‎[DUGUAY-TROUIN] DU GUE-TROUIN (René).‎
‎Memoires de Du Gué-Trouin, Chef d'Escadre Des Armées De S. M. T. C. et Grand-Croix de l'Ordre Militaire de S. Louis.‎

‎Amsterdam, Pierre Mortier, 1732. 1732 1 vol. in-12° (143 x 83 mm): [3] ff. (titre en rouge et noir, épître); 290 pp. (erreurs de pagination sans manque). Plein veau d'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre de maroquin rouge, filet à froid encadrant les plats, filet doré sur les coupes, tranches jaspées de rouge. (Rares taches et salissures).‎

Reference : 4854


‎Bel exemplaire de l'édition originale "pirate" en second tirage de ce célèbre récit de marin. En 1720 ou 1721, date probable de la première rédaction de ses mémoires, Duguay-Trouin (1673-1736) a cessé de naviguer. A l'exception d'une brève démonstration de force en Méditerranée en 1731, pour impressionner le Dey d'Alger, l'homme de la fameuse "prise de Rio" ne reprit pratiquement plus la mer. La sincérité et le soucis de vérité, choses bien rares dans les Mémoires -fort nombreux- publiés à cette époque et l'absence de toute pause dans le texte tiennent pour une part au fait que ce texte n'était nullement destiné à la publication. Écrit à la demande de son frère et de ses amis, il resta longtemps à l'état de manuscrit car son auteur ne voulait alors pas le publier. Aussi, sans souci de paraître, ni la volonté de dissimuler, Duguay-Trouin se livre tout entier dans ses Mémoires. Loin de chercher à composer un personnage, il ne dissimule rien de ce qu'il a connu et ressenti dans sa vie de marin: "L'aveu sincere que je fais des égaremens de ma jeunesse, et mon inclination trop violente pour les femmes, servira de leçon aux jeunes gens pour les engager à éviter de pareils éceuils, et à ne pas se livrer à cette passion tyrannique qui nous rend esclave le reste de nôtre vie." Il fut très irrité de voir ses Mémoires publiés sans son autorisation à Amsterdam, en 1730, à partir sans doute d'une copie du manuscrit original que Duguay-Trouin avait prêté au cardinal Dubois en 1723 et qu'il n'avait récupéré, grâce à l'intervention du Régent, qu'après la mort du Premier Ministre, la même année. Cette édition clandestine de 1730, rééditée jusqu'à la parution de l'officielle de 1740, porte le titre: « Mémoires de M. Du Gué-Trouin ». Elle est due à Pierre de Villepontoux et le texte est non expurgé. Dans son épître datée de Londres, du 7 mars 1730, Villepontoux écrit: « Permettez que j'aye l'honneur de vous offrir vôtre propre ouvrage... » Le titre de cet ouvrage portait une double injure qui augmentait encore le ressentiment de Duguay-Trouin: L'orthographe favorite de son nom n'était pas respectée et le titre glorieux de Grand-Croix de l'ordre de Saint-Louis qui lui était attribué était usurpé puisqu'il n'était, depuis le 1er mai 1728, que commandeur de cet ordre. Moins dédaigneux du succès de son auteur, Villepontoux avait complaisamment reproduit ses aventures de jeunesse que Duguay-Trouin, sur les conseils du Cardinal de Fleury, avait retranchées de son manuscrit. Lédition officielle que fit paraître son exécuteur testamentaire en 1740 est évidement emputée des fameux « égarements de jeunesse » du grand marin et son style très spontané y est totalement remanié. Le Nepvou de Carfort, dans sa biographie de Duguay-Trouin, déclare que des deux, c'est celle de Villepontoux qu'il préfère, malgré ses imperfections car elle est daprès lui beaucoup plus proche des textes originaux dont il fut le redécouvreur. Bel exemplaire en reliure dépoque. 1 vol. 12mo (143 x 83 mm) : [3] ff. (title in red and black, epistle); 290 pp. (pagination errors without missing). Full contemporary calf, spine ribbed and decorated, red morocco title-piece, cold fillet framing the boards, gilt fillet on the edges, edges speckled with red. (Rare stains and soiling). A well preserved copy of this second printing of the original "pirate" edition. In 1720 or 1721, soon after he stopped sailling, Duguay-Trouin (1673-1736) started to write his memoirs. With the exception of a brief show of force in the Mediterranean sea in 1731, which was meant to impress the Dey of Algiers, the man of the famous capture of Rio hardly ever sailed again. The sincerity and the commitment to truth, which are very rare in the many Memoirs published at that time, as well as the absence of any pause in the text are partly due to the fact that this text was not intended for publication. Written at the request of his brother and his friends, it remained for a long time in the form of a manuscript because its author did not want to publish it. The exceptional sincerity of the text is due to the fact that Duguay-Trouin did not want to make a character out of himself nor to dissimulate parts of his life. Far from trying to compose a character, he conceals nothing of what he knew and felt in his life as a sailor: The sincere confession that I make of the errors of my youth, and my too violent inclination for women, will serve as a lesson to young people to urge them to avoid similar pitfalls, and not to give themselves up to this tyrannical passion which makes us slaves for the rest of our lives. (translated from French) He was very irritated to see his Memoirs published without his authorization in Amsterdam, in 1730, from a copy of the original manuscript that Duguay-Trouin had lent to Cardinal Dubois in 1723 and that he had recovered, thanks to the intervention of the Regent, only after the death of the Prime Minister, which happened in the same year. This clandestine edition of 1730, which was republished until the publication of the official one of 1740, bears the title: Mémoires de M. Du Gué-Trouin. It is due to Pierre de Villepontoux and the text was not expurgated. In his epistle dated London, March 7, 1730, Villepontoux wrote: "Allow me to have the honor of offering you your own work... (translated from French)" The title of this work carried a double insult which irritated Duguay-Trouin even more: his favorite spelling of his name was not respected and the glorious title of Grand-Croix of the order of Saint-Louis which was attributed to him was usurped since he was, since May 1, 1728, only commander of this order. Less disdainful of the success of his author, Villepontoux had complacently reproduced his youthful adventures which Duguay-Trouin, on the advice of Cardinal de Fleury, had cut out of his manuscript. In the official edition published by his executor in 1740, the famous youthful misadventures of the great sailor were obviously removed and his very spontaneous style was totally reworked. Le Nepvou de Carfort, in his biography of Duguay-Trouin, declares that of the two, he prefers Villepontoux's edition, in spite of its imperfections, because it is, according to him, much closer to the original texts of which he was the rediscoverer.‎

€800.00 (€800.00 )
Bookseller's contact details

J-F Letenneur Livres Rares
M. Jean-François Letenneur
11 bd du tertre Gondan
35800 Saint Briac sur Mer
France

librairie@jfletenneurlivresrares.fr

06 81 35 73 35

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

1 book(s) with the same title

‎DUGUAY-TROUIN (René)‎

Reference : PHO-718

(1730)

‎MÉMOIRES DE M. DU GUÉ-TROUIN, Chef d'Escadre Des Armées De S. M. T. C. et Grand-Croix de l'Ordre Militaire de S. Louis. ‎

‎Amsterdam, Chez Pierre Mortier, 1730. ln-12°, veau, dos à 5 nerfs, orné, pièce de titre rouge, tranches rouges, roulette intérieure. Reliure de l'époque aux armes de la Rochefoucauld ,4 ff.n.ch. Titre, Épître «A Monsieur DUGUÉ-TROUIN», 290 pp.Vignettes de «LFDB.», gravées par «FM. LA CAVE» en en-tête de l'épître et en début du texte, à la page 1.‎


‎En 1720 ou 1721, date probable de la première rédaction de ses mémoires, Duguay-Trouin a cessé de naviguer. Écrit à la demande de son frère et de ses amis, il resta longtemps à l'état de manuscrit car son auteur ne voulait alors pas le publier. Duguay-Trouin ,loin de chercher à composer un personnage, il ne dissimule rien de ce qu'il a connu et ressenti dans sa vie de marin. il fut d'ailleurs très irrité de voir ses Mémoires publiées sans son autorisation à Amsterdam, en 1730 (cet ouvrage), à partir sans doute d'une copie du manuscrit original que Duguay-Trouin avait prêté au cardinal Dubois en 1723 et qu'il n'avait récupéré, grâce à l'intervention du Régent, qu'après la mort du Premier Ministre, la même année. Cette édition clandestine de 1730 porte le titre: «Mémoires de M. Du Gué-Trouin». Elle est due à Pierre de Villepontoux et le texte est non expurgé. P1-2N‎

Phone number : 04 93 74 60 81

EUR1,200.00 (€1,200.00 )
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !