‎Camus Albert, Fellmer Philippe (ill.): ‎
‎La peste. ‎

‎ Rombaldi, collection des Prix Nobel de littérature, 1965. Grand in-8, cartonnage orné d'une composition de Picasso, titre doré au dos, tête dorée. Portrait de l'auteur et ornements typographiques par Michel Cauvet, très belles illustrations de Philippe Fellmer. ‎

Reference : 9638


‎Texte précédé de "La petite histoire de l'attribution du prix Nobel de littérature à Albert Camus", par le Dr. Kjell Strömberg, du discours de réception, par Anders Osterling et de "La vie et l'oeuvre de Albert Camus" par Pierre Boisdeffre. Suite des illustrations en fin de volume. ‎

€37.73 (€37.73 )
La Bergerie
Bookseller's contact details

La Bergerie
Mme Aline Berger

la-bergerie@bluewin.ch

+41 79 689 98 41

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Transfer
Others
Sale conditions

Paiement par virement bancaire en francs suisses ou en euros (sans frais). Les paiements par PayPal ne sont plus acceptés, suite à un différend qui nous a décidés à nous passer de leurs services. Les livres sont expédiés dans les jours suivant la réception du montant demandé.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎Estienne Binet (R. P. de la Compagnie de Jésus, Jésuite).‎

Reference : AMO-3002

(1629)

‎Remèdes souverains contre la peste et la mort soudaine. Avec des prières pour cet effect. Par le R. P. Estienne Binet, de la Compagnie de Jésus.‎

‎1 volume in-12 (150 x 88 mm) de 6 ff. n. ch. et 248-(3) pages. Reliure strictement de l'époque (première reliure) en parchemin souple, titre à l'encre en haut du dos. Ecriture enfantine de l'époque (XVIIe s.) au second plat. Quelques ressauts de cahiers sans gravité. Bon papier. Collationné complet. Nouvelle édition parue un an après les premières éditions datées de 1628. Cet connut un succès considérable si l'on s'en tient au nombre d'éditions parues entre 1628 et 1629. Ainsi on répertorie une édition donnée à Vienne, par Jean Poyet (1628), à Besançon, par Denys Couché (1628), à Bourg-en-Bresse, par Jean Tainturier (1628), une édition de Grenoble, par Huet (1629) avec mention de troisième édition, à Lyon, chez François La Bottière (1629), à Pont-à-Mousson (sans nom, 1629), outre notre édition de Paris, chez Chappelet (1629). Il semblerait donc que la volonté ait été de disséminé jusqu'en province ce manuel à l'usage chrétien effrayé de la peste. La première édition semble être celle de Besançon (1628) dans laquelle l'imprimeur Denys Couché dédie son travail à la ville de Besançon, protégée du fléau de la peste par les prières publiques organisées par le gouverneur de la ville et les édiles publiques. Bien que présentes au catalogue collectif des bibliothèques de France, toutes ces éditions sont rares si l'on se réfère à leur quasi absence sur le marché du livre rare. Estienne Binet (1569-1639) est né à Dijon. Il occupa des rôles importants au sein de la Compagnie de Jésus. Condisciple de François de Sales, on lui doit plus d'une quarantaine d'ouvrages de piété. On a écrit de lui qu'il avait « un style clair et gracieux », d' « une spiritualité souriante » proche de celle de son ami de toujours François de Sales, son oeuvre abondante fournissant encore l'occasion d' « une lecture spirituelle à la fois plaisante et profitable ». Blaise Pascal est moins indulgent avec lui dans ses Provinciales : « Mais si vous voulez, mes Pères, avoir maintenant le plaisir de voir en peu de mots une conduite [...] qui porte véritablement le caractère de l'esprit de bouffonnerie, d'envie et de haine, je vous en donnerai des exemples. Et afin qu'ils vous soient plus connus et plus familiers, je les prendrai de vos écrits mêmes. Car, pour commencer par la manière indigne dont vos auteurs parlent des choses saintes, soit dans leurs railleries, soit dans leurs galanteries, soit dans leurs discours sérieux, trouvez-vous que tant de contes ridicules de votre Père Binet, dans sa Consolation des malades, soient fort propres au dessein qu'il avait pris de consoler chrétiennement ceux que Dieu afflige? [...] ». Il ne faut chercher aucune médecine du corps dans ces pages mais seulement une médecine de l'âme destinée à soulager les pêcheurs, à les entraîner au repentir et à la contrition, la peste, cette terrible maladie contagieuse, alors encore non explicitée, à les mener à la "bonne mort", digne, sereine. "L'ouvrage est écrit d'une plume assez différente, dans son expression, de celle qui rédigea Consolation et réjouissance. Elle est, dans l'ensemble, moins pittoresque, moins truculente, légèrement conventionnelle et académique ; celui qui attend de notre jésuite quelque description putride et vermineuse serait déçu. La décence règne d'un bout à l'autre et presque la mesure. Cependant l'ouvrage ne manque pas d'intérêt et mériterait d'être offert au public. Il offre des envolées et des tirades du meilleur effet. L'idée principale soutenue par le P. Binet anticipe sur les thèses de Leibniz au sujet de l'existence du meilleur des mondes possibles. L'optimisme chrétien est poussé à l'extrême du paradoxe : la peste est un bienfait. La terreur qu'elle inspire repose sur une erreur de jugement. Elle ouvre la porte du ciel à des milliers de gens qui, continuant de mener leur vie terrestre de pécheurs insouciants, risqueraient bien d'aller rôtir en enfer après leur mort. Elle est une bénédiction pour les enfants qui n'ont pas le temps de grandir et d'offenser le bon Dieu. Celui qui a le coeur droit, l'âme légère et l'esprit éclairé par la grâce n'a rien à redouter. Toute cette réflexion illustre parfaitement la doctrine du stoïcisme chrétien, très répandue chez les Jésuites. Sénèque est maintes fois cité. La prière vaut mieux que tous les aphorismes d'Hippocrate et toutes les recettes de médecine. [...]" (Consolation et réjouissance pour les malades et personnes affligées en forme ... Etienne Binet, Claude Louis-Combet, note subséquente). "La littérature vouée à l'évocation des grandes épidémies de peste, du XIVe au XVIIIe siècle, met ordinairement l'accent sur la détresse des populations frappées par ce fléau, contre lequel les ressources de la médecine s'avéraient totalement impuissantes. L'imagination de la peste a nourri non seulement l'angoisse des contemporains mais le pathos des artistes et des écrivains. A l'opposé de toute littérature doloriste, cet opuscule d'Etienne Binet, composé en temps et lieu de ravages pestilentiels, veut éveiller l'esprit du lecteur au jeu de la grâce qui se trame dans les malheurs de l'époque. Un optimisme radical court à travers ces pages qu'inspirent quelques vérités élémentaires de la foi chrétienne. Dieu ne peut vouloir le mal. La peste, dans son implacabilité destructrice, doit être déchiffrée comme un signe, un message que le Ciel adresse à l'humanité afin de la remettre sur la voie véritable du salut." (Présentation de l'édition présentée par Claude Louis-Combet, Editions Jérôme Millon, 1998). "Que craignez-vous, la mort, ou la peste, ou tous deux ? Avez-vous point honte de craindre ce que vos laquais bravent, et dont une chambrière de village se moque, et meurt toute debout, et les enfants mêmes s'en jouent dans le berceau. N'avez-vous pas bien autant de courage qu'un garçon de village, et mille femelettes qui ne daignent pas avoir peur. [...]" (extrait). Provenance : La Martinière (signature autographe sur la page de titre). Il pourrait s'agir, selon les dates et la thématique de l'ouvrage, de Pierre Martin de La Martinière (1634-1676 ? 1690 ?), physicien, chirurgien et voyageur né à Rouen. La Martinière a traité de la peste dans plusieurs de ses ouvrages notamment son Opérateur ingénu enseignant les vérités etc, avec un discours sur la maladie pestilente de l'année 1668. Dans cet ouvrage il y dénonce les charlatans parmi les opérateurs (médecins et chirurgiens). Il y propose des remèdes contre la peste. Bel exemplaire de cet ouvrage rare conservé dans sa première reliure‎


Librairie L'amour qui bouquine - Alise-Sainte-Reine

Phone number : 06 79 90 96 36

EUR1,900.00

‎[LA PESTE A ROUEN ] JOUYSE (David).‎

Reference : 20665

‎Examen du Livre de Lamperiere, sur le sujet de la Peste. Avec un ... Discours de la preservation et cure de la maladie, suivy d'un advertissement adresse a Lamperiere, etc.‎

‎Rouen, Geuffroy, 1622. Petit in-8 de 8 feuillets, 327 pages (privilège in fine). Bel état intérieur. Même collation donnée par Frère et identique à celui de la BNF. Ex-librisJ. B. St Colas Canon et du Dr Maurice Villaret. Vélin souple d'époque, titre manuscrit au dos. Bon état.‎


‎Rare édition originale. Ouvrage curieux et rare, intéressant l'histoire de la médecine à Rouen. Il a été écrit lors d'une polémique entre l'auteur et le médecin Lamperiere dans un style d'une violence et d'une verdeur remarquable. Jean de Lampérière, sieur de Montigny, médecin ordinaire de Monsieur le prince de Condé, né à Rouen est mort en 1651. Il était qualifié en 1625 de premier médecin de la reine régnante. Et en famille avec les deux frères Corneille, ceux-ci ayant épousé les deux filles de son frère Mathieu, médecin à Vernon. A la suite de la peste qui sévit à Rouen en 1622 il écrivit : " Traité de la peste, de ses causes et de sa cure et les controverses à ce sujet" (1620 chez David du Petit Val.) Cette publication fit naître de vifs débats entre Lampérière et le docteur Jouyse. Ce fut alors que parut une critique violente de Jouyse "Examen du livre de Lampérière sur le sujet de la peste.. Suivi d'un avertissement à Lampérière, ouvrage autant enrichi de la sagesse des cabalistes et philosophes hermétiques, que de la doctrine reçue au lycée, auquel Lamprérière est invité à répondre, ou obligé d'avouer que son livre est suffisamment convaincu d'erreurs".. Lampérière répondit à cette attaque dans l'ouvrage "L'Ombre de Necrophore". Non contents de s'être déshonorés tous deux par leurs haineuses querelles, à l'occasion de la peste, ils portaient chacun un poignard pour s'entr'égorger à la première rencontre !! L'origine vraie de leur querelle était une question d'amour-propre, une plainte de de Lampérière contre Jouyse, qui, suivant sa grotesque expression, lui "charlatanait ses malades". Frère I, 123 et 146.‎

Librairie Bertran - Rouen

Phone number : 02 35 70 79 96

EUR850.00

Reference : 16363

(1725)

‎[Provence. Peste à La Valette. Manuscrit de l'abbé Sauvageon]. Etat et recueil des lettres à moy écrites pendant le temps que la ligne a resté en le lieu de Valette, pour la peste se trouver dans le Bas Comtat, sçavoir dans Avignon, et autres lieux, comme aussi à Orange, où l'on remarquera les différentes affaires qui me tombèrent entre les mains, et dont je m'acquittay le mieux qu'il me fut possible. Commencé led[it] livre le 23 8bre 1725. [Explicit :] Fait et achevé par moy à Tulette ce 3 avril 1726. J. Sauvageon.‎

‎Tulette 1725-1726 1 Tulette, 1725-1726. Manuscrit in-12 de 210 ff. à 13 lignes par page à l'encre brune, basane brune, dos à trois nerfs daté 1725 (reliure de l’époque). ‎


‎Témoignage épistolaire inédit contemporain de la peste de 1720 en Provence, Comtat et Languedoc qui décima les deux tiers du village de La Valette près de Toulon (aujourd'hui La Valette-du-Var) « un des niveaux de mortalité les plus élevés enregistrés par la Provence au cours de cette catastrophe (…) Les autorités valettoises, en liaison avec les édiles de Toulon, informés, dès le 31 juillet 1720, de la mise en interdit de Marseille, adoptent aussitôt diverses mesures pour mettre la cité en état de supporter l'éventuel choc de la contagion (…) le conseil de ville prononce l'organisation de la "serrado" soit d'une quarantaine générale par l'interruption totale des échanges et l'enfermement de la population dans les maisons (…) après l'épidémie, en avril 1722, la communauté mit en vente plusieurs charges de blé "provenant des provisions faites pour raisons de contagion". Si le grain n'a pas manqué, le spectre de la famine ne saurait masquer l'appréhension fondamentale pour les autorités » (Gilbert Buti).C'est en cette même année 1722 qui marqua la fin de l'épidémie, que l'abbé Sauvageon de Tulette (Dauphiné) consigna la correspondance reçue de rescapés valettois - dont plusieurs membres de sa famille - qu'il établit d'octobre 1725 au 3 avril 1726 en guise de témoignage soit 91 lettres d'affaires courantes empreintes de la catastrophe encore récente : Me voicy arrivé à ma patrie, charmé de voir un peuple, qui joüit d'une santé parfaite depuis un temps qui fait croire que la contagion y a cessé entièrement je m'alla promener hier au soir avec une personne qui avoit eü la peste, laquelle je ne vois pas être plus à craindre, que les autres gents.Répertoriés dans le Dictionnaire des Paroisses et communes de France (C.N.R.S.), l'abbé Sauvageon laissa deux manuscrits complémentaires à la même époque dont une Notice sur la peste, en 1722, dans le Dauphiné et le Comtat-Venaissin. et le Journal de ce qui s'est passé a Tulette et dans les environs, en 1719 et 1720.Pièce exceptionnelle d'une lecture parfois malaisée, l'abbé Sauvageon a pris soin de faire suivre son manuscrit d'une Table de toutes les lettres contenues dans le présent volume avec les noms des Valettois concernés, complément essentiel aux très rares archives du village à l'heure de la contagion - dont le "Livre jaune" registre tenu par le notaire valettois Jean-François Bouyon, en 1721 « qui constitue sans nul doute le pivot de l'enquête (mais) ne peut fournir à lui seul, l'ensemble de l'information utile pour restituer au mieux la tragédie » (Gilbert Buti).[Sur La Valette :] Laurent Germain Histoire de La Valette (Var). 1891 ; Gilbert Buti, La Peste à La Valette : la peste au village, 1720-1721. Marseille, 1996 ; [sur l'abbé Sauvageon :] Marie Élisabeth Martin-Laprade, Paroisses et communes de France, Dictionnaire d'histoire administrative et démographique C.N.R.S., 1981, XXVI. Drôme, p. 524. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR4,500.00

‎[PESTE] - PARISET (Étienne)‎

Reference : 202000381

(1837)

‎Mémoire sur les causes de la peste, et sur les moyens de la détruire. ‎

‎Paris, Chez J.-B. Baillière, 1837; petit in-12, 224 pp., demi-veau glacé rouge de l'époque, dos lisse à faux-nerfs estampés à froid et à chaud, pièce de titre de basane noire, coiffes décorées. Édition originale. Étienne Pariset (1770 - 1847), essentiellement connu pour avoir été un pionnier de la psychiatrie et le cofondateur de la Société protectice des animaux (SPA), effectua en 1828 une mission en Syrie et en Égypte, où sévissait une épidémie de peste. Il se lia, au cours de ce voyage, à Champollion. Ce Mémoire concerne essentiellement les causes, l'histoire et les moyens d'éradiquer la contagion en Égypte. Bel exemplaire, rare. 1837‎


Librairie de L'Amateur - Strasbourg

Phone number : 33 03 88 32 11 72

EUR350.00

‎Mollière Humbert‎

Reference : 11607

‎Un précurseur Lyonnais des Théories Microbiennes - J-B. Goiffon et la nature animée de la Peste Lu à l' Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Lyon, Séance du 8 Décenbre 1885‎

‎ Librairie Générale Henri Georg In-8°, broché-cousu, gravure curieuse en manière de préambule d'après l'ouvrage de Grillot "Lyon affligé de la Peste" 1629 et explicitée par l'auteur, 152 pages, la dernière page reproduit le jeton consulaire de JB Goiffon ( explication de la donation à gauche en manière de conclusion), bel et bon exemplaire de cette rarissime édition.‎


‎ Bon Etat Paiement immédiat de vos achats avec Paypal en renseignant l'adresse librairie@gmail.com ou par virement bancaire EBAN N° FR76 1027 8072 4400 0617 8520 193. Port payé pour vos commandes dépassant 30 euros **** livraison en dépôt MONDIAL RELAY renseigner si possible votre lieu de retrait HABITUEL **********‎

Librairie Artlink

Phone number : +33477870476

EUR185.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
Camus Albert, Fellmer Philippe (ill.): ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !