‎MONTFORT (Eugène) & ROUBIER (Jean).‎
‎Vichy.‎

‎ Editions Lajeunesse, 1937. In-8 br. Coll. " Un regard neuf sur les villes d'eau ". Texte d'E. Montfort. Photographies en noir & blanc de Jean Roubier. E.O. ‎

Reference : L9461


‎‎

€50.00
Bookseller's contact details

la Librairie Les Autodidactes
M. Léon Aichelbaum
53, Rue du Cardinal-Lemoine
75005 Paris
France

autodidactes@gmail.com

01 43 26 95 18

Contact bookseller

Payment mode
Others
Cheque
Others cards
Sale conditions

Tous nos prix sont nets. Envois à le charge du destinataire. Pour Paris, Les réservations par téléphone ne pourront excéder 48 heures. Tous nos ouvrages sont garantis complets et en bon état, sauf indication contraire. Nous vous prions de nous excuser de ne pouvoir répondre aux demandes d'ouvrages déjà vendus. Vos règlements effectués par chèques en devises ou en euros hors France devront être majorés de 15 euros. <br />

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎DREYFUS (François-Georges).‎

Reference : 2475

(1990)

‎Histoire de Vichy.‎

‎ Perrin, 1990, fort in-8°, 818 pp, biblio, index, broché, couv. illustrée, bon état (Coll. Vérités et légendes). Edition originale. Ouvrage retiré de la vente. On joint la publication judiciaire de l'interdiction du livre‎


‎L'auteur sera condamné par les tribunaux pour contrefaçon, et son « Histoire de Vichy » retirée de la vente. — "Trente-six ans après le courageux ouvrage de Robert Aron, il manquait une nouvelle histoire générale de Vichy qui embrassât lucidement, sans manichéisme, dans sa complexité, en tenant compte du contexte et de l’indispensable chronologie, l’ensemble des idées et des actes du régime de Vichy et de ses dirigeants. C’est celle que le professeur François-Georges Dreyfus s’est attaché à nous donner..." (4e de couverture) — "Né en 1928, dans une famille juive alsacienne, converti au protestantisme à l’âge adulte, François-Georges Dreyfus s’était engagé très tôt en politique sous la bannière du général de Gaulle : membre du RPF dès sa fondation, il milita longtemps à l’UDR, puis au RPR, et fut un temps adjoint au maire de Strasbourg, tout en poursuivant une carrière universitaire classique et brillante. Sa thèse sur "Société et mentalités à Mayence dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle" l’avait imposé comme l’un des grands connaisseurs du monde germanique. Directeur du Centre d’Études Germaniques de 1965 à 1985, directeur de l’Institut d’Études Politiques de Strasbourg de 1969 à 1980, il était un historien reconnu, indiscuté, appelé naturellement à la Sorbonne en fin de carrière. Tout bascula en 1990 avec une Histoire de Vichy, qui préférait s’inscrire dans le sillage de Robert Aron plutôt que dans celui de Robert Paxton et refusait la condamnation sommaire, en bloc, de Vichy et, au-delà, des Français dans leur ensemble. Du révisionnisme aux yeux des héritiers de Paxton. Seulement, Dreyfus était juif et on ne pouvait l’accuser de nourrir de sombres arrière-pensées en réhabilitant Vichy. On entreprit donc de le discréditer en dénonçant une utilisation unilatérale des sources, les contempteurs de Vichy ayant, c’est bien connu, le monopole de l’objectivité. Cela dégénéra en procès, sous l’accusation infamante de plagiat. Le livre était issu d’un cours professé pendant des années qui empruntait, comme c’est souvent le cas, à de multiples sources, et Dreyfus avait été imprudent en ne vérifiant pas ses références lors de la mise en forme pour la publication. Mais ces emprunts n’étaient pas très considérables dans un livre de plus de 800 pages et jamais l’affaire n’aurait pris cette ampleur si le livre n’avait été jugé subversif par les intellocrates de service. Rejeté dans les marges, François-Georges Dreyfus s’en accommoda, sans jamais chercher à acheter un retour en grâce par quelques compromissions. Au contraire, il récidiva avec son Histoire de la Résistance (1996) jusqu’à son dernier ouvrage Le patriotisme des Français sous l’Occupation (2005)..." (Hervé Coutau-Bégarie, La Nef, 2011) ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 45 41 59 20

EUR25.00

‎ARON (Robert).‎

Reference : 95250

(1963)

‎Histoire de Vichy, 1940-1944.‎

‎ Fayard, 1963, fort in-8°, 766 pp, annexe, biblio, broché, état correct (Coll. Les Grandes études contemporaines)‎


‎"Robert Aron développera dans son “Histoire de Vichy”, la thèse du «bouclier» et de l'«épée». (...) Son “Histoire de Vichy”, écrite avec Georgette Elgey, s'est fondée avant tout sur une grande quantité de témoignages et sur les comptes rendus des procès de Haute Cour, inaccessibles au commun des chercheurs. Robert Aron a d'ailleurs abondamment utilisé, pour tous ses ouvrages, une documentation inédite, fournie par des personnalités du monde politique avec lesquelles il entretenait d'excellentes relations : ses archives regorgent ainsi de documents ou de récits que l'on ne trouve pas en d'autres lieux plus officiels... Mais ses sources ont toujours le défaut majeur de leur qualité d'«inédit» : elles ont été longtemps incontrôlables, faute d'appareil scientifique dans ses livres, faute pour d'autres d'y avoir accès. Enorme synthèse de plus de 700 pages, l' “Histoire de Vichy” décrit, presque au jour le jour, l'évolution de l'Etat français. D'où son caractère de référence pendant une période de plus de quinze ans. Ecrite dans un contexte encore peu propice à la distance académique et prenant à contre-courant l'hostilité dominante, imprégné par la vision des témoins, essentiellement d'anciens ministres ou proches du gouvernement, elle a proposé une version «minimaliste» du régime et de sa politique. Sa thèse se résume en une position simple : il existe deux Vichy, celui de Pétain et celui de Laval. Par exemple, sur un point essentiel, les entrevues de Montoire des 22 et 24 octobre 1940, loin d'y voir le point de départ de la collaboration d'Etat (un fait admis aujourd'hui par la plupart des historiens, et confirmé par les archives de Vichy), il distingue soigneusement le chef de l'Etat du chef de gouvernement: "Pour le Maréchal, l'armistice n'était, ne pouvait être qu'une pause... Pour Laval, au contraire, l'armistice devait permettre un retournement des alliances dont Montoire, de façon définitive allait marquer le début... (p.308-309)". De ce point de vue, la collaboration n'est qu'un «malentendu». «Equivoque», le régime l'est plus dans ses déclarations officielles que dans les faits - «Mais les Français ne pouvaient pas le savoir». Robert Aron insistant sur les «négociations clandestines» avec les Alliés, a développé, à l'envie, la thèse du double-jeu. Au passif du régime, il admet, toutefois, des erreurs de jugement, en particulier sur l'opportunité d'une refonte de la société française en un tel moment. Il sous-estime, en ce sens, l'impact de la Révolution nationale et sa volonté de s'inscrire dans la durée, c'est-à-dire, dans le cadre d'une Europe allemande." (Henry Rousso, Le Syndrome de Vichy) ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 45 41 59 20

EUR25.00

‎STUCKI (Walter).‎

Reference : 15728

(1947)

‎La fin du régime de Vichy.‎

‎ Neuchâtel, La Baconnière, 1947, pt in-8°, 253 pp, 22 photos sur 12 pl. hors texte, broché, couv. à rabats, bon état‎


‎Précieux témoignage de l’ambassadeur de Suisse à Vichy sur ce qui s'est passé en août 1944 à Vichy. Après le départ du gouvernement de Pétain, les risques d’affrontements armés entre les Forces Françaises de l’intérieur (F.F.I.), la milice et de l’occupant allemand, pouvant entraîner pertes humaines et destructions sont pris très au sérieux. L’ambassadeur de Suisse à Vichy, Walter Stucki, est approché par le commissaire du gouvernement provisoire de la République, il le rencontrera le 22 août 1944 au Q.G. des F.F.I (Mont-Dore). Stucki propose de prêter son concours dans toute la mesure du possible pour empêcher les Français de continuer à se déchirer inutilement entre eux, de les amener à renoncer aux actes de vengeance et assurer dans l’ordre et la paix, la transmission des pouvoirs à Vichy. En tant que médiateur, Stucki entame des pourparlers avec le général commandant les troupes allemandes, lesquelles quittèrent Vichy, le 26 août 1944, permettant l’entrée des F.F.I. heureux et fiers sous les acclamations de toute la population... ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 45 41 59 20

EUR25.00

‎STUCKI (Walter).‎

Reference : 113325

(1947)

‎La fin du régime de Vichy.‎

‎ Neuchâtel, La Baconnière, 1947, pt in-8°, 253 pp, 22 photos sur 12 pl. hors texte, reliure demi-toile bordeaux, dos lisse avec titres dorés, couv. conservées (rel. de l'époque), bon état‎


‎Précieux témoignage de l’ambassadeur de Suisse à Vichy sur ce qui s'est passé en août 1944 à Vichy. Après le départ du gouvernement de Pétain, les risques d’affrontements armés entre les Forces Françaises de l’intérieur (F.F.I.), la milice et de l’occupant allemand, pouvant entraîner pertes humaines et destructions sont pris très au sérieux. L’ambassadeur de Suisse à Vichy, Walter Stucki, est approché par le commissaire du gouvernement provisoire de la République, il le rencontrera le 22 août 1944 au Q.G. des F.F.I (Mont-Dore). Stucki propose de prêter son concours dans toute la mesure du possible pour empêcher les Français de continuer à se déchirer inutilement entre eux, de les amener à renoncer aux actes de vengeance et assurer dans l’ordre et la paix, la transmission des pouvoirs à Vichy. En tant que médiateur, Stucki entame des pourparlers avec le général commandant les troupes allemandes, lesquelles quittèrent Vichy, le 26 août 1944, permettant l’entrée des F.F.I. heureux et fiers sous les acclamations de toute la population... ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 45 41 59 20

EUR25.00

‎PAXTON (Robert O.).‎

Reference : 23896

(2003)

ISBN : 9782847341393

‎L'Armée de Vichy. Le corps des officiers français, 1940-1944.‎

‎ GLM, Tallandier, 2003, in-8°, 586 pp, traduit de l'anglais, postface historiographique de Claude d'Abzac-Epezy, index, reliure souple illustrée de l'éditeur, bon état‎


‎"Etude très documentée et sérieuse sur le corps des officiers sous le régime de Vichy. R.O. P. s'est appuyé sur les archives des forces d'occupation allemandes, sur celles de la Commission d'armistice, des procès des généraux de Vichy devant la Haute Cour, sur des documents inédits, et enfin il a interrogé une cinquantaine d'officiers de Vichy. La croyance au « double jeu » du régime de Vichy explique selon lui que, dans l'ensemble, les officiers de carrière n'aient pas joué un rôle important dans la Résistance et la Libération de la France." (Revue française de science politique) ‎

Logo SLAM Logo ILAB

Phone number : 33 01 45 41 59 20

EUR25.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
The item was added to your cart
You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !