‎CHAUTEMPS FELIX‎
‎LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE CONCERNANT LES INTERPELLATIONS TUNISIENNES DANS L'AFFAIRE DU DJELLAZ DE 1911 ‎

‎L.A.S. 2 ff. in-12 à entête de la Chambre des Députés datée du 22 novembre 1911 l'informant qu'il vient de recevoir "un dossier formidable concernant les interpellations tunisiennes qui commencent vendredi". "Mon Cher Ami, Tu es prophète, Hier tu m'avais presque parié que je n'assisterais pas à la réunion de la commission malgré le changement d'heure et de jour; tu as dit vrai. Je viens de recevoir un dossier formidable concernant les interpellations tunisiennes qui commencent vendredi. Pour intervenir, il faut que je m'attelle sans désemparer à l'étude de cette affaire. Je n'assisterai donc pas cet après-midi aux travaux de la Commission et je tiens à m'en excuser spécialement auprès de toi, Bien Cordialement, Félix CHAUTEMPS". ‎

Reference : 3997.06.2017


‎- Félix Chautemps, homme politique français né le 14 août 1877 à Paris et mort le 20 janvier 1915 à Silberloch (Haut-Rhin), tombé au champ d'honneur lors de la bataille du Hartmannswillerkopf. Député de la Savoie de 1906 à 1914, inscrit au groupe radical, secrétaire de la Chambre de 1910 à 1912. - L'affaire du Djellaz est une affaire judiciaire tunisienne découlant d'une émeute intervenue les 7 et 8 novembre 1911 autour du cimetière du Djellaz, le plus grand cimetière de Tunis, dont les conséquences ont été dramatiques. Elle s'inscrit dans le contexte de la conquête par l'Italie de la Tripolitaine voisine. L'affaire souligne la maladresse des autorités du protectorat français à gérer leur communication. Même s'il n'existe aucune similitude avec la spontanéité des émeutiers du Djellaz, l'action concertée du boycott des tramways tunisois en 1912 s'inscrit dans le contexte de tension née avec l'affaire du Djellaz. - Le 26 septembre 1911, les habitants de Tunis apprennent que la municipalité a déposé en son nom une demande d'enregistrement du domaine du Djellaz auprès de l'administration des affaires foncières dans l'intention de mettre fin aux usurpations des riverains qui allaient jusqu’à ouvrir des carrières au milieu des tombes. Certains avaient même déposé des demandes d’immatriculation de certaines parcelles du cimetière en leur nom. Même si le domaine avait depuis longtemps été placé sous sa tutelle, le but de l'immatriculation du cimetière par la municipalité est de protéger les droits légitimes des propriétaires. Mais faute d’informations, les Tunisois y voient plutôt une tentative d’empiéter sur ce domaine sacré pour y construire le prolongement de la voie ferrée ou la construction d’une ligne de tramway. ‎

€85.00
Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin
Bookseller's contact details

Librairie Ancienne Bernard Marie Rolin
M. Bernard Marie Rolin
Bois des Brosses
18350 Blet
France

bernardrolin@laposte.net

06 09 82 43 86

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Au Comptant ou facilités sur demande.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send
Get it on Google Play Get it on AppStore
CHAUTEMPS FELIX - LETTRE AUTOGRAPHE ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !