Antilles anglaises.] Cette eau-de-vie commençait à être importée en France, en assez grande quantité, à tel point qu'une déclaration du roi, en date du 24 janvier 1713, intervint pour en proscrire la fabrication et la vente afin de favoriser, d'une façon spéciale, la production et le commerce des eaux-de-vie de vin. On donnait comme raison que les guildives étaient préjudiciables au corps humain. La déclaration du 24 janvier 1713 porte que "le commerce des eaux-de-vie de mélasses ou syrops de sucre, bière, cidre, poiré, hydromel, grains, marcs de raisins, lie et bassière de vin, est défendu à peine de confiscation et de 3 000 livres d'amende, exceptions portées par la déclaration, pour la Normandie et partie de la Bretagne"." (Jacquet, L'alcool, p. 24). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR250.00

‎(Bayle) [DU REVEST (Abbé)].‎

Reference : 53722

(1715)

‎Histoire de Mr Bayle et de ses ouvrages.‎

‎Genève, Fabri & Barrillot, 1715, in-12 de 55 pp. ; pleine basane de l'époque (qq. épidermures), petite étiquette collée sur le bas du dos, dos à nerfs orné, coiffes endom., coins ém.. -Mouillure claire sur la seconde moitié des ff..‎


‎Edition originale. Très rare.Célèbre biographie de Bayle écrite par l'abbé du Revest. Elle fut insérée dans la 3e édition du Dictionnaire historique et critique de 1715 et reprise avec des augmentations dans les éditions successives. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR400.00

‎(Bel exemplaire aux armes de Charles-Adrien de Quiefdeville) LEMOYNE (Simon-Silvestre-Clément)‎

Reference : 564759

(1777)

‎Idées préliminaires, et prospectus d'un ouvrage sur les pêches maritimes de France.‎

‎Paris, Imprimerie royale, 1777. In-8, reliure de l'époque plein maroquin rouge, dos lisse orné à la grotesque, large guirlande florale dorée sur les plats, armes au centre, dentelle intérieure dorée, tranches dorées, 56 pp. Provenance de la Bibliothèque de Mr Le Tardier, président de l'Histoire de la Normandie et de la Société des Bibliophiles Normands. Etiquette ex-libris, billet manuscrit en page de garde. Quelques légers frottements sur les plats, belle reliure aux armes, bonne condition. (Frère, II, 208) (Oursel, II, 134).‎


‎Simon-Silvestre-Clément Lemoyne (1727-1806) était maire de Dieppe, à l'origine de la mise en service du premier phare à éclipses, et ses rares travaux conservés concernent uniquement l'amélioration économique et commerciale de sa ville. Charles-Adrien de Quiefdeville, chevalier de Belmesnil (1698-1786), lieutenant général au bailliage d'Arques, subdélégué de l'intendant de Dieppe. (Frère, II, 208) (Oursel, II, 134). ‎

Librairie Le Trait d'Union S.A.R.L. - Troyes

Phone number : 03 25 71 67 98

EUR750.00

‎(Bourgogne, Bouhier.) DES GUERROIS (Charles).‎

Reference : 56058

(1855)

‎Le président Bouhier. Sa vie, ses ouvrages et sa bibliothèque.‎

‎Paris, Ledoyen, Schulz et Thuillié, 1855, in-8 de 244-7 pp. ; plein veau glacé de l'époque, dos à nerfs orné, triple filet doré encadrant les plats, dentelle dorée intérieure, tranches dorées (reliure signée Pouget), charnière sup. lég. faible.‎


‎Edition originale. Tirée à 200 exemplaires.Les 7 dernières pages contiennent : Mgr Jacques-Louis-David de Seguin des Hons.Emmanuel de Broglie, Les portefeuilles du président Bouhier. Extraits et fragments de correspondances littéraires [compte-rendu], Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, 1898, LIX-pp. 161 à 165."Le président Bouhier (1673-1746), président au Parlement de Dijon, possesseur d'une des plus belles bibliothèques de France, a pu passer à bon droit, pendant toute la première moitié du XVIIIe siècle, pour la personnification de la Bourgogne érudite et lettrée. [...] Une des attractions [de Dijon] en était certainement la bibliothèque que le président Bouhier avait reçue dans l'héritage paternel et qu'il ne cessa toute sa vie d'enrichir. Trente-cinq mille volumes imprimés, deux mille manuscrits la composaient, ouvrages généreusement communiqués par leur possesseur, prêtés même avec une confiance remarquable [...]." (Emmanuel de Broglie). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR200.00

‎(Camisards.) FLÉCHIER (Esprit).‎

Reference : 54606

(1747)

‎Lettres choisies ; avec une relation des fanatiques du Vivarez ; & des réflexions sur les différens caractères des hommes. Nouvelle édition, augmentée de plusieurs lettres, qu'on n'avoit point encore données au public.‎

‎Lyon, Henri Declaustre, 1747, 2 volumes in-12 de (40)-430-(18) pp. et (4)-518-(21) pp. ; pleine basane de l'époque, dos à nerfs ornés. -Mouillures lég. sur une trentaine de ff., petite trace de papier ancien rose pâle dans la marge int. du 1er faux-titre, ex-libris manuscrits à la plume de l'époque sur les ff. de titre.‎


‎La première édition a été imprimée à Lyon en 1715.Bourgeois et André, S.H.F. 1091."[Les Lettres] vont de 1653 à 1709 ; beaucoup traitent de sujets de piété et de religion ou sont des compliments, etc. : mais les dernières sont importantes pour les guerres des camisards et le rôle modérateur que Fléchier a joué alors." (S.H.F.). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR250.00

‎(Celtisme, Médecine.) DIVERRES (Paul).‎

Reference : 55046

(1913)

‎Le plus ancien texte des Meddygon Myddveu.‎

‎Paris, Maurice Le Dault, 1913, gr. in-8 de CV-(1)-300 pp. ; demi-chagrin moderne, à coins, dos à nerfs, couv. conservée. -Exemplaire bien relié.‎


‎Edition originale."Meddygon Myddveu est l'un des plus célèbres traités de la médecine galloise du Moyen Age et l'ouvrage de P. Diverres est autant un ouvrage sur la médecine ancienne qu'un livre de linguistique celtiques galloise." (academic.com). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR200.00

‎(Chasse) [MAROLLES (Gaston de)].‎

Reference : 52966

(1906)

‎Langage et termes de vénerie. Etude historique, philologique et critique.‎

‎Paris, Romain, 1906, in-4 de (8)-III-(1)-336-(4) pp. ; demi-basane de l'époque, dos orné, petite tache sur le haut du dos, petite épidermure sur le plat sup.. -Cachet d'une bibliothèque privée sur le faux-titre. -Très nombreuses illustrations in-texte. -Très bon exemplaire.‎


‎Edition originale. Rare. Tirée à petit nombre.Thiebaud col. 636. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR500.00

‎(Chasse) [SAUGRAIN (Claude-Marin)].‎

Reference : 52887

(1734)

‎Code des chasses, ou nouveau traité du droit des chasses, suivant la jurisprudence de l'ordonnance de Louis XIV du mois d'août 1669 mise en conférence. Avec les anciennes & nouvelles ordonnances, édits, déclarations, arrêts, règlemens, & autres jugemens rendus sur le fait desdites chasses. Où l'on a joint les notes des meilleurs auteurs, & des nouvelles remarques pour l'intelligence de cette jurisprudence. Troisième édition, revûë, corrigée & augmentée jusqu'à présent.‎

‎Paris, Saugrain Fils, 1734, 2 volumes in-12 de (24)-539 pp. et (8)-559-(20) pp. ; pleine basane de l'époque, dos à nerfs ornés. -Lég. manque de papier dans la marge ext. du faux-titre du tome 2. -Bel exemplaire.‎


‎3e édition.Quérard VIII-p. 466.Recueil des actes royaux concernant la chasse de 1669 à 1734."La préface de ce code [] présente d'utiles recherches sur la chasse et sur le droit des chasses." (Quérard). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR400.00

‎(Dauphiné.) CHARVET (Léon).‎

Reference : 55842

(1878)

‎La maison forte de Monbaly dite du Soliers à Vaulx et Milieu (Isère).‎

‎Vienne, E.-J. Savigné, 1878, in-4 de (4)-89-(2) pp. + 2 pl. h.t. (dont 1 en frontispice) + 2 plans h.t. ; cartonnage bradel moderne, plats de la couv. cons.. -18 blasons in-texte.‎


‎Edition originale.Tirage à petit nombre sur papier vergé. Les gravures, les lettrines et les blasons ont été délicatement aquarellés. Les couleurs sont très fraîches.Histoire du château et généalogie de ses possesseurs."Au XVIe siècle, les terres et la maison forte de Monbaly (ou Montbaly) sont rachetées par Octavien Emé de Saint-Julien, président au Parlement de Grenoble et futur maîtres des requêtes de l'Hôtel du roi François 1er. Racheté par M. Charvet (architecte à Lyon, professeur à l'école des Beaux-Arts) en 1875, alors qu'il tombait en ruine le château fut reconstruit en style néo-médiéval. La maison-forte dont l'origine pourrait remonter au XVe siècle, semble avoir été transformée, voire reconstruite à la fin du XIXe par l'architecte Léon Charvet." (Châteaux de France). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR200.00

‎(Dauphiné.) LONG (Jean-Denis).‎

Reference : 52081

(1856)

‎La Réforme et les guerres de religion en Dauphiné, de 1560 à l'Édit de Nantes (1598).‎

‎Paris, Firmin Didot Frères, 1856, in-8 de VII-(1)-319 pp. + 1 pl. h.t. ; demi-veau de l'époque. -Rousseurs éparses.‎


‎Edition originale.D'après un manuscrit appartenant à l'auteur, écrit par deux protestants de Dié : Thomas et Gaspard Gay. La seconde partie renferme de nombreuses biographies. Pièces justificatives in-fine. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR250.00

‎(Droit canonique) HENRION (Baron Mathieu-Richard-Auguste).‎

Reference : 53733

(1828)

‎Code ecclésiastique français, daprès les lois ecclésiastiques dHéricourt, avec les modifications commandées par la législation nouvelle, et accompagné de notes.‎

‎Paris, A la Bible d'Or, J.-J. Blaise, 1828, in-8 de XVI-398 pp. + 1 f. d'errata ; demi-veau de l'époque, dos à nerfs orné. -Qq. rousseurs. -Très bel exemplaire.‎


‎Edition originale. Rare. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR250.00

‎(Droit romain, Provence.) JULIEN (Jean-Joseph).‎

Reference : 54719

(1875)

‎Elémens de jurisprudence, selon les loix romaines et celles du royaume.‎

‎Aix, Antoine David, 1785, in-4 de VIII-539 pp. ; pleine basane racinée Restauration, dos orné, coiffe sup. frottée. -Marges de 4 ff. lég. déchirées, dont 2 avec petits manques de papier, sans atteinte du texte ; petite tache d'encre sur 1 f., masquant 4 lettres (sans gravité). -Bel exemplaire.‎


‎Edition originale.Conlon 85 : 1354.Julien rédigea un cours de droit romain appliqué à la Provence. Ce cours circula d'abord sous forme de copie manuscrite avant d'être imprimé sous le titre de Elemens de jurisprudence."Licencié et docteur en droit à l'université d'Aix, Jean-Joseph Julien (1704-1789) est un des éminents juristes de son époque, avocat dès 1725 et professeur à Aix à partir de 1732. Il eut également une carrière politique, concrétisée par la charge d'assesseur d'Aix en 1747, et celle de procureur du pays de Provence. [...] Jean-Etienne-Marie Portalis compta parmi ses étudiants, et certains auteurs mettent en exergue une possible influence du maître sur l'élève en opérant une comparaison entre le plan du cours de droit français dispensé par Julien, et celui du Code Civil.Une partie de ce cours nous est parvenu grâce à trois manuscrits, sans nom ni titre, mais qui, selon Christian Chêne, sont facilement identifiables par la similitude de leur contenu avec ceux qui suivirent, abondamment recopiés et acquérant ainsi une "étonnant publicité". Il s'agit d'un commentaire des Institutes sur chaque titre, dont l'intitulé demeure en latin. Charles Giraud considère que sa rédaction fut entreprise en 1733, au début de la carrière universitaire de Julien.Ayant en vue la publication de son cours, Julien modifia par la suite cette méthode, dans un souci d'ordre et de clarté. L'ouvrage paru sous le nom d'Elemens de jurisprudence selon les loix romaines et celles du royaume fut publié en 1785." (Odyssée, Aix-Marseille université). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR380.00

‎(Drôme.) DOCHIER (Jean-Baptiste).‎

Reference : 53296

(1812)

‎Mémoires sur la ville de Romans, suivis de l'Éloge du Chevalier Bayard.‎

‎Valence, Imprimerie Jacques Montal, 1812, in-8 de (2)-III-(1)-364 pp. ; demi-maroquin moderne à grain long, genre Romantique. -Bel exemplaire.‎


‎Edition originale.Brun-Durand I-pp. 256-257.Avocat, député de la Drôme à l'Assemblée législative, maire de Romans, ses travaux "sur l'histoire de Romans lui font d'autant plus d'honneur qu'il a été le premier à débrouiller le chaos de cette histoire." (Brun-Durand). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR230.00

‎(Eugénisme) ROBERT (Louis-Joseph-Marie).‎

Reference : 54259

(1803)

‎Nouvel essai sur la mégalantropogénésie, ou l'art de faire des enfans d'esprit, qui deviennent de grands hommes ; suivi des traits physiognomoniques propres à les faire reconnoître, décrits par Aristote, Porta et Lavater, avec des notes additionnelles de l'auteur. Dédié aux membres de l'Institut national de France. Seconde édition, considérablement augmentée, et qui ne ressemble à la première que par le titre.‎

‎Paris, Le Normant, An XI -1803, 2 volumes in-8 de (6)-XXXVI-32-15-(1)-395 pp. et (4)-463-(1) ; demi-basane de l'époque, dos ornés, coiffes sup. arrachées, coiffe inf. du tome 1 lég. endom.. -Qq. petites rousseurs.‎


‎2e édition (E.O. : An X).Anne Carol, Histoire de l'eugénisme en France, pp. 20 à 23.L.-J.-M. Robert jette les bases d'une science qu'il nomme mégalanthropogénésie.Son "ouvrage se déroule en trois temps. Le premier expose les principes de la mégalanthropogénésie, de la fécondation à l'éducation ; le second traite du choix des sexes ; le troisième enfin, très inspiré de Lavater, étudie l'art de reconnaître les grands hommes, à partir de tous les éléments de leur apparence. [...] Mais une fois la procréation accomplie, il faut poursuivre l'action mégalanthropogénésique en plaçant la mère dans une atmosphère propice à l'éclosion du futur génie : musiques militaires, lectures choisies de poèmes, de traités savants ou de récits guerriers viendront l'imprégner et dessiner dans son ventre le profil de l'enfant : mathématicien, général, ou héros républicain." (A. Carol). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR400.00

‎(Forez) PORTALLIER (Antonin).‎

Reference : 55579

(1911)

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR180.00

‎(Forez.) CHAPELON (Jean).‎

Reference : 54178

(1779)

‎Collection complette des oeuvres de Messire Jean Chapelon, prêtre-sociétaire de St. Etienne, avec l'abrégé historique de sa vie, recueillies et publiées par Mre E.C. prêtre [Etienne Chauve].‎

‎St. Etienne, L'Editeur et Devers, relieur-libraire, 1779, in-8 de 276-(4) pp. ; cartonnage muet de l'époque, manques de papier sur le dos, ex-libris à la plume sur le 1er plat, ex. non rogné. -1 f. restauré avec du filmoplast, sans manque.‎


‎Edition originale. Rare.Conlon 79 : 776 ; Reure, Bibliothèque des écrivains foréziens I-pp. 111-112 ; Catalogue Chaleyer 653 ; Eugène Veÿ, Le dialecte de Saint-Etienne au XVIIe sièlce, pp. V à X.Très important recueil édité par l'Abbé Etienne Chauve, des poèmes en dialecte stéphanois des trois Chapelon : Jacques, Antoine et Jean.L'oeuvre de Jean est la plus importante, elle est publiée ici pour la première fois (à l'exception de l'Entrat solennella de Monsieur et Madame de S. Priest, publié en 1688), et occupe les pp. 1 à 230, les pp. 75 à 230 contiennent les oeuvres en dialecte stéphanois, dont les neuf fameux Noëls. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR300.00

‎(Gallicanisme.) ‎

Reference : 52405

(1755)

‎Maximes et libertez gallicanes, assemblées & mises en ordre, avec leurs preuves [par l'Abbé Pierre-Jacques Sepher]. Mémoire sur les libertez de l'église gallicane, trouvé parmi les papiers d'un grand prince [par l'Abbé Hennequin]. Discours de M. l'abbé Fleury sur les libertez gallicanes.‎

‎La Haye, 1755, in-12 de XXXVI-pp. 3 à 213 ; pleine basane de l'époque, dos orné, coiffe sup. arrachée, 2 coins ém..‎


‎Réunion de trois textes pour la défense du gallicanisme.1) Edition originale.Conlon 55 : 1050.L'abbé Sepher, docteur de la Sorbonne, était vice-chancelier de l'Université de Paris.Il défend la thèse que les maximes et libertés gallicanes sont anciennes et qu'elles ont toujours été défendues avec vigueur ; que le clergé, en 1682, les a réduites à quatre propositions ; et que pour sa part, il les réduit à une seule : dans les choses de la foi et de l'administration intérieure, les évêques seuls décident ; dans ce qui est extérieur et mixte, le concours tacite ou exprès des deux puissances est nécessaire. (cf. P. Feret, La Faculté de théologie de Paris et ses docteurs les plus célèbres, VII-p. 165).2) L'édition originale, qui est de 1714 est d''une grande rareté."Le Mémoire sur les libertés de l'Eglise gallicane est dû à l'abbé Hennequin, d'après le catalogue de la B.N.F." (CCFr.). Il fut publié sur l'ordre du Duc de Bourgogne.3) Le Discours de l'abbé Fleury fut soutenu par les jansénistes et certains juristes : il est à l'origine, avec les ouvrages de Pithou et de Bossuet, de la polémique entre gallicans et ultramontains (cf. Maire, Quelques mots piégés en histoire religieuse moderne [...], P.V. de Nancy 2007, pp. 13 à 43)."Composé en 1690, ce livre fut mis à l'index en 1725 et en 1753. Fleury, en effet, y soutient la théorie admise dans la déclaration de 1682. Mais, s'il défend les prétentions de la royauté contre la papauté, il leur reconnaît des limites et n'accepte pas que l'autorité temporelle soit, en tout, prédominante. Il a traité la question en juriste, sans aigreur, avec impartialité et en pleine indépendance." (Bourgeois et André, S.H.F. n° 4493). ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR250.00

‎(Inquisition) LAMOTHE-LANGON (Etienne-Léon de).‎

Reference : 52945

(1829)

‎Histoire de l'Inquisition en France, depuis son établissement au XIIIe siècle, à la suite de la Croisade contre les Albigeois, jusqu'en 1772, époque définitive de sa suppression.‎

‎Paris, J.-G. Dentu, 1829, 3 volumes in-8 de (4)-CVII-(1)-398 pp. ; (4)-662 pp. + 1 f. d'errata et (4)-621-(3) pp. (ouvrages parus chez Dentu) ; demi-basane de l'époque, dos ornés. -Rousseurs éparses.‎


‎Edition originale.En 1829, l'auteur, romancier et non pas historien, auteur de nombreux mémoires apocryphes, publiait cet ouvrage en prétendant s'appuyer sur des documents inédits tirés des Archives du diocèse de Toulouse. Il décrivait les procès conduits par les tribunaux inquisitoriaux et donnait le nom des victimes, les dates et les lieux : cet ouvrage fut à l'origine de la légende noire de l'Inquisition durant tout le XIXe siècle, et devint une uvre de propagande dans les milieux anti-cléricaux. Dans les années 1970, deux historiens britanniques, N. Cohn et R. Kieckhefer, partirent à la recherche des sources de Lamothe-Langon et découvrirent qu'elles n'avaient jamais existé. ‎

Librairie Philippe Sérignan - Avignon

Phone number : 04 90 86 57 40

EUR600.00
1 2 3 4 ... 5 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Early printed books ; ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !