‎MICHAUX Henri‎
‎Passages‎

‎Gallimard, Nrf, coll. "Le point du jour", 1950. In-12 broché, couverture à rabats, 171 p. Edition originale. L'un des 55 exemplaires numérotés sur vélin pur fil, second papier après 14 Hollande, comportant en hors texte la reproduction d'un dessin original de Michaux. Bien complet du fascicule de présentation de 7 pages de René Bertelé. Non coupé, état proche du neuf. ‎

Référence : F10284


‎‎

400,00 €
L'Autre Sommeil
Coordonnées du libraire

L'Autre Sommeil
Béatrice Ratréma
7 rue de la Chanvrerie
35190 Bécherel
France

contact@lautresommeil.com

09 52 85 88 12

Contacter le libraire

Mode de paiement
Chèque
Virement
Autres
Conditions de vente

- Les frais de port sont à la charge du client, les montants indiqués dans les annonces concernent les envois en France métropolitaine. Pour les envois à l'étranger le tarif sera réajusté en fonction de la destination (lettre suivie, Colissimo International; possibilité d'envoi au tarif "Livre et brochure", sans garantie, à la demande du client). Si achat multiple, les frais de port seront groupés. - Pour la France, la Belgique et le Luxembourg, possibilité de livraison chez le commerçant de votre choix via Mondial Relay. - N'hésitez pas à nous contacter pour obtenir des photos complémentaires, ou toute autre précision relative à l'état. 06.89.01.71.51 - Horaires d'ouverture : jeudi de 14h à 18h00 et du vendredi au dimanche de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h00.

Contacter le libraire à propos de ce livre

Entrez ces caractères pour valider le formulaire.
*
Envoyer

5 livre(s) avec le même titre

‎[BOURCET (Pierre-Joseph de)].‎

Référence : 39721

(1747)

‎Mémoires concernant les frontières de Piemont, de Savoye et de l'Italie où se trouvent tous les cols et passages des Alpes depuis le Mont-Cenis jusqu'à la vallée de Barcellonnette, les passages des monts Apennins, depuis le Col de Tarde à hauteur de Nice jusqu'au MontZova à la hauteur de Florence, de la coste de la mer depuis Nice jusqu'à Livourne. Pour servir d'instruction aux marches, mouvemens et campements des armées. Avec un détail des places de la Provence, du Dauphiné, du Piémont, du Milanais, du Mantouan, du Modénois, du Parmesan, et des subsistances qu'on peut trouver dans l'Italie. ‎

‎ Sans lieu ni date [1747] 1 vol. Sans lieu ni date, [1747]. In-folio de 1 titre, 332 pp. (saut de chiffrage de 154 à 147), [3] ff.n.ch. de table, veau brun marbré, dos à nerfs cloisonné et fleuronné, encadrement de double filet à froid sur les plats, double filet doré sur les coupes, tranches rouges (reliure de l'époque). ‎


‎Très important manuscrit qui regroupe plusieurs textes de Pierre-Joseph de Bourcet, dont une partie a servi à la publication posthume des Mémoires militaires sur les frontières de la France, du Piémont et de la Savoie (Berlin, Decker, 1801), couvert d'une écriture moyenne, très lisible (environ 25 lignes par page), texte entièrement réglé.A. Description. Le texte se structure de la façon suivante : trois pièces liminaires précèdent six mémoires en soi indépendants, mais liés par leur matière :I. Pièces liminaires. Leur présence se justifie, selon un feuillet d'observations préliminaires, comme complément au premier mémoire, rédigé essentiellement à l'issue de la Guerre de Succession d'Espagne, pour intégrer de nouvelles dispositions des forteresses :1. Nouvelle description d'Exilles en 1745 (pp. 3-6). - 2. Description moderne de Fénestrelles (pp. 7-15). - 3. Nouveau projet de deffensive [c'est-à-dire par rapport à celui de 1713 exposé dans le premier mémoire] (pp. 15-16). Suivent deux feuillets vierges de séparation.II. Six Mémoires topographiques et militaires :1. Mémoire concernant les frontières de Piémont & de Savoye pour servir d'instruction tant pour le campement des armées que les faire manoeuvrer (pp. 21-115). Nous reviendrons en détail sur ce premier mémoire dans la seconde partie (cf. infra : Attribution). Il a en effet servi de matrice principale aux Mémoires militaires publiés en 1801.2. Le Briançonnois (pp. 117-149, suivi d'un feuillet vierge de séparation).3. Mémoires concernant les cols ou passages des Alpes, depuis le Montcenis jusqu'à la vallée de Barcellonnette, servant à se rendre de France en Piémont qui est la route la plus ordinaire des troupes qui vont en Lombardie (pp. 153-194).4. Mémoire concernant les places fortes du Milanais, du Mantoüan, & du Modénois, les passages des Monts Apennins pour entrer en Lombardie, le cours des rivières principalles, les lacs qui sont dans le pais, et les routes les plus usitées pour se rendre d'une place à l'autre (pp. 195-284). - Cette partie qui concerne entièrement l'Italie semble n'avoir jamais connu d'édition imprimée.5. Mémoire concernant les passages des Monts Apennins pour entrer en Lombardie depuis le Col de Tende à hauteur de Nice jusqu'au mont Zova à la hauteur de Florence et de la côte de la mer depuis Nice jusqu'à Livorne (pp. 285-316).6. Mémoire concernant l'intérest que la France a de réunir au Dauphiné les vallées du Briançonnois cédées au Roy de Sardaigne par le traité d'Utrecht, avec un projet pour asseurer la subsistance de l'armée françoise qui agira en Piémont pendant la campagne de 1747 (pp. 317-332). C'est en substance le dernier texte des Mémoires militaires de 1801, retravaillé et composé dans un style plus ramassé (pp. 259-298 de l'imprimé). L'original avait eu l'honneur d'une présentation au ministre de la Guerre.B. Attribution. Une brève notation manuscrite sur la page de titre, d'une écriture différente du reste du texte, précise : « On croit que ces mémoires sont de M. de Bourcet, père de M. de Bourcet, lieutenant-général des armées du Roy ; il avoit servi pendant la guerre de 1700 comme maréchal général des armées de Mrs de Villars, et de Berwick et de Tessé ». Nous verrons que cette attribution qui se fonde sur la partie oculaire contenue dans le premier mémoire, est surtout appuyée sur le jeune âge de Pierre-Joseph de Bourcet au moment des opérations décrites. L'opinion semble avoir été commune tout au long du XVIIIe siècle, puisque nous la trouvons reprise à la p. IX de l'introduction des Mémoires militaires : « Mr de Bourcet a composé ce [premier] mémoire en grande partie, d'après ceux de son père, qui connoissait parfaitement le pays, ayant été obligé, par son état de guide des armées, d'en faire une étude toute sa vie ». L'objection n'est cependant pas rédhibitoire, d'autant que le dernier mémoire, entre autres, composé à l'occasion de la campagne de 1747 pendant la Guerre de Succession d'Autriche, ne peut en aucun cas être l'oeuvre de Daniel-André de Bourcet, dont les activités militaires s'achevèrent avec la démobilisation de 1713.L'analyse fine du premier mémoire permet en revanche d'attribuer le texte à Pierre-Joseph. En effet, ce texte a été composé par un officier français qui se présente dans l'introduction (pp. 1-2) comme ayant eu l'expérience de toutes les campagnes militaires menées sur ce théâtre européen depuis 1707 jusqu'en 1713, à savoir pendant les opérations de la Guerre de Succession d'Espagne, où le Piémont joua habilement le rôle de bascule qui lui allait si bien.Le texte, très dense, se divise en trois parties très caractérisées :1. Une partie historique : soit un récit du détail des campagnes du Piémont pendant la Guerre de Succession d'Espagne, en commençant par celle que Tessé initia en 1707 à partir du Dauphiné. Sont successivement traitées : cette campagne de 1707 ; la campagne de 1708 sous les ordres de Villars ; la campagne de 1709 sous Berwick ; la campagne de 1710, toujours avec Berwick ; la campagne de 1711 et enfin celle de 1712.2. Une partie théorique, à savoir un plan d'offensive, puis de défensive, dans le cas d'un nouveau conflit avec le Roi de Sardaigne, dont les territoires avaient été augmentés à la suite des Traités d'Utrecht).3. Une partie topographique, la plus développée, intitulée "Explication de toutes les vallées, des rivières, des ruisseaux, et de tous les cols et passages qui sont dans le Briançonnois et dans l'Embrunois comme aussi dans les vallées de Cézanne, de Bardonnèche, d'Oulx, d'Exilles, de Chaumont, de Suze, de Pragelas, de Pérouze, de Saint-Martin, d'Angrogne, de Luzerne, de Barcellonette, du Château-Dauphin, de Pô et de Mayre, les endroits où ces passages vont aboutir et le tems qu'il faut d'un pas réglé pour aller d'un lieu à un autre (...)". S'étendant de la page 72 à la fin du texte, elle détaille les vallées, cols, rivières et localités tant de Savoie, de Piémont (domaines du Roi de Sardaigne) que de Dauphiné et de Provence (à la Couronne de France). Voici l'ordre observé : [Piémont :] Novalaise - Vallées de Chaumont, d'Oulx et d'Exilles. - Vallée de Bardonnèche. - Vallée de Cézanne. - Col du Mont-Genèvre. - Col de Cestrières. - Vallée de Pragelas. - Vallée de Pérouze. - Vallée de Saint-Martin. - [Dauphiné :] Vallée de Queyras. - Vallée de Cervière. - Vallée des Prés. - Vallée de Monestier. - Vallouise. - Vallée de Barcelonnette (enlevée au Dauphiné depuis le Traité d'Utrecht en 1713). - [Places de Provence :] Antibes. - Toulon. - Entrevaux. - Colmar et Guillaume. - Sisteron. - Seyne. - Saint-Vincent. - [Places de Dauphiné :] Mont-Dauphin. - Embrun. - Château-Queyras. - Briançon. - Barraux. - Grenoble. - [En dehors de la zone :] Fort de l'Ecluse. Cette dernière partie se conclut enfin par une série de tableaux regroupant localités et toponymes.Un examen comparatif permet de préciser un peu plus la date et l'auteur de cette composition remarquable.1. Pour la date, elle est nécessairement postérieure non seulement à l'année 1713 et au Traité d'Utrecht, mais également à 1720 puisque le Duc de Savoie est qualifié de Roi de Sardaigne, titre que Victor-Amédée II (1666-1732) n'acquit qu'à cette date par suite de sa renonciation à celui de Roi de Sicile, obtenu en 1713.2. En ce qui concerne l'auteur, des rapprochements concordants et précis peuvent être établis avec des parties de l'ouvrage posthume de Pierre-Joseph de Bourcet intitulé Mémoires militaires sur les frontières de la France, du Piémont et de la Savoie, depuis l'embouchure du Var jusqu'au lac de Genève (Berlin, Decker, 1801). L'on sait par l'introduction que ce volume est parfaitement composite, réunissant sept contributions différentes laissées dans les manuscrits de l'auteur, et vraisemblablement très réarrangés par les éditeurs selon la mode du temps. Or, le début de ce texte imprimé (premier mémoire) liste les places et forteresses défensives placées à la frontière des Etats de France et de Sardaigne. L'ordre n'est pas le même que dans le manuscrit, mais le texte en est très comparable, sinon identique : des détails d'Ancien Régime ont été omis, des considérations stratégiques développées, mais il est clair que l'imprimé s'inspire du manuscrit. Nous donnons à titre d'exemple une liste des passages comparables de cette partie : Toulon. - Antibes. - Entrevaux. - Guillaume et Colmar. - Seyne et Saint-Vincent. - Embrun. - Mont-Dauphin. - Château-Queyras. - Briançon. - Grenoble. - Fort-Barraux. - Fort-l'Ecluse. - Vallée de Barcelonnette. - Vallée de Queyras dans le Briançonnais. - Vallée de Saint-Martin en Piémont. - Vallée de la Pérouse en Piémont. - Vallée de Pragelas ou Val Cluson. - Vallée de Novaleze. - Vallée d'Exilles et d'Oulx en Piémont. - Vallée de Bardonnèche en Piémont - Vallée de Sézane en Piémont. - Vallée de Servières dans le Briançonnais.- Vallée des Prés dans le Briançonnais. - Vallée du Monestier dans le Briançonnais. - Vallée de Vallouise dans le Briançonnais.Notre manuscrit correspond donc partiellement à une version précoce de ce texte livré tardivement au public, comme tous ceux composés par Pierre-Joseph de Bourcet (1er mars 1700- 14 octobre 1780). La principale objection qui vient immédiatement à l'esprit est la conciliation du parcours militaire de Bourcet avec les quelques données biographiques révélées dans l'introduction (cf. supra). L'auteur du manuscrit nous explique avoir eu l'expérience des opérations de montagne depuis la campagne de 1707. La date est effectivement précoce, mais l'on admet généralement que Bourcet commença à servir dans les armées des Alpes sous les ordres de son père, le capitaine Daniel-André Bourcet, et ce dès 1709, soit à l'âge de neuf ans. Ce cas n'était pas rare et correspondait grosso modo à l'expérience des enfants de troupe à d'autres époques : les jeunes gens qui suivaient ainsi les armées n'étaient pas nécessairement employés comme combattants. Il n'est donc pas téméraire de supposer que l'expérience du jeune Pierre-Joseph commença d'une manière ou d'une autre deux ans plus tôt. De surcroît, cette première expérience militaire s'acheva en 1713, date de la démobilisation de son père, et aussi clôture des souvenirs personnels exposés dans la première partie. Bien sûr, l'on peut aussi supposer que Bourcet réutilisa plus tard des matériaux rédigés par son père ; mais cette hypothèse inspirée par une obligatoire piété filiale nous semble peu probable : le capitaine n'a laissé la mémoire d'aucun écrit, et sa formation théorique, nécessaire à la rédaction de ces textes complexes, lui manquait, à la différence de celle que reçut son rejeton. C'est en effet ensuite que le jeune Bourcet acquit une brillante formation théorique, qui le mènera de l'artillerie au Génie : c'est en 1729 qu'il intégra le corps des Ingénieurs du Génie. Sans le suivre dans le reste d'une glorieuse carrière militaire, soulignons sa compétence reconnue dans la guerre de montagne, et son emploi dans plusieurs campagnes contre la Sardaigne. Dès sa période d'activité, il rédigea des manuscrits très nombreux (la Bibliothèque de l'Arsenal seule en possède 22 rédigés entre 1747 et 1752) sur ce sujet très technique, ainsi que des cartes considérées comme excellentes. Soulignons pour terminer que cette dernière activité est relevée également dans l'introduction (« La connoissance que j'ay de ces frontières par les cartes que j'en ay levées »).Restaurations à la reliure, spécialement aux coins, aux coiffes et sur la charnière inférieure. ‎

Bonnefoi Livres Anciens - Paris

Téléphone : 33 01 46 33 57 22

7 500,00 EUR

‎PASSAGES D'ENCRE,‎

Référence : 47694

(2011)

‎42 - Passages d'encre le grand danger‎

‎Paris, Passages d'encre, 2011, 24 x 28 cm , 160 pp, Neuf, couverture souple, avec une lithographie ( 23/80) jointe de l'artiste J.Barral‎


‎numéro 42 , passages d'encre,. avec une lithographie ( 23/80) jointe de l'artiste J.Barral. ‎

Librairie Jousseaume - Paris

Téléphone : 01 42 96 06 24

22,00 EUR

‎Bertrand LEMOINE.‎

Référence : 12317

‎LES PASSAGES COUVERTS EN FRANCE. ‎

‎Préface de Jean-Pierre Babelon. Ouvrage publié avec le concours du Centre National de la Recherche Scientifique. Ed : Délégation à l'Action Artistique de la Ville de Paris. Imprimerie Alençonnaise, Alençon 1990. - Relié in-4 carré (24,7x28,3cm) cartonnage rouge de l'éditeur sous jaquette illustrée en couleurs. Titres dorés sur dos et plat. 254 pages. Texte sur une ou deux colonnes. Nombreuses illustrations, plans et coupes nb in et hors-texte. Bel état. ‎


‎Cet ouvrage est en partie issu d'une recherche présentée en 1983 comme thèse de doctorat de IIIe cycle à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), dans le cadre de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, sous la direction de M. Jean-Pierre Babelon, Inspecteur général des Archives de France. - Sommaire / Une ville intérieure, par Jean-Pierre Babelon. Du passé à l'avenir, par Béatrice de Andia. Avant-propos. - Définition et genèse - Le passage comme lotissement, immeuble et forme de commerce - Architecture et construction - Une urbanité nouvelle : succès et déclin - Dictionnaire des passages (Paris. Province. Annexes). - Sources et bibliographie. Liste des oeuvres exposées. Remerciements et crédits photos. Index chronologique des passages en France. Index des noms cités. Table alphabétique des passages.‎

Bouquinerie Bastien Chenal

Téléphone : 09 53 41 72 06

25,00 EUR

‎COLLECTIF‎

Référence : ARCHI6666113

(2011)

ISBN : 9782358960151

‎L'avenir des passages et galeries en Europe au XXIe siècle‎

‎Paris, Les Editions du Mécène, 2011, 15 x 21,5, 112 pages cousues sous couverture illustrée. Illustrations en noir. Actes du Colloque organisé par l'Association Passages et Galeries à l'Hôtel de la Monnaie de Paris, en décembre 2009, à l'occasion du Xe anniversaire de l'Association Passages et Galeries.‎


Le Plaisir du Texte - Lyon

Téléphone : 04 78 58 44 04

9,00 EUR

‎Maison AUX DEUX PASSAGES Toulon‎

Référence : 20829

(1888)

‎Album publicitaire Modes Toulon AUX DEUX PASSAGES 1888‎

‎ 1888 Toulon,Paris 1888,IN8 broché,illustré,24P.,couvertures illustrées‎


‎bon etat,rare ‎

Livres Anciens Komar - Meounes les Montrieux

Téléphone : 33 04 94 63 34 56

23,00 EUR
Téléchargez l'application sur Google Play Téléchargez l'application sur l'AppStore
MICHAUX Henri - Passages

L'article a été ajouté à votre panier

Vous venez d'ajouter :

-

Il y a 0 article(s) dans votre panier.
Total : 0,00 €
(hors frais de livraison)
En savoir plus sur la livraison
A quoi sert un compte utilisateur ?

A quoi sert un compte utilisateur ?

  • Toutes vos recherches sont mémorisées dans votre historique permettant de retrouver et d'effectuer à nouveau des recherches antérieures.
  • Vous pouvez gérer une liste des recherches favorites que vous faites régulièrement.
  • Vos préférences (paramètres de recherche, langue de consultation du site, etc) sont mémorisées.
  • Vous pouvez envoyer les résultats de recherche sur votre adresse mail sans avoir à la renseigner à chaque fois.
  • Contacter les libraires, passer des commandes, voir l'historique de vos commandes.
  • Publier des Evènements en rapport avec le livre.

Et bien d'autres choses que vous découvrirez en parcourant Livre Rare Book !