16 livres pour « Balzac honoré de ; cne »Modificar

Clasificar por

‎BALZAC, Honoré de;‎

Referencia : CLL-858

(1838)

‎Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau, parfumeur, chevalier de la légion-d'honneur, adjoint au maire du 2e arrondissement de la ville de Paris.‎

‎Paris, Chez l'éditeur, 1838 2 volumes in-8 de 354 pp., (3) ff. - 337 pp. (verso bl.), (6) ff. de tables, errata, article et catalogue, demi-maroquin prune à grain long à coins, filets dorés sur les plats, dos à nerfs ornés de filets, roulettes et palettes dorés, couvertures conservées, entièrement non rogné (Franz).‎


‎Édition originale. Ce roman fut inspiré à Balzac par un fait divers : la ruine d'un parfumeur dont la boutique avait été saccagée lors de la Révolution de 1830. Mais il est également certain que ses propres déboires d'imprimeur-éditeur ont également alimenté le récit des mésaventures de César Birotteau. À la suite du second volume, se trouve réimprimé un article d'Édouard Orliac, intitulé Malheurs et Aventures de César Birotteau, paru dans le Figaro du 15 décembre 1837. "Cet article est l'un des plus extravagants qui aient jamais été consacrés à un livre. Dans un mouvement enthousiaste et homérique, il retrace les tribulations de la copie ayant servi à composer le volume… Il donne un aperçu très vivant des procédés de travail de Balzac et de son comportement avec les imprimeurs. La composition du volume n'avait pas nécessité moins de dix-sept jeux d'épreuves successifs" (Pierre Berès, cat. Balzac, 1950). Très bel exemplaire bien relié dans le goût de l'époque par Franz. L'exemplaire est non rogné et avec ses couvertures. À la fin du premier volume, nombreux feuillets d'annonces de l'éditeur.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR2,800.00

‎BALZAC, Honoré de;‎

Referencia : CLL-873

(1840)

‎Revue Parisienne dirigée par M. de Balzac.‎

‎Paris, Garnier frères, 1840 3 livraisons en un volume in-12 à pagination continue de 396pp., broché, entièrement non rogné.‎


‎Éditions originales des trois seules livraisons de cette revue dirigée et rédigée par Balzac, remises en vente par Garnier sous de nouvelles couvertures. La Revue Parisienne était une publication mensuelle fondée par Balzac et Armand Dutacq, du Siècle, qui parut entre juillet et septembre 1840 (les 25 du mois) et s'acheva par un nouvel échec pour l'écrivain si désireux de réussir dans la presse et les affaires. Les récits Z. Marcas et Les Fantaisies de Claudine comme le fameux éloge par Balzac de la Chartreuse de Parme paraissent ici pour la première fois. Balzac avait compté sur la Revue Parisienne pour établir sa réputation de feuilletoniste et concurrencer ainsi Dumas comme Eugène Sue, sur lequel il ne se prive d'ailleurs pas de tomber à bras raccourcis lorsqu'il troque sa casquette d'auteur contre celle de critique. Le bref feuilleton Z. Marcas intègrera ensuite la Comédie humaine dans le cadre des Scènes de la vie politique, tandis que Les Fantaisies de Claudine deviendront Un prince de Bohême dans la réédition remaniée de 1844. C'est pourtant le Balzac critique qui se montre finalement le plus inspiré, se faisant l'un des seuls défenseurs de l'alors mal aimé Stendhal: "Monsieur Stendhal a écrit un livre où le sublime éclate de chapitre en chapitre. Il a produit, à l’âge où les hommes trouvent rarement des sujets grandioses, et après avoir écrit une vingtaine de volumes extrêmement spirituels, une œuvre qui ne peut être appréciée que par les âmes et les gens supérieurs…" M. de Balzac, se dit-on avec le recul, ne pouvait pas ne pas faire partie des Happy few capables de reconnaître le génie de Henri Beyle. Clouzot, Guide du bibliophile, p. 23. - Talvart et Place, Bibliographie des auteurs modernes de langue française, I, 53. - Vicaire, Livres du XIXe siècle, I, 215.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR500.00

‎BALZAC, Honoré de;‎

Referencia : CLL-61

(1830)

‎Scènes de la vie privée, publiées par M. Balzac, auteur du Dernier Chouan ou la Bretagne en 1800.‎

‎Paris, Mame et Delaunay-Vallée, 1830 2 volumes in-8 de 399 pp., 1 f. de table, 1 f. d'annonce - 378 pp., 1 f. de table, demi-veau vert, dos lisses ornés de palettes, roulettes et filets dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge, tranches jaspées (reliures de l'époque).‎


‎Edition originale, rare et précieuse. C'est le second livre avoué de Balzac. Contient La Vendetta, Les Dangers de l'Inconduite (devenu Le Papa Gobsek dans les Eudes de Mœurs, puis Gobseck dans Scènes de la vie parisienne), Le Bal de Sceaux, Gloire et Malheur (devenu la Maison du chat-qui-pelotte), La Femme vertueuse (devenu Une double Famille), La Paix du Ménage. Tirés sur les presses de l'ancienne imprimerie de Balzac, les deux volumes parurent en avril 1830. Un feuillet d'annonces d'œuvres de l'auteur, que ne signalent pas les bibliographes, complète le tome I. On lit notamment : "Pour paraître le 30 juin prochain : Les trois Cardinaux, histoire du règne de Louis XIII". Décoratives reliures de l'époque. Rousseurs éparses, parfois assez fortes. Stéphane Vachon, Les Travaux et les Jours d'Honoré de Balzac, p. 96. - Clouzot, Guide du bibliophile français, 19. - Talvart et Place, Bibliographie des auteurs modernes de langue française, I, 148.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR3,700.00

‎BALZAC, Honoré de;‎

Referencia : CLL-700

(1839)

‎Scènes de la vie privée. 2 vol. Paris, Charpentier, 1839. - Scènes de la vie de province. 2 vol. Idem, 1839. - Le Médecin de campagne. Idem., 1839. - Le Père Goriot. Idem, 1839. - La Peau de chagrin. Idem, 1839. - César Birotteau. Idem, 1839. - Le Lys dans la vallée. Idem., 1839.- Balthasar Claës. Idem, 1839. - Eugénie Grandet. Idem, 1841. - Histoire des Treize. Idem, 1840. - Louis Lambert suivi de Séraphita. Idem, 1842. - Physiologie du mariage. Idem, 1843.‎

‎ 14 volumes in-12, demi-veau glacé bleu, dos à faux nerfs ornés de filets dorés et à froid et de caissons de filets dorés, non rognés (reliures de l'époque).‎


‎Rare réunion de premières éditions in-12 de Balzac qui furent publiées par Charpentier (à l'exception de La Physiologie du mariage, ici à la date de 1843 au lieu de 1838, et d'Eugénie Grandet, 1841 au lieu de 1838). Le texte de ces éditions in-12 a d'une façon générale été un peu ou même, souvent, très remanié par rapport aux précédentes éditions (au format in-8): c'est le par exemple cas pour les Scènes de la vie privée, La Peau de chagrin, Louis Lambert -désormais joint à Séraphita-, Balthasar Claes, Histoire des Treize, Le Père Goriot, Le Lys dans la vallée et César Birotteau. Très bel ensemble en reliures uniformes de l'époque. Il provient de la bibliothèque Robert Hoe avec son ex-libris.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR3,000.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-375

(1658)

‎Aristippe, ou de la Cour, par Monsieur de Balzac.‎

‎Paris, Augustin Courbé, 1658 Petit in-4 de (3) ff., 244 pp., (10) de tables et privilège, vélin ivoire, titre manuscrit à l'encre brune au dos, tranches nues (reliure de l'époque).‎


‎Édition originale du "Grand Œuvre" de Balzac. Frontispice gravé par Grégoire Huret (1606-1670) : Minerve dans un habit fleurdelysé, tenant d'une main une lance et un rameau d'olivier, appuyée sur un écu aux armes de Suède, le pied sur la tête de la Gorgone. Vignette de titre gravée. Paru quatre ans après la mort de Balzac, Aristippe représente le travail de toute une vie, tant sur le plan formel, dans la maîtrise de la langue, que du fond, avec les idées politiques et la philosophie du pouvoir développée. Le succès de cet ouvrage contribua à la gloire posthume de l'auteur. "Son Aristippe est sans doute ce qu'il a fait de plus beau" (Chapelain à N. Heinsius, 1657). En 1631, la publication du Prince, bien peu conforme aux attentes de son puissant commanditaire, Richelieu, avait entraîné avec le cardinal ministre, une rupture que la réédition, fort peu corrigée, de 1634 ne chercha pas véritablement à réparer. C'est donc avec tout son esprit d'indépendance que Balzac entreprend cette réflexion - sur un mode augustinien - sur les mœurs de la Cour, cherchant le moyen de concilier devoir et politique, et n'hésitant pas à dénoncer les vices des Grands avec la plus grande liberté. Devant l'opposition du "tyran" Richelieu, Balzac conserve ce projet dans ses portefeuilles jusqu'en 1644. Prétendant à nouveau jouer un rôle politique après la mort de "l'homme rouge", Balzac envisage de dédier son ouvrage, sous le titre de Cleophon sive de la Cour, à Mazarin. Las, il est également tenu à l'écart par le nouveau pouvoir, suspect entre autres de trop de sympathie à l'égard des princes ; Balzac se propose alors d'adresser sa dédicace à Auguste. En 1651, il remet son ouvrage en chantier, et dans une lettre semble songer à une dédicace à la Reine Christine de Suède, ce que retiendront ses exécuteurs testamentaires. "Je le dis sans exagérer la chose, et il est très vrai néanmoins, que mon Aristippe est mon bien-aimé, qu'il est les délices de mes yeux et la consolation de ma vieillesse. Je l'ai fait et refait une douzaine de fois ; j'ai employé à le faire toute ma science, toute mon expérience, tout mon esprit, tout celui des autres. Voilà de grandes paroles ; mais après de si grandes paroles, après tant de veilles et tant de travail, je serais bien attrapé si le monde faisait peu de cas de ces veilles et de ce travail." (Balzac à Valentin Conrart, 11 déc. 1652). Bel exemplaire en vélin de l'époque. De la bibliothèque de Messire Bernard de Noblet chevalier comte de Chenelette avec ex-libris. Petite galerie de vers au coin supérieur extérieur très éloignée du texte. Tchemerzine, I, p. 374. - Beugnot, n° 126. - Jean Jehasse, Guez de Balzac et le Génie romain 1597-1654, Université de Saint-Étienne, 1977. - IFF Graveurs du XVIIe siècle, t. V, p. 383, n° 406.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR2,400.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-615

(1660)

‎Le Prince de Balzac reveu, corrigé, & augmenté de nouveau par l'Autheur.‎

‎Paris, Michel Bobin, 1660 In-12 de (8)ff., 420pp., maroquin rouge, triple filet doré d'encadrement sur les plats, fleurons aux angles, dos à nerfs orné de caissons de fleurons dorés, coupes et bordures décorées (reliure de l'époque).‎


‎Première édition in-12 du fameux panégyrique à double-tranchant de LouisXIII par Guez de Balzac. Guez de Balzac, surnommé "l'ermite de la Charente", fut, durant la première moitié du XVIIe siècle, un modèle de prose élégante en réaction contre la rhétorique gréco-latine qui fleurissait alors. On a ainsi pu le qualifier de "Restaurateur de la langue française". Le Prince, contrairement à ce que peut faire penser son titre machiavélien, est un ouvrage sans doute unique en son genre. Encore aujourd'hui, il n'y a pas consensus quant à son interprétation. Commande de Richelieu en personne, est-ce là un éloge décidément trop chargé d'emphase? Une farce audacieuse jouée au commanditaire dont le rôle politique considérable paraît réduit à rien par la figure imposante du souverain, élevé par Guez de Balzac au rang de roi-soleil avant la lettre? Ou même un authentique détournement de la commande initiale, véritable satire déguisée où l'hyperbole ne serait qu'une forme d'ironie? On sait en tout cas que la Sorbonne, cela dès la deuxième édition, contraignit l'auteur à modifier son texte. Plus important, Roland Purnal -collaborateur régulier de la N.R.F. proche de Jean Paulhan- a souligné, au moment d'évoquer l'œuvre de Guez de Balzac, que c'est bel et bien "dans le Prince que l'on trouve les meilleures pages qu'il ait écrites." Très bel exemplaire en maroquin du temps. Tchemerzine, Éditions originales et rares XVe-XVIIIe siècles, I, 358, b.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,500.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-667

(1656)

‎Les derniers Entretiens de Mr du Mas, avec Mr de Balzac.‎

‎Paris, Charles de Sercy, 1656 in-4 de (7) ff., 228 pp., ff., vélin ivoire, titre manuscrit à la plume au dos, tranches mouchetées rouges (reliure de l'époque).‎


‎Édition originale de cet ouvrage apocryphe. Considérés par l'archidiacre d'Angoulême, Guillaume Girard, éditeur des Entretiens de Feu Monsieur Balzac (Paris, Courbé, 1657) (voir n° ZZ) comme controuvés, ou publiés sans aveu de l'auteur à partir de matériaux dérobés, Les derniers Entretiens de Mr Du Mas avec Mr de Balzac, se voient cependant créditer d'une importante et élogieuse notice dans les Remarques critiques sur le Dictionnaire de Bayle de l'abbé Philippe-Louis Joly (1752). "Quel que soit l'Auteur de ce Livre, […], il n'est pas indigne de Balzac". Cet ouvrage, dédié au cardinal Spada, contient 9 entretiens. Le premier sur l'unité de la même foi absolument nécessaire pour la conservation d'un État ; le deuxième sur la descriptions des misères du temps causées par la guerre ; le troisième au sujet de l'union qui devrait être entre l'Ordre ecclésiastique et l'Ordre Religieux ; le quatrième sur éloquence française ; le cinquième sur l'éloge de la langue française ; le sixième contre l'amour propre ; les septième et huitième pour établir une Académie chrétienne ; et le neuvième condamne deux opinions lues dans Jansénius, "en prouvant que J. C. est mort pour tous les hommes, et que ses Commandements ne sont pas impossibles" Le Dumas des Entretiens a été identifié au récollet Félix Dumas, auteur de la Tyrannie de l'amour-propre détruite par les fidèles pratiques du pur amour, publiée en 1646 (Beugnot). Vignette d'éditeur sur cuivre au titre, bandeaux, lettrines et culs-de-lampe sur bois. Privilège registré le 28 septembre 1655 ; achevé d'imprimé du 30 avril 1656. Bel exemplaire en vélin de l'époque. De la bibliothèque de Messire Bernard de Noblet chevalier comte de Chenelette avec ex-libris. Beugnot, n° 661.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,000.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-426

(1657)

‎Les Entretiens de Feu Monsieur de Balzac.‎

‎Paris, Augustin Courbé, 1657 in-4 de (48) ff., 477 pp., (11) ff., vélin ivoire, titre manuscrit à la plume au dos, tranches nues (reliure de l'époque).‎


‎Édition originale. Réunis après la mort de Balzac, par l'archidiacre d'Angoulême, Guillaume Girard, les Entretiens, s'ouvrent sur une épître dédicatoire au marquis de Montausier. Cette introduction constitue une justification de Balzac contre Pierre Costar (1603-1660) qui, avait attaqué l'épistolier, y compris dans des pamphlets, en prenant partie pour Voiture. On relève parmi les sujets évoqués dans ces 41 Entretiens : "Qu'il n'est pas possible d'escrire beaucoup & de bien escrire", "le faux Critique", "De la vénération qu'il faut avoir pour les Cérémonies de l'Eglise", "De Montaigne & de ses escrits", "Portrait ou eloge du duc de Guise", "Comparaison de Ronsard & de Malherbe", "Du stile Burlesque", etc. Vignette d'éditeur sur cuivre au titre, bandeaux, lettrines et culs-de-lampe sur bois. Achevé d'imprimé du 26 juillet 1657. Bel exemplaire en vélin de l'époque. De la bibliothèque de Messire Bernard de Noblet chevalier comte de Chenelette avec ex-libris. Tchemerzine, I, p. 370. - Beugnot, n° 121.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,750.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-766

(1628)

‎Les Œuvres de M. de Balzac. Septiesme Edition.‎

‎Paris, Toussaint Du Bray, de l'Imprimerie de Rob. Estienne, 1628 Un volume in-8 de (20) ff., 740 pp., (6) ff. de table, vélin ivoire moucheté brun, traces de lacets, titre doré, tranches nues (reliure de l'époque).‎


‎Nouvelle édition avec un privilège du 12 juin 1627 donné pour l'édition de 1627 des Œuvres. Vignette de titre des Estienne, lettrines. En 1627, Balzac donne une version corrigée et augmentée de ses Lettres, "selon un ordre entièrement nouveau" (Jehasse), mettant en valeur le patronage de Richelieu et sous le nouveau titre explicite d'Œuvres. Cet ouvrage est réédité l'année suivante avec l'indication "septiesme édition". Il rassemble 95 Lettres réparties en 4 livres. Les Œuvres s'ouvrent sur leur présentation au cardinal de Richelieu par Jean de Silhon, puis la préface de Jacques de la Motte Aigron. La lettre de Richelieu qui précédait la lettre XLI dans l'édition princeps de 1624 passe désormais en tête recueil. Par ailleurs, les noms des destinataires ne sont plus précisés. "Le livre est conçu pour se défendre, en doublant la démonstration de l'apologiste [voir n° précédent] d'une preuve en acte. […] le changement de titre a aussi la vertu d'élever les écrits que le livre rassemble. Le terme d'Œuvres efface la désignation générique du texte, et avec elle le soupçon de médiocrité attaché à la forme épistolaire ; à la place, il insiste sur la vocation générale des écrits de Balzac […]". Bel exemplaire en vélin de l'époque. Tchemerzine, I, p. 406 (titre et collation identique). - Beugnot, n° 72 (L'édition présentée - tout comme celle de la BnF - porte au titre la spécification "Première partie" absente de notre exemplaire). - Les premières lettres de Guez de Balzac, H. Bibas et K.-T. Butler (éd.), 1933-1934, I, p. XXII, G. - J. Jehasse, Guez de Balzac et le génie romain 1597-1654, Université de Saint-Étienne, 1977.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,250.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-187

(1665)

‎Les Œuvres de Monsieur de Balzac divisées en deux tomes.‎

‎Paris, Louis Billaine, 1665 2 volumes in-folio de (31) ff., 1059, (1) pp. - (6) ff., 717 pp., (3) ff., 220 pp., mal chiffrées 218, (1) f., maroquin rouge, triple filet doré d'encadrement, dos à nerfs ornés de filets, caissons et motifs dorés, coupes filetées or, bordures décorées, tranches dorées (Capé).‎


‎Première édition complète, en partie originale, des Œuvres de Guez de Balzac. Donnée par Valentin Conrart et précédée d'une analyse de l'abbé Cassaigne, c'est la plus belle édition ancienne, la seule au format in-folio. Le tome I s'ouvre sur un magnifique portrait en médaillon de Guez de Balzac gravé en taille-douce par Guillaume Vallet (1634-1704). Titre en rouge et noir, large marque typographique, bandeaux, lettrines et culs-de-lampe. Le tome I est entièrement consacré aux lettres, dont quelques unes adressées à Balzac. Le tome II contient les œuvres principales (Le Prince, Aristippe, Socrate chrestien), des éléments des Œuvres diverses et des Entretiens répartis en trois rubriques - Dissertation chrestiennes et morales, Dissertations politiques et Dissertations critiques - ainsi, entre autres, que Le Barbon. "C'est la seule édition qui ait tenté de rassembler tout l'œuvre de Balzac" (Beugnot). Les exemplaires de cette édition furent imprimés au même moment sous les noms de Louis Billaine ou de Thomas Jolly "dans la petite salle du Palais, à la Palme et aux armes de Hollande". Superbe exemplaire, très grand de marges, magnifiquement établi par Capé. De la bibliothèque Ferdinand Brunetière avec ex-libris. Tchemerzine, I, 389-390. - Bibas et Butler, I, p. XXVI-XXVII. - Beugnot, n° 130.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR5,500.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-743

(1658)

‎Les Œuvres diverses du Sieur de Balzac. Augmentée en cette édition de plusieurs Pièces nouvelles.‎

‎Paris, Augustin Courbé, 1658 Un volume in-12 de (1) f., 452 pp., (1) f. de table, vélin ivoire, tranches marbrées (reliure de l'époque).‎


‎Nouvelle édition, en partie originale. Il s'agit de la première en petit format renfermant quatre pièces de plus que l'originale des Œuvres diverses de 1644. Aux 18 précédents Discours, cette édition adjoint un "Discours à la Reyne Regente [Anne d'Autriche], présenté le 7 novembre 1643" ainsi que 3 courtes pièces en vers latins. Bel exemplaire en vélin de l'époque. Marque d'appartenance manuscrite à l'encre brune au titre : "c. h. Souart". De la bibliothèque P. R. Méry avec ex-libris. Tchemerzine, I, p. 382. - Beugnot, n° 108.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR600.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-757

(1658)

‎Les Œuvres diverses du Sieur de Balzac. Derniere Edition.‎

‎Rouen, Louys Behourt, 1658 Un volume in-8 de (4) ff., 450 pp., vélin ivoire, titre manuscrit à la plume au dos, tranches mouchetées rouges (reliure de l'époque).‎


‎Édition rouennaise. Elle réunit les 18 Discours publiés originellement à Paris, chez Rocolet, en 1644. Vignette de titre, bandeaux, lettrines et culs-de-lampe gravés sur bois. Bel exemplaire en vélin de l'époque. Marque d'appartenance manuscrite à l'encre brune en haut du contre-plat : "h. de Chantelois". Beugnot, Guez de Balzac, n° 108. - Non répertorié par Tchemerzine.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR450.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-678

(1634)

‎Lettres du Sieur de Balzac. Reveües & corrigées en cette dernière Edition.‎

‎Paris, Claude Marette, 1634 In-8 de (12) ff., 424 pp., vélin ivoire, lacets, tranches nues (reliure de l'époque).‎


‎Contrefaçon de l'édition de 1626. Elle reprend la structure, pièces liminaires comprises, de l'édition originale de 1624, en 61 lettres numérotées ; les premières adressées au duc d'Épernon et au cardinal de La Valette. Sont ajoutées à la suite une "Réponse à une lettre de M[ademoiselle] D[e] G[ournay]", une lettre à "Monseigneur le comte de Schomberg" ainsi que la réponse du même, qui apparaissaient pour la première fois dans l'édition de 1625 donnée par Toussainct du Bray. "[…] j'ay toujours bien creu, que si quelqu'un devoit eslever nostre langue jusqu'au mérite & à la réputation de l'éloquence des anciens, que c'estoit à lui seul à qui nostre siècle en devroit la gloire" (La Motte Aigron). Vignette de titre, bandeaux typographiques et lettrines. Bel exemplaire en vélin de l'époque à lacets. Gardes renouvelées, petites et discrètes restaurations à la reliure. Tchemerzine, I, 407. - Les premières lettres de Guez de Balzac, H. Biba et K.-T. Butler (éd.), 1933-1934, I, p. XXV.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR750.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-687

(1637)

‎Recueil de Nouvelles Lettres de Monsieur de Balzac.‎

‎Paris, Jean Camusat, 1637 In-8 de (10) ff., 512 pp., vélin ivoire, tranches nues (reliure à l'imitation de l'époque).‎


‎Édition originale de 61 lettres en français inédites. Bandeaux typographiques et culs-de-lampe. Table complète en fin de volume. Privilège du 1er avril 1637 et achevé d'imprimer du 14 août 1637. Ce recueil, publié chez l'imprimeur-libraire de l'Académie Jean Camusat, contient 61 lettres en français - datées de 1632 à 1637 (la plupart de 1636) - et 2 lettres en latin de Daniel Heinsius. La seconde partie, Ioannis Ludovici Balzacii Epistolarum Liber unus, entièrement en latin, regroupe 16 épîtres, dont 4 à Richelieu, ainsi que 3 poèmes. "C'était s'afficher avec éclat devant "le païs latin" comme latiniste, tant en prose qu'en poésie. Et confirmer par l'exemple [ses] prétentions humanistes […]" (Jehasse). Le Recueil s'ouvre sur une lettre de remerciements, datée du 1er juillet 1637, adressée au chancelier Séguier qui venait d'interdire la publication d'un libelle contre Balzac, témoignant ainsi que "l'ermite de la Charente" n'avait pas encore totalement renoncé à la Cour. "Mais, Monseigneur, la bonté que vous avés pour moy, va plus loin que la Justice ordinaire. Vous ne voulés pas seulement que je sois en repos dans l'agitation de toute l'Europe : vous voudriez encore que le Monde respectast mon repos, & qu'estant esloigné des hommes, je fusse hors de la portée de la médisance." Frontispice gravé par Claude Mellan (1598-1688), Minerve appuyée sur une cippe sur laquelle est inscrit le titre, un enfant tenant deux couronnes de laurier à ses côtés : "Monsieur, Quoy que je n'aye pas les yeux fort sçavans, je connois bien que l'ouvrage de Mellan est plus noble & mieux conceû que celuy de l'autre Sculpteur. Mais le bon Camusat fait bien de l'honneur à mes Escrits, de les enrichir de si belles & si ingénieuses figures. Que dites-vous particulièrement de cette Pallas rêveuse & mélancholique ? Ne semble-t-il pas, qu'elle n'est à l'entrée du Livre avec une verge, que pour en donner sur les doigts au Sophiste Gorgias & au Grammairien Palemon" (à Chapelain, 15 octobre 1637). Bel exemplaire. Tchemerzine, I, 414. - Beugnot, n° 77. - Guez de Balzac, Épîtres latines, Jean Jehasse et Bernard Yon (éd.), Université de Saint-Étienne, 1982. - IFF Graveurs du XVIIe siècle, t. 17, Claude Mellan, 1988, n° 303.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,200.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;‎

Referencia : CLL-793

(1641)

‎Suitte de la seconde Partie des Lettres de Mr de Balzac.‎

‎Paris, Pierre Rocolet, 1641 In-8 704 pp., vélin ivoire, titre manuscrit à la plume au dos, tranches nues (reliure de l'époque).‎


‎Troisième édition du second volume des nouvelles Lettres de Balzac, originellement paru en 1636. Cette Suitte réunit 106 Lettreset comprend une table des destinataires. Vignette de titre d'éditeur à la nef parisienne, et bandeaux typographiques. Bel exemplaire en vélin de l'époque. Marque d'appartenance manuscrite à l'encre brune au titre : "Launeau fontenay". Tchemerzine, I, p. 409 - Beugnot, n° 76.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR900.00

‎BALZAC, Jean-Louis Guez de;OGIER, François;‎

Referencia : CLL-204

(1627)

‎Apologie pour Monsieur de Balzac. Suivi de : Conformité de l'Éloquence de Monsieur de Balzac avec celle des plus grands personnages du temps passé & du present.‎

‎Paris, Claude Morlot, 1627 2 parties en un volume in-4 de 14 pp., (2) ff., 258 (mal chiffrées 330) pp., (1) f., 52 pp., vélin ivoire, traces de lacets, titre manuscrit à l'encre brune au dos, tranches nues (reliure de l'époque).‎


‎Édition originale in-4, donnée par Claude Morlot, concurremment à son édition in-8, témoignage d'une "offensive éditoriale très concertée" (M. Bombart, p. 239) L'Apologie s'inscrit dans le cadre de la querelle déclenchée par la publication, en 1624, des Lettres de Balzac, dont elle vise à légitimer l'esthétique. Il s'agit initialement d'une réponse au manuscrit d'un moine Feuillant - répandue par le supérieur général de son ordre, Jean Goulu -, Conformité de l'Eloquence de Monsieur de Balzac. Son auteur, dom André de Saint-Denis, relevait divers extraits des Lettres pour dénoncer les larcins de Balzac et son manque d'originalité. Ami de Balzac, François Ogier entreprend de répondre à ces attaques. Mis au courant des intentions de son ami, Balzac prend le projet à son compte et reformule lui-même sa propre Apologie : "M. de Balzac, parlant de cet ouvrage, disait qu'il en était le père, et qu'Ogier n'en était que le parrain; qu'il avait fourni la soie, et qu'Ogier n'avait fourni que le canevas" (Ménage). "Le coup de maître de Balzac, ou d'Ogier, est d'avoir précisément confisqué à leur profit cette lourde machine de guerre [la Conformité de l'Eloquence]" (Jehasse). Confrontant les extraits des Lettres avec leurs sources supposées par André de Saint-Denis - ce texte revu et corrigé par Balzac est présenté à la fin de l'ouvrage. L'Apologie, s'appuyant sur l'apport humaniste pour mieux assurer la réussite d'un Moderne et d'un Mondain, affirme l'originalité de Balzac. Elle définit la bonne imitation par rapport au larcin et souligne que Balzac dépasse toute forme d'imitation, en s'émancipant de tout modèle. L'Apologie répond également aux attaques de Sorel dans Francion (1626), justifiant la pertinence et la propriété du style et défendant l'usage des hyperboles en rattachant l'écriture de Balzac au sublime, en référence au traité de Longin. La publication de l'Apologie avec sa dédicace dithyrambique au cardinal de Richelieu et l'Ode liminaire de Monsieur Racan, relance la polémique autour des Lettres : dès l'automne 1627, Jean Goulu répond aux attaques contre la Conformité, dans ses Lettres de Phyllarque à Ariste où il critique Balzac pour son raffinement et sa vanité d'auteur. "Affirmation superbe de la supériorité de Balzac, l'Apologie est l'éloquent témoignage d'une société jeune, expansionniste, qui demande aux Lettre de consacrer sa puissance dans les armes. Elle traduit le renouveau moral et le sursaut nationaliste suscité par les victoires de Louis XIII et les succès d'un Richelieu […]" (Jehasse). Très bel exemplaire en vélin de l'époque. De la bibliothèque de Messire Bernard de Noblet chevalier comte de Chenelette avec ex-libris. Mouillure marginale au coin externe supérieur sur une dizaine de pages seulement. Apologie pour monsieur de Balzac, J. Jehasse (éd.), Université de Saint-Étienne, 1977. - Beugnot, 134. - M. Bombart, Guez de Balzac et la querelle des "Lettres" : écriture, polémique et critique dans la France du premier XVIIe siècle, 2007.‎

Librairie Laurent Coulet - Paris

(CNE)

Número de telefono : + 33 (0)1 42 89 51 59

EUR1,250.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
Búsqueda - Balzac honoré de ; cne

El artículos fue añadido à su carrito

Vous venez d'ajouter :

-

iTiene 0 artículo(s) en su carrito.
Total : €0.00
(hors frais de livraison)
En savoir plus sur la livraison
A quoi sert un compte utilisateur ?

A quoi sert un compte utilisateur ?

  • Toutes vos recherches sont mémorisées dans votre historique permettant de retrouver et d'effectuer à nouveau des recherches antérieures.
  • Vous pouvez gérer une liste des recherches favorites que vous faites régulièrement.
  • Vos préférences (paramètres de recherche, langue de consultation du site, etc) sont mémorisées.
  • Vous pouvez envoyer les résultats de recherche sur votre adresse mail sans avoir à la renseigner à chaque fois.
  • Contacter les libraires, passer des commandes, voir l'historique de vos commandes.
  • Publier des Evènements en rapport avec le livre.

Et bien d'autres choses que vous découvrirez en parcourant Livre Rare Book !