49 books for « Slavery; 19th; ilab »Edit

Sort by
1 2 Next Exact page number ? OK

Reference : 2754

(1876)

‎[Colonies françaises]. Tableaux de Population, de Culture, de Commerce et de Navigation, formant pour l'Année 1874 ; la suite des Tableaux insérés dans les Notices Statistiques sur les Colonies Françaises.‎

‎Paris Imprimerie Nationale 1876 3 Paris, Imprimerie Nationale, 1876. In-8 broché de 226 pp. , couverture bleue imprimée. ‎


‎Rapports annuels concernant la Martinique, la Guadeloupe et dépendances, la Guyane, La Réunion, Le Sénégal et dépendances, les Etablissements français d'Inde, Mayotte et dépendances, Sainte-Marie de Madagascar, Saint-Pierre et Miquelon. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR120.00

Reference : 2755

(1875)

‎[Colonies françaises]. Tableaux de Population, de Culture, de Commerce et de Navigation, formant pour l'Année 1872 ; la suite des Tableaux insérés dans les Notices Statistiques sur les Colonies Françaises.‎

‎Paris Imprimerie Nationale 1875 1 Paris, Imprimerie Nationale, 1875. In-8 broché de 207 pp. , couverture bleue imprimée. ‎


‎Rapport annuel concernant la Martinique, la Guadeloupe et dépendances, la Guyane, La Réunion, Le Sénégal et dépendances, les Etablissements français d'Inde, Mayotte et dépendances, Sainte-Marie de Madagascar, Saint-Pierre et Miquelon. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR120.00

Reference : 2756

(1877)

‎[Colonies françaises]. Tableaux de Population, de Culture, de Commerce et de Navigation, formant pour l'Année 1875 ; la suite des Tableaux insérés dans les Notices Statistiques sur les Colonies Françaises.‎

‎Paris Imprimerie Nationale 1877 1 Paris, Imprimerie Nationale, 1877. In-8 broché de 268 pp. , couverture bleue imprimée. ‎


‎Rapports annuels concernant la Martinique, la Guadeloupe et dépendances, la Guyane, La Réunion, Le Sénégal et dépendances, les Etablissements français d'Inde, Mayotte et dépendances, Sainte-Marie de Madagascar, Saint-Pierre et Miquelon. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR120.00

Reference : 10430

(1892)

‎Bel ensemble de documents sur Nantes et la Loire-Atlantique dont esclavage.‎

‎- Beaux-arts. 3 lettres du secrétaire général de la Société des amis des arts de Nantes (Des Camps de Lalanne) au collectionneur Guitton + 1 double d'une réponse de ce dernier. 5 pp. in-8 et in-12, en-têtes de la Société des amis des arts de Nantes. 1891-1892. Correspondance relative à la négociation et la vente de toiles du peintre nantais Charles Jousset (1857/1907). - Rétribution de la charge de lieutenant du régiment des gardes françaises « estant de présent logez au chasteau dudit Chasteaubriand ». Parchemin. Châteaubriand, le 27 février 1658. - Lettre à en-tête du Phare de la Loire, journal quotidien. Nantes, vers 1900. 2 pp. in-8. Signée d'un monogramme + une autre signée Frédéric Auterive (1872) sur les publications. - Lettre écrite par un détenu de la maison d'arrêt du Bouffay, datée du 15 thermidor, à son avocat, à Nantes. 1 p. in-4. - Certificats d'assiduité aux cours de l'Ecole communale de Nantes, en mathématiques, belles-lettres françaises et latines, langue anglaise. Signés par les professeurs et le maire de Nantes. An 12. 4 pp. in-4. - 2 petits imprimés annonçant des ventes publiques à Nantes de denrées coloniales (1809). - [Esclavage]. Imprimé de Nantes, du XVIIIe, annonçant les « prix courant d'assurance », en particulier pour le commerce triangulaire : « De France à la Côte-d'Or & S. Domingue, avec permission d'escale à Lisbonne », au Bénin, à la Côte d'Angole, au Sénégal, à l'Isle-de-France, à la côte de Mozambique, etc. On joint 1 lettre du préfet de Loire Inférieure (Le Tourneur, an 10) et 2 lettres des administrateurs du département de Loire inférieure (an 5 an 6). Vignettes. Sur la vente des biens des émigrés.‎

‎. Date : 1658-1892. Lieu : Nantes, Châteaubriand, etc.. Format : Divers. Etat : bon. Nombre de documents : 12. Type de document : divers‎


Bel ensemble de documents sur Nantes et la Loire-Atlantique dont esclavage..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR480.00

Reference : 10760

(1841)

‎Témoignage sur la situation de l'esclavage en Martinique à la veille de l'abolition.‎

‎Intéressante lettre à Berryer, de Jules de Peyronnet (1805/1872), fils du ministre de Louis XVIII et Charles X qui, ayant séjourné à Saint-Vincent où l'esclavage a été aboli en 1834, dresse un tableau sombre de la Martinique où il est désormais installé. "Ce qui me satisfait moins, c'est la triste position que nous a faite l'abolition de l'esclavage. Nos colonies sont tranquilles, il est vrai, mais nous manquons de travail : la vie du Prolétaire ici est si facile que quelques heures par semaine passées aux champs, suffisent à leur entretien. Le propriétaire souffre donc beaucoup et la preuve, c'est que la récolte de 1839 n'a été que moitié à peu près de celle de 1838 [...]. Je n'ai pas voulu laisser mourir l'esclavage aux Indes Occidentales sans faire connaissance avec lui. Aussi suis-je ici depuis deux mois, assistant, pour ainsi dire, à son agonie : n'ayant aucun intérêt dans le pays, je suis à même de le mieux juger que les Créoles eux-mêmes. Franchement, c'est un grand malheur que les philanthropes français se soient emparés de cette question de l'esclavage. Ils peuvent faire, et feront, je n'en doute pas, beaucoup de mal, pour arriver à un bien que le temps, et un temps assez rapproché, aurait naturellement amené. Vous savez à quel point se sont étendus les affranchissements volontaires pendant les six dernières années ; la force des choses aurait amené, je n'en doute pas, dans l'avenir une progression plus rapide encore. A quoi bon alors une loi d'abolition qui coûte tant d'argent à la France et occasionne tant de troubles ici? La loi qui a aboli la traite, n'a-t-elle pas par sa conséquence aboli l'esclavage? Mais on ne veut pas comprendre cela! Toutes les instructions de la métropole sont hatives, le Conseil colonial de son côté, est obstiné, de cette mésintelligence naitront que troubles et malheurs. En ce moment, le Conseil colonial s'est attiré du gouverneur une réponse à son adresse dont le résultat pourrait être une révolte des nègres [...]". Il disserte ensuite sur l'incapacité du gouverneur.‎

‎Adresse au dos avec marques postales.. Destinataire : Pierre-Antoine Berryer (1790/1868), avocat et député légitimiste.. Date : 13/01/1841. Lieu : Saint-Pierre Martinique. Format : In-4. Etat : petites déchirures, première page poussiéreuse en marge.. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 3‎


Témoignage sur la situation de l'esclavage en Martinique à la veille de l'abolition..
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR480.00

‎[Duras (Claire de Kersaint, Duchesse de)]‎

Reference : 9443

(1824)

‎Ourika. Deuxième édition.‎

‎Paris, Ladvocat, 25 mars 1824 (Imprimerie de J. Pinard) ; in-12 ; demi-chagrin bleu-marine, dos à nerfs orné de roulettes décoratives de style romantique, fleurons à froid, filet doré sur les plats, plats de couverture marron illustrés conservés, non rogné (reliure fin XIXe-début XXe) ; 172 pp. y compris le faux-titre et le titre ; au verso du faux-titre on lit "Publié au profit d'un établissement de charité".‎


‎(Vicaire, III-535). L'édition originale, imprimée juste avant celle-ci au début de 1824, ne fut tirée qu'à 25 exemplaires hors-commerce. Celle-ci est la première édition publique, rare aussi, du tout premier roman d'amour d'une jeune Sénégalaise noire, sauvée de l'esclavage et emmenée en France, qui aime secrètement un homme blanc ; Ourika avait passé son enfance dans une bonne famille, aimée, entourée, éduquée dans tous les domaines, elle avait reçu l'éducation d'une jeune fille de bonne famile. Avec l'adolescence, la dure réalité sociale et la barrière raciale s'imposèrent. Qui voudrait épouser une Négresse ? Quel avenir humain pouvait-elle espérer ? Amoureuse en secret, mais également désespérée de son état, elle avait décidé de se laisser mourir; l'issue, ou plutôt le refuge, elle le trouva en prenant le voile. Ce roman court mais très intense est la première tentative littéraire de pénétrer l'âme africaine, d'essayer de comprendre la psychologie d'un être totalement aimé et respecté par son entourage et pourtant seul à porter le lourd fardeau de la différence, différence qui l'exclut de fait de la vie de toute une société, malgré les idées de la Révolution française, idées qu'elle juge vaines face à la réalité des hommes et de la vie. Souvent, Ourika se demande s'il n'aurait pas mieux valu qu'on la laisse en Afrique ou en esclavage ; le problème du métissage est aussi courageusement évoqué, mais bien vite écarté.Née à Brest (1777 - 1828), Claire de Kersaint voit son père, amiral, guillotiné le 5 décembre 1793. Emigrée aux Antilles avec sa mère, elles reviendront ensuite en Suisse et à Londres où Claire épouse Amédée Bretagne-Molo Durfort de Duras en 1797. Rentrée en France en 1801, elle fera la connaissance de Chateaubriand et ouvrira un salon aux Tuileries, fréquenté par Humbold, Cuvier, Talleyrand, Madame de Staël, Balzac, Lamartine, Delphine Gay, Juliette Récamier, etc. Petite auréole claire dans l'angle supérieur et petites rousseurs éparses, sinon exceptionnel exemplaire avec sa couverture d'origine, qui porte la date du "25 mars 1824", date non reprise au titre, qui est la marque d'authentification de cette première édition publique, non rognée, tel que parue, avec une reliure sur brochage. Port et assurance inclus pour tout envoi en France Métropolitaine (sauf mention contraire).‎

Librairie Ancienne Clagahé - Lyon

Phone number : 04 78 37 21 35

EUR1,200.00

‎[DURAS (Claire de Kersaint, duchesse de)]‎

Reference : 37490

(1824)

‎Ourika. Deuxième édition.‎

‎ 1824 1 In-12, demi-veau vert bronze de l'époque, dos lisse orné de filets dorés en place des nerfs soulignés de filets à froid, pointillé en tête et pied, 172 p. (faux-titre et titre inclus). Paris, Ladvocat (Imprimerie et fonderie de J. Pinard), 1824.‎


‎Edition originale de librairie, comportant la mention de "deuxième édition" et "publié au profit d'un établissement de charité" au verso du faux-titre. Une édition privée antérieure aurait été imprimée à 25 exemplaires. Claire de Duras ne comptait pas faire carrière dans la littérature ; cest à contrecur et afin dempêcher les possibilités de plagiat, quelle céda aux pressions de son ami Chateaubriand en publiant ce roman composé à la campagne, à la suite dune maladie."Le premier écrivain à donner sa voix à une femme de couleur victime des préjugés raciaux. Ourika retrace lhistoire saisissante dune jeune Sénégalaise ramenée en France (...). Goethe avait été bouleversé par ce roman (). Ourika dun côté plonge ses racines dans le XVIIe siècle français, chez Racine, La Rochefoucauld, Mme de La Fayette, tandis que de lautre côté il regarde vers Sartre et Camus. Cest lexamen clinique dune outsider, de léternel étranger dans la société humaine" (Benedetta Craveri, 'Ourika', GF, 2010).(Escoffier, 'Mouvement romantique', n°497. Vicaire, III, 535).Rousseurs et brunissures, plus soutenues sur certains feuillets.Exemplaire bien relié à l'époque. ‎

Librairie Hatchuel, Livres anciens et rares - Paris

Phone number : 33 01 47 07 40 60

EUR200.00

‎[ESCLAVAGE] - [BUXTON (Thomas Fowell)]‎

Reference : 200302514

(1853)

‎Vie de Buxton, précédée et suivie de deux notices sur l'esclavage et sur la colonie de Libéria. Traduite par Mlle Rilliet de Constant. ‎

‎Paris, Berne et Leipzig, Cherbuliez, Grassart, Ducloux et Cie, Borrani et Droz, Dalp, 1853; in-8, XVII + 340 pp., demi-basane rouge de l'époque, dos lisse orné à faux nerfs (légères traces d'usage). Première édition française. Biographie de Buxton mort en 1845, précédée d'une notice sur l'esclavage signée L. R. La notice sur le Libéria, fondé en 1847, occupe les pages 271 à 336. 1853‎


Librairie de L'Amateur - Strasbourg

Phone number : 33 03 88 32 11 72

EUR300.00

‎[ESCLAVAGE] - [BUXTON (Thomas Fowell)]‎

Reference : 200302502

(1853)

‎Vie de Buxton, précédée et suivie de deux notices sur l'esclavage et sur la colonie de Libéria. Traduite par Mlle Rilliet de Constant. ‎

‎Paris, Berne et Leipzig, Cherbuliez, Grassart, Ducloux et Cie, Borrani et Droz, Dalp, 1853; in-8, XVII + 340 pp., demi-vélin de l'époque, dos lisse muet (anciennes traces d'étiquettes mal décollées au dos). Première édition française. Biographie de Buxton mort en 1845, précédée d'une notice sur l'esclavage signée L. R. La notice sur le Libéria, fondé en 1847, occupe les pages 271 à 336. Cachets, quelques rousseurs mais exemplaire correct. 1853‎


Librairie de L'Amateur - Strasbourg

Phone number : 33 03 88 32 11 72

EUR240.00

‎[LINCOLN (Abraham)] - JOUAULT (Alphonse).-‎

Reference : 77164

(1880)

‎Abraham Lincoln. Sa jeunesse et sa vie politique. Histoire de l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis.‎

‎ 1880 Paris, Hachette, 1875, in 12 broché, 256 pages ; portrait en frontispicecouverture fanée. ‎


‎ Port gratuit pour la France****************Photos sur demande*************‎

Librairie ancienne le Bouquiniste Cumer-Fantin - Saint-Etienne

Phone number : 04 77 32 63 69

EUR20.00

‎[MAGHREB] - POUJOULAT (Jean-Joseph-François)‎

Reference : 201401343

(1847)

‎Études africaines. Récits et pensées d'un voyageur. ‎

‎Paris, Comptoir des Imprimeurs-Unis ; Hivert, 1847; 2 volumes in-8, VIII + 367 pp. + VIII + 348 pp., demi-basane aubergine de l'époque, dos lisses à faux-nerfs (dos insolés, coiffes frottées, petites épidermures, mors supérieur du tome premier fendillé, manque de papier au plat supérieur du tome second). Les 2 volumes. Taillart 812. Édition originale de ce récit de voyage et compte-rendu de deux années d'études sur l'Afrique française. "Un des livres importants pour la description de l'Algérie ; il contient une foule de renseignements de toute nature et des vues personnelles sur un certain nombre de questions algériennes" (Taillart). Cachets de bibliothèque au timbre humide. Des rousseurs, parfois fortes, une reliure présentant des traces de manipulations, mais exemplaire correct. En l'état. 1847‎


Librairie de L'Amateur - Strasbourg

Phone number : 33 03 88 32 11 72

EUR60.00

‎ALLARD PAUL‎

Reference : ROD0103963

(1894)

‎ESCLAVES, SERFS ET MAINMORTABLES.‎

‎SANARD & DERANGEON. 1894. In-8. Broché. Etat d'usage, Livré sans Couverture, Dos abîmé, Intérieur frais. 296 pages. Tampon sur la page de titre et la page 25. LIVRE SANS COUVERTURE ET EN L'ETAT.. . . . Classification Dewey : 326-Esclavage‎


Le-livre.fr / Le Village du Livre - Sablons

Phone number : 05 57 411 411

EUR49.50

‎Barthélemy Hauréau (1812-1896) Historien et bibliothécaire, conservateur des manuscrits français à la Bibliothèque nationale ; il découvrit un grand nombre de manuscrits ignorés ou qu'on croyait perdus. Député de la Sarthe à la Constituante de 1848.‎

Reference : 10172

(1893)

‎Barthélemy Hauréau pleure la mort de Victor Schoelcher.‎

‎Sur la mort de Victor Schoelcher. "Vous devez être très affligé. Je le suis aussi. Notre ami Schoelcher [Victor (1804/1893), promoteur de l'abolition de l'esclavage, inhumé au Panthéon] avait plus d'une idée fausse ; mais il avait le coeur si droit ! Je me suis toujours dit : Voilà un vaillant homme qui n'a pas assez réfléchi sur les choses qu'il croit penser. Oui un vaillant homme et des plus vaillants. Je lis qu'il vous a nommé son exécuteur testamentaire. Il est donc mort en pensant à vous. Je vous en félicite. On doit être fier d'avoir été la dernière pensée d'un si honnête homme". [Victor Schoelcher est décédé le lundi 25 décembre 1893].‎

‎. Destinataire : Ernest Legouvé (1807/1903), dramaturge, poète, membre de l'Académie française.. Date : jeudi soir [1893]. Format : In-8. Etat : bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


Barthélemy Hauréau pleure la mort de Victor Schoelcher.. Barthélemy Hauréau (1812-1896) Historien et bibliothécaire, conservateur des manuscrits ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR220.00

‎BEAUMONT DE LA BONNINIERE (Gustave-Auguste de).‎

Reference : 6123

(1835)

‎Marie ou l'Esclavage aux Etats-Unis, Tableau de Moeurs Américaines ; Par Gustave de Beaumont, l'un des auteurs de l'ouvrage intitulé : du Système Pénitentiaire aux Etats-Unis.‎

‎Paris Librairie de Charles Gosselin 1835 2 Paris, Librairie de Charles Gosselin, 1835. 2 tomes en un vol. in-8 de(4)-II-XIII-(1)-318 pp. ; (4)-410 pp., demi-chagrin rouge, dos lisse orné (reliure de l'époque). ‎


‎Deuxième édition revue et corrigée publiée la même année que l'originale. Afin d'attirer un public plus large, Gustave de Beaumont adopta la forme du roman pour présenter un tableau documenté de l'esclavage qu'il fut l'un des premiers à dénoncer au retour de son voyage en Amérique avec Tocqueville ; les notes et les appendices situés à la fin de chaque volume traitent de la condition sociale et politique des esclaves noirs et des gens de couleur affranchis, des tribus indiennes ou encore des femmes. Sabin, 4188 (pour l'édition originale). Rousseurs. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR350.00

‎Benoit Garnier (1822-1883) Explorateur et diplomate, premier drogman à Alexandrie (1855), commissaire du gouvernement à Madagascar (1867-1871), consul général à Batavia (1879) et Calcutta (1882). Il légua tous ses biens à l'Académie des Inscriptions (dont sa riche bibliothèque) et créa, suivant son testament, une fondation à son nom destinée à financer l'exploration scientifique en Afrique et en Asie. Il a donné son nom à une plante malgache : Gladiolus garnieri.‎

Reference : 8286

(1865)

‎Longue relation d'une mission au Soudan sur la traite des Noirs et la chasse.‎

‎Longue et très intéressante correspondance de Benoit Garnier sur sa mission au Soudan, la chasse aux animaux sauvages, et l'enquête menée sur la traite des Noirs en Afrique de l'est. Chargé d'une mission dans le Soudan, Benoît Garnier recueille une remarquable collection d'animaux sauvages (onagre, mouton du Nil Blanc, Bouc de Kordofan, singe d'Albara, etc.) pour la Société d'Acclimatation de Paris, qui le récompensera de sa collecte en lui accordant sa grande médaille d'or (1866). «[...] Dans ce berceau du despotisme, on jouit d'une liberté illimitée. Pas de gendarme qui vous empêche de passer où bon vous semble, d'abattre le gibier là où il se montre : indépendance complète et si quelqu'un vous gêne, vous le fourrez en prison. A la bonne heure ! Parlez-moi de ça. Aussi, mon parti est-il bien arrêté : si je foule encore le sol de la patrie, ce ne sera qu'en passant ; mais c'est sur le sommet du Liban, dans la vallée d'Antioche, sur le chemin de Bagdad, que je planterai définitivement la tente [...]. Voilà trois mois et plus que je marche tantôt en barque, tantôt à dos de chameau, et dire que je n'ai point encore atteint la région des girafes, ni celle des éléphants ! Ce gibier se tient à l'écart, et c'est un peu loin qu'il faut aller le chercher. Je crois néanmoins que je chauffe et qu'à dix ou quinze petites journées d'ici je trouverai à qui parler. Jusque là, tout me promet une chasse aussi abondante que variée. En approchant de Kassala, j'ai rencontré de jolies antilopes, le Déodie, de la taille du renard, qui pullule sur la route que je dois suivre ; l'Auriol, autre antilope, haut comme un veau, qu'on me dit être aussi très commun dans ces parages, et j'ai vu une peau de Téthil, grande espèce de Dama qu'on trouve à tous les détours des chemins. Je n'en finirais pas si je vous énumérais toutes les variétés de beaux animaux qui habitent le pays où je vais entrer sans compter les gazelles, les pintades, les francalères, les antarides dont je fais ma nourriture journalière. Bref, mon cher ami, sous le rapport de la chasse, je n'ai rien à désirer que deux ou trois bons compagnons de route pour participer à la curée. Malheureusement parmi les 15 ou 20 individus mis à ma disposition par Son Altesse, je n'ai pas trouvé un homme sachant charger un fusil, et mon domestique particulier est le seul qui sache se servir du sien. En fait d'armes, je ne suis pas trop mal monté. J'ai pu me procurer au Caire 3 carabines à éléphant de Deviem, calibre n°8, portant des balles de 4 onces ; 2 carabines calibre 16 [...]. A mon retour à Kartoum, j'aurai à m'occuper d'une enquête bien autrement intéressante sur la traite des nègres du Nil blanc. Le vice-roi, dans le but d'empêcher cet odieux commerce, a pris des mesures qui ont naturellement soulevé des réclamations de la part de tous les traiteurs du Soudan. Il s'agit d'examiner ces plaintes et d'éclaircir l'opinion afin qu'elle en apprécie la valeur. Vous comprenez tout l'intérêt que cette mission peut avoir pour moi si je sais la remplir. Vous pouvez m'y aider, mon cher ami, en me mettant en rapport avec des sociétés d'émancipation qui doivent exister aussi bien en France qu'en Angleterre. Ce n'est qu'en faisant du bruit qu'on appelle l'attention publique et une fois ces sociétés lancées sur cette piste, elles ne manqueraient pas de faire un tintamarre qui sera d'autant plus agréable aux oreilles du vice-roi qu'on le proclamera émancipateur et protecteur des nègres [...]. A propos de société, je n'ai gardé d'oublier la nôtre d'acclimatation dont notre chef de file est je crois président. Je vais lui adresser une liste (?) qui le remplira de joie par l'annonce des rares animaux dont j'ai déjà une intégrale collection. C'est bien le diable si après avoir pris tant d'espèces dans l'intérêt de l'humanité je ne redescends point le Nil avec une provision de consul dans ma poche. Je suis déterminé d'ailleurs à les atteindre dans le Soudan [...]. Je pars demain pour les frontières de l'Abyssinie [...]. Je vous remercie de m'avoir mis en rapport avec the anti-slavery society. Dès que j'aurai un moment à moi, car je suis toujours fort occupé, j'appellerai son attention sur le Nil blanc par le récit succinct des scènes dont il est le théâtre. Plus tard arriveront mes procès-verbaux qui sont la constatation des faits. J'en suis à ma cinquième ou sixième affaire [...]. Pour donner un peu de couleur locale et de variété à mes résumés, je me proposais cet automne de remonter le fleuve jusqu'à Gondokoro, au 4è degré, siège des principaux établissements négriers [...]. J'ai même été sur le point de rédiger un projet de consulat à Meuland qui me souriait fort lorsque j'étais dans le Taka ; personnel : consul, 1 élève, 1 médecin (celui du Caire ou de Damas), 2 préparateurs naturalistes, fournis par le Muséum ; fonds : le budget du consulat de Djedda, de l'agence de Massawa et du poste de 1er drogman d'Alexandrie dont je me faisais fort de démontrer l'inutilité ; champ d'observation : le Soudan et l'Abyssine ; instructions : liberté de manoeuvres. Sur le point de développer mon idée, j'ai été retenu par la crainte qu'on ne me prît pour un faiseur de projets à mon compte. Cependant, si le Soudan était mis sur le tapis, je reviendrais à ma conception, la regardant comme la seule applicable à ces contrées et en même temps la plus économique. C'est sans doute pour me vexer que vous me parlez de Gérard et d'autres grands chasseurs de renom. Je ne manquais pourtant pas de bonne volonté, ni de résolution, mais ce qui m'a fait défaut c'est le gros gibier qui dans la saison sèche, celle précisément où j'ai voyagé, se retire dans les montagnes proches de la source des cours d'eau. Buffles, éléphants, rhinocéros tout cela avait décampé et les traitres ne m'ont laissé que leurs traces à contempler. Les distances sont si longues, les moyens de locomotion si lents, qu'il m'eut fallu plus de temps que je ne pouvais en disposer pour aller les relancer. J'en ai été d'autant plus mortifié qu'il y a deux ans, un anglais, Mr Baker, qui vient de compléter les découvertes de l'infortuné Speke, avait passé dans ces régions une saison de chasse et y avait fait un grand massacre de grosses pièces [...]. Chaque jour j'abattais deux ou trois belles antilopes de haute taille que nous dévorions à belles dents, tandis que mon domestique nous approvisionnait d'outardes, de francolins, de pintades et de lièvres qui foisonnent [...]. Si par aventure j'étais nommé au Soudan, j'établirai ma résidence d'été à Kérou, chez les Costanes, à 3 ou 4 journées de Massawa, et je m'installerais assez confortablement pour vous offrir une hospitalité que vous ne pourriez pas vous dispenser d'accepter. Il est d'ailleurs très possible que, nommé ou pas, j'y retourne, attendu que ma mission une fois terminée, je ne me soucierai nullement d'aller reprendre mes fonctions de drogman en Egypte [...]. Allons ! voilà le vent qui souffle ; dans un instant nous serons plongés dans une obscurité profonde et couverts de plusieurs pouces de sable fin ; tous les jours, dans l'après-midi, c'est la même chose. Heureux quand cela ne dure pas jusqu'au matin [...]». Dans une dernière lettre de 21 pages, il revient très en détails sur les circonstances de la mission qui lui a été confiée et la manière dont il l'a menée, véritable rapport de mission. Il exprime aussi toute son amertume après une si longue expédition, et termine son récit par le massacre de tous les Européens qui s'est produit à Kassola. Joint : une L.A.S. écrite au début du siège de Paris (8 septembre 1870, sur l'avancée des troupes prussiennes, 2 pp. in-8) et une lettre d'un ami évoquant son souvenir (1883).‎

‎. Date : avril 1864 octobre 1865. Lieu : Alexandrie, Kassala (province de Taka, Soudan Egyp. Format : In-8. Etat : petits défauts sans gravité sur deux lettres. Nombre de documents : 4. Type de document : lettres autographes signées. Nombre de pages : 40‎


Longue relation d'une mission au Soudan sur la traite des Noirs et la chasse.. Benoit Garnier (1822-1883) Explorateur et diplomate, premier drogman à ...
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR1,800.00

‎COLLECTIF‎

Reference : 70En

(1895)

‎Le Mouvement Antiesclavagiste Belge - Revue Congolaise et Africaine - 7e Année‎

‎Bruxelles Goemaere 1895 In8 384 pages - cartonnage editeur - pieces de titre au dos - une etiquette au dos - une carte depliante du congo en 1706 - trés bon etat general‎


‎Très bon ‎

L'Encrivore - Vendôme

Phone number : 0033 (0)6 859 610 48

EUR144.00

‎Collectif SCHOELCHER (Victor), François Vidal, A. Cochut, etc.‎

Reference : 111506

(1843)

‎Bibliothèque choisie des meilleures productions de la littérature française contemporaine. 2e série, tome II.‎

‎ Milan, chez Charles Turati, 1843, in-8°, 768 pp, reliure demi-veau glacé prune, dos lisse, titres et roulettes dorées, tranches mouchetées (rel. de l'époque), dos uniformément passé, plats et coupes frottés, bon état. Rare‎


‎Révolution d'Haïti (Victor Schoelcher) ; De la société coloniale : Abolition de l'esclavage (A. Cochut) ; Les économistes de l'Institut : M. Blanqui (François Vidal) ; Léopold Ranke (Pascal Duprat) ; Le cardinal de Richelieu (L. de Carné) ; Voyageurs modernes : M. Laplace (Xavier Marmier) ; L'état social de l'Espagne (Ramon de La Sagra) ; etc. François Vidal (1812-1872) devient avocat en 1831. Il se distingue par sa vision critique de l'économie libérale, et collabore à différents périodiques : La démocratie pacifique de Victor Considérant, La Revue indépendante (créée par Pierre Leroux, George Sand et Louis Viardot en 1841), et, en 1849, Le travail affranchi avec Alphonse Toussenel. Secrétaire de la Commission du Luxembourg en 1848, il en rédige le rapport avec Constantin Pecqueur. En contact d'abord avec les saint-simoniens, puis avec les milieux fouriéristes, sa pensée est celle d'un socialiste moderne, curieusement tombé dans l'oubli. "... La « Bibliothèque choisie des meilleures productions de la littérature française contemporaine », que je te présente au public sera un recueil des meilleurs articles qui paraîtront dans les ouvrages périodiques français les plus estimés tels que les Revues des deux Mondes, de Paris, Britannique, la Bibliothèque Universelle, l'Institut, les Annales des Voyages, etc. Ces journaux, embrassant toute l'échelle des connaissances humaines, rendant compte de tous les travaux, même étrangers, de quelque importance, assurent les moyens de pouvoir faire un choix varié sur toutes sortes de matières et de satisfaire à toutes les exigences, autant sous le rapport de l'instruction que de l'amusement. Je reproduirai même quelques nouveautés littéraires dans leur entier toutes les fois qu'elles se distingueront par un mérite particulier ou par un intérêt d'actualité, et que leur volume permettra de les faire entrer dans le cadre que je me suis proposé..." (L'éditeur) ‎

Pages d'Histoire - Librairie Clio - Paris

Phone number : 33 01 45 41 59 20

EUR80.00

‎CREMIEUX Adolphe‎

Reference : 31469

(1831)

‎Colonies. Des articles 1er et 64 de la Charte. Opinion sur cette question. Les hommes de couleur libres de nos colonies ont-ils besoin d'une disposition législative pour être réputés français dans les colonies, ou sont-ils français de droit par l'artilce 1er de la Charte ‎

‎Paris Imprimerie de Auguste Mie 1831 in-8 broché sous couverture jaune imprimée de l'éditeur ‎


‎15 pp.Inconnu de Sabin. Non cité par Bourquelot. Édition originale.L'auteur développe cette question: "Les hommes de couleur libres de nos colonies ont-ils besoin d'une disposition législative pour être réputés français dans les colonies, ou sont-ils français par l'art. 1er de la Charte ?". Il conclut sur un projet de loi en trois articles établissant l'égalité de tous les français et prônant l'affranchissement pour les esclaves, affranchissement qui leur conférerait automatiquement la nationalité française.Isaac-Adolphe Crémieux, juif nîmois né en 1796, vice-président du consistoire et député, exerça la profession d'avocat dans sa ville natale jusqu'à la Révolution de 1830, date à laquelle il se fixa à Paris, où il racheta le cabinet d'Odilon-Barrot.Peu commun ‎

Librairie Chamonal - Paris

Phone number : 01 47 70 84 87

EUR380.00

‎ESCLAVAGE ‎

Reference : 30769

(1825)

‎Un mot au sujet de la traite des Noirs ‎

‎[Paris] Imprimerie de Lachevardière fils s.d. [1825] in-8 broché sous couverture d'attente de papier bleu ‎


‎8 pp.Non cité par Sabin. Inconnu de Barbier. Édition originale de la traduction française.Texte abolitionniste daté de Londres, 4 janvier 1825. L'auteur, anonyme, se fait l'écho d'une publication Quaker hostile à la traite. Il publie dans cette plaquette deux terribles récits d'événements survenus en Afrique et à la Guadeloupe dans le cadre du trafic négrier. Suit un vibrant appel à la nation française pour qu'elle se prononce sans plus tarder pour l'abolition pure et simple, sans restrictions, du trafic des esclaves africains. Il y a , page 7, une allusion à "la condition présente de ceux d'entre les Etats de l'Amérique du nord où l'esclavage est maintenu" ‎

Librairie Chamonal - Paris

Phone number : 01 47 70 84 87

EUR380.00

‎EYMA (Xavier).‎

Reference : 8296

(1860)

‎Les Femmes du Nouveau-Monde.‎

‎ 1860 demi-rel. basane verte. in-12, (2pp.), 301pp., P. Michel-Lévy 1860,‎


‎Nouvelle Orléans, Antilles, La Havane, aventurières de tous calibres et préjugés sociaux et raciaux."Eyma travelled extensively in America before returning to Paris…his writings were influential during the 1850's and 1860's in the formation of French opinion of the United States… the social historian will find them of considerable value… ‎

Librairie ancienne Georges de Lucenay - Charolles

Phone number : 33 (0)3 85 53 99 03

EUR115.00

‎EYMA (Xavier). ‎

Reference : AMA-242

(1857)

‎Les Peaux noires. Scènes de la vie des esclaves. ‎

‎Paris, Michel Lévy, 1857. in 12, demi-chevrette violette, dos à nerfs orné de fleurons dorés, tranches mouchetées (Reliure de l’époque). VIII-311 pp.‎


‎ ÉDITION ORIGINALE. Eyma, né à la Martinique en 1816, écrivit ce livre quelques années après l'abolition de l'esclavage en France. Il apparaît « comme une sorte d'ultime plaidoyer sinon en faveur de l'esclavage du moins en faveur de ceux qui le pratiquèrent. » (M.-C. Rochmann). En l'absence quasi-totale de témoignages laissés par des esclaves, le livre donne d'utiles renseignements sur les échanges quotidiens qui existaient entre ceux-ci et leurs maîtres. ‎

Librairie Les Amazones

Phone number : 33 (0)6 08 03 44 17

EUR100.00

‎FALLOUX (Comte de)‎

Reference : 8807

(1875)

‎Augustin Cochin‎

‎ 1875 Paris, Didier et Cie (deuxième édition), 1875 In-12, demi-chagrin vert, dos à nerfs, frontispice-portrait de Cochin - 412 pages. Il est question de" l'engagement de Cochin en faveur de l'abolition de l'esclavage : " il entreprend de démontrer que l'esclavage, loin d'être une source de richesses, est une cause de ruine, que loin d'être nécessaire à la culture, il en multiplie les difficultés, diminue la population et restreint le commerce, tue les noirs, corrompt les blancs, et, pernicieux aux deux races, fait peser sur toutes les deux un joug également funeste. ‎


‎ bon état ‎

Librairie Chanut - Paris

Phone number : 01 43 54 04 70

EUR40.00

‎François Delessert (1780-1868) Banquier et député.‎

Reference : 1964

(1823)

‎François Delessert propagateur de l'Affaire de la Vigilante.‎

‎Delessert demande à Cassin de lui adresser «cent exemplaires de la notice sur l'Affaire de la Vigilante, que j'ai l'occasion de faire distribuer d'une manière utile». [La Vigilante, navire transportant des esclaves de Nantes capturés au large de l'Afrique par la Marine britannique. L'Affaire de la Vigilante, chez Crapelet, en 1823].‎

‎Adresse au dos.. Destinataire : Eugène Cassin (1796/1844), sociologue et philanthrope.. Date : vers 1823. Format : In-12. Etat : très bon. Nombre de documents : 1. Type de document : lettre autographe signée. Nombre de pages : 1‎


François Delessert propagateur de l'Affaire de la Vigilante.. François Delessert (1780-1868) Banquier et député.
Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR90.00

‎GASPARIN (Agenor de)‎

Reference : 6197

(1876)

‎L'Amérique devant l'Europe. Principes et intérêts.‎

‎ 1876 1 In-12, broché, couverture imprimée, dos renforcé, viii, 556 p., non coupé, rouss. Paris, Calmann-Lévy, 1876.‎


‎Ecrit au moment de la guerre de sécession. L'avenir des Etats-Unis et de ses institutions, le Sud, l'esclavage, Saint-Domingue et le Mexique, etc. ‎

Librairie Hatchuel, Livres anciens et rares - Paris

Phone number : 33 01 47 07 40 60

EUR50.00

‎GENEVAY (A.)‎

Reference : 7072

(1882)

‎La fin de l'esclavage aux Etats-Unis. Derniers jours d'une guerre civile. Deuxième édition. ‎

‎ 1882 Paris, Delagrave, 1882. In-8° pleine percaline verte ornée de l'éditeur;(2) ff.-148 pp. nb. portraits et gravures h-t dont une carte. ‎


‎médaillon aux fer du lycée de Saint Brieuc ‎

Librairie Chanut - Paris

Phone number : 01 43 54 04 70

EUR25.00
1 2 Next Exact page number ? OK
Get it on Google Play Get it on AppStore
Search - Slavery; 19th; ilab

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !