‎LENÉRU Marie‎
‎Journal‎

‎Précédé du Journal d'enfance. Édition complète établie par Fernande Dauriac. Grasset, Paris 1945. Format 14 x 21 cm. 401 pp. Relié, bon état. Frais de port inclus.‎

Reference : L501B


‎‎

€21.00
La Porte Oubliée
Bookseller's contact details

La Porte Oubliée
M. Bruno Ehret
9, rue Saint-Pierre
54122 Fontenoy-la-Joûte
France

lpo.encre@orange.fr

33 (0)3 83 89 30 18

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Others
Sale conditions

Sauf indication dans le descriptif, les frais de port sont inclus dans le prix des livres pour un envoi en France métropolitaine. Pour d'autres pays, nous consulter pour le supplément. Délai de rétractation 7 jours à réception du livre. Les frais de retour sont à la charge de l'acheteur. Etablir les chèques au nom de Bruno Ehret. Paiement possible par virement bancaire. PayPal sur demande.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎[GRIMOD DE LA REYNIERE (Alexandre Baltazar Laurent)].‎

Reference : 12458

(1776)

‎[Journal des Théâtres]. - Le Nouveau Spectateur, ou Examen des nouvelles pièces de Théâtre, servant de Répertoire universel des spectacles. Bimensuel de 14 livraisons du 1er Juin 1776 au 15 Octobre 1776.- Journal Des Théâtres ou le Nouveau Spectateur, Servant de Répertoire universel des Spectacles. Bimensuel de 30 livraisons et 1 prospectus du 1er avril 1777 au 15 juin 1778.- Le Censeur Dramatique ou Journal des principaux Théâtres de Paris et des Départemens, par une Société de Gens-de-lettres. Bimensuel de 31 livraisons et 1 prospectus du 27 août 1797 au 28 juin 1798.‎

‎Paris 1776-1798 9 Paris, 1776-1798. 1. Le Nouveau Spectateur, 1 vol. in-8 de (4)-532-388-(2) pp. (1) f., veau fauve marbré, dos lisse orné, pièce de titre en maroquin rouge, tranches rouges(reliure de l'époque). 2. Journal des Théâtres, 4 vol. in-8 de (2)-7-(1)-384-(2) pp. ; (2)-402 pp. ; (2)-407-(3) pp. ; (2)-304 pp., demi-basane blonde, pièces de titre et de tomaison en maroquin blond, dos lisse orné(relié vers 1810).3. Le Censeur dramatique, 4 vol. in-8, de 8-584 pp. ; 576 pp. ; 576 pp. ; 256 pp., cachets anciens, basane havane, dos à nerfs orné de fers à l'oiseau, pièces de titre en maroquin havane et de tomaison en maroquin vert, tranches rouges (reliure de l'époque). ‎


‎Exceptionnelle collection publiée sous trois titres successifs entre 1776 et 1798 du « premier journal de théâtre proprement dit » (Hatin) dédié exclusivement à la critique dramatique - enrichie de deux lettres autographes de son dernier directeur Grimod de la Reynière, dont une adressée à l'acteur le plus prestigieux de son temps, Talma.En 1776, Jean-Pierre Le Fuel de Méricourt (1748-1778) acheta Le Nouveau Spectateur à son fondateur Le Prévost d'Exmes qui avait lancé un répertoire sous ce titre en 1770. La première livraison entièrement rédigée par ses soins parut chez Esprit le 1er avril ; le titre modifié pour la cinquième livraison devint Journal des Théatres ou le Nouveau Spectateur.« Ce qu’on y trouve de mieux, c’est une grande hardiesse à s’expliquer sur le compte des histrions, sacrilège littéraire dont ceux-ci se plaignent hautement, et qui pourra bien mériter au critique la suppression de son journal. » (Bachaumont, Mémoires secrets). Ce qui arriva ! Sur la plainte de comédiens, Le Fuel fut dépossédé de son journal après le n°14. C'est Jean Le Vacher de Charnois (1749-1792) qui prit sa succession et lança une nouvelle série du Journal des Théâtres (le n° 1 parut le 1er avril 1777) puis renonça cinq mois plus tard, en septembre 1777 ; le journal fut alors continué par Alexandre Grimod de La Reynière (1758-1838) alors âgé de 19 ans et un groupe d'amis. « Un Avertissement des nouveaux auteurs, le 15 septembre 1777, déclare : "par une Société de Gens de Lettres" puis « Nous sommes quatre, l'un donne ses soins à l'Opéra, l'autre aux Français, l'autre aux Italiens, le dernier se charge de veiller à l'impression. On n'en saura jamais davantage ». Les réponses des rédacteurs aux lecteurs sont signées A., D., B., O. Collaborateurs occasionnels : La Harpe, Leroy de Ligny, de La Tour, etc. En butte aux tracasseries de son nouveau censeur, Le Fuel fait appel à ses lecteurs dans la « Lettre aux souscripteurs du Journal des théâtres » du 10 novembre 1776, mais doit finalement céder la place. Le Vacher de Charnois, gendre du comédien Préville, bénéficie de l'appui financier de son beau-père et traite directement du rachat avec Le Prévost d'Exmes qui avait gardé un droit sur chaque souscription perçue. Le Fuel exprime son ressentiment dans un Mémoire à consulter pour les souscripteurs du Journal des théâtres. Il y expose les réponses faites aux souscripteurs étonnés et le résultat d'une comparution de toutes les parties le 30 janvier. Il semble néanmoins que Le Vacher de Charnois ait obtenu de garder tous les souscripteurs qui n'avaient pas souscrit d'engagement nominal avec Le Fuel. Mais le Journal des théâtres loue trop souvent Préville et sa fille, au détriment d'autres acteurs, particulièrement Molé, contre lequel Le Vacher revient sans cesse. A son tour, il est dépossédé. Dans une note d'une lettre de Cailhava à Le Vacher, celui-ci déclare renoncer au Journal des théâtres ; dans ce même numéro, on trouve un Avis à son successeur et les Adieux du rédacteur. Le journal est alors continué "avec une impitoyable rigueur à la définition du goût et de la vérité" par Grimod de La Reynière âgé de 19 ans et son groupe » (Pierre Peyronnet).« C'est ce journal que nous voulons ressusciter aujourd'hui », annonce Grimod vingt ans plus tard en 1797 s'inspirant du feu Journal des théâtres pour créer Le Censeur dramatique ou Journal des principaux Théâtres de Paris et des Départemens. Les années révolutionnaires avaient amené de profondes modifications dans la vie des théâtres. Un nouveau public faisait la loi. L’argent et le pouvoir n’allant pas nécessairement de pair avec le bon goût et la culture, Grimod de La Reynière, scandalisé par la décadence du théâtre, entreprit de « ramener la saine portion du Public au goût du bon, au discernement du beau, à la juste mesure des convenances théâtrales et par de sévères mais courtoises critiques d’éclairer les comédiens sur les finesses de leur art et les acteurs sur les principes éternels de la création dramatique.Le Censeur dramatique parut du 10 Fructidor an 5 (27 août 1797) au 10 Messidor an 6 (28 juin 1798). Ses trente et un numéros constituent une mine d’informations sur l’organisation des théâtres, les comédiens, les auteurs, le décor, le costume, l’interprétation du répertoire classique, à une époque où la Société des Comédiens français, dissoute par les autorités révolutionnaires, n’était pas encore renée de ses cendres ».Les tomes II et IV du Censeur dramatique sont truffés de deux lettres autographes signées de Grimod de La Reynière, la première à Monsieur Santerre Notaire à Magny (II, pp. 112-113) : Vous m'avez manifesté l'autre jour, Monsieur, le désir obligeant d'être au nombre des abonnés au Censeur dramatique, en conséquence j'ai l'honneur de vous adresser ci-joint la quittance dont vous pouvez remettre le montant au Postier ; et vous pouvez être sûr de l'exactitude avec laquelle on vous le fera passer à Magny, lieu de votre résidence ordinaire. Si même vous pouviez nous y procurer quelques abonnés, je ne doute pas que le bureau ne consentit à vous faire jouir des mêmes avantages que les libraires sur les abonnements. En conséquence il vous ferait alors une remise de 2£ par souscription. Il m'aurait été bien plus agréable monsieur de vous envoyer gratuitement cette feuille mais vous connaissez assez ma malheureuse position pour savoir que les motifs qui me l'ont fait entreprendre, m'ôtent la faculté d'en faire don à personne (.…) ; la seconde adressée à l'acteur François-Joseph TALMA (1763-1826) datée de Paris, le 16 messidor an 6 (4 juillet 1798), relative à leur querelle dont les éléments sont imprimés dans le Censeur dramatique, dans les livraisons nos 30-31 (IV, pp. 129-133 et 243-254) : « J'apprends à l'instant Monsieur avec un sensible regret que vous avez été profondément affecté de quelques passages de ma réponse imprimée dans le n°31 du Censeur dramatique. Ce nouveau était fait et imprimé … Je donnerai tout au monde en ce moment pour que cette lettre n'ait pas paru. (…) Grimod ».Reliées à la suite du tome IV, 8 pièces de Grimod de La Reynière en édition originale (sauf mention contraire), suivies de 4 feuillets manuscrits (pièces et table) :1. Réflexions philosophiques sur le plaisir par Un célibataire. Troisième édition. Lausanne et Paris , Chez l'auteur, Vve Duchesne etc., 1784. In-8 de 136 pp. Note manuscrite à l'encre du temps sur le titre.2. Peu de chose. Neuchatel, Paris, Belin, Desenne, Petit, 1788. In-8 de 64 pp. Envoi autographe signé Grimod de la Reynière sur le faux-titre.3. Moins que rien, suite de Peu de chose. Ouvrage d'un genre assez neuf, & plus moral qu'on ne pense. Lausanne et se trouve à Paris, Belin, Bailly, Desenne, 1793. In-8 de 72 pp.4. Lettre d'un voyageur à son ami, ou Réflexions philosophiques sur la ville de Marseille. Seconde édition, revue et corrigée Genève, Paris, Belin, 1792. In-8 de 16 pp.5. Copie d'une lettre de M. Grimod de La Reynière, négociant à Lyon &c. à Mme Desroys. Sans lieu, 1791. In-8 de 8 pp.6. LANTIER (Étienne François de). Le Fakir, conte. Constantinople, Imprimerie du Muphti, 1780. In-8 de 24 pp. Publié par Grimod.7. Extrait du Journal de Paris, 1783. In-8 de 2 pp.8. Epître à Madame d'Ocquerre. Sans lieu, 1788. In-8 de 2 pp.Hatin, 590 ; Soleinne V, 481 ; Sgard, Journaux, 716 ; Sgard, Journalistes, 363, 492, 513 ; Desnoiresterres, Grimod La Reynière et son groupe, p. 187 et suivantes. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR10,000.00

Reference : 9196

(1814)

‎Le Nain Jaune, ou Journal des Arts, des Sciences et de la Littérature.‎

‎Paris De l'Imprimerie de Fain 1814-1815 2 Paris, De l'Imprimerie de Fain, 1814-1815. 43 livraisons numérotées 337 à 379 du 15 décembre 1814 au 15 juillet 1815 reliées en 2 vol. in-8, demi-veau havane, dos lisse orné, pièces de titre et de tomaison en maroquin vert, couvertures jaunes conservées (reliure de l'époque). ‎


‎Collection complète en premier tirage où le titre Nain Jaune apparaît avec le n°341, tandis que les quatre numéros de tête (337, 338, 339 et 340), précédés du très rare feuillet d'Avis de refondation du journal, portent encore le titre de Journal des Arts des Sciences et de la Littérature (Hatin, p. 286) ; pour la première édition séparée, ces mêmes numéros de tête sont réimprimés avec le titre Nain Jaune et paginés en romain (Vicaire, VI, 19). Journal fondé le 15 Décembre 1814 par Cauchois-Lemaire. Le Nain Jaune dont les principaux rédacteurs étaient Merle, Jouy, Etienne, comptait parmi ses collaborateurs anonymes, Louis XVIII, qui faisait jeter dans la bouche de fer du journal des épigrammes mordants. Ce fut la rédaction du Nain Jaune qui inventa l'ordre des chevaliers de l'Eteignoir comprenant les personnalités les plus notables du parti de l'Ancien Régime, et l'ordre de la Girouette, dans lequel on comprit les hommes politiques les plus connus par la variation de leurs opinions. Le journal soutint Napoléon lors des Cent-Jours et fut supprimé au second retour des Bourbons le 15 Juillet 1815. Reliés en tête : Journal des arts, des sciences et de la littérature, n° 335 et 336. Bel exemplaire complet des 7 grandes caricatures dépliantes en couleurs numérotées et du brevet en noir de l'Ordre sombre de l'éteignoir (le second brevet de l'Ordre de la girouette manque). La caricature n°1 Les Journaux est reliée à la fin de la première livraison qui porte encore le titre Journal des Arts. Pièces de titre renouvelées. De la bibliothèque de Bourlon de Rouvre avec son ex-libris armorié. Hatin, pp. 286 et 320 ; Vicaire VI, 19 ; Escoffier (247) décrit un exemplaire avec seulement 3 caricatures). ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR3,500.00

Reference : 10622

(1814)

‎Le Nain Jaune, ou Journal des Arts, des Sciences et de la Littérature.‎

‎Paris De l'Imprimerie de Fain 1814-1815 4 Paris, De l'Imprimerie de Fain, 1814-1815. 43 livraisons numérotées 337 à 379 du 15 décembre 1814 au 15 juillet 1815. Nain Jaune Réfugié (le), par une société d'anti-éteignoirs. Bruxelles, Imp. du Nain Jaune, 1816. 24 livraisons in-8. Ensemble 4 vol. in-8, demi-basane verte (relié vers 1880). ‎


‎Collection complète du Nain Jaune où le titre n'apparaît qu'avec le n°341, tandis que les quatre numéros de tête (337, 338, 339 et 340) portent encore le titre de Journal des Arts des Sciences et de la Littérature (Hatin, p. 286). Journal fondé le 15 Décembre 1814 par Cauchois-Lemaire. Le Nain Jaune dont les principaux rédacteurs étaient Merle, Jouy, Etienne, comptait parmi ses collaborateurs anonymes, Louis XVIII, qui faisait jeter dans la bouche de fer du journal des épigrammes mordants. Ce fut la rédaction du Nain Jaune qui inventa l'ordre des chevaliers de l'Eteignoir comprenant les personnalités les plus notables du parti de l'Ancien Régime, et l'ordre de la Girouette, dans lequel on comprit les hommes politiques les plus connus par la variation de leurs opinions. Le journal soutint Napoléon lors des Cent-Jours et fut supprimé au second retour des Bourbons le 15 Juillet 1815. Bon exemplaire avec 6 grandes caricatures dépliantes (sur 7) en couleurs numérotées et du brevet en noir de l'Ordre sombre de l'éteignoir (le second brevet de l'Ordre de la girouette manque). Collection complète du Nain jaune réfugié. Journal fondé par Cauchois-Lemaire pendant son exil en Belgique ; il fait suite au Nain Jaune, supprimé lors du retour des Bourbons. Principaux collaborateurs : Arnault, Guyot. Le 12 novembre 1816, Le Nain Jaune est réuni au Mercure-Surveillant et devient le Libéral. Le gouvernement belge ne se sentit plus assez fort pour tolérer Cauchois-Lemaire et ses journaux. Il fut conduit à la frontière prussienne pour être enfermé dans une forteresse ; Cauchois-Lemaire put s'évader et se réfugia à La Haye. Exemplaire sans caricature, mais complet du rare numéro tricolore. Hatin, pp. 286, 320, 323 ; Vicaire VI, 19 ; Escoffier (247) décrit un exemplaire avec seulement 3 caricatures). ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR2,000.00

Reference : 3022

(1871)

‎Journal officiel de la Commune.‎

‎Paris Imp. Wittersheim 1871 1 Paris, Imp. Wittersheim, 1871. Du numéro 79 (20 mars 1871) au numéro 144 et dernier (24 mai 1871). 66 livraisons reliées en 1 vol. in-plano, demi-basane brune (reliure de l'époque). ‎


‎Collection complète de tous les numéros publiés à Paris pendant la Commune. Le 20 mars, le Comité central s'empara des presses, sans modifier la disposition du journal. Lebeau fut nommé directeur, puis Charles Longuet. Le 30 mars, le Journal officiel modifia son titre et s'intitula Journal officiel de la Commune de Paris, 1ère année, n°1. Le lendemain, il reprenait son premier titre. Le 13 mai, Vésinier remplaça Longuet comme Délégué à l'Officiel. Le 23 mai 1871, la rédaction dut se replier face à l'armée de Versailles, et le 24 mai sortit le dernier numéro du Journal officiel de la Commune. Del Bo, 33 ; Le Quillec, 1323. Très bon exemplaire. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR2,000.00

‎GILL (André).‎

Reference : 11127

(1868)

‎L'Eclipse. Journal hebdomadaire satirique illustré.‎

‎Paris Imprimerie G. Towne 1868-1876 3 Paris, Imprimerie G. Towne, 1868-1876. 431 livraisons reliées en 3 vol. in-folio, toile grise (reliure de l'époque). ‎


‎Collection complète. Fameux journal satirique illustré, fondé par André Gill, qui fait suite à la Lune interdite le 17 janvier 1868. Le nouveau journal reprend la formule de la Lune, imprimé sur quatre pages avec une grande caricature coloriée en première page. Les textes et chroniques sont de Bienvenu, Blondet, Hervilly, Vermersch. Les caricatures sont pour l'essentiel d'André Gill, mais aussi de Régamey, Le Petit, Pépin, Draner, etc. Par son engagement politique et son succès auprès des lecteurs, l'Eclipse peut être considéré comme le journal satirique le plus important de son époque. Exemplaire augmenté de 31 livraisons bis. Très bon exemplaire. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Phone number : 33 01 46 33 57 22

EUR3,500.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
LENÉRU Marie - Journal

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !