‎[MAILLAUD] - ‎ ‎ MAILLAUD Fernand - FEUILLET Maurice‎
‎ LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE DE F. MAILLAUD à M. FEUILLET dans laquelle IL FELICITE SON AMI POUR SES ARTICLES DANS LE GAULOIS ET MILITE LA CULTURE DE LA GRACE SANS LAQUELLE LE PEINTRE NE PEUT RIEN ET SA HANTISE DE MOURIR SANS VOIR ETRANGLER LA BESTE.‎

‎1 f. double in-huit manuscrit sur 4 pages. Date de réception au crayon rouge R. 5.4.39. - "Val Cros à LA VALETTE (Var)' - TEXTE : " Cher Ami, Le dernier n° du Gaulois que vous avez bien voulu m'envoyer est du 8 février, il est fort beau et votre texte est formidable, il est véritablement ce qu'enseignent les critiques voués aux crimes ! il est l'évidence même de l'illustration qui vient souligner et faire sa preuve !!! Comment donc ne réussiriez vous pas par cette voie et par votre voix : .. vous avez une revue puissante qu'il faudrait répandre à profusion ;; je fais tout ce que je peux, je n'écris pas une lettre, je n'aborde personne sans le mettre au courant et sans parler des articles de Maurice Feuillet .. Je m'endors et me réveille avec cette pensée "Etrangler la Beste", j'en suis plein à ... c'est une hantise, une pensée fixe, une mission ; et je ne voudrais pas mourir sans savoir qu'enfin la "beste est morte". Son poison, son venin sont terribles ; je sais des êtres sains contaminés jusqu'à la moelle. C'est le crime des crimes, c'est la destruction de toute société, de toute vie sur terre. C'est la chute irrémédiable vers une barbarie féroce cent fois pire que celle des Temps Cannibales (si jamais ils ont existé) Car celle-là aura pour aide la science sinistre du mal. En Art comme en tout science sociologique, il y a deux principes.. le bien et le mal, la vertu et le vice, or personne ne peut soutenir que la vue de laideurs ne soient pas des encouragements au mal et au vice. Scènes de bordels rendues avec le cynisme commun à ceux qui ne savent que barbouiller, qui n'ont aucune culture, comme les polissoneries qui recouvrent les murs des tinettes.. de lieux d'aisance, de sorties de bordels des ruelles mal fréquentées etc. lieux où le bas peuple vit .. C'est cela L'ART DE MORT, l'art de vie. commence à l'ordre et sa route vers la beauté et la bonté.. et ce qui domine dans toute la grandeur de son rayonnement bienfaisante, c'est l'oeuvre faite avec son propre coeur, avec l'amour, l'adoration du Divin de toute beauté d'âme, de tendresse et de grâce ; je place tous ceux qui ont avant tout aimé la grâce et la tendresse et l'ont exprimé au dessus de tous les autres, ils les dépassent en profondeur en grandeur et vérité, ils sont les archanges bienfaisants de l'humanité, Ce sont REMBRAND, CHARDIN, qq HOLLANDAIS familiers et fraternels, MILLET plus près de nous CAZIN L'HERMITTE, mais dans toutes ces âmes et y ont des degrés de tendresse et de grâce... pour moi une oeuvre ou manque ce signe ne peut être belle, elle n'EMEUT PAS LE COEUR et n'apporte qu'une récréation passagère à l'humanité. Je place COROT et MILLET très au dessus de DELACROIX que je trouve sans grâce et sans tendresse et sans émotion ; Ah que je suis peu en accord avec l'ensemble de la bonne critique. Combien peu sont pénétrés de la grâce, de sentir l'émotion fraternelle venue du coeur. Voilà ceu que j'aimerais voir défendre ; car ceux-là sont avant tout nécessaire à la VIE intérieure des hommes à l'HARMONIE DE LA VIE, pour moi toute oeuvre qui n'est pas pleine de charme et de GRACE NATURELLES est secondaire malgré le talent du peintre. Mais Cher Ami, je ne veux pas vous faire un cours. Je me laisse aller près de vous que je sens compréhensif DE BELLE RACE ; avec CAMILLE MAUCLAIR que j'aime infiniment je ne suis pas toujours d'accord, et il est cérébral, plus qu'il ne veut le dire, son coeur ne parle pas si haut que son dilettantisme d'artiste et c'est dangereux et n'a pas cette étincelle qui vient du coeur. Il soutient surtout chez les modernes des CEREBRAUX, c'est un affreux mal à mon sens, il cite des gens sans conviction sans âme parce qu'ils sont des malins qui ont su le capter.. J'aimerais Cher Ami recevoir jusqu'à la fin ces n° ou votre campagne paraît. Voulez-vous m'abonner pour 6 mois ou un an. Je suis loin de la Poste. Je n'envoie pas de mandats aujourd'hui voudrez vous demander à ce qu'on fasse .. par la poste... je suis ici jusqu'au 10 mai, dans un lieu adorable, la grâce même. je ne connais rien de plus beau sur toute la côte : c'est dans les pins au pied du Caudon divin. J'ai acheté une petite propriété ou travaille à la maison que je fais réparer il y a une chambre pour vous quand vous voudrez me faire le grand plaisir de venir. Vous errez un beau pays. Au revoir et bien Cordialement à vous Cher ami (Hommages à Madame) SIGNE F. MAILLAUD".‎

Reference : 5091.04.19


‎- Très belle lettre critique et plaidoirie emphatique dans laquelle Maillaud félicite son ami pour ses articles dans le Gaulois, sur l'esprit du beau, sur sa hantise de voir mourir, ETRANGLER LA BESTE. Il développe deux principes le Bien et le Mal, l'Art de la Mort et de la Vie, milite pour la grâce et la tendresse tels que REMBRANDT, CHARDIN et quelques hollandais. Place COROT et MILLET AU DESSUS DE DELACROIX et exprime son désaccord avec MAUCLAIR qu'il aime et traite de cérébral. Il évoque son midi et sa maison qu'il rénove. - FEUILLET Maurice 1873/1968 Paris, peintre, dessinateur, illustrateur et journaliste. Fondateur du FIGARO ARTISTIQUE, critique d'art majeur. Directeur du Gaulois artistique. Membre de la Société des amis de l'Art japonais, fondée par Siegfried Bing. - MAILLAUD Fernand, 12 décembre 1862 à Mouhet (Indre) 30 août 1948, peintre et illustrateur. Il fait partie du groupe d'artistes post-impressionnistes et symbolistes qui s'est formé en 1891 autour de Paul Gauguin. Salon des artistes français de 1896. Il présente régulièrement une œuvre au Salon chaque année jusqu'à sa mort et en sera médaillé d'or. Fresselines, près de Crozant. Il se lie avec Maurice Rollinat et rencontre Osterlind, Geffroy, Dayot, Descaves et le jeune Naudin. Il fréquente Gabriel Nigond, l'abbé Émile Jacob et aussi Hugues Lapaire, Joseph Ageorges, René Pradère, Raymond Christoflour, Gabrielle Sand. En 1928, il commence la construction d'une maison isolée près de Toulon appelée « La Florentine », sur les pentes du Mont Coudon, près de Toulon, tout en poursuivant l'aménagement du « Renabec ». ‎

€298.00
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin
Bookseller's contact details

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin
M. Bernard Marie Rolin
Bois des Brosses
18350 Blet
France

bernardrolin@laposte.net

06 09 82 43 86

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Au Comptant ou facilités sur demande.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send
Get it on Google Play Get it on AppStore
MAILLAUD Fernand - FEUILLET Maurice ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !