‎[LITTERATURE] - ZERMATTEN (Maurice) - ‎
‎Christine. ‎

‎Paris, Desclée de brouwer, 1960; in-8, 219 pp., broché, couverture illustr. Roman.‎

Reference : 200813589


‎Roman.‎

€10.00
Librairie Lire et Chiner
Bookseller's contact details

Librairie Lire et Chiner
M. Fabrice Schnell
36 rue Marchands
68000 Colmar
France

lireetchiner@free.fr

03 89 24 16 78

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others cards
Others
Sale conditions

commande par internet, retrait possible au magasin. Les colis sont expédiés dès réception du règlement après entente concernant les frais de port, envoi vers la France mais aussi vers l'étranger nous contacter pour le calcul des frais d'envoi

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎ DUMAS Alexandre ‎

Reference : 66412

(1830)

‎"Manuscrit autographe signé, éloge de Corneille extrait de l'acte I du drame romantique ""Christine"" "‎

‎" - vers 1830, 30,5x23cm, une feuille. - « Alors, dans son sentier profond et solitaire, Passant sans se mêler aux enfants de la terre, Il dit aux vents, aux flots, aux étoiles, aux bois, Les chants de sa grande âme avec sa forte voix ; » (vers 11 à 14 du manuscrit) Précieux manuscrit autographe signé d'Alexandre Dumas, titré ""Christine parlant de Corneille"", 26 vers à l'encre sur un feuillet, petite déchirure en partie inférieure sans atteinte au texte. Charmante et élogieuse tirade à propos du dramaturge Corneille, en alexandrins rimés, par le personnage de Christine de Suède dans l'acte I scène I de la pièce éponyme Christine, ou Stockholm, Fontainebleau et Rome d'Alexandre Dumas père. Certains passages de ce manuscrit diffèrent de l'édition originale du texte publiée en 1830 chez Barba. Christine, drame historique en vers et en 5 actes avec prologue et épilogue, est la première grande pièce écrite par Alexandre Dumas, et son deuxième succès sur scène. Reçue au Théâtre-Français le 30 avril 1828, sa représentation fut sans cesse retardée, et triompha finalement de la censure le 30 mars 1830 lors de sa première au théâtre royal de l'Odéon, après la représentation d'Henri III et sa cour, pourtant écrit quelques mois plus tard. Dumas déroule en trois tableaux successifs (à Stockholm, puis à Fontainebleau et durant sa retraite à Rome), la vie de la reine Christine de Suède, s'attardant sur sa fameuse abdication et la trahison amoureuse de son favori Monaldeschi, qu'elle fera exécuter à la fin de la pièce. Christine fut encensée par Charles Nodier, qui la défendit devant le comité de la Comédie Française en ces termes : « Je déclare sur mon âme et conscience que Christine est l'une des uvres les plus remarquables que j'aie lues depuis vingt ans ». Le manuscrit correspond à la deuxième tirade de Christine dans la toute première scène de l'acte I, alors encore à la tête de son royaume de Suède. Personnage typique des drames historiques de Dumas, c'est une femme de pouvoir, forte et redoutable, partagée entre puissance et séduction. La reine exprime ici sa vive admiration pour Corneille, qui apparaîtra dans le troisième acte, invité en son palais de Fontainebleau. Christine de Suède s'est en effet entourée de savants et d'écrivains tout au long de sa vie : Dumas rend avec cette pièce un hommage appuyé aux deux Français qui la côtoyèrent, Descartes le philosophe et personnage principal du prologue de la pièce, et ici Corneille le dramaturge. Les élégants alexandrins reviennent sur les scandales qui ont suivi la réception d'Horace (""La foule entend ces chants, elle crie au délire, / Et, ne comprenant pas, elle se prend à rire""), ainsi que sur le génie incompris de son auteur, qui fut sifflé par l'Académie - on peut d'ailleurs se demander si ce n'est une pique dirigée contre l'Académie moderne, dont Dumas subira les sévices. Dans un esprit très romantique, Dumas s'attache aux personnages talentueux et décriés, et en fera un thème récurrent au cours des dix premières années de sa production théâtrale. Corneille fait ici l'objet d'un exercice de style néo-classique d'une grande finesse : ""Il part majestueux, et qui le voit d'en bas, Qui tente de le suivre, et qui ne le peut pas, Le sentant échapper à son regard qu'il lève, Pense qu'il diminue à cause qu'il s'élève, Croit qu'il a du rester où le perd son adieu, Cherche dans la nuée... Il est aux pieds de Dieu !"" On connaît une infinité de versions de la pièce, constamment remaniée et particulièrement appréciée de son auteur ; la pièce fut originellement intitulée Christine à Fontainebleau, puis modifiée par Dumas qui en affaiblit le thème unique - le dilemme politique - par la création d'une intrigue amoureuse qui n'existait pratiquement pas dans la tragédie initiale. Dans ses mémoires, il racontera même comment, le soir de la première, Victor Hugo et Alfred de Vigny avaient réécrit en partie le texte, l'allégeant de quelques centaines de vers. Ce manuscrit se rapproche de l'édition originale de la pièce, comportant tout de même d'infimes changements au vers 5 (« Au-dessous de ces mots, la même main écrit » devient dans cette version manuscrite « Au même livre aussi la même main écrit ») et au vers 25 (« Croit qu'il doit s'arrêter où le perd son adieu » devient « Croit qu'il a du rester où le perd son adieu »). Elle fut finalement baptisée Stockholm, Fontainebleau et Rome, dans sa version publiée, abandonnant sa première étiquette de tragédie classique par l'adoption du sous-titre « trilogie dramatique ». Contemporaine d'Hernani et publiée chez le même éditeur, elle mêle pourtant les deux genres au point de confondre le comité de la Comédie-Française (« Le comité est bien embarrassé [...] Il ne sait pas si la pièce est classique ou romantique », ce à quoi Dumas répliqua : « Pourquoi se préoccupe-t-il d'une question de mots ? est-elle bonne ? est-elle mauvaise ? Voilà tout. »). Notre extrait manuscrit illustre parfaitement ce phénomène et offre une intéressante mise en abyme du classicisme au sein d'un drame incontestablement romantique, Alexandre Dumas ayant inséré Corneille en tant que propre acteur d'une pièce historique. Sublime témoignage de la première grande uvre dramatique ambitieuse de Dumas, où classicisme et romantisme se côtoient et se défient. - Photos sur www.Edition-originale.com - [AUTOMATIC ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] Autograph manuscript signed by Alexandre Dumas, from an excerpt from Act III of the neoclassical drama Christine, 26 verses in ink." _vers 1830 "30,5x23cm" une feuille‎


Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR3,800.00

‎[CHRISTINE DE SUÈDE]. ‎

Reference : 46401165

‎L'Ouvrage de Loisir de la Reine Christine- Le Grand Alexandre- Rouersci di Megli oni con li loro motti.‎

‎in-4, MANUSCRIT DU XVII e siècle sur papier vergé, cuir de Russie fauve, dos à nerfs orné de caissons et de fleurons dorés, double encadrement de roulettes dorées sur les plats, fleuron au centre, coupes ciselées, tranches dorées. (Reliure du XVIII e siècle). - 215 pp.- (1) f. blanc- 125 pp- (11 )ff. PRECIEUX MANUSCRIT SOIGNEUSEMENT CALLIGRAPHIE par André Galdenblad qui fut le secrétaire de Christine de Suède ( 1626-1689). Il renferme deux textes de la reine complétés par des notes sur un ensemble de médailles lui ayant appartenu. En 1692, André Galdenblad fit plusieurs copies des Pensées de la reine Christine. Arckenholtz, le premier éditeur de ses œuvres cite notamment la copie qui appartint au comte de Bielke, celle conservée dans la "" superbe bibliothèque de Sir Hans Sloane à Chelsea "". La Bibliothèque royale de Stockholm en possède également une. Arckenhotz précisait: "" J'ai d'autant moins balancé à l'adopter [L'ouvrage de loisir] que cette Princesse a été reconnue pour l'Auteur, aussi bien que d'une brochure portant le titre de Réflexions diverses sur la vie & les actions du Grand Alexandre. L'une et l'autre pièce sera jugée digne d'elle, comme renfermant plusieurs Maximes et Pensées sublimes, qui approchent assez de celles des meilleurs Auteurs de ce genre."" L'ouvrage de loisir est une suite de réflexions morales, politiques et religieuses ordonnées en différents thèmes. Les plus nombreuses exposent les principes de vie et d'action que Christine propose à l'usage des princes et dont beaucoup relèvent d'une éthique héroïque: devoirs du prince envers lui-même et envers les autres, châtiment, pardon, conduite avec l'entourage, etc. Dans de nombreuses sentences à portée spirituelle la reine livre l'intimité de son âme, de même que s'explique un certain nombre de ses actions, par exemple dans les sentences où elle exprime son aversion irréversible pour le mariage. "" Elles offrent l'histoire d'une personne en son siècle ( et) apportent la clé pour approcher l'esprit et le cœur de cette princesse étonnante"". ( Raymond, préf. aux Apologies de la reine Christine). L'édition donnée par Arckenhotz ( tome II, 1751) comporte 1166 sentences; la première édition critique publiée par Raymond en 1993 sur la copie faite par le comte Jean Oxsentiern conservée à la Bibliothèque de Montpellier en comprend 1139. Notre manuscrit est composé de 1189 sentences. Plusieurs d'entre elles présentent de notables différences avec les versions imprimées dont elles précisent et renforcent le sens. Il comporte de plus 34 sentences qui ne figurent dans aucune des deux éditions que nous avons collationnées. Dans son essai sur Alexandre Le Grand - dont la seule édition est celle d'Arckenholtz - qu'elle veut donner en exemple aux princes, Christine applique à son héros quelques sentences développées dans l'Ouvrage de loisir ( c'est moins à la personne des princes qu'à leur fortune que la plupart des hommes font la cour, etc). Sa critique des rigueurs d'Alexandre trouve également un écho dans les sentences, et montre la constance de la reine dans sa conception de l'exercice du pouvoir. Les médailles décrites dans la troisième partie du manuscrit sont reproduites dans l'édition d'Arckenholtz. TRÈS BEAU MANUSCRIT AYANT APPARTENU À JEAN-GABRIEL SPARWENFELT ( 1655-1727) qui noté en tête du premier feuillet:"" Communiqué à Rome par le secrétaire de la Feu reine Christine le S. Gallemblad à moÿ I.G.S. au moi de juin 1692 e donné à Frascatti"". Cet érudit suédois qui fit ses études à Upsal, composa un dictionnaire de slavon à la suite d'un long séjour à Moscou; Il fut envoyé ensuite à la recherche de monuments gothiques par le roi de Suède et voyagea, tant en Europe qu'en Afrique et au Moyen-Orient d'où il rapporta une importante collection de manuscrits précieux qu'il légua à la bibliothèque d'Upsal. Il correspondit avec la plupart des célébrités de son temps. Au cours de ses voyages, il s'arrêta à Rome à trois ou quatre reprises et y fut toujours très bien reçu par Christine pour laquelle il avait des lettres de recommandation du roi Charles IX ( Arckenhotz I, 337). Il rentra définitivement en Suède en 1694 où il occuppa la charge de Grand-Maître des Cérémonies."‎


Librairie du Manoir de Pron - Montigny sur Canne

Phone number : 03 86 50 05 22

EUR7,500.00

‎LAZERGES (Christine)‎

Reference : 40306

‎Mélanges en l'honneur de Christine Lazerges. Politique(s) criminelle(s). Dalloz, Relié – 2 juillet 2014. Rayonnement et engagement : c'est ainsi que, si l'on devait la résumer en deux mots, on pourrait présenter Christine Lazerges.Professeur émérite de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ancienne députée et vice-présidente de l'Assemblée nationale, présidente fondatrice de nombreuses associations, présidente honoraire du think tank Droit, Justice et Sécurités, rédactrice en chef de la revue Archives de politique criminelle, actuelle présidente de la Commission nationale consultative des droits de l'homme, Christine Lazerges, si elle est d'abord une universitaire, grande spécialiste de la science pénale, est une universitaire ancrée dans la Cité, pour qui le droit est mouvement, au service du progrès. S'inscrivant dans la tradition française de l'humanisme juridique, les nombreux travaux de Christine Lazerges ont laissé une empreinte originale sur la recherche en croisant l'étude du droit pénal à celle de la politique criminelle, qu'elle définit comme « l'analyse et la compréhension du phénomène criminel amenant à la mise en oeuvre d'une stratégie pour répondre aux situations de délinquance ou de déviance ».Une soixantaine d'auteurs, anciens élèves/collègues/amis, universitaires et/ou praticiens ont voulu rendre hommage à l'universitaire investie à travers ces mélanges de Politique(s) criminelle(s) réunissant des aspects importants de la pensée et de la personnalité de Christine Lazerges : l'engagement, la fabrication du droit, les progrès du droit. La densité et la richesse de ces études en l'honneur de Christine Lazerges en font un ouvrage de référence pour tous les juristes.‎


Juridica (s.p.r.l. Typ)

Phone number : 0032(0)475.48.96.88

EUR70.00

‎COLLECTIF‎

Reference : RO50050075

‎PARIS QUI CHANTE 2ème année N° 64 Le Beau Môme par CHRISTINE, On ne peut pas refuser par CHRISTINE, L'Echelle Démocratique par CHRISTINE, Je n'peux plus marcher par CHRISTINE, Le Trac par HONORE, Les Différences par BERETTA.‎

‎POLIN. 10 avril 1904. In-4 Carré. Broché. Bon état. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais. 15 pages. Nombreuses illustrations et gravures en noir et blanc, dans le texte et hors texte. Nombreuses partitions pour chants + paroles.‎


‎Revue hebdomadaire illustrée. Des concerts, théâtres, cabarets artistiques, music-halls.‎

Le-livre.fr / Le Village du Livre - Sablons

Phone number : 05 57 411 411

EUR29.80

‎COLLECTIF‎

Reference : R110067391

‎POESIE 1 N° 91 à 94 - LES POÈTES de POÉSIE POUR VIVRE. Editorial . De la Poésie pour Vivre, par Jean BRETON . jam-session. I - NAISSANCES :Jean-Paul KLÉE . Claude MAILLARD . Daniel BIGA . Marie-Christine BRIÈRE.‎

‎LE CHERCHE MIDI. NOV-DEC 1981. Bon état. Couv. convenable. Intérieur frais. 256 pages.‎


‎Sommaire : LES POÈTES de POÉSIE POUR VIVRE. Editorial . De la Poésie pour Vivre, par Jean BRETON . jam-session. I - NAISSANCES :Jean-Paul KLÉE . Claude MAILLARD . Daniel BIGA . Marie-Christine BRIÈRE. II- LA QUETE DE L'IDENTITE - QUELLE LIBERTE, POUR QUOI FAIRE ?Jacques-Pierre AMEE Michel MERLEN ...Henri RODE ..Juan Luis MARTINEZ ...Henri RODE . Marie-Christine BRIÈRE ...Guv CHAMBELLAND ..Juan Luis MARTINEZ ...III- LE TRAVAIL, VOUS CONNAISSEZ ?Daniel BIGA ..Michel MERLEN ...Jacques-Pierre AMEE IV- LE DÉSIR - L'AMOUR ET SES MONTAGNES RUSSES :Jean-Yves QUENOUILLE ...Guv CHAMBELLAND Michel MERLEN .Françoise THIECK ..Claude MAILLARD .Jean-Yves QUENOUILLE ...Claude MAILLARD .Marie-Christine BRIÈRE .Michel MERLEN .Marie-Christine BRIÈRE .Henri RODE Emmanuele RIVA ...Michel MERLEN .Emmanuele RIVA ...Guy CHAMBELLAND Jean-Paul KLÉE .Jacques-Pierre AMEE ..Claude MAILLARD .Guv CHAMBELLAND Jean-Paul KLEE .V-LE FANTASTIQUE - LA FÊTE :Françoise THIECK ...Emmanuele RIVA Juan Luis MARTINEZ ..Marie-Christine BRIÈRE ..Claude MAILLARD ..VI- LANGOISSE - LE CRACHAT:Guy CHAMBELLAND Henri RODE .Michel MERLEN .Juan Luis MARTINEZ .Henri RODE Daniel BIGA Henri RODE Jean-Paul KLÉE .Henri RODE VII- LA MORT :Guy CHAMBELLAND .Jean-Paul KLÉE ..Jean-Yves QUENOUILLE Jean-Paul KLÉE ..Michel MERLEN ..Jean-Paul KLÉE ..VIII- LE POÈTE :Juan Luis MARTINEZ ..Guy CHAMBELLAND .Jacques-Pierre AMEE ...Daniel BIGA .Jacques-Pierre AMEE ...Guv CHAMBELLAND .Michel MERLEN ..Guy CHAMBELLAND .Notices ..‎

Le-livre.fr / Le Village du Livre - Sablons

Phone number : 05 57 411 411

EUR19.80
Get it on Google Play Get it on AppStore
[LITTERATURE] - ZERMATTEN (Maurice) - ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !