‎GARNIER-PAGES Louis Antoine‎
‎L.A.S. de GARNIER PAGES au GENERAL DE COURTAIS CONCERNANT M. CHANTEMILLE DE MONTLUCON, DE LA GAUCHE ET DE LA SITUATION POLITIQUE, et DE SON PROPRE AVENIR ‎

‎"Paris le 30 mai 1875" - L.A.S. d'1 feuillet double in-8 manuscrit sur 4 pages.TEXTE : " Mon Cher Ami, Votre bonne lettre me dit que vous avez reçu mon petit opuscule & me donne des nouvelles de votre santé. Je vois que'après avoir souffert longtemps pendant la mauvaise saison de la goutte et d'une bronchite vous avez enfin pu recommencer la vie de salon. J'espère que le mieux se sera maintenu et que Madame de Courtais aura repris toutes ses forces avec le printemps. Merci de vos curieux détails sur l'incident survenu au dévoué Mr CHANTEMILLE ! faire battre un Maire imposé & celà par le Préfet est une oeuvre rare et qu'il faut inscrire sur le Livre des Prodiges. Le Conseil de Montluçon a bien mérité en soutenant vivement Mr Chantemille à qui je vous prie de faire agréer mes sincères compliments. Je connais particulièrement Mr Charles Mourlon gendre de .. un vieil ami de mon frère et le mien. Je prends ma bonne part de regrets que vous exprimez. Je ne savais pas que M. Mourlon se fut retiré à Montluçon. La gauche marche bien mais elle a à lutter contre des adversaires anti-républicains qui sont furieux & et dont la colère augmente sans cesse. Le Maréchal MAC-MAHON est entouré de gens hostiles à nos idées, & qui ne demandent qu'à .......au Président de la République qui......qui parait s'irriter contre ceux qui veulent sérieusement la fonder, c'est à ne pas croire, mais cela est. Le Ministre Buffet mettra constamment le marché en main aux députés de la Gauche qui pour ne pas retourner dans les abysses d'un ... de combat seront obligés de céder sur presque toutes les questions. La plus important sera le vote par le scrutin de liste ou par scrutin d'arrondissement. Je pense que la transaction sera forcée par le scrutin de liste de 3 ou de 4 par circonscription. La loi sur le Sénat sera fort peu modifiée. Il est évident qu'au début il y aura nécessité de fortifier le Sénat. J'aurais préférer rentrer à la Chambre des Députés où se discutent des lois de finance mais je ferai ce qui sera dans l'intérêt de la République. Vous me demandez avec bienveillance combien de Départements me réclament. Jusqu'à ce jour je crois qu'il n'y a nulle part de liste sérieusement faite. Cependant il est un Département qui m'a exprimé le désir de me voir le représenter, au surplus j'écouterai les propositions de ceux qui me feront l'honneur de penser à moi & je me dévouerai sans arrière-pensées pour combattre avec énergie nos adversaires. J'ai achevé à .. les mémoires de mon frère. Je vais commencer les miens non par le commencement mais par la fin. Ma famille vous remercie de votre affectueux souvenir.... SIGNE : Garnier-Pages"‎

Reference : 5029.01.19


‎- GARNIER-PAGES Louis Antoine 1803 - 1878. Lors des Trois Glorieuses du 27 au 29 juillet 1830, « la commune centrale » républicaine a établi son quartier général dans la maison des frères Garnier-Pagès, rue sainte-Avoye, dans le 7e arrondissement. Louis et Étienne, alors officiers de la garde nationale, ont joué un rôle important grâce à un dévouement et une efficacité remarquable : Louis organisait les barricades, tandis qu'Étienne dirigeait les opérations de la municipalité. - Membre du gouvernement provisoire de la Seconde République avec Lamartine. - En 1851 il prend ses distances avec la politique. - Garnier-Pagès devient membre du Gouvernement de la Défense nationale en 1871 puis se retire après avoir échoué aux élections de 1873, et meurt en 1878. - GENERAL DE COURTAIS Amable. Vicomte. 10 janvier 1790 à Montluçon et 10 juin 1877à Doyet, personnalité de la 2e République et de l’Allier. Député sous la Monarchie de Juillet (élu en 1842 et 1846), il siège parmi les républicains radicaux. Il est nommé général, commandant de la Garde nationale après la Révolution de 1848. Elu de la Constituante en avril 1848. Son indécision face aux manifestants parisiens du 15 mai 1848, lui vaut d'être mis en accusation, démis de ses fonctions (le 26 mai), arrêté, et traduit devant la Haute Cour de Bourges pendant l'hiver 1849. Il est finalement acquitté et reprend son siège à l’Assemblée. Il se retire ensuite à Montfermeil . En 1871, Conseiller général de l’Allier il devient président. Il meurt le 10 juin 1877 à la Chassignole.‎

€250.00
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin
Bookseller's contact details

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin
M. Bernard Marie Rolin
Bois des Brosses
18350 Blet
France

bernardrolin@laposte.net

06 09 82 43 86

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Au Comptant ou facilités sur demande.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send
Get it on Google Play Get it on AppStore
GARNIER-PAGES Louis Antoine - L.A.S. ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !