‎WILSON ANGUS/SMITH E./ COOK‎
‎Angleterre‎

‎Braun et cie. 1972. In-4 Carré. Relié toilé, Jaquette. Bon état. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais. 213p, illustré à chaque page de photos couleurs et noir et blanc hors texte et une carte, relié toilé marron.‎

Reference : RO20017064


‎Intro de Wilson, photos de Smith et commnetaires de Cook, traduit par Noel C.Avant la conquète normande, Angleterre médiévale et les Tudor, à la Renaissance à l'époque georgienne, et angleterre victorienne et moderne.‎

€29.80
Le-livre.fr / Le Village du Livre
Bookseller's contact details

Le-livre.fr / Le Village du Livre

ZI de Laubardemont
33910 Sablons
France

serviceclient@le-livre.fr

05 57 411 411

Contact bookseller

Payment mode
Others
Cheque
Others cards
Sale conditions

Les ouvrages sont expédiés à réception du règlement, les cartes bleues, chèques , virements bancaires et mandats cash sont acceptés. Les frais de port pour la France métropolitaine sont forfaitaire : 5 euros pour le premier livre , 1 euros par livre supplémentaire , à partir de 49.50 euros les frais d'envoi sont de 9 euros en Colissimo suivi . Pour le reste du monde, un forfait, selon le nombre d'ouvrages commandés sera appliqué. Tous nos envois sont effectués en courrier ou Colissimo suivi quotidiennement.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎HENRIETTE-MARIE de FRANCE.‎

Reference : 115936

(1884)

‎Lettres inédites de Henriette-Marie de France, reine d'Angleterre. Publiées par le comte de Baillon.‎

‎ P., Didier et Cie, 1884, in-12, vi-257 pp, 2e édition revue, un fac similé dépliant hors texte, broché, qqs rares rousseurs, bon état‎


‎Henriette-Marie est la fille de Henri IV et l'épouse de Charles Ier d'Angleterre. Elle naquit au Louvre le 25 novembre 1609, soit un an avant l'assassinat de son père. Elle était la sixième enfant et la troisième fille d'Henri IV et de Marie de Médicis. Elle épouse sur la volonté de son frère Louis XIII, en 1626, Charles Ier d'Angleterre qui était le petit fils de Marie Stuart. Ce fut Buckingham qui vint chercher la jeune reine à Paris pour la présenter à son mari le roi d'Angleterre qui n'avait pas pu se déplacer. C'est au cours de cette cérémonie qui eut lieu au Louvre que se tissèrent les liens mystérieux entre le duc de Buckingham et Anne d'Autriche, raconté à sa façon par Alexandre Dumas dans Les trois mousquetaires. La première partie de la vie d'Henriette-Marie, dont le portrait se trouve à l'ambassade d'Angleterre à Paris, fut assez mouvementée, jusqu'au moment où elle fut obligée de fuir l'Angleterre à cause des rivalités entre son mari et Cromwell qui finira par le faire exécuter. Henriette-Marie, qui a donné son nom à un état des États-Unis, le Maryland, sera obligée de quitter l'Angleterre avec ses deux enfants dont l'un Charles, deviendra Charles II, pour échapper aux poursuites de Cromwell. C'est auprès de son frère Louis XIII, qu'elle vivra cette période chaotique de l'Angleterre qui le fut également pour la France, puisque ce fut celle de la Fronde. C'est un miracle pour elle de survivre à l'assassina de son mari, s'assumer la protection de ses enfants, bravant le dénuement le plus complet. Son fils put gagner l'île de Jersey puis l'Écosse et l'Irlande et réussit après la mort de Cromwell à regagner son trône. Mais ceci ne facilita pas la vie d'Henriette-Marie qui malgré la sollicitude d'Anne d'Autriche, était tiraillée entre les tensions de la cour de France notamment au moment de la Fronde. La mort de Cromwell le 13 septembre 1758, va changer sa destinée et le 29 mai 1660 Charles revient triomphalement à Londres, date coïncidant avec le mariage de Louis XIV avec l'infante d'Espagne, Marie-Thérèse. Henriette-Marie se décide alors, accompagnée de sa fille Henriette à rejoindre son fils à Londres. Elle vécut encore pendant dix ans entre Londres et Paris, assez peinée de voir les dilapidations des finances du royaume d'Angleterre par son fils Charles II. Elle devait mourir le 3 août 1669 à l'âge de soixante ans, un deuil général fut ordonné dans toute l'Angleterre et quarante huit heures plus tard, Bossuet montra en chaire pour prononcer l'oraison funèbre d'Henriette-Marie de France, reine d'Angleterre. ‎

Pages d'Histoire - Librairie Clio - Paris

Phone number : 33 01 45 41 59 20

EUR40.00

‎BODIN Félix‎

Reference : 9923

‎Résumé de l'histoire D'ANGLETERRE seconde édition corrigée‎

‎ Paris LECOINTE ET DUREY, LIBRAIRES 1824 in-16 , 268 reliure demi-basane travaillée, 4 nerfs soulignés de filets dotés, titres dorés, signet, trois tranches marbrées‎


Librairie Serge Nève - Visan

Phone number : 0952 325 721

EUR10.00

‎CARRE Jean-Marie‎

Reference : 7855

‎GOETHE en ANGLETERRE‎

‎ Paris PLON -NOURRIT 1920 In-8 de 300 p. Reliure demi-percaline à titres dorés Bon état‎


Librairie Serge Nève - Visan

Phone number : 0952 325 721

EUR10.00

‎LARBAUD Valéry‎

Reference : 8539

(1971)

‎LE COEUR DE L'ANGLETERRE suivi de Luis Losada Textes établis présentés et annotés par Frida Weissman‎

‎ 1971 Paris NRF GALLIMARD 1971 in-8, br, couverture rempliée, 216 p. Col. "Blanche" Bon état‎


Librairie Serge Nève - Visan

Phone number : 0952 325 721

EUR12.00

‎CHASTENET (Jacques).‎

Reference : 119137

(1961)

‎La Vie quotidienne en Angleterre au début du règne de Victoria, 1837-1851.‎

‎ Hachette, 1961, in-8°, 300 pp, biblio, broché, couv. illustrée, qqs rousseurs, bon état‎


‎20 juin 1837 : Victoria monte sur le trône d'Angleterre. 1er mai 1851 : La reine inaugure la première Exposition Universelle. Ces deux dates limitent la « Early Victorian period », époque attachante qui a vu l'Angleterre se transformer radicalement sous le seul effet de l'industrialisation. À la « Old Merry England » se substitue une Angleterre manufacturière et bourgeoise qui va se débarrasser des entraves au commerce et remplacer ses « coaches » par les chemins de fer. L'esprit religieux et traditionaliste des Anglais pour qui l'ordre social établi et d'ailleurs nullement étanche et voulu par Dieu, leur permettra l'économie d'une révolution. Un contexte humain aussi riche a poussé M. Jacques Chastenet à s'attacher surtout à la vie des hommes de l'époque victorienne. Grands seigneurs déployant encore un faste royal, fermiers hauts en couleur et bons vivants, derniers témoins de la Vieille Angleterre, paysans souvent malheureux mais conformistes, prolétariat urbain entassé dans des taudis, et dont l'Opéra de Quat'sous ne donne qu'une image poétisée, bourgeois récemment enrichis et fleurant encore l'odeur du vernis d'un ameublement tout neuf, tous revivent avec leur grandeur et leurs préjugés, fidèles agissants d'un Dieu qui est un Dieu anglais et bon comptable, loyaux sujets d'une Reine qui incarne leur idéal : la respectabilité... "... Dès sa jeunesse, lAngleterre lavait fasciné, aussi bien par les vicissitudes originales de son histoire que par ses institutions... De cet intérêt sont sortis, en 1946, une belle étude sur Le Parlement dAngleterre ; puis, distribués sur vingt ans à partir de 1947, Le siècle de Victoria, Elisabeth Ire, Winston Churchill, La vie quotidienne en Angleterre au début du règne de Victoria, et, enfin en 1965, LAngleterre daujourdhui. À lexception de deux, ces livres traitent donc de sujets anciens, où Chastenet rencontrait dillustres prédécesseurs en langue anglaise, mais aussi en langue française, et même en langue allemande avec Emil Ludwig, tardif et sévère chevalier servant de Marie Stuart. Son service en est-il déprécié ? Certainement non. La reprise fréquente, presque périodique, des matières historiques les plus importantes est légitime et nécessaire. Une époque lointaine, une haute figure, analysée en 1920 ou analysée en 1950, nont ni même formule ni même saveur et les bons historiens ne sy répètent pas plus que ne font les bons peintres quand ils se lèguent de siècle en siècle des scènes traditionnelles. La vaste expérience que Chastenet avait acquise des hommes publics, des mouvements économiques, des méthodes de la diplomatie, le mettaient à même de percevoir lossature des événements, ce plan sans finalité, ce bilan de données profondes dont les contemporains nont pas toujours conscience et qui pourtant décide du succès ou de la perte de leurs entreprises..." (Georges Dumézil, Discours de réception à l'Académie française, 14 juin 1979) ‎

Pages d'Histoire - Librairie Clio - Paris

Phone number : 33 01 45 41 59 20

EUR25.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
WILSON ANGUS/SMITH E./ COOK - Angleterre

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !