‎DOMINIQUE Pierre‎
‎La Commune‎

‎Bernard Grasset. 1930. In-12. Relié. Bon état, Couv. convenable, Dos à nerfs, Intérieur bon état. 301 pages. Quelques rousseurs sur les pages de garde de devant et de derrière. Titre doré sur dos en simili cuir marron.. . . . Classification Dewey : 944.081-IIIe République, 1870-1945‎

Reference : ROD0019102


‎‎

€14.90
Le-livre.fr / Le Village du Livre
Bookseller's contact details

Le-livre.fr / Le Village du Livre

ZI de Laubardemont
33910 Sablons
France

serviceclient@le-livre.fr

05 57 411 411

Contact bookseller

Payment mode
Others
Cheque
Others cards
Sale conditions

Les ouvrages sont expédiés à réception du règlement, les cartes bleues, chèques , virements bancaires et mandats cash sont acceptés. Les frais de port pour la France métropolitaine sont forfaitaire : 5 euros pour le premier livre , 1 euros par livre supplémentaire , à partir de 49.50 euros les frais d'envoi sont de 9 euros en Colissimo suivi . Pour le reste du monde, un forfait, selon le nombre d'ouvrages commandés sera appliqué. Tous nos envois sont effectués en courrier ou Colissimo suivi quotidiennement.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎GARAVEL (J.)‎

Reference : 7777

(1948)

‎Les paysans de Morette. Un siècle de vie rurale dans une commune du Dauphiné‎

‎Paris, Librairie Armand Colin, 1948. 160 g In-8 broché, [2] ff., 122 pp., [1] ff., carte dépliante.. Légers défauts sur la couverture. . (Catégories : Dauphiné, )‎


Christophe Hüe - Livres Anciens

Phone number : 0148009159

EUR12.00

‎ROQUE (M. de Fillol, ancien maire de Puteaux)‎

Reference : 4625

(1889)

‎Histoire de la presqu'île de Gennevilliers et du Mont Valérien. Accompagné d'un tableau par commune de la population du canton depuis 1709 jusqu'à nos jours‎

‎Paris, (Imprimerie du Progrès), 1889. 100 g Petit in-8 broché, xiv-143-[2] pp.. Petites déchirures ou salissures sur la couverture. . (Catégories : Ile de France, Hauts-de-Seine, )‎


Christophe Hüe - Livres Anciens

Phone number : 0148009159

EUR45.00

Reference : 11512

(1871)

‎Deux manuscrits autographes signés de Sébastien Millault (1809-1896), curé de Notre-Dame de Bonne Nouvelle puis de Saint-Roch, à Paris, durant la Commune. Ratures, ajouts et corrections. Beau et précieux témoignage de labbé Millault relatif auxévènements de la Commune tels quil les a vécu. Arrêté par les communards et mis en prison à Montmartre le 14 avril 1871, comme beaucoup dautres religieux, Millaulteut la chance den sortir. Il évoque laprison, la population peuvindicative (un garde montredes signes de respects pour labbé et ses confrères),le « tribunal » de la Commune ainsi : « Là [à la Préfecture] jai vu pour la première fois de ma vie un ensemble de figures si sinistres, si féroces, si brutalement vicieuses quejeus une image saisissante de 93 ou plutôt de lenfer ». Sur Raoul Rigault, anticlérical, responsable des arrestations dotages : « Il se conduisit à mon égard avec politesse, il mappela M. le Curé, me dit que mon arrestation avait été illégale et me demande pourquoi je métais laissé arrêté sans demander la présentation du mandat damener. Je répondis que la demande avait été faite, mais que pour toute réponse le Commissaire du Comité central avait tiré de sa poche un révolver armé ». Il fut relâché le 15, subit une perquisition le soir même qui se termina à 1h du matin. Il mentionne aussi les dissentions entre la Commune et le Comité central dont le commissaire exprimait son indépendance vis-à-vis de la Commune. Il faillit être arrêté de nouveau le 19 avril, par un vieux fédéré. « Quoique vieux moi-même jétais plus fort et plus alerte que lui et je ne le laissais pas faire ». Labbé Millault était en effet réputé pour sa santé et son dynamisme (jusquà un accident en novembre1895 et deux attaques ensuite qui le clouèrent au lit, lobligeant à abandonner sa cure début 1896). Ce premier manuscrit se termine ainsi : « Jespère pouvoir ainsi attendre patiemment le rétablissement de lordre ». Le second manuscrit fut écrit quelques jours plus tard. Il est terminé le 13 mai 1871. Il reprend plus rapidement les évènements jusquau 19 avril. Le 20 avril, les clefs de léglise Saint Roch furent rendues. Léglise était saccagée, pillée. Le calme dura jusquau 5 mai quand on avertit labbé que « des gens devaient se présenter pour faire de [l]église un club ». Etant allé voir le délégué de la Commune pour obtenir protection, il entendit un officier de la garde : « Cest la modération qui nous perd. Tant quon naura pas sept ou huit mille têtes roulées sur la place du Louvre, les choses niront pas bien ». Le 5 mai au soir, une foule importante était devant léglise pour empêcher la profanation. Le 6 mai, il écrit au délégué de la Commune, disant notamment : « Quant à apporter moi-même un concours quelconque à ce que je regarde comme la profanation de mon église, je me laisserai plutôt tuer ». Une pétition de plus de 3000 signatures dont tous les hommes importants de la paroisse fut apporté au délégué par MM Brun, ancien notaire, et Bois-Gauthiers, avocat, et le soir, « une multitude résolue de fidèles se plaçait dans la rue Saint Honoré, devant léglise ». Il fut emmené par un commandant, « lépée nue », car il refusait de donner les clefs de léglise sans ordre écrit. Au Palais-Royal, on lui délivré ce document et alors : « je fus témoin dune horrible scène, les portes intérieures étaient brisées avec fracas, les sépultures étaient violées, on faisant dans des linges malpropres des paques dornements que je retrouvais plus tard au Palais-Royal ». Ce fut ensuite le tour de son presbytère, il était deux heures du matin. Emmené à nouveau au Palais-Royal, il pensait aller en prison, on le raccompagna à son presbytère où il était « consigné jusquà nouvel ordre ». Le Maire vint le voir le dimanche 7, blâmant les violences et assurant quelles ne venaient « ni de la Mairie ni de la Commune mais du Comité central ». Le club était installé dans le bas de léglise et le maire avait interdit dempêcher le culte catholique. Labbé Millault organisa immédiatement les vêpres et les quelques personnes qui vinrent le soir pour le club furent découragées et ne revinrent pas. Le jeudi 10 mai furent célébrées en grande pompeles premières communions. Une note supplémentaire, plus tardive, est ajoutée au dos de la 10e page avec une erreurdans les dates.‎

‎Encre brune et crayon à papier. Chaque manuscrit est conservé dans une enveloppe légendée et datée par Millault.. Date : 14 avril - 13 mai 1871. Lieu : Paris. Format : In-4 et in-8. Etat : Pliures centrales. Nombre de documents : 2. Type de document : manuscrits autographes signés. Nombre de pages : 10 pp. 1?4 in-4 et 11 pp. 1?2 in-8‎


Traces Ecrites - Paris

Phone number : 01 43 54 51 04

EUR1,300.00

Reference : KXI-37150

(1971)

‎La Rue, revue culturelle et littéraire d'expression anarchiste N° 10, 1er trimestre 1971, la Commune de Paris ‎

‎Paris Groupe libertaire Louise-Michel 1971 100 p. in-8, 15 x 23,8 cm Broché, première de couverture noire illustrée (scène de la Commune de Paris) Exemplaire en bon état La Rue ‎


‎Directeur gérant S. Joyeux ; édité par le Groupe libertaire Louise Michel Numéro publié pour le Centenaire de la Commune de Paris. Au sommaire : "Louise Michel", par Maurice Laisant ; "le contenu politique de la Commune de Paris", par Maurice Joyeux ; "le marxisme, le léninisme et la Commune de Paris", par Jean Barrue ; "les chiennes", par Françoise Travelet ; "quelques traits de la presse à l'époque de la Commune", par Michel Bonon ; "la Commune face à l'éducation et à la culture", par Paul Chauvet ; "la Commune dans son ambiance", par Charles-Auguste Bontemps ; "l'après commune ou les leçons de l'histoire", par Rolland Bosdeveix ; "lettre préface de Victor Hugo (inédit)", commentée par Roger Grenier. Poésie et chansons : "De la Commune de Paris (1871) aux barricades de Mai (1968)", Léo Ferré. Chroniques : "un caricaturiste communard, Pilotell", par Jean-Paul Richepin ; "chantons les communards", par Suzy Chevet‎

Jean-Denis Touzot Libraire - Paris

Phone number : 01 43 26 03 88

EUR30.00

‎Michel (Louise)‎

Reference : 87039

(1970)

‎La Commune - Histoire et souvenirs - 2 volumes (complet) - Tome 1 et Tome 2‎

‎François Maspero , PCM, Petite Collection Maspero Malicorne sur Sarthe, 72, Pays de la Loire, France 1970 Book Condition, Etat : Bon broché, sous couverture imprimée à rabats éditeur, 1. Bleu, 2. Violet In-8 2 vol. - 383 pages‎


‎ 1ere édition, 1er tirage des deux volumes dans cette collection, le livre est sinon paru chez Stock en 1898 Contents, Chapitres : Tome 1. - Note introductive (6 pages) - Avant-propos du 20 mai 1898, Londres - 1. L'agonie de l'Empire : Le réveil - La littérature de la fin de l'Empire, manifestations de la paix - L'Internationale, fondation et procès, protestations des internationaux contre la guerre - Enterrement de Victor Noir, l'affaire racontée par Rochefort - Le procès de Blois - La guerre, dépeches officielles - L'affaire de la Villette (Sedan) - 2. La République du 4 septembre : Le 4 septembre - La Défense nationale - Le 31 octobre - Du 31 octobre au 22 janvier - Le 22 janvier - Quelques républicains dans l'armée et dans la flotte, plans de Bossel et de Lullier - Les femmes de 70 - 3. La Commune : Le 18 mars - Mensonges de Versailles, Manifeste du Comité central - L'affaire du 22 mars - Proclamation de la Commune - Premiers jours de la Commune, la vie à Paris - L'attaque de Versailles, récit inédit de la mort de Flourens par Hector France et Cipriani - Souvenirs - Le flot monte - Les communes de province - Tome 2. - 1. Les jours de la Commune : L'armée de la Commune - Les femmes de 71 - Derniers jours de liberté - Les franc-maçons - Affaire de l'échange de Blanqui contre l'archevèque et autres otages - La fin - 2. L'hécatombe : La lutte dans Paris, l'égorgement - La curée froide - Des bastions à Satory et à Versailles - Les prisons de Versailles - Les poteaux de Satory - Jugements - 3. Depuis : Prisons et pontons - Le voyage new-calédonien - Evasion de Rochefort - La vie en Calédonie - Le retour - 4. Appendices : Récit de Béatrice Excoffons - Lettre d'un détenu de Brest - Manifeste de la Commune à Londres - Mes procès - Clémence-Louise Michel, dite Louise Michel Écouter, née le 29 mai 1830 à Vroncourt-la-Côte, Haute-Marne et morte le 9 janvier 1905 à Marseille, alias « Enjolras », est une institutrice, militante anarchiste, franc-maçonne, aux idées féministes et lune des figures majeures de la Commune de Paris. Première à arborer le drapeau noir, elle popularise celui-ci au sein du mouvement libertaire. Préoccupée très tôt par l'éducation, elle enseigne quelques années avant de se rendre à Paris en 1856. À 26 ans, elle y développe une importante activité littéraire, pédagogique et politique et se lie avec plusieurs personnalités révolutionnaires blanquistes de Paris des années 1860. En 1871, elle participe activement aux événements de la Commune de Paris, autant en première ligne qu'en soutien. Capturée en mai, elle est déportée en Nouvelle-Calédonie où elle se convertit à la pensée anarchiste. Elle revient en Métropole en 1880, et, très populaire, multiplie les manifestations et réunions en faveur des prolétaires. Elle reste surveillée par la police et est emprisonnée à plusieurs reprises, mais poursuit son militantisme politique dans toute la France, jusqu'à sa mort à l'âge de 74 ans. Elle demeure une figure révolutionnaire et anarchiste. (source : Wikipedia) Bon ensemble complet en 2 tomes homogènes des 2 volumes de la Commune de Louise Michel dans la petite collection Maspéro (1er tirage), couverture propres, à peine jaunies, dos légèrement insolés, petite tache sombre au coin inférieur droit du plat inférieur du tome 1 n'affectant qu'à peine le coin inférieur de la dernière page, l'intérieur des deux volumes est sinon frais et propre, papier à peine jauni, cela reste un bel exemplaire - Tome 1 (1970), 191 pages - Tome 2 (1970), 192 pages (soit un total de 383 pages) - format de poche‎

Librairie Internet Philoscience - Malicorne-sur-Sarthe
EUR20.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
DOMINIQUE Pierre - La Commune

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !