‎VINCI Léonard de‎
‎Carnets‎

‎Gallimard, Nrf, 1942. 2 volumes in-8 carré reliés d'après une maquette de Paul Bonet (bien que non précisé), plats et dos conservés. La justification omet de préciser qu'une partie du tirage concerne les cartonnages Nrf (Huret. Les cartonnages Nrf. 311.) Traduit de l'anglais et de l'italien par Louise Servicen. Préface de Paul Valéry. Quelques rousseurs en début et fin d'ouvrage, tranches passées, discrètes marques d'usure. Le plus rare des cartonnages Nrf. ‎

Référence : F10221


‎Port France métropolitaine; 8,88 euros‎

900,00 €
L'Autre Sommeil
Coordonnées du libraire

L'Autre Sommeil
Béatrice Ratréma
7 rue de la Chanvrerie
35190 Bécherel
France

contact@lautresommeil.com

09 52 85 88 12

Contacter le libraire

Mode de paiement
Chèque
Virement
Autres
Conditions de vente

- Les frais de port sont à la charge du client, les montants indiqués dans les annonces concernent les envois en France métropolitaine. Pour les envois à l'étranger le tarif sera réajusté en fonction de la destination (lettre suivie, Colissimo International; possibilité d'envoi au tarif "Livre et brochure", sans garantie, à la demande du client). Si achat multiple, les frais de port seront groupés. - Pour la France, la Belgique et le Luxembourg, possibilité de livraison chez le commerçant de votre choix via Mondial Relay. - N'hésitez pas à nous contacter pour obtenir des photos complémentaires, ou toute autre précision relative à l'état. 06.89.01.71.51 - Horaires d'ouverture : jeudi de 14h à 18h00 et du vendredi au dimanche de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h00.

Contacter le libraire à propos de ce livre

Entrez ces caractères pour valider le formulaire.
*
Envoyer

5 livre(s) avec le même titre

‎LEMAITRE (Maurice)‎

Référence : 10166

‎Carnets d'un fanatique II‎

‎ Grassin (Lettrisme 4), 1962. In-12, broché, 67-(5) pp. Exemplaire non coupé. ‎


‎Edition originale. Bel ENVOI autographe signé de Lemaître "à Georges Hugnet, un obstiné, ces carnets d'un autre persévérant". * Voir photographie(s) / See picture(s). * Membre du SLAM et de la LILA / ILAB Member. La librairie est ouverte du mardi au samedi de 14h à 19h. Merci de nous prévenir avant de passer, certains de nos livres étant entreposés dans une réserve.‎

L'Ancienne Librairie - Paris

Téléphone : 09 52 84 92 14

280,00 EUR

‎MONTHERLANT (Henry de)‎

Référence : 12216

‎Tous feux éteints. Carnets 1965, 1966, 1967. Carnets sans dates. Et 1972.‎

‎ Paris, NRF Gallimard, 1975. In-8, 186-(4) pp., broché, couverture à rabats. ‎


‎Edition originale, UN DES 55 exemplaires numérotés sur vélin pur fil Lafuma (après 35 Hollande). Bel exemplaire, non coupé. * Voir photographie(s) / See picture(s). * Membre du SLAM et de la LILA / ILAB Member. La librairie est ouverte du mardi au samedi de 14h à 19h. Merci de nous prévenir avant de passer, certains de nos livres étant entreposés dans une réserve.‎

L'Ancienne Librairie - Paris

Téléphone : 09 52 84 92 14

100,00 EUR

‎LEJEUNE (Philippe) - ‎

Référence : 36616

‎Les Carnets d'atelier du peintre Philippe Lejeune - ‎

‎ Paris : Mémoire vivante (Coll. "Carnets d'atelier"), 2005 - un volume 21x21 cm sous couverture illustrée, non paginé, illustré en noir - très bon état - ‎


Le Livre à Venir - Cuisery

Téléphone : 03 85 40 17 88

13,00 EUR

‎VANAUTGAERDEN Alexandre.‎

Référence : 22190

‎ Fabienne Verdier et les Maîtres flamands. Notes et carnets.‎

‎Paris, 2013 (13 x 19), 143 p. illustrations couleur, broché à rabats. (Livre neuf)‎


‎Critique. Fabienne Verdier travaille comme un peintre lettré chinois, consignant dans ses carnets des maximes et des images qui laident à penser le monde. Lire ces carnets nous permet de pénétrer dans la fabrique de loeuvre et dobserver comment naissent les intuitions picturales de lartiste. Page après page, ils constituent un passionnant voyage dans la pensée profonde que traduira la gestuelle du peintre. Alexandre Vanautgaerden a retranscrit lintégralité des textes de ces carnets quil présente au lecteur comme un petit traité de méditation sur la peinture et la mystique des Maîtres flamands. Voici donc un Livre dheures moderne, où lessai de commentaire dAlexandre Vanautgaerden se mêle à des pensées de sagesses venues dOrient comme dOccident, à des poèmes, des citations de grands peintres et aux facsimilés des carnets de lartiste. ‎

Antinoë - Brest

Téléphone : 02 98 80 52 48

15,00 EUR

‎BERNADAC (Christian)(prés. par).‎

Référence : 3723

(1977)

‎« Dagore ». Les carnets secrets de la Cagoule.‎

‎ France-Empire, 1977, fort gr. in-8°, 611 pp, broché, couv. à rabats, bon état‎


‎Les Carnets secrets d'Aristide Corre (Dagore pour la Cagoule). — La Cagoule ! Mystérieuse cagoule. Si mystérleuse qu’aujourd’hui encore, devant l’absence d’archives, de documents officiels (Ia plupart des dossiers de police et d’instruction ont été pillés ou simplement épurés pendant Ia Seconde Guerre mondiale par d’anciens Cagoulards) et surtout devant le truquage des pièces fournies aux divers interrogatoires d’avant-procès, devant les faux témoignages, les repentirs, les aveux extorqués et repris, les alibis fabriqués, les dénonciations, les soutiens politiques et militaires, journalistes, écrivains, historiens, en sont à s’interroger sur Ia réalité de ses actions de commando ou de plastiquage, l‘organisation interne du mouvement, son financement, son armement, ses relations avec les facismes italien, espagnol, allemand... La Cagoule – organisation secrète d’action révolutionnaire – fondée en 1936 par des membres dissidents de l’Action française, deçus et irrités par « le manque de combativité » du vieux mouvement royaliste et nationaliste, devant Ia « montée et les dangers » du Front Populaire et du communisme, avait son chroniqueur quotidien et, jusqu’à Ia pubIication de ce livre, chacun l’ignorait. Les Carnets d’Aristide Corre (Dagore pour Ia Cagoule) contiennent Ia plupart des secrets de I’organisation terroriste. Comment imaginer que celul, sans qui sans doute, le fondateur Eugène Deloncle, n’aurait rien entrepris, alt pu commettre l’imprudence de confier chaque jour à des cahiers : notations, réflexions, commentaires, informations concernant les crimes et les objectifs de la Cagoule. Assurément, nul homme n’aurait été plus mal choisi pour occuper le poste de chef du Deuxième Bureau, chargé du renseignement et de Ia mise en place des actions de l’organisation. Ce besoin d’écrire – noir sur blanc – qul est refusé à tout agent secret, Dagore allait se montrer incapable de le réprimer et, lorsque le policier Jobard perquisitionnera chez lui, les carnets reliés – racontant tout ou presque tout – seront là, bien rangés à quelques centimètres du bout de son nez, sur les rayons de la bibliothèque. II est vrai que Ia police a des excuses de ne pas avoir poussé plus loin ses investigations, elle venait de trouver chez Dagore une grande liste d'« abonnés » de I’O.S.A.R., ce qui permit, indicateurs infiltrés aidant, de mettre pratiquement fin à l’organisation. C’est par hasard que Christian Bernadac a retrouvé les précieux carnets secrets d’Aristide Corre et a décidé de les publier et de les présenter en les commentant. La vie d’Aristide Corre, telle qu’iI Ia raconte sans rien cacher ni de son action, ni de ses amours, est un document humain qul révèle un personnage hors série... — "En poursuivant des recherches sur les camps de concentration, le journaliste Christian Bernadac fut amené à rencontrer, en 1969, le père Joseph Fily, déporté à Dachau et ancien Cagoulard. Ce dernier lui communiqua les carnets d'Aristide Corre, qu'il avait en dépôt depuis 1942. Aristide Corre, dit Dagore, fut le chef du 2e Bureau de la Cagoule. Ami d'enfance d'Eugène Deloncle, il le suivit à l'Action Française, puis dans la constitution de l'organisation clandestine qui devait renverser le régime honni par l'extrême-droite. Recherché par la police française, Dagore se réfugia à Saint-Sébastien en octobre 1937 et il vécut en exil en Espagne jusqu'à la défaite de 1940. Engagé dans la Résistance, contrairement à ses amis Deloncle, Filliol et Darnand, il fut fusillé à la prison du Cherche-Midi le 31 mars 1942, sous la fausse identité de Claude Meunier, ce qui explique qu'à la Libération la police le recherchait toujours. Bernadac vient de publier ces carnets sous la forme de larges extraits annotés qui, au-delà des renseignements fournis sur l'Organisation Secrète d'Action Révolutionnaire, apportent une meilleure compréhension de la psychologie des principaux Cagoulards, tels que Deloncle, Filliol, Jeantet, sans oublier l'auteur méconnu, écrivain manqué qui mêle l'introspection à la conspiration. Il peut paraître surprenant de voir le responsable du 2e Bureau d'une organisation clandestine tenir régulièrement un journal dans lequel il consigne des notations parfois détaillées sur les réunions auxquelles il a participé ou sur les projets de "coups" à monter, même si elles apparaissent sous une forme qui n'est pas toujours très claire pour le non- initié. C'est ce qui fait l'intérêt de cette publication originale qui nous permet de mieux connaître le milieu Cagoulard, à défaut de tout savoir sur le "Complot" et ses prolongements. Aristide Corre signale souvent qu'il ne peut encore noter dans son journal ce qu'il a vu ou entendu le jour même, mais il y revient à coup sûr les jours suivants avec des précisions de plus en plus nettes, qu'il s'agisse du trafic d'armes, de la suppression de traîtres et d'ennemis ou de la constitution de dépôts d'armes et de munitions dans la région parisienne. Il écrit plus librement après son exil en Espagne, certes, mais sa situation d'isolement et de dépendance le préoccupe de plus en plus, au détriment des notations politico-militaires, qu'elles concernent la situation française ou la guerre civile. C'est pourquoi le lecteur reste souvent sur sa faim, à moins qu'il n'apprécie l'étalage des états d'âme et des phantasmes de l'auteur. La lecture de ces carnets apporte la confirmation que la Côte d'Azur a constitué pour la Cagoule un secteur important, que ce soit pour le trafic d'armes ou pour les contacts avec les services spéciaux italiens. Joseph Darnand est intimement lié à ces deux affaires et son nom revient souvent sous la plume de Dagore." (Jean-Louis Panicacci, Cahiers de la Méditerranée, 1977) ‎

Pages d'Histoire - Librairie Clio - Paris

Téléphone : 33 01 45 41 59 20

20,00 EUR
Téléchargez l'application sur Google Play Téléchargez l'application sur l'AppStore
VINCI Léonard de - Carnets

L'article a été ajouté à votre panier

Vous venez d'ajouter :

-

Il y a 0 article(s) dans votre panier.
Total : 0,00 €
(hors frais de livraison)
En savoir plus sur la livraison
A quoi sert un compte utilisateur ?

A quoi sert un compte utilisateur ?

  • Toutes vos recherches sont mémorisées dans votre historique permettant de retrouver et d'effectuer à nouveau des recherches antérieures.
  • Vous pouvez gérer une liste des recherches favorites que vous faites régulièrement.
  • Vos préférences (paramètres de recherche, langue de consultation du site, etc) sont mémorisées.
  • Vous pouvez envoyer les résultats de recherche sur votre adresse mail sans avoir à la renseigner à chaque fois.
  • Contacter les libraires, passer des commandes, voir l'historique de vos commandes.
  • Publier des Evènements en rapport avec le livre.

Et bien d'autres choses que vous découvrirez en parcourant Livre Rare Book !