5 books for « Egypt; 17th; ilab »Edit

Sort by

‎CAUSSIN (Nicolas)‎

Reference : 201200349

(1618)

‎De Symbolica Aegyptiorum sapientia. Electorum symbolorum et parabolarum historicarum syntagmata. ‎

‎Paris, Romain de Beauvais, 1618; in-4, titre + titre-frontsipice + 9 ff.n.ch. + 236 pp. + 7 ff.n.ch., plein veau de l'époque, dos lisse, petites armes non identifiées sur les plats, tranches dorées (reliure usagée : coiffes manquantes, mors fendillés, épidermures aux plats, coins émoussés). Première édition, rare. Beau titre-frontispice gravé par Léonard Gaultier, représentant l'Agneau de Dieu se dressant sur une montagne, à la fois Sinaï, Mont Thabor, et lieu mystique des sources du Nil, porteur de la bannière frappée d'une croix où se lit la devise "Fons Sapientiae Verbum Dei in Excelsis". De ce sommet divin jaillit une source dont les flots, regorgeant d'un bassin dans deux cornes d'abondance, se rejoignent dans un second bassin plus vaste, d'où elles s'épandent à travers une conque, que tient sur sa hanche un dieu fluvial, le Nil, allongé sur le dos d'un crocodile. Cachet de bibliothèque sur la page de titre. Bon état intérieur. 1618‎


Librairie de L'Amateur - Strasbourg

Phone number : 33 03 88 32 11 72

EUR1,200.00

‎CHARDIN (Jean).‎

Reference : 4187

(1686)

‎Journal du Voyage du Chevalier Chardin en Perse et aux Indes Orientales, par la Mer Noire et par la Colchide. Première partie qui contient la voyage de Paris à Isphahan.‎

‎A Londres, chez Moyse Pitt en Duke-street à Westmunster, 1686. 1686 1 vol. in-folio (315 x 205) de : [3 ff.] (portrait et frontispice gravés, titre, dédicace, préface), [2 ff.] (dédicace au roi orné dun bandeau figurant un buste de lauteur couronné, et dune lettrine figurant lauteur offrant son livre au souverain), [2 ff.] (Préface ornée dun bandeau figurant le voyageur en route avec ses compagnons, dune lettrine et dun cul-de-lampe), 349 pp. (erreur de pagination : saut de150 à 181, sans lacune), [3] ff. (index), 1 carte et 15 planches gravées dont 11 dépliantes (traces de mouillures). Plein veau d'époque, dos à nerfs orné, titre de maroquin rouge, tranches jaspées de rouge. (fentes aux mors et défauts d'usage).‎


‎Edition originale de cette "première partie" du journal du voyage de Chardin (1671 à 1673) éditée à Londres par Pitt Moyse, qui ne fut jamais suivie des autres volumes prévus. Outre une édition en anglais et les contrefaçons, ce nest quun quart de siècle plus tard, en 1711 que lensemble des écrits de Chardin seront publiés, cependant amputés par léditeur parisien sans laccord de lauteur de nombreux passages jugés « anti-papistes ». Fils dun bijoutier joaillier protestant, Jean Chardin (1643-1713) est aujourdhui considéré comme le meilleur connaisseur de la culture persane de son époque. Nommé marchand du Roi à son retour dun premier voyage qui avait été un succès commercial, il repart en 1671 en compagnie du joaillier Raisin comme représentant de la « Compagnie royale orientale » qui vient dêtre créée pour contrer les Hollandais et les Anglais sur le marché des pierres précieuses. Contournant une Turquie hostile, les deux hommes doivent emprunter une longue et périlleuse route passant par la Mer Noire, la Géorgie puis lArménie et parviennent enfin en Perse , après de multiples péripéties, vingt deux mois après leur départ. Chardin reçoit alors une commande importante de joaillerie du Shah Safi, laquelle sera confirmée par son fils Soleiman III. Sa rencontre avec la civilisation perse est pour le jeune Chardin une révélation qui marquera toute son existence. Habile commerçant, il acquiert une parfaite connaissance du monde des courtiers en pierres précieuses et une incomparable expérience de la nourriture, de larchitecture, de la culture et de la religion du peuple persan. Ainsi résume-t-il sa préface: « Je demeurais en Perse jusques en lannée 1677, suivant la cour en ses voyages, et jen fis de particuliers pour affaires ou par curiosité, étudiant la langue, fréquentant assidûment les Grands, les Savans, et mintroduisant ainsi de tout ce qui pouvoit meriter la curiosité de notre Europe touchant un pays que nous pouvons appeler un autre monde, soit pour la distance des lieux, soit pour la différence des murs et des maximes. En un mot, jay pris tant de peine à minstruire sur la Perse, que je puis dire par exemple, que je connois mieux Ispaham que Paris , quoy que jy sois né et que jy aye été élevé ; que je parle aussi aisément le persan que le françois ; que je savois couramment lire et écrire ; et que jai fort parcouru toute la Perse. » Cette curiosité et cet enthousiasme, qui le distinguent des autres marchands occidentaux, le poussera à entreprendre des explorations archéologiques, notamment à Persépolis dont il livrera une description (« Je puis assurer que la vue de Persépolis va au delà de toutes les expressions, je nai jamais rien vu ni conçu daussi grand ni daussi magnifique ») dont les qualités évocatrices seront saluées par Rousseau dans son «Essai sur lorigine des langues». Soucieux de conserver des images de qualité de ses voyages, il engage lartiste Guillaume-Joseph Grelot, dont les dessins illustreront le présent ouvrage. Il séjournera ensuite 5 années en Inde ou se trouvaient les seules mines de diamant brut au monde à lépoque. A son retour en Europe, les conséquences de la révocation de lEdit de Nantes le poussent à émigrer. Il sinstalle en Angleterre et se marie. Le roi Charles II le fait Chevalier, ce qui lui permet de devenir joaillier de la cour et membre de la ABC (la prestigieuse compagnie britannique du commerce des pierres précieuses). Accaparé par ses activités professionnelles, cest seulement en 1686 quil fera paraître chez le libraire londonien Moyse Pitt ce premier volume du récit de ses voyages. A la différence de ses contemporains qui visitèrent lOrient : Tavernier et Thévenot, le Chevalier de Chardin rédige lui même ses récits, révélant un talent décrivain qui sera reconnu par Montesquieu, admiratif de cet « observateur qui pense » auquel il empruntera des idées sur linfluence du climat sur les régimes politiques Les 17 gravures qui illustrent louvrage, exécutées à partir des dessins de Grelot, sont dune grande qualité. Ils présentent des vues et monuments deTiflis, Erivan, Kashan, Kom et sont accompagnés d'une grande carte dépliante de la Mer Noire. Rare édition originale de cet ouvrage qui fit rêver de nombreux européens. Provenance: ex-libris gravé " N Bianco" Brunet, 20612 - Schwab, 87 - Wilson p. 41. Dirk Van der Cruysse: "Chardin le Persan". 1 vol. folio. Engraved portrait and title + 15 plates. Contemp. calf. First edition of of the first volume of Chardin's manuscript. Born in Paris in a Huguenot (Protestant) family, Jean Chardin (1643-1713) undertook his travels to Persia because of his father's position as a jeweller and shareholder in the French East India Company. The younger Chardin set out in 1664, travelling through Turkey, the Black Sea, Georgia and Armenia. Soon after his arrival in Persia, he received a commission to create jewellery for Shah Abbas II, who died in 1666 and was succeeded by Shah Safi. After witnessing the latter's coronation, Chardin went on India and finally returned to Paris in 1670. In 1671, he published an account of the coronation and in the same year set off for Persia again, arriving in Isfahan in 1673 and remaining there for several years, before once more visiting India and returning home in 1677. With the persecution of the Huguenots in France, he moved to England in 1680. This first edition deals with the period 1671-73, which appeared in 1686 and was followed by several counterfeit editions. The complete set of his works was published only in 1771 in Paris, but was incomplete of several passages cut by the editor who found them anti-papists! Chardin enjoys the reputation of being one of the best-informed European observers of Safavid Persia. The plates in Chardin's work are said to be after the artist Guillaume Grelot; they include illustrations of Tiflis, Erivan, Kashan, Kom and a large folding map of the Black Sea. A valuable work, highly praised by Montesquieu, Rousseau etc., all of whom used this work for their sources.‎

J-F Letenneur Livres Rares - Saint Briac sur Mer

Phone number : 02 99 88 92 44

EUR3,500.00

‎TAVERNIER, Melchior‎

Reference : GRA058

(1640)

‎Paris, 1640. Carte gravee sur cuivre, frontiere coloriees, 360 x 500 sans les marges, cartouche ‎


Librairie Ancienne Cerat - Chalandri - Athènes

Phone number : 00 30 210 3616330

EUR280.00

‎VALERIAN (Ian Pierus) - MONTLYART (I. de).‎

Reference : 004471

(1615)

‎LES HIEROGLYPHIQUES de Ian-Pierre Valerian vulgairement nommé Pierius. Autrement Commentaires des Lettres et Figures sacrées des Egyptiens et autres Nations. Oeuvre reduicte en cinquante huict Livres, auxquels sont adjoincts deux autres de Coelius Curio, touchant ce qui est signifié par les diverses effigies, et pourtraicts des Dieux, et des Hommes. Nouvellement donnez aux François, par I. de Montlyart. Avec un indice tres-ample.‎

‎ 1615 Lyon, Frellon, 1615. In-folio (240 X 358 mm) veau brun, double filet doré encadrant les plats, dos six nerfs, compartiments ornés d'un fleuron doré losangé, dentelle dorée en queue et tête, titre doré, tranches jaspées en rouge (reliure de l'époque) ; (1) f. blanc, (21) ff. de titre illustré, faux-titre, portrait, dédicace à Anne de Levy, extrait du privilège et table des chapitres, 807 pages, (37) ff., (1) f. blanc. Reliure habilement restaurée, petits cernes de mouillure très claire en marge de certains feuillets. Ex-libris manuscrit à l'encre brune sur le premier feuillet blanc : «Ex Bibliotheca / Francisci Cadot advocati / 1645 », et signature autographe à l'encre brune «G.[uilhem ?] Ader » sur le titre et en queue de la page 807.‎


‎PREMIÈRE ÉDITION de la traduction française de Jean de Montlyard. Elle succède à la traduction de Gabriel Chappuis publiée également à Lyon en 1576. Cette belle édition lyonnaise de Paul Frellon est «très recherchée, avec un frontispice gravé par Leonard Gaultier, un portrait et de très nombreuses figures hiéroglyphiques et emblématiques gravées sur bois » (Caillet). L'humaniste Jean-Pierre VALERIAN (1475-1558) a publié pour la première fois cet ouvrage, rédigé en latin, à Bâle, en 1556. Il y traite des symboles et emblèmes qui étaient dessinés dans les hiéroglyphes et rassemble sur chacun tout ce que l'on pourrait trouver chez les auteurs anciens de relatif à l'histoire naturelle, à la physique et aux phénomènes de la nature, caché sous ces ingénieuses figures. Il constitue ainsi, les 280 GRAVURES sur bois étant autant de clefs d'interprétation des figures hiéroglyphiques et emblématiques alors représentées dans les arts, le MONUMENT DE LA SYMBOLIQUE ET DE L'ICONOGRAPHIE ARTISTIQUE DE LA RENAISSANCE. On trouve également dans cet ouvrage la représentation de la symbolique des nombres exprimés par la position des doigts de la main : ce code a notamment été utilisé par le peintre Philippe de Champaigne (1602-1674) qui possédait cette édition lyonnaise de 1615. (Caillet, 10980 - Dorbon, 5036 pour l'édition latine vénitienne de 1604 - Adams, "Bibl. of french emblem books", 582). BEL EXEMPLAIRE conservé dans sa reliure d'époque. NICE COPY. PICTURES AND MORE DETAILS ON REQUEST. ‎

Librairie ancienne & Moderne Eric Castéran - Toulouse

Phone number : 06 21 78 12 79

EUR3,500.00

‎ VANSLEB Johann Michael & VANSLEBEN ‎

Reference : 32794

(1677)

‎"Nouvelle relation en forme de journal, d'un voyage fait en Egypte. En 1672. & 1673"‎

‎" - Chez Estienne Michallet, à Paris 1677, in-12 (8,5x15,5cm), (16) 423pp. (17), relié. - Edition originale, rare et précieuse. Reliure en pleine basane brune d'époque. Dos à nerfs orné. Ensemble épidermé. Manques aux mors en coiffe de tête ; et de queue pour le mors supérieur. Un coin émoussé. Importante relation pour la connaisance occidentale de l'Egypte. Vansleb, philologue et théologien allemand, se mit au service de Colbert pour un voyage projeté en Ethiopie, mais il n'alla jamais plus loin que l'Egypte, où il passa 20 mois à observer et collecter des informations, multipliant les excursions et voyages. Vansleb ne revient jamais sur les descriptions qui ont déjà été faites par d'autres (les pyramides), conscient de livrer à ses lecteurs des informations entièrement neuves. Si ce n'est pas la première relation sur l'Egypte, c'est la première d'un homme résidant longtemps dans le pays ; c'est de toutes façons une des premières, mais la toute première de cette façon. L'auteur s'était déjà rendu une première fois en Egypte, il en avait tiré une narration en Italien, mais il ne possédait pas cette connaissance de l'arabe qui lui permet le contact avec la population, et il n'était pas demeuré dans le pays. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] First edition, rare and precious. Full Sheepskin brown time. Back tooled raised. Epidermis together. Lacks the joints head cover; and tail to the upper joint. A dull corner. Important relationship for the western KNOWLEDGE Egypt. Vansleb, German philologist and theologian, began serving Colbert for a proposed trip to Ethiopia, but it never went further than Egypt, where he spent 20 months to observe and collect information, multiplying excursions and trips . Vansleb never returns to the descriptions that have already been made by others (the pyramids), aware of its readers deliver entirely new information. If this is not the first relationship on Egypt, this is the first of a man long resident in the country; anyway it is one of the first, but the first in this way. The author had already made a first time in Egypt, he had pulled a narration in Italian, but it did not have that knowledge of Arabic which allows him contact with the population, and it was not remained in the country. --- Please note that the translation in english is done automatically, we apologize if the formulas are inaccurate. Contact us for any information!" Chez Estienne Michallet à Paris _1677 "in-12 (8,5x15,5cm)" (16) 423pp. (17) relié‎


Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR1,400.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Egypt; 17th; ilab

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !