‎PLANTAVIT de LA PAUSE (Guillaume); DESFONTAINES (Pierre-François-Guillaume):‎
‎Mémoires pour servir à l'histoire de la Calotte.‎

‎Basle, Chez les héritiers de Brandmyller, 1725. 2 parties en un volume in-12 de [28]-194-153-[1]-6-23 pages, plein veau brun, dos à nerfs orné de filets et fleurons dorés, pièce de titre en maroquin rouge, tranches rouges. ‎

Reference : 15435


‎Page de titre illustrée du beau blason du Régiment, et grande partition dépliante de la Marche du Régiment de la Calotte. Edition originale. "Le Régiment de la Calotte fut fondé vers la fin du règne de Louis XIV par une société de joyeux officiers, qui n'avaient, à ce qu'il paraît, rien de mieux à faire que de se moquer de tout le monde, en commençant par eux-mêmes. Le hasard donna lieu à cette facétie, qui se prolongea plus d'un demi-siècle. Les fondateurs furent : Aymon, porte-manteau du roi, et de Torsac, exempt des gardes du corps. Ces messieurs s'entretenaient avec quelques amis, quand l'un d'eux se plaignit d'avoir mal à la tête, et dit qu'il avait une calotte de plomb. Le mot fut relevé ; il fit fortune : de là le nom du régiment de la calotte donné à leur réunion. Elle fit frapper des médailles, adopta un étendard et un sceau avec des armes parlantes, où se trouvaient réunies, dans toutes les règles de l'art héraldique, une calotte, une pleine lune, un rat, un drapeau, une marotte, deux singes habillés, bottés, avec l'épée au côté. La devise était : favet Momus, luna influit. Les associés se mirent à distribuer des brevets en vers à tous ceux qui faisaient quelque sottise éclatante : ministres, princes, maréchaux, courtisans, abbés, dames de la cour, financiers, hommes de lettres, artistes, comédiens, personne ne fut excepté. Le brevet de la calotte devint alors une véritable censure des travers et des ridicules. Plusieurs personnes du plus haut rang s'empressèrent de s'enrégimenter." in Arthur Dinaux, Les Sociétés badines bachiques littéraires et chantantes, leur histoire et leurs travaux. Paris, 1867. ‎

€227.96
ILLIBRAIRIE | Alexandre Illi | Bombadil SA
Bookseller's contact details

ILLIBRAIRIE | Alexandre Illi | Bombadil SA
Monsieur Alexandre Illi
20 Grand'Rue
1204 Genève
Switzerland

info@illibrairie.ch

+4122 310 20 50

Contact bookseller

Payment mode
Transfer
Others
Sale conditions

Conformes aux usages de la librairie ancienne et moderne, tous les ouvrages sont complets et en bon état, sauf mention contraire. Les prix indiqués sont nets, les frais d’expédition sont à la charge du destinataire et seront précisés au moment de la commande. Les commandes peuvent être transmises par téléphone, par correspondance et par courriel. Vous pouvez venir chercher vos livres à la librairie, après vous être assurés de leur disponibilité.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎[RÉGIMENT DE LA CALOTTE]‎

Reference : 483

(1732)

‎Mémoires pour servir à l’histoire de la calotte. Nouvelle édition augmentée d’un tiers.‎

‎ Moropolis (Hollande) : Momus 1732 3 parties en un petit volume in-12, 132 x 76 : (6 ff.), 192, 156, 161 pp., (3 ff.). Maroquin rouge, triple filet doré en encadrement sur les plats, dos lisse orné à la grotesque, tranches dorées sur marbrures, roulette dorée intérieure (reliure de l’époque). ‎


‎Seconde édition de cet ouvrage paru pour la première fois en 1725, à Basle. Elle se trouve ici augmentée d’une troisième partie.Le Régiment de la calotte était le nom de la Confrérie des fous. Il fut créé sous le règne de louis XIV et voici certaines particularités qu’en donne un éditeur anonyme rapportées par Bernard Picard : “Le régiment de la Calotte doit sa naissance à quelques beaux esprits de la Cour, qui formèrent il y a quelques années une société. Ils se proposèrent pour but de corriger les mœurs, de réformer le style à la mode en le tournant en ridicule, et d’ériger un tribunal opposé à celui de l’Académie française. Les membres de cette nouvelle compagnie ayant prévu qu’on ne manquerait de les accuser de légèreté sur la difficulté de leur entreprise, jugèrent à propos de prendre une calotte de plomb, et le nom de Régiment de la Calotte. Voici quelle en fut l’occasion :Vers la fin du règne de Louis XIV, M. de Torsac, exempt des gardes-du-corps, M. Aymon, porte-manteau du roi, et divers autres officiers, ayant un jour fait mille plaisanteries sur un mal de tête dont l’un d’entre eux souffrait extrêmement, proposèrent une calotte de plomb au malade. La conversation s’étant échauffée, ils s’avisèrent de créer un régiment composé uniquement de personnes distinguées par l’extravagance de leurs discours ou de leurs actions. Ils le nommèrent le régiment de la Calotte, en faveur de la calotte de plomb ; et d’un consentement unanime le sieur Aymon en fut aussitôt élu général (…) Plusieurs personnes de distinction se rangèrent sous les étendards du régiment, et chacun se faisait une occupation sérieuse de relever par des traits de raillerie les défauts des gens les plus considérables, et les fautes qui leur échappaient.” (Bernard Picart, Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du monde, représentées par des figures dessinées à la main de Bernard Picart, et autres ; avec des explications historiques et des dissertations curieuses, Paris 1809, tome 8, pages 363-364).Les Mémoires furent publiés à plusieurs reprises jusqu’en 1752. Les principaux auteurs étaient l’abbé Desfontaines, Gacon, Piron, Grécourt, etc. qui s’attaquaient aussi bien aux hommes de pouvoir comme Louis XV, Marie Leczinska, etc. qu’à l’épiscopat, aux gens de robe et de la finance, sans oublier aux hommes de lettres. Le régiment avait également et surtout déclaré une véritable guerre à mort à l’Académie Française.Exemplaire dans une luxueuse reliure en plein maroquin de l’époque, condition extrêmement rare pour cet ouvrage. Manifest, peinture‎

Librairie Busser - Paris

Phone number : 0156816322

EUR700.00

‎PLANTAVIT DE LA PAUSE Guillaume & DESFONTAINES Pierre François Guyot‎

Reference : 50725

(1732)

‎Memoires pour servir a l'histoire de la Calotte‎

‎Chez le libraire de Momus , à Moropolis 1732, Pet. in-12 (7,5x13,3cm), (12) 192, 156, 161p. (7) et (8) 167pp. (1) ; (6) 152pp., 6 parties en 2 volumes reliés.‎


‎Seconde édition, augmentée d'une troisième partie, de cet ouvrage qui parut pour la première fois à Bâle en 1725. Le deuxième volume contient les cinquième et sixième parties en originale, Aux États Calotins (1754), De l'imprimerie Calotine. Ces Mémoires furent publiés plusieurs fois jusqu'en 1754. Cette édition a été publiée quelque part en Hollande. Les deux volumes ne contiennent pas la quatrième partie, car elle ne parut pas à part, mais fut intégrée à l'édition de 1735. Reliures en plein veau blond d'époque. Dos lisses joliment ornés, roulettes en queue et tête. Pièce de titre en maroquin rouge et de tomaisons en maroquin beige. Menus frottements en coiffes et coins. Un coin émoussé. Bel exemplaire. L'autre nom du régiment de la Calotte fut celui de la Confrérie des fous, société littéraire secrète à l'origine militaire qui fut formée sous Louis XIV, ses principaux collaborateurs, en guerre contre la corruption des murs et l'Académie française, furent l'abbé Guyot-Desfontaine, Piron, Grécourt, Plantavit de la Pause, Gacon, l'abbé Macon, etc. La meilleure définition qu'on peut en trouver est donné par Picart dans son ouvrage : Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du monde ; voici ce qu'il en dit : « Le régiment de la Calotte doit sa naissance à quelques beaux esprits de la Cour, qui formèrent il y a quelques années une société. Ils se proposèrent pour but de corriger les moeurs, de réformer le style à la mode en le tournant en ridicule, et d'ériger un tribunal opposé à celui de l'Académie française. Les membres de cette nouvelle compagnie ayant prévu qu'on ne manquerait de les accuser de légèreté sur la difficulté de leur entreprise, jugèrent à propos de prendre une calotte de plomb, et le nom de Régiment de la Calotte. Voici quelle en fut l'occasion : vers la fin du règne de Louis XIV, M. de Torsac, exempt des gardes-du-corps, M. Aymon, porte-manteau du roi, et divers autres officiers, ayant un jour fait mille plaisanteries sur un mal de tête dont l'un d'entre eux souffrait extrêmement, proposèrent une calotte de plomb au malade. La conversation s'étant échauffée, ils s'avisèrent de créer un régiment composé uniquement de personnes distinguées par l'extravagance de leurs discours ou de leurs actions. Ils le nommèrent le régiment de la Calotte, en faveur de la calotte de plomb ; et d'un consentement unanime le sieur Aymon en fut aussitôt élu général [...] Plusieurs personnes de distinction se rangèrent sous les étendards du régiment, et chacun se faisait une occupation sérieuse de relever par des traits de raillerie les défauts des gens les plus considérables, et les fautes qui leur échappaient. » Ex-libris aux armes de Joseph Justine Pinseau de la Ménardière. - Photos sur www.Edition-originale.com - ‎

Le Feu Follet - Paris

Phone number : 01 56 08 08 85

EUR400.00

‎[PLANTAVIT de la PAUSE. Guillaume. Abbé de MARGON. Abbé GUYOT DESFONTAINES. AYMON...]‎

Reference : 9071

(1752)

‎Mémoires pour servir à l'histoire de la Calotte...‎

‎ 1752 Aux Etats calotins. De l'imprimerie calotine. 1752. 4 parties en 3 volumes in-12, plein maroquin rouge, triple filets dorés en encadrement, dos lisses ornés, tranches dorées. [14] pp. ; 192 pp. - [2] pp. ; 162 pp. - [6] pp. ; 160 pp. ; [2] ff. ; 31 pp. ; [1] p. bl. ‎


‎"Nouvelle édition augmentée des III et IV parties". Le Régiment de la Calotte fut fondé en 1702 par Aymon et de Torsac. Société festive et carnavalesque, qui avait " pour but de corriger les mœurs, de réformer le style à la mode en le tournant en ridicule, et d'ériger un tribunal opposé à celui de l'Académie française". Cette société fut active jusqu'en 1752, puis perdura au sein de l'armée jusqu'au début XIXème. Les mémoires pour servir à l'Histoire de la Calotte parurent de 1725 à 1752, et n'épargnèrent personne: le Roi, la Cour, le Clergé... avec en cible favorite l'Académie française. Très bel exemplaire en plein maroquin rouge. Infimes rousseurs et petit accroc à la coiffe supérieure du tome 3. Barbier III, 238. Une mention ancienne au crayon au début du volume 1, précise que les reliures sont de Derome. ‎

Librairie Pierre Prévost - Paris

Phone number : 01 40 56 97 98

EUR1,350.00

‎PLANTAVIT de LA PAUSE (Guillaume), DESFONTAINES (Pierre-François-Guillaume)‎

Reference : 15061

(1725)

‎Mémoires pour servir à l'histoire de la Calotte‎

‎ 1725 Basle, chez les héritiers de Brandmyller, 1725, 2 parties en 1 vol. in 12 de (28)pp. (titre en rouge et noir compris, avec vignette gravée représentant les armes de la calotte)-194 pp. (les 2 dernières pages sont chiffrées par erreur 139 et 140)-176 pp. (fx-titre et titre compris), rel. d'ép plein veau brun foncé, dos à nerfs orné de fers dorés, pièce de titre de maroquin rouge, la coiffe sup. manque, sans la planche de musique, sinon bon ex.‎


‎Éd. orig. Le Régiment de la Calotte fut fondé vers la fin du règne de Louis XIV par une société de joyeux officiers, qui n'avaient, à ce qu'il paraît, rien de mieux à faire que de se moquer de tout le monde, en commençant par eux-mêmes. Le hasard donna lieu à cette facétie, qui se prolongea plus d'un demi-siècle. Les fondateurs furent : Aymon, porte-manteau du roi, et de Torsac, exempt des gardes du corps. Ces messieurs s'entretenaient avec quelques amis, quand l'un d'eux se plaignit d'avoir mal à la tête, et dit qu'il avait une calotte de plomb. Le mot fut relevé ; il fit fortune : de là le nom du régiment de la calotte donné à leur réunion. Elle fit frapper des médailles, adopta un étendard et un sceau avec des armes parlantes, où se trouvaient réunies, dans toutes les règles de l'art héraldique, une calotte, une pleine lune, un rat, un drapeau, une marotte, deux singes habillés, bottés, avec l'épée au côté. La devise était : favet Momus, luna influit. Les associés se mirent à distribuer des brevets en vers à tous ceux qui faisaient quelque sottise éclatante : ministres, princes, maréchaux, courtisans, abbés, dames de la cour, financiers, hommes de lettres, artistes, comédiens, personne ne fut excepté. Le brevet de la calotte devint alors une véritable censure des travers et des ridicules. Plusieurs personnes du plus haut rang s'empressèrent de s'enrégimenter. (Arthur Dinaux, Les Sociétés badines bachiques littéraires et chantantes, leur histoire et leurs travaux. Paris, 1867). Les ouvrages dont le prix est supérieur à 35 euros vous seront envoyés par colissimo avec suivi, et remis contre signature. ‎

Librairie de Sèvres - Paris

Phone number : 33 (0)1 44 49 94 78

EUR150.00

‎(LA CALOTTE) -‎

Reference : 10806

(1732)

‎Mémoires pour servir à l'histoire de la Calotte. Nouvelle édition augmentée d'un tiers.‎

‎ 1732 A Moropolis, Momus, 1732 ; 3 parties en un fort volume in -12°, plein cartonnage muet de l'époque gris; (6) ff - 192 pp -; 156 pp.; 151 pp. - (7) pp. (table des 3 parties). Petite tache rousse à 4 feuillets, très pâles traces de mouillures en marge de quelques feuillets, sinon bon état intérieur, reliure très modeste, coutures lâches. Complet des 3 parties de cette deuxième édition.‎


‎ Publication de la Société du Régiment de La Calotte,“… association burlesque et satirique…“, à laquelle participèrent “Aymon, Saint-Martin ,l'Abbé Gacon, Piron, l'abbé Desfontaines, Roy, Grécourt,…“, auteurs de pamphlets, boutades, comédies, épigrammes, etc… ( Cf. Pierre Larousse). (ChT14) ‎

Livres Anciens N. Rousseau

Phone number : 33 (0)2 54 49 05 62

EUR200.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
PLANTAVIT de LA PAUSE (Guillaume); ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !