‎JOURDAN (Général) - VIGNETTTE REVOLUTIONNAIRE. ‎
‎AUTOGRAPHE. ‎

‎AUTOGRAPHE. Pièce signée Jourdan qui demande au ministre de la guerre du gouvernement français la réintégration du citoyen Dalesme en tant qu'aide de camp ou si possible de Chef d'escadron. Turin le 9 fructidor an VIII (27 août 1799). En marge la réponse (Général Charpentier). Vignette gravée, en-tête au nom du "Général Jourdan Ministre Extraordinaire de la République française en Piémont". Deux pages et demie, grand in-folio. ‎

Reference : 3530


‎‎

€180.00
Image-Ecrit
Bookseller's contact details

Image-Ecrit
M. Georges Robert Quétard

grandague@gmail.com

06 89 34 53 59

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Transfer
Others
Sale conditions

- Règlement en Euro par virement ou par chèque bancaire. Carte bancaire non acceptée. - Envoi des documents avec facture acquittée, après commande sur Livre-rare-book et réception du règlement. Après réception d'une commande, la réservation n'excède pas 7 jours sauf accord particulier. - Nos prix sont nets. Emballage sous enveloppe à bulles ou cartonnage spécial gratuit. Port et frais bancaires à la charge du client. - Nos envois sont faits en colissimo suivi ou recommandé avec A.R. pour l'Europe et pour le reste du monde selon la valeur de l'envoi ou la demande du client. - Nous n'avons pas de magasin. Vente uniquement par correspondance. <br />

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎[Typographie Armand Jules Klein] - ‎ ‎FORT, Paul ; (FORT, Germaine ; SEVERINI Gino )‎

Reference : 57607

(1938)

‎Vol d'oiseaux noirs au temps des cerises. [ Livre dédicacé par l'auteur ] [ Avec : ] Naufrage sous l'Arc-en-Ciel [ Livre dédicacé par l'auteur ] [ Avec : ] Carte de visite autographe signée de Paul Fort, datée du 16 mars 1937 : "... je viens sans avoir eu l'honneur de lui être présenté, sur le conseil de plusieurs amis des Lettres, l'adjurer de se joindre s'il le peut, au petit groupe de mes amis qui, connaissant ma détresse, mon misérable état de santé, et mes si lourdes charges familiales (six enfants) veulent bien s'intéresser à ce livre de chants désolés "Naufrage" et à leur vieux poète sans ressource - à 64 ans - poète et historien auteur des "Ballades Françaises", de "Toute la France", des "Compères du Roi Louis", de la "Conquête de l'Angleterre", de la "Tristesse de l'Homme", de la "Chanson de la Paix : la Ronde autour du Monde" [ ... ] [Avec : ] Dossier épinglé recueillant une longue L.A.S. (3 pages) de Germaine Fort datée du 4 septembre 1937, évoquant le mauvais état de santé de Paul Fort, sa nécessité pour faire vivre les siens de publier un nouveau livre : " ... Malgré les soins qui lui furent donnés et qui nous l'ont peu à peu rendu à l'existence, les voyages de conférences lui sont désormais interdits, et ce n'est plus que grâce à ces livres publiés par lui-même, cependant qu'un group de ses fervents en assure la publication quoi qu'il puisse advenir, ce n'est que grâce à ces oeuvres présentées à l'esprit et surtout au coeur de ses amis, qu'une espérance de pouvoir vivre entre au foyer du poète [ ... ]" ; une feuille des dernières épreuves de "Vol d'oiseaux noirs au temps des cerises" avec mention autographe de Paul Fort, une lettre imprimé de Paul Fort datée de janvier 1938 sollicitant un secours de 10 francs face à la forte augmentation du prix du papier, le bulletin de souscription, une carte autographe signée de Paul Fort : "Mon malheureux état de santé ne me permettant pas hélas ! de vous acrire, en cette heure même aussi longuement que je le souhaiterais, je vous prie d'accorder à ce feuillet la valeur d'une lettre personnelle [ ... ] ; une carte de visite de Paul Fort avec texte autographe de Germaine Fort [ Avec : ] Carte de visite autographe signée de Paul Fort, datée du 18 octobre 1938 dans laquelle il évoque sa maladie et ses charges, la publication des "Ballades Françaises", on joint le prospectus de "Bol d'Air" avec une mention autographe de Paul Fort [ Avec : ] L.A.S. de Germaine Fort datée du 8 mai 1938 sollicitant pour la souscription de "La Joie Française" ; on joint 2 bulletins de souscription pour "La Joie Française" Avec : ] Carte de visite autographe signée de Paul Fort, datée du 21 août 1945 dans laquelle il sollicite de "lui rester fidèle et jeter un regard sans sévérité sur ce feuillet annonçant Bol d'Air, un bol d'air pur qui bientôt va se lever dans nos nuages - en un temps cruel envers les oeuvres idéalistes et les poètes [ ... ] ", on joint le prospectus de "Bol d'Air" avec une mention autographe de Paul Fort [Avec : ] Carte de visite autographe signée de Paul Fort, datée du 17 janvier 1952, sollicitant pour la souscription de "Mon Grand Pays", avec 2 bulletins de souscription joints (tirage ordinaire et de luxe) sous enveloppe d'origine‎

‎Vignette illustrée en couv. et frontispice de Paul Welsch, un des 300 exemplaires sur vergé d'Arches à la forme, numéroté et contresignés par l'auteur, et accompagné d'une dédicace (n° 146), 1 vol. grand in-4 br., La France à travers les ballades françaises, Typographie Armand Jules Klein, Paris, s.d. [ circa 1938 ], et frontispice et cul-de-lamp de Gino Severini, un des 300 exemplaires sur vergé d'Arches à la forme, numéroté et contresignés par l'auteur, et accompagné d'une dédicace (n° 57), 1 vol. grand in-4 br., La France à travers les ballades françaises, Typographie Armand Jules Klein, Paris, s.d. [ circa 1937 ] ; Vol d'oiseaux noirs au temps des cerises. [ Livre dédicacé par l'auteur ] [ Avec : ] Naufrage sous l'Arc-en-Ciel [ Livre dédicacé par l'auteur ] [ Avec : ] Carte de visite autographe signée de Paul Fort, datée du 16 mars 1937 : "... je viens sans avoir eu l'honneur de lui être présenté, sur le conseil de plusieurs amis des Lettres, l'adjurer de se joindre s'il le peut, au petit groupe de mes amis qui, connaissant ma détresse, mon misérable état de santé, et mes si lourdes charges familiales (six enfants) veulent bien s'intéresser à ce livre de chants désolés "Naufrage" et à leur vieux poète sans ressource - à 64 ans - poète et historien auteur des "Ballades Françaises", de "Toute la France", des "Compères du Roi Louis", de la "Conquête de l'Angleterre", de la "Tristesse de l'Homme", de la "Chanson de la Paix : la Ronde autour du Monde" [ ... ] [Avec : ] Dossier épinglé recueillant une longue L.A.S. (3 pages) de Germaine Fort datée du 4 septembre 1937, évoquant le mauvais état de santé de Paul Fort, sa nécessité pour faire vivre les siens de publier un nouveau livre : " ... Malgré les soins qui lui furent donnés et qui nous l'ont peu à peu rendu à l'existence, les voyages de conférences lui sont désormais interdits, et ce n'est plus que grâce à ces livres publiés par lui-même, cependant qu'un groupe de ses fervents en assure la publication quoi qu'il puisse advenir, ce n'est que grâce à ces oeuvres présentées à l'esprit et surtout au coeur de ses amis, qu'une espérance de pouvoir vivre entre au foyer du poète [ ... ]" ; une feuille des dernières épreuves de "Vol d'oiseaux noirs au temps des cerises" avec mention autographe de Paul Fort, une lettre imprimé de Paul Fort datée de janvier 1938 sollicitant un secours de 10 francs face à la forte augmentation du prix du papier, le bulletin de souscription, une carte autographe signée de Paul Fort : "Mon malheureux état de santé ne me permettant pas hélas ! de vous acrire, en cette heure même aussi longuement que je le souhaiterais, je vous prie d'accorder à ce feuillet la valeur d'une lettre personnelle [ ... ] ; une carte de visite de Paul Fort avec texte autographe de Germaine Fort [ Avec : ] Carte de visite autographe signée de Paul Fort, datée du 18 octobre 1938 dans laquelle il évoque sa maladie et ses charges, la publication des "Ballades Françaises", on joint le prospectus de "Bol d'Air" avec une mention autographe de Paul Fort [ Avec : ] L.A.S. de Germaine Fort datée du 8 mai 1938 sollicitant pour la souscription de "La Joie Française" ; on joint 2 bulletins de souscription pour "La Joie Française" Avec : ] Carte de visite autographe signée de Paul Fort, datée du 21 août 1945 dans laquelle il sollicite de "lui rester fidèle et jeter un regard sans sévérité sur ce feuillet annonçant Bol d'Air, un bol d'air pur qui bientôt va se lever dans nos nuages - en un temps cruel envers les oeuvres idéalistes et les poètes [ ... ] ", on joint 2 prospectus de "Bol d'Air" (tirage ordinaire ou luxe) avec une mention autographe de Paul Fort [ Avec : ] Carte de visite autographe signée de Paul Fort, datée du 17 janvier 1952, sollicitant pour la souscription de "Mon Grand Pays", avec 2 bulletins de souscription joints (tirage ordinaire et de luxe) sous enveloppe d'origine‎


‎Bel ensemble enrichi de deux dédicaces et plusieurs courriers autographes de Paul Fort (5 cartes de visites avec texte autographe signé) et de son épouse Germaine Fort (fille de Léo d'Orfer) et de divers prospectus. Naufrage sous l'Arc-en-Ciel est est notamment enrichi d'une belle dédicace "avec mes hommages les plus distingués et en très cordial souvenir à Monsieur le Docteur Jérôme Tauzin, qui, 'maccordant son estime, voulut bien, en ces heures méchantes pour tous et pour les Lettres, se montrer l'ami d'un vieux poète de la vieille France que la Dame à la faulx guettait (mais la vilaine vient de s'enfuir !) Avril 1937". Dans "Vol d'oiseaux noirs au temps des cerises" la brève dédicace est accompagnée d'un billet imprimé : "Paul Fort, souffrant encore, s'excuse de ne pouvoir écrite qu'une bien courte dédicace [ ... ]. Bel ensemble et beau témoignage sur le travail de diffusion de son oeuvre par Paul Fort‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR195.00

‎Lettre autographe signée / La Panouse (Louis de) / Kiki Lamberg, E. Boulard, Duc d'Avaray, de Rotschild, Guy Le Guidec (?), H. de La Panouse, Marquis de Lastic, de Bellegarde, Vicomte de Guichen, François de Bondy, Y. de Fontenillat, Félix de Forestier. ‎

Reference : 21444

(1913)

‎L. A. S. / Lettres autographe signées - Douze courriers au Vicomte Louis de LA PANOUSE ou à la Vicomtesse de LA PANOUSE, à propos de la mort de sa fille, Marthe de La Panouse (Juillet 1913), par le Duc d'AVARAY, de ROTSCHILD, Guy LE GUIDEC (?), H. de LA PANOUSE, Marquis de LASTIC, de BELLEGARDE, Vicomte de GUICHEN, François de BONDY, Y. de FONTENILLAT, Félix de FORESTIER, Kiki LAMBERG, E. BOULARD.‎

‎ 1913 Sl - 1913 - Ensemble de 11 lettres de condoléances sur différents supports: sur double feuillet pour la plupart, parfois à en-tête (5 dont 1 illustré - 1 au timbre gaufré à sec du Jocket-Club), 1 lettre postale et 1 carte postale timbrée et tamponnée. Joint 1 carte postale timbrée et tamponnée écrite par Kiki Lamberg en remerciement à une invitation (1910). Pliure horizontale. L'ensemble des 12 courriers, en bon état. Photos supplémentaires sur demande. ‎

‎P.A.S. / Kiki LAMBERG [7/10 - Carte postale ancienne 'Miesboden', timbrée et tamponnée, manuscrite recto-verso et signée]. *****___***** P.A.S. / BOULARD (E., née Hervé de La...) [s.d. - Carte postale ancienne 'Plainval, Saint-Just-en-Chaussée', timbrée et tamponnée, manuscrite recto-verso et signée]. *****___***** L.A.S. / Duc d'AVRAY [ce Lundi - Lettre autographe signée en un double feuillet manuscrit sur 3 pages; papier ivoire]. *****___***** L.A.S. / de ROTSCHILD [le 9 Juillet - Lettre autographe signée en un double feuillet manuscrit sur 2 pages; papier vergé ivoire et filigrané]. *****___***** L.A.S. / Guy LE GUIDEC [12 Juillet - Lettre autographe signée en un double feuillet manuscrit sur 1 page; en-tête illustré imprimé en noir 'Parentignat, Issoire'; papier vergé ivoire et filigrané]. *****___***** L.A.S. / H. de LA PANOUSE [s.d. - Lettre autographe signée en un double feuillet manuscrit sur 2 pages]. *****___***** L.A.S. / Marquis de LASTIC [ce 11 Juillet 1913 - Lettre autographe signée en un double feuillet manuscrit sur 2 pages; timbre gaufré à sec du Jocket-Club en tête; papier vergé ivoire et filigrané]. *****___***** L.A.S. / de BELLEGARDE [Dimanche - Lettre autographe signée (lettre-pli) en un feuillet manuscrit; timbrée et tamponnée au verso; papier bleu]. *****___***** L.A.S. / Vicomte de GUICHEN [le 14 Juillet 13 - Lettre autographe signée en un double feuillet manuscrit sur 4 pages; papier ivoire]. *****___***** L.A.S. / François de BONDY [13 Juillet 1913 - Lettre autographe signée en un double feuillet manuscrit sur 2 pages; papier bleu filigrané]. *****___***** L.A.S. / Y. de FONTENILLAT [30 Juillet 1913 - Lettre autographe signée en un double feuillet manuscrit sur 2 pages; papier ivoire]. *****___***** L.A.S. / Félix de FORESTIER [22 Juillet 13 - Lettre autographe signée en un simple feuillet manuscrit sur 1 page; papier ivoire filigrané]. ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎


Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR45.00

‎Serstevens, Albert t'‎

Reference : 7633

(1920)

‎Correspondance autographe signée‎

‎ 1920 1920-1924, 1949. 18 pages. Encre noire. CORRESPONDANCE AUTOGRAPHE SIGNÉE COMPOSÉE DE 11 LETTRES. - 7 lettres sont adressées à l'historien et bibliographe Louis-Raymond Lefèvre et traitent du travail d'écrivain de t'Sertevens, inspiration, écriture, publication - 4 sont adressées à un couple très proche de l'auteur, Joachim et Marcelle (Lefèvre ?). Deux longues missives datant de l'été 1924, traitent d'une virulente brouille au sujet d'une maison de vacances dans laquelle t'Serstevens avait fait d'importants travaux. La dernière lettre, écrite de Tahiti en 1949, montre un écrivain apaisé, très détaché du milieu littéraire et éprît de voyages. - Lettre autographe signée, Lerici, 15 juin 1920, 2 pages et demi, in 8 : "Votre lettre me fait cher confère le plus grand plaisir. Jaurais tort, nest-ce pas ? De dissimuler sous des phrases conventionnelles la joie que jéprouve à sentir que mon travail et mon désintéressement matériel mapportent tout de même une récompense morale et que je commence à avoir des amis inconnus. Mais ne me parlez pas trop didéal. Cest un point que nous atteignons que par hasard, à condition que nous ne le cherchions pas. Je me le suis souvent dit en étudiant, à Sienne, les uvres de Duccio, qui fut le plus Gand peintre de la Toscane : il fait des chefs duvre et des des médiocres avec la même inconscience. Certes, lorsquil a crée cette sublime descente de croix, dont je vous montrerai un jour la photographie, il ignorait absolument la valeur incomparable de son uvre et lui préférait peut-être son Hérode qui ne vaut rien. Nous navons, de plus, contre nous, nétant pas religieux ni moines, la vie âpre et tenace daujourdhui. Il nous faut quelquefois - en dehors de livre qui est notre rituel - écrire des choses que nous nécririons pet-être pas si nous nen tirions de quoi écrire dans la paix les pages que nous aimons. Cest mon cas du moins, étant pauvre et nayant que ma plume pour vivre. Il faut donc me pardonner quelques pages qui ne paraîtront jamais en volume ; jessaie de men tirer par le style, la bonne humeur et la méchanceté. Ce sont évidemment ces pages-là de ma main que le public préfère. Elles me coûtent malheureusement un temps considérable, jusquà 20 et 30 heures de travail, car je ne leur donne pas moins de soins quà celles que jaime et que jécris en toute piété. [] Un apostolat qui vient de paraitre dans la Revue de Paris, sortira, en volume, en septembre, chez Albin Michel. Je publierai le même moi, chez Camille Bloch, «Les Petites Trilogie» recueil de poèmes en prose qui ont paru à droite et à gauche. Jaurai grand plaisir à vous envoyer des deux volumes, avec le rappel de mon amitié. [] -Lettre autographe signée, Mercredi soir, une page et demi in-8 : Je suis rentré depuis quelques jours et me voilà déjà pris dans lengrenage littéraire. Je vous est fait ce matin la dédicace et lenvoi de Un Apostolat qui vous recevrez bientôt. Cest un livre sur lequel je compte beaucoup. Écrit de front avec Les Sept à partir de janvier 1913, il en diffère totalement par le style, le décor et la méthode. Cette antithèse- je nai pas besoin de vous le dire - est voulue, dautant plus quil sagit de deux livres écrits en même temps. Jespère montrer par là ce que peut la volonté portée dans des sens différents, à la même époque. Un Apostolat nest , au surplus, quune autre face du problème des Sept, lindividu contre la société. Mais ici cest la société qui triomphe, tandis que dans les Sept cest lindividu qui triomphait. [] -Lettre autographe signée, 8 novembre 1920, une page et demi in-4 : "Au milieu des articles certes toujours aimables mais pas toujours compréhensifs que ma valu «un Apostolat», je me palis à relire le vôtre, mon cher ami, et tout ce quil renferme de sympathique et debien vu. Car il ny a pasde plus grande voie pour un écrivain dont le faible est de philosopher un peu, que celle de se sentir compris comme mon livre lest pas vous. Votre conclusion surtout «Dans les Sept lindividu triomphait. Mais à côté de la société et non contre elle ! Marcel chante surtout « jai tuer mon amour de lhomme» , Pascal pourrait dire : LHomme à tuer mon amour pour lui. Voilà bien la différence morale des deux livres, et vous êtes mon cher ami, le premier à le voir. [] Jai été très ému aussi de ce que vous dites au commencement de votre belle étude. Nous nous retrouverons sur le terrain de la détresse, car cest évidemment de là que tout le livre est parti.[] -Lettre autographe signée, 1er Mars 1921, une page et demi in-8 : - Votre article ma été au coeur, mon cher oui , parce que vous êtes un vrai poète, avec la sensibilité et les moyens de lexprimer, et je suis heureux que mon petit livre ait été loccasion de très beau poèmes que vous nous donnez sous forme de critique. Certes, il ne sera jamais parlé de mes poèmes en prose avec lindispensable grâce que vous y avez mise ! Je dis indispensable parce que jaime mieux le silence quune forme différente de la votre. Singez aussi que presque personne nest capable de discerner la poésie de la prose française, et tout ce quelle renferme de musique délicieuse, en sorte que jamais instrument plus parfait ne fut donné à un artiste. Vraiment, jai aimé les minutes qui ont suivi laccomplissement de ces petits morceaux dont certains mont couté des semaines de travail (La Sirène à 47 pages de brouillon) et peut-être y a-t-il là plus de moi-même que dans tout ce que jai écrit dautre part.[] - Lettre autographe signée, Rovello 13 août 1921, deux pages in-8: Je suis très touché, mon cher ami, du bel article que vous mavez consacré à propos de mes soliloques. Cela va, vous pensez bien, au delà de la satisfaction damour propre, car le bien ou le mal que lon dit de moi ne change rien à la manière de penser que jai à mon propre sujet, et qui est une complète ataraxie. Je suis, en ce qui me concerne, plus pyrrhonien que Trouillogan lui-même. Cest ainsi, comme cous le dites si bien, que jai trouvé la paix. Mais je suis touché bien plus vivement pas votre amitié qui ne perd jamais une occasion de sexprimer, et par la générosité de votre esprit qui vous porte à savoir faire une étude sur un poème de 15 lignes aussi bien que sur un roman de 400 pages. Cela est beaucoup plus curieux que vous ne le pensez. [] - Lettre autographe signée, Bonassola - 16 mai 24, deux pages in-4: Pour Joachim,Mon cher Vieux, Comme nous ne voulions plus retourner à Lerici, parce que la terre est belle à découvrir, nous avons dû chercher misérablement. Je vous assure que trois ou quatre fois nous avons failli rentrer à Paris : nous ne trouvions jamais ce que nous cherchions. [] Eh bien, nous avons trouvé, ou pour mieux dire, Marcelle a trouvé, []. Cest un grand Palazzo dont nous occupons tout un étage. Tout autour sétend un jardin de citronniers chargés comme des lustres. Je pense que le paese na jamais vu un étranger. Nous avons la plus belle bonne qui soit au monde, une ragazza de dix-sept ans, fraîche comme un abricot et aussi blonde de chair : cest aussi Marcelle qui la trouvée. Mes yeux len remercient, car pour le reste, je nai pas lintention de gâter mon séjour en courant le jupon. Je me contente de regarder vivre ce bel animal coloré par le soleil, et dune grâce un peu lourde, et je vous assure que cest aussi délicieux que si je la caressais. -Lettre autographe signée, Paris 9 juillet 1924, deux pages et demi in-4 : Faits moi, mon cher Joachim, le crédit de penser que je nai adressé à Marcelle que la juste part des reproches que je métais proposé de lui faire, et que je vous en réservais un bonne partie. Ne vous ayant pas trouvé à Paris, je nai parlé de vous quincidemment, me proposant de vous prendre à partie quand vous rentreriez. Vous devancez cette entrevue. Je vous laisserai donc mémoire de ce que jai à vous dire à lun et à lautre.Il y a eu dans votre conduite à notre égard (aussi bien à légard de Marcelle Sch.) un ensemble de petits mensonges, réticences, dhypocrisies, dont je ne consentira jamais à maccommoder. Si vous aviez quelques reproche à me faire, il est de la plus simple amitié de men faire part : nous ne sommes pas parfait. Au lieu de cela, cest étonnant ce quil y a eu de lettres perdues, doccupation accablantes, de contre temps fâcheux, de retards postaux, de sais-je ! Toute la kyrielle de petits prétextes est rentrée en jeu. Enfin, il y a laffaire des Chaumettes, dont je vous rends responsables lun et lautre, par défaut de connaître le véritable.[] Tout cela me navre au tréfonds de moi-même. Cest misérable et petit bourgeois. Cela me ramène aux considérations dune misanthropie qui nest nullement maladive mais le résultat de quelques incursions dans le domaine saharien de lamitié. Puisque vous tenez tout à «compter pour quelque chose» prenez de ces reproches la part qui vous revient. - Lettre autographe signée, Paris 11 juillet 1924, un page in-4 : Je suis très heureux de vous avoir amené à baisser le masque et à me dévoiler la vieille rancune que vous aviez contre moi. []Cest un peu le sentiment que Rousseau devait avoir pour lErmitage. Vous ne lavez pas compris. Vous avez été pris de je ne sais quelle peur panique, comme si je voulais vous dépouiller de cette propriété : cest ce sentiment que jai le droit dappeler vil et petit bourgeois. [] - Lettre autographe signée, Tahiti, Février 1949, 2 pages in-4 : [] Jai terminé le 26 janvier le livre sur les îles qui à 900 pages-machine. Jy ai travaillé 9 mois et qqs courtes évasions aux Australes jusquà Rapa et aux atolls du centre des Tuamotu, ce dernier voyage en cotre. Toujours avec Amandine, bien entendu, car elle est une voyageuse parfaite. Il est bien amusant le destin de cette parisienne, née à Paris de toute une ascendance de Parisiens de Paris, qui navaient quasiment pas quittés la France (Baleares, Londres) et qui devient du premier coup globe-trotter, navigue sur des sabots, partout à cheval Moorea, les Marquises, vit familièrement avec les indigènes et va rendre visite au cannibales de Malicolo. Elle a bien de la chance davoir encore de nombreuses années à vivre pour se délecter dincomparables souvenirs. Il est evident que la rencontre du monde tropical et des races primitives modifient profondément nos manières denvisager lexistence. Cest une inimaginable révélation et un complément indispensable à la compréhension de lêtre humain. Il devient impossible de considérer comme essentielles toutes les choses qui, en Europe, occupent les esprits.[] Je ne crois pas rentrer à Paris allégresse. Je me suis terriblement détaché de tout ce qui mappartient, y compris des livres. Je rentre parce quil faut bien mais ce ne sera que pour préparer un nouveau voyage.[] Tse, dit Tetvini Toato papa parau, cela veut dire Homme qui écrit des mots, belle définition de lécrivain. Bel ensemble. ‎


‎ Signé par l'auteur ‎

Librairie Le Pas Sage - Paris

Phone number : 09 88 40 55 75

EUR400.00

‎[Bibliothèque Choisie du Constitutionnel] - ‎ ‎JULIEN, Stanislas ; MERIMEE ; Collectif‎

Reference : 47993

(1845)

‎Bibliothèque Choisie du Constitutionnel [ Premier Volume - 1845 ] [ Contient : ] Ping Chan Ling Yen, ou Les Deux Jeunes Filles Lettrées, roman chinois - Lettre inédite du prince de Talleyrand au baron de Gagera (20 avril 1835) - Lettre inédite du peintre David à l'empereur des Français (Messidor an XIII) - Marie, ou le Mouchoir bleu, par Étienne Béquet - Conversation du maréchal d'Hoquincourt avec le père Canaye, par Saint-Evremont - Détails véridiques et historiques sur une Épingle, depuis 1650 jusqu'à nos jours 1790, par le comte de Ségur - La Chevalière d'Éon 1792 ; Pétition et Mémoire à l'Assemblée nationale de France - Copie d'une Lettre autographe de Louis XVI à Mme la duchesse de Guiche (1789) - Copie d'une Lettre autographe de Marie-Antoinette à Mine de Polignac (1787) - Lettre autographe de Marie-Antoinette (1789) - Copie d'un Manuscrit de Frédéric-le-Grand (1806) - Copie d'une Lettre autographe de Barnave à M. Boissy-d'Anglas (1793) - Instructions laissées par l'Empereur des Français au prince Eugène ( juin 1805 ) - Lettres de Louis XIV (1673-1675-1678-1691) - Lettre de Fénélon à Louis XIV - Récit de la Conversion de Mlle Gautier , comédienne, ( copié sur le manuscrit original de sa main ) - Lettres de Louis XIV (1661-1671-1651) - Lettre du comte d'Artois à Edmond Burke (1793) - Lettre au comte d'Artois, lieutenant-général du royaume (18 août 1793) - Lettre du comte d'Artois au duc d'Harcourt (10 octobre 1793) - Projet de l'Éloquence royale , composé .pour Henri III , roi de France, (par Jacques Amyot), évêque d'Auxerre 1777 - Des Carosses à cinq sous (omnibus) (1662) - Louis XIV à Philippe V (1701) - Dernier Écrit de Condorcet - Établissement des porte-lanternes et des porte-flambeaux à louage (1661) - Défenses de faire aucunes assemblées illicites, ni confréries , ni congrégations et communautés sans permission du roi (1660) - Un Procès de Jésuites en 1717 - Arrêt de la Cour du Parlement, pour les appellations comme d'abus - Histoire de l'Académie royale de Musique , de 1645 à 1709, composée et écrite par un des secrétaires de Lully - Tamango, par M. P. Mérimée - Le Vase étrusque (Mérimée) -Satanstoe, par Fenimore Cooper‎

‎1 vol. in-4 reliure de l'époque demi-basane bleue, s.d. [ 1845], 388 pp. et 1 f., Titre complet, Bibliothèque Choisie du Constitutionnel [ Premier Volume - 1845 ] [ Contient : ] Ping Chan Ling Yen, ou Les Deux Jeunes Filles Lettrées, roman chinois (roman chinois) - Lettre inédite du prince de Talleyrand au baron de Gagera (20 avril 1835) - Lettre inédite du peintre David à l'empereur des Français (Messidor an XIII) - Marie, ou le Mouchoir bleu, par Étienne Béquet - Conversation du maréchal d'Hoquincourt avec le père Canaye, par Saint-Evremont - Détails véridiques et historiques sur une Épingle, depuis 1650 jusqu'à nos jours 1790, par le comte de Ségur - La Chevalière d'Éon 1792 ; Pétition et Mémoire à l'Assemblée nationale de France - Copie d'une Lettre autographe de Louis XVI à Mme la duchesse de Guiche (1789) - Copie d'une Lettre autographe de Marie-Antoinette à Mine de Polignac (1787) - Lettre autographe de Marie-Antoinette (1789) - Copie d'un Manuscrit de Frédéric-le-Grand (1806) - Copie d'une Lettre autographe de Barnave à M. Boissy-d'Anglas (1793) - Instructions laissées par l'Empereur des Français au prince Eugène ( juin 1805 ) - Lettres de Louis XIV (1673-1675-1678-1691) - Lettre de Fénélon à Louis XIV - Récit de la Conversion de Mlle Gautier , comédienne, ( copié sur le manuscrit original de sa main ) - Lettres de Louis XIV (1661-1671-1651) - Lettre du comte d'Artois à Edmond Burke (1793) - Lettre au comte d'Artois, lieutenant-général du royaume (18 août 1793) - Lettre du comte d'Artois au duc d'Harcourt (10 octobre 1793) - Projet de l'Éloquence royale , composé .pour Henri III , roi de France, (par Jacques Amyot), évêque d'Auxerre 1777 - Des Carosses à cinq sous (omnibus) (1662) - Louis XIV à Philippe V (1701) - Dernier Écrit de Condorcet - Établissement des porte-lanternes et des porte-flambeaux à louage (1661) - Défenses de faire aucunes assemblées illicites, ni confréries , ni congrégations et communautés sans permission du roi (1660) - Un Procès de Jésuites en 1717 - Arrêt de la Cour du Parlement, pour les appellations comme d'abus - Histoire de l'Académie royale de Musique , de 1645 à 1709, composée et écrite par un des secrétaires de Lully - Tamango, par M. P. Mérimée - Le Vase étrusque (Mérimée) -Satanstoe, par Fenimore Cooper‎


‎Rare exemplaire du premier volume de la "Bibliothèque Choisie" du Constitutionnel, qui fut publiée à partir de 1845. Il propose notamment la traduction par Stanislas Julien de "P'ing Chan Ling Yen, ou Les Deux Jeunes Filles Lettrées, roman chinois". Etat très satisfaisant (mention "Musée Littéraire" au dos, qq. usures en coins et coiffes).‎

SARL Librairie du Cardinal

Phone number : 09 82 20 86 11

EUR140.00

‎CARÊME (Maurice).‎

Reference : 46405202

‎Correspondance adressée à Norge. 1937 - 1960 et RECUEIL DE POÈMES AUTOGRAPHE.‎

‎ MANUSCRIT AUTOGRAPHE. Cahier in-4 de 62 pages, broché, couv. muette noire. Cycle de poèmes sans titre et sans date. Dialogues en vers entre le Poète et la Lointaine.- Carte postale montrant la Meuse, timbre adresse, cachet d’Hermeton, septembre 1936. Nous sommes restés 4 semaines à Gochenée et nous venons terminer nos vacances à Hermeton (...) Il me vient comme une soif de quelques bonnes discussions poétiques, les seules où l’on sache - surtout avec vous - se mettre le cœur à nu (...)”- Carte autographe signée, 2 pp. in-16, adresse, timbre, cachet de Bruxelles le 16 déc. 1937. Invitation à dîner avec les Vandercammen. “Je me réhabitue mal à ma vie quotidienne depuis que je suis revenu ; il me reste encore dans la bouche de ce beau sable croquant qu’est la solitude...”- Longue L. A. S. non datée de 4 pp. in-4. Vers 1940. Lettre pour s’expliquer après que M. Carême et Caprine (sa femme Andrée Gobron (1897-1990)) avaient fait un scandale chez les Norge du fait de la présence d’Hubert Mottard (1910-1984), un poète liégeois. Norge et sa femme (Denise Perrier) avaient l’habitude d’organiser des réunions littéraires au “grenier” à leur domicile de Bruxelles. Ce Mottard s’était présenté à Carême en se recommandant de Georges Linze pour lui emprunter des livres et de l’argent avant de disparaître en laissant une fausse adresse. Les époux Carême ont écrit à son père pour récupérer leur dû, ce qui mit Mottard en rage. “Quand j’ai revu Mottard chez toi mon sang n’a fait qu’un tour (...) Allard commit là une bévue de première grandeur. Il savait que j’étais en conflit avec Mottard et il aurait pu s’arranger pour que l’explication eût lieu ailleurs que dans le grenier (...) Et c’est Andrée qui - outrée de mon attitude - a préféré un éclat à mon ignoble veulerie. (...) Tu avoueras après cela qu’il m’était particulièrement pénible d’avoir à te présenter des excuses - De même qu’à Denise à qui je n’ai pu dire au revoir sans énervement.” Carême profite de sa lettre pour faire part de ses critiques sur la direction prise par “Les Cahiers Blancs” et justifie son désabonnement. Parmi les personnes mentionnées dans cette lettre : Heux, Jublou, Allard, Linze, etc. Il termine sa lettre en disant combien l’amitié de Norge lui est précieuse et l’espoir qu’elle ne sera pas compromise par cette histoire.- L. A. S. du 18 mai 1941, 2 pp. in-4, enveloppe. Longue lettre au sujet de recueil de Norge, Joie aux âmes. “Joie aux âmes ! Cela pourrait devenir actuellement le cri de ralliement e tous ceux qui n’ont pas perdu foi en l’homme, foi dans la destinée de l’homme. Ah tu as bien fait d’éditer ton livre ! C’est maintenant que nous avons besoin de paroles hautes et fières, maintenant que nous avons besoin d’entendre la voix de ce convive qui rompt le pain desséché et en donne à chacun. “Prenez et hâtez-vous d’en manger car une affreuse disette s’est abattue ici, ô gens de ventre et de mâchoire”. C’est maintenant que nous avons besoin du poète (...) c’est maintenant plus que jamais qu’il faut jeter au vent du ciel, afin qu’il la porte où bon lui semble, la graine la plus pure. Mais on ne se lasserait pas d’extraire de ton recueil des phrases qui semblent avoir été dictées par une sorte de voyance, de pressentiment de l’époque troublée que nous allions vivre (...)” Suit une intéressante critique des vers que Carême a trouvé faibles ou prosaïques. À la suite, dans la marge, note amicale signée de “Caprine” de 9 lignes, au sujet des critiques de Maurice Carême.- Carte postale autographe signée montrant une vue de Redu, 1 p. in-16, vers 1940. Carte de vacances.- L. A. S. sans date, 2 pp. in-8. Intéressantes considérations sur la poésie inspirées par la lecture d’un recueil de Norge.- Carte de vœux montrant un tableau de Brueghel contenant 2 pp. in-16 autographes signées de M. Carême et 1 p. de Caprine Caraême. Carte amicale envoyée peu après l’installation de Norge en Provence.- Carte autographe signée s. d. de 2 pp. in-16. Remerciements après un séjour chez Norge et Denise à St.-Paul-de-Vence.- Carte autographe signée s. d., 1 p. in-16. Écrite par Caprine et Maurice, signé par Maurice seul, en-tête de M. Carême adressée Norge et Denise à St.-Paul-de-Vence qu’ils espèrent rencontrer lors d’un séjour à Villefranche.- C. P. autographe signée montrant une rue d’Aix-en-Provence, datée 1957 (cachet), timbre, adresse de Norge au Mas Amadou. Lettre cossignée par G. Mounin chez qui Carême séjourne près d’Aix.- L. A. S. du 30 novembre 1958, 2 pp. in-8 au sujet de Madeleine Ley (1901-1985). “Je n’ai eu, de nulle part, jusqu’à présent, confirmation de la mort de Madeleine Ley et Jean, avec qui j’ai bavardé hier, était lui aussi, embarrassé car il voudrait consacrer une émission à Madeleine et il ne voudrait pas faire d’impair. J’ai lu évidemment, comme toi, l’article de Flouquet qui parlait de Madeleine Ley à l’imparfait... mais contre toute vraisemblance, j’espère encore qu’elle est en vie. (...) comment parler de la vitre invisible qu’est son style ? tout semble dit simplement, ingénument, avec des mots de tous les jours - et pourtant la suggestion joue à plein - et c’est l’enchantement d’un autre monde que l’on devine sous le monde apparemment direct qu’elle évoque. Rien de plus typique à ce sujet que La vieille fée que j’ai souvent relu pour essayer de trouver l’extraordinaire don de Madeleine Ley. Et avec d’autant plus d’acharnement que je voudrais réussir un jour à l’égaler. Tu vas d’ailleurs recevoir dans quelques jours Pigeon vole où je tente, une fois de plus, de résoudre le problème que pose une poésie d’imagination et de sensibilité à la fois accessible aux enfants et aux grandes personnes (...)” Note amicale signée de Caprine dans la marge.- L. A. S. de Bruxelles, le 18 février 1958, 2 pp. in-8. Pour recommander Sofia Noël qui souhaite composer un recueil de poètes belges. Il rapporte une soirée de lectures de poèmes à Paris à la Société des Gens de Lettres.- L. A. S. de Bruxelles, le 8 mars 1958, 1 pp. et demie in-8. Au sujet d’un article sur Mélot du Dy et de ses recueils en cours : Heure de Grâce et A Pigeon vole.- L. A. S. de Bruxelles, le 31 décembre 1958, 4 pp. in-8. Lettre de vœux dans laquelle il donne des nouvelles rassurantes de Madeleine Ley, de lui-même, de Jean et de Flouquet.- Carte autographe signée du 16 mars 1960, 2 pp. in-16 pour annoncer la mort de Roger Desaise.- Caprine CARÊME [Andrée, née Gobron, dite]. 1 carte de vœux, 1 L. A. S. de 3 pp. in-8, 1 photographie la montrant à Cavaillon légendée au dos, et 1 carte postale, le tout dans 2 enveloppes à l’adresse de Norge, datées de 1981-82.‎


Librairie du Manoir de Pron - Montigny sur Canne

Phone number : 03 86 50 05 22

EUR2,000.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
JOURDAN (Général) - VIGNETTTE ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !