‎MUSSET. Alfred.‎
‎Les Nuits.‎

‎ 1926 Paris. Ferroud. 1926. 1 volume in-8, en feuilles, couverture rempliée.56 pp.‎

Reference : 11316


‎Edition ornée de 10 illustrations en couleurs de Serge de SOLOMKO, dont 1 frontispice. 1 des exemplaires sur vélin d’Arches non numéroté. Exemplaire non coupé.Exemplaire unique, enrichi de 7 dessins volants à la plume, 4 bandeaux et 3 médaillons, sur papier fort (2 planches au format 135 x 245 mm et 1 planche au format 110 x 240 mm). Les titres des poèmes correspondants sont indiqués au crayon de même que la réduction à apporter au dessin pour s’intégrer à l’ouvrage. Il s’agit sans doute de dessins finalement non retenus dans le projet de l’ouvrage.Monod, II, 8569 ‎

€450.00
Librairie Pierre Prévost
Bookseller's contact details

Librairie Pierre Prévost
M. Pierre Prévost
75, rue Michel-Ange
75016 Paris
France

librairieprevost1@gmail.com

01 40 56 97 98

Contact bookseller

Payment mode
Others
Cheque
Others cards
Sale conditions

Conditions de vente conformes aux usages de la profession. Les prix sont nets, en Euros, port en sus. Emballage gratuit.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎[Révolution française / Dijon / Bourgogne] Louet - Sirop, François - Debays‎

Reference : 2148

(1789)

‎Discours prononcé par le citoyen Louet, à la section de l'Egalité de la commune de Dijon, à la séance du 26 vendémiaire, an III [suivi de] Discours prononcé par M. François Sirop, citoyen de Mandelot au canton de Bouze, doyen d'âge de Mrs les électeurs, à l'Assemblée électorale du département de la Côte d'Or, tenue le 25 juin 1791 [suivi de] Discours prononcé le 5 avril, en la Chambre du Tiers-Etat, avant la lecture du cahier général, par M. Debays, avocat et l'un des député de la ville de Nuits.‎

‎ 1789 Trois plaquettes in-8 cousues ensemble sous couverture bleue muette d'attente. Dijon, De l'imprimerie de P. Causse, [an III (1795)], 7 pp. / Dijon, De l'imprimerie de Defay, [1791], 3 pp. / Sl, sn, sd [1789], 4 pp.‎


‎Rare réunion. Bel exemplaire. ///// ATTENTION ! La librairie sera fermée du 10 décembre 2019 au 11 janvier 2020. /////‎

Julien Mannoni livres anciens - Paris

Phone number : 01 48 24 13 55

EUR60.00

‎Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne [Restif de la Bretonne] ‎

Reference : AMO-3252

(1789)

‎Les Nuits de Paris, ou l'Observateur Nocturne. ‎

‎Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne [Restif de la Bretonne] Les Nuits de Paris, ou l'Observateur Nocturne. Par M. Rétif de la Bretone, auteur des Contemporaines, du Paysan et de la Paysane pervertis. [Première-Onzième partie]. A Londres, et se trouve Chez les principaux Libraires de France, 1789 11 parties reliés en 6 volumes in-12 (16,5 x 10 cm environ) de 171-(1), 180, 176, 183, 168, 168, 166, 168, 183, 187 et 176 pages. [Parties 1 à 11]. Tout ce qui a paru de cette contrefaçon. Reliure demi-basane fauve de l'époque à petits coins, plats de papier raciné. Reliures usagées aux coins et coiffes, mors parfois fendus ou faibles, accrocs et manques aux pièces de titre et tomaisons, intérieur très frais et collationné complet de tout ce qui a paru de cette édition "pirate" (voir ci-dessous). Édition "pirate". Contrefaçon partielle des Nuits de Paris. Les "Nuits de Paris", l'un des plus importants ouvrages publiés par Rétif de la Bretonne, a paru en 16 parties entre 1788 et 1794. En 1788 ont paru les 14 premières parties qui constituent le corpus initial auquel ont été ajoutées les XVe (1791) et XVIe (1794) parties. L'ensemble des 14 premières parties de l'édition originale contient 380 nuits et 16 illustrations. L'édition que nous proposons, très mal décrite par les bibliographes (sans doute parce qu'ils n'ont pu l'avoir en mains - comme Paul Lacroix et Rives Childs qui en parle d'après Lacroix ...), est complète en 11 parties et sans illustrations. Cette édition clandestine semble donc n'avoir pas été jusqu'à son terme, volontairement semble-t-il si l'on prend en compte la date d'édition de 1789 (date à laquelle les 14 volumes de l'édition originale avaient déjà été publiés). J. Rives Childs indique qu'il manque à son exemplaire les parties 12, 13 et 14. En réalité elles ne manquent pas, elles n'ont tout simplement jamais été imprimées. Cette série en 11 parties s'achève donc sur la 309e nuit (sur 380 que compte normalement les 14 premières parties). Selon Michel Delon : "L'impression des Nuits commença, parallèlement à leur rédaction en mars 1787 et se poursuivit - avec des adjonctions de dernière minute - jusqu'en novembre 1788, ce qui permit aux douze premières parties de paraître avant la fin de cette année 1788. Les deux dernières (XIII et XIV) ne furent disponibles qu'en 1789. [...]. En 1789, sont parues une contrefaçon des sept (??) premiers volumes, intitulée Les Nuits de Paris ou l'Observateur nocturne (Londres) [...]." (Notes de l'édition Folio Classique, pp. 327-328, 1999). "Qui Rétif rencontre-t-il lorsqu'il se promène la nuit du côté des Tuileries, de la foire Saint-Laurent, du Jardin des plantes, au bal de l'Opéra ou dans les allées du nouveau Palais-Royal ? Une Vaporeuse, une fille violentée, une fille perdue, une fille honteuse, une fille ensevelie vivante, un homme aux lapins, un homme qui ne dépense rien, un décolleur d'affiches, un homme échappé au supplice, un pendu puis rompu, des bouchers, deux abbés qui se battent en duel, un garçon en fille, des tueurs-de-temps, des violateurs de sépultures, des balayeurs, des acteurs, des littérateurs et toutes les «incongruités nocturnes» qu'offfrent les bas-fonds, les ruelles, les bals, les cafés et les cachots de Paris à la veille de la Révolution. Les surréalistes se souviendront du Paris de Rétif, qui est déjà celui de Nerval et de Baudelaire." (Michel Delon) Fils de paysans de l'Yonne, devenu ouvrier typographe à Auxerre et Dijon, Nicolas Restif de La Bretonne s'installe à Paris en 1761 : c'est alors qu'il commence à écrire. Il a une vie personnelle compliquée et est sans doute indicateur de police. Polygraphe, il fait paraître de très nombreux ouvrages touchant à tous les genres, du roman érotique (L'Anti-Justine, ou les Délices de l'amour) au témoignage sur Paris et la Révolution (Les Nuits de Paris ou le Spectateur nocturne, 1788-1794, 8 volumes) en passant par la biographie avec La Vie de mon père (1779) où il brosse un tableau idyllique du monde paysan avant la Révolution avec la figure positive de son père. Il a également touché au théâtre sans grand succès. Cherchant constamment des ressources financières - il mourra d'ailleurs dans la misère -, il écrit aussi de nombreux textes pour réformer la marche du monde. Cependant l'œuvre majeure de Restif de la Bretonne est sa vaste autobiographie, Monsieur Nicolas, en huit volumes échelonnés entre 1794 et 1797. Ce livre fleuve se présente comme la reconstruction d'une existence et expose les tourments de l'auteur/narrateur comme à propos de la paternité - le titre complet est Monsieur Nicolas, ou le Cœur humain dévoilé -, mais témoigne aussi de son temps et constitue une source très abondante de renseignements sur la vie rurale et sur le monde des imprimeurs au XVIIIe siècle. C'est aussi un philosophe réformateur pénétré de rousseauisme qui publie des projets de réforme sur la prostitution, le théâtre, la situation des femmes, les mœurs, et un auteur dramatique. (Babelio) Provenance : signature "Bartholdi" (?) au premier volume. Localisation : Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne (Suisse) [11 parties] ; Bibliothèque de Bordeaux (catalogue, 1837), n°4.666 [11 parties] ; Le Bibliographe alsacien, n°364 (11 premières parties ... et pour cause). Nous ne savons pas à qui imputer la mise en œuvre de cette édition "avortée" ? Une étude précise des ornements utilisés, de la mise en page et du caractère utilisé, du papier, pourrait sans doute permettre d'attribuer à une ville et un atelier d'imprimerie précis. Une étude rapide nous amène à penser qu'il pourrait s'agir d'une contrefaçon produite en Suisse. Elle est imprimée sur beau papier en assez jolis caractères et assez correcte. Références : J. Rives Childs, Restif de la Bretonne, pp. 303-307 ; P. Lacroix, Restif de la Bretonne, pp. 258-301 (qui décrit si mal cette contrefaçon qu'il ne l'a sans doute jamais eu entre les mains). Bon exemplaire en condition d'époque de cette édition pirate rare, encore plus rare même que l'édition originale. Renseignements complémentaires sur demande. ‎


Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR2,500.00

Reference : 91703

Bouquinerie du Varis - Russy

Phone number : 41 26 323 23 43

CHF150.00 (€136.78 )

‎MERY, Joseph‎

Reference : 22610

(1853)

‎Les nuits anglaises - contes nocturnes‎

‎ 1853 Michel Levy Freres, Paris, 1853,Collection : Bibliothèque contemporaine, in-12 relié percaline marron,dos lisse insolé,368 p.,trace de mouillure en coin marge du bas,sur la moitié du volume,sinon bon état.Edition originale.‎


‎Première édition sous ce titre de ce recueil de 8 nouvelles dans le genre fantastique, qui était paru originellement en 1840 (Les Nuits de Londres). Il fait partie d'une série de Nuits (Nuits italiennes, 1853 ; Nuits d'Orient, 1854 ; Nuits espagnoles, 1854 ; Nuits parisiennes, 1855) produites par la plume prolifique du Marseillais Joseph Méry (1797-1866). La première nouvelle du recueil (Le Château d'Udolphe) est une parodie réussie d'Ann Radcliffe. ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Phone number : 33 04 94 63 34 56

EUR30.00

‎Nicolas-Edme Rétif de la Bretonne [Restif de la Bretone]‎

Reference : AMO-3357

(1788)

‎Les Nuits de Paris ou le Spectateur-Nocturne.‎

‎Les Nuits de Paris ou le Spectateur-Nocturne. à Londres, et se trouve à Paris, chés les libraires nommés en tête du Catalogue, 1788 [Parties 1 à 14] 14 parties reliées en 7 volumes suivi de : Les Nuits de Paris ou le Spectateur-Nocturne. Tome huitième : Seizième Partie. [Partie 16] à Paris, 1794 suivi de : La Semaine Nocture : Sept Nuits de Paris ; qui peuvent servir de Suite aux III-CLXXX déjà publiées. Ouvrage servant à l'Histoire du Jardin du Palais-Royal. [Partie 15] A Paris, chés Guillot, 1790 Collationné complet. Ensemble 16 parties reliées en 8 volumes in-12 (17 x 10 cm). Bien complet de la rare quinzième partie et de la rarissime seizième partie. La seizième partie est ici placée en tête du huitième volume, devant la quinzième partie. On joint : 1 tirage ancien (figure volante) "avant la lettre et le numéro" de la figure de la XVIe partie sur papier vélin (tirage non signalé par les bibliographes). Reliure demi-veau fauve de l'époque à petits coins (vers 1794 date d'édition de la seizième et dernière partie - le décor des reliures, ornées aux petits fers dorés, est encore typique des années 1780). Pièces de titre de maroquin rouge, tomaisons noires, plats de papier à la colle "fauve". Reliures homogènes avec quelques usures (coiffes supérieures avec manque), mors supérieur du quatrième volume fendu à restaurer, frottements aux dos, épidermures, coins usés. Intérieur frais avec les inévitables rousseurs à quelques feuillets, parfois papier de piètre qualité (notamment des feuillets de la seizième partie - imprimée par Rétif de la Bretonne lui-même ... sur les papiers qu'il trouvait ...). 17 figures sur les 18 requises. La figure de la quinzième partie (Louis XVI sur son trône) n'a pas été reliée dans cet exemplaire (sans manque apparent). La figure de la seizième partie (exécution de Charlotte Corday est dans son état avant la numérotation, avant toute lettre). Edition originale rarissime complète de la quinzième et de la seizième partie. Exemplaire complet, non seulement de la 15ème partie, mais de la 16ème qui est encore plus rare, surtout avec la véritable gravure de l'exécution de Charlotte Corday, mais souvent remplacée par une gravure extraite de l'Année des Dames Nationales (on la distingue grâce à l'absence de mention imprimée dans la marge haute). Restif, Le Spectateur nocturne, trace dans les 14 premières parties un extraordinaire tableau de Paris d'avant la Révolution. Les deux dernières publiées, l'une deux ans et l'autre cinq ans plus tard, sont des descriptions virulentes de la Révolution qui valurent à son auteur, à cause de Marat en particulier, de passer devant le Comité de Police de la Commune de Paris. Pris de crainte, son libraire abandonna la vente de ce monumental ouvrage. Restif dut d'ailleurs, même en 1806 lors d'une remise en vente, le faire cartonner. Presque tous les exemplaires du tome XVI furent quant à eux détruits : on peut assurer qu'il n'en existe pas 10 exemplaires affirme P.L. Jacob, ce qui est probablement exagéré. L'ouvrage est illustré de 17 (sur 18) planches gravées que Cohen attribue à Binet, y compris la planche Le Billard qui fut rarement ajoutée et qui manque à beaucoup d'exemplaires. Nombre de ces planches représente Restif dans son curieux costume de "Spectateur nocturne", cape et grand chapeau surmonté d'un hibou. D'une grande valeur documentaire sur l'époque et d'une lecture passionnante, cette oeuvre de près de 4.000 pages, où il est écrit dans le premier volume : J'aime mon pays, mon roi, le gouvernement monarchique, se termine par ces mots : Vive la République et la Montagne. ‎


‎"Les Nuits de Paris sont plus qu'un recueil d'anecdotes pittoresques sur le petit peuple parisien: pour leur étrangeté poétique, le mystère qu'on devine dans les détails familiers, la bizarrerie des rencontres, la fertilité du hasard autour du promeneur toujours vigilant, toujours présent comme un Maldoror ou un Fantômas aux drames cachés dans les ténèbres, on peut les rapprocher d'oeuvres modernes inspirées par la capitale, le Spleen de Paris, le Paysan de Paris ou Nadja" (Henri Coulet, Le Roman jusqu'à la Révolution, p. 493). "Ce grand ouvrage, essentiellement parisien, a toujours été recherché, alors même que les oeuvres de Restif étaient encore décriées, négligées et presque inconnues de notre génération," écrit Paul Lacroix en 1875, ajoutant: "c'est, en effet, un livre unique qui représente la physionomie morale de Paris vers la fin du dix-huitième siècle" (Bibliographie de Restif de La Bretonne, p. 299). "Ce vaste ouvrage de plus de 3000 pages, 16 parties et 8 volumes prend la forme d’un recueil de notes d’un « Hibou-Spectateur » qui parcourt la ville, un Paris urbain, nocturne, contrasté juste avant la chute de la Monarchie. Le narrateur se fait observateur et conteur aussi tant les tableaux se teintent de pittoresque et de picaresque : ces écrits seront étudiés de près par les historiens du siècle suivant comme autant d’instantanés et de traces d’une période très particulière où les classes sociales se mêlent et où la misère règne. Les femmes y occupent une place singulière par les dominations et les outrages qu’elles subissent. Le fil narratif du volume suit la logique de scènes parfois juxtaposées ayant pour lien l’unité du regard porté et du récit composé. Le tableau d’ensemble reste sombre, « misérabiliste » déploreront des contemporains, annonçant par certains côtés Balzac, Flaubert ou Zola : différence majeure, les tableaux esquissés sont collectifs et relèvent d’une approche presque sociologique quand les écrivains du XIXe siècle choisiront d’imaginer des héros et héroïnes dont les parcours se détachent de cette toile de fond sociale." (Bnf, les Essentiels, Les Nuits de Paris, en ligne). Références : Rives Childs, Restif de la Bretonne, 303-306 ; Cohen, col. 882-883 ; Paul Lacroix, Bibliographie des ouvrages de Restif de la Bretonne, pp. 258-301 La plupart des exemplaires que l'on peut rencontrer sont en 14 voire 15 parties (la 16ème manque presque toujours). Un exemplaire bien complet des 16 parties et des 18 figures MAIS relié en maroquin du XIXe siècle par Chambolle-Duru (n°50, vente du 8 novembre 2011, Binoche et Giquello, a été adjugé 40.000 euros). L'exemplaire personnel de Pierre Bergé, également complet des 16 parties et des figures, a été vendu un peu plus de 11.000 euros MAIS il était relié en très simple demi-maroquin brun à coins de la fin du XIXe siècle (vente PBA du 14 décembre 2018, n°898). Exemplaire exceptionnel. Bon exemplaire en condition d'époque de cet ensemble très recherché et quasi introuvable bien complet des 16 parties en reliure ancienne. Photographies supplémentaires et renseignements complémentaires sur demande. ‎

Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR25,000.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
MUSSET. Alfred. - Les Nuits.

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !