‎Émile Lévy (1826-1890) Peintre et illustrateur français.Prix de Romede 1854.‎
‎14 lettres du peintre Émile Lévy‎

‎Ensemble de 14lettres du peintre Émile Lévy, adressées à plusieurs correspondants, dont 5 à une «chère signora», quelques courriers co-écrits avec son épouse. Belle correspondance artistique et amicale. « [...] Je pioche comme jamais; le soir je rentre à 9 ou 10 heures, jallume ma lampe suspendue maintenant dans latelier et en voilà jusquà une heure ou deux et la nuit, nétant dérangé par rien, ni bruit, ni changement de lumière comme le jour, on ne perd pas une minute [] ». 1866. Lettre damour à sa chère Olga. «Depuis que je vous connais, je deviens tout amour, tout poésie; ça menrage de sentir les chaines qui mattachent à la terre. Je nai plus même de goût au travail []. Je vous vois, je pense, je rêve, je cause avec vous; je vous fais mille demandes et mille réponses. Je vous interroge, je sonde lavenir. Jai confiance, je suis heureux []». 5 lettres à une «chère signora» (épouse dun de ses condisciples de la Villa Médicis) concernant la restauration dun plafond, la situation du pays après la capitulation de Sedan, ses peintures dans les Pyrénées etc. «Mais en réalité, je ne travaille pas beaucoup. Jai, du reste, beaucoup de difficultés à trouver des modèles, et quels modèles! Jolis, mais puants! heureux sils ne nous laissent pas des souvenirs grouillants; vous devez mentendre, jai un crapaud de 4 ans que jattends en vous écrivant et qui ne se presse pas; il ne connaît pas encore le prix de largent et estime plus sa chère liberté. Le petit animal est tout ce que jai jamais vu de plus beau comme nature et de plus sale aussi il dévore huit ou dix gâteaux durant une séance de 2 heures ou 3. Si je parviens à terminer létude daprès ce garnement plus 2 têtes détude, de fantaisie, des femmes coiffées du madras des Pyrénées, et le tableau que jai emporté dont lexécution sera fort avancée, je mestimerai très heureux et je crois que jaurai largement retrouvé mes frais de voyage []». Il organise et met en place, au Palais Royal, des réunions avec ses anciens camarades de Rome. Il évoque encore la mort de Conte et de Baudry. Dans une dernière lettre, écrite peu avant sa mort, il évoque sa santé déclinante. «Hélas! Je néchappe pas à une foule dautres inconvénients de santé; mais je puis toujours travailler, je nai donc pas le droit de trop me plaindre []».‎

Reference : 12027


‎. Destinataire : Divers. Date : 1859-1890. Format : In-8 et in-16. Etat : Quelques rares pâles rousseurs. Nombre de documents : 14. Type de document : lettres autographes signées. Nombre de pages : 26 pp.‎

€450.00 (€450.00 )
Bookseller's contact details

Traces Ecrites
M. Emmanuel Lorient
29 rue de Condé
75006 Paris
France

contact@traces-ecrites.com

01 43 54 51 04

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Conformes aux conditions habituelles de la librairie ancienne.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !