‎ARNAVIELLE Albert‎
‎Lettre autographe signée‎

‎Lettre autographe signée, datée du 31 janvier 1900 au peintre félibre Marsal. Sur papier en-tête "La Campana de Magalouna". Commande d'une affiche et d'une illustration. Très bon ‎

Reference : 8463


‎‎

€40.00
Librairie Seigneur
Bookseller's contact details

Librairie Seigneur
Martine Seigneur
Le Village
26170 Le Poêt en Percip
France

librairie-seigneur@sfr.fr

06 79 21 01 07

Contact bookseller

Payment mode
Cheque
Transfer
Others
Sale conditions

Conforme aux usages de la profession.

Contact bookseller about this book

Enter these characters to validate your form.
*
Send

5 book(s) with the same title

‎Lettre autographe signée / LAMARZELLE (Gustave de)(1852-1929), Paul BEGINE / Comte de Paris. ‎

Reference : 41017

(1905)

‎L. A. S. / Lettre autographe signée de Gustave de LAMARZELLE [Juriste, professeur de droit international à la Faculté de droit de l'Institut catholique, Paris. Député du Morbihan, 1885-1893, Sénateur 1894-1924] à Begine, chef du bureau politique du Comte de Paris, et réponse de celui-ci.‎

‎ 1905 PARIS - 4 Juin 1905 - Lettre autographe signée de Gustave de Lamarzelle en un double feuillet [18x11,5 cm] manuscrite sur 2 pages et 1/2, en-tête imprimé; papier ivoire filigrané BFK de Rives. *****___***** PARIS - 9 Juin 1905 - Lettre autographe signée de Paul Begine [?] en un double feuillet [18,5x12 cm] manuscrite sur 2 pages 1/2, en-tête imprimé en bleu; papier ivoire vergé et filigrané à la couronne royale et "Impérial Century". Pliures horizontale. Avec traces au premier feuillet de la réponse. Ensemble en bon état.‎

‎[en-tête imprimé] Sénat Monsieur, Je vous demande mille pardons de n'avoir pas plus tôt répondu à votre si intéressante lettre. J'ai passé depuis peu un tel surmenage et peu de telles émotions que vous voudrez bien m'excuser. Je n'ai cru pouvoir mieux faire que de communiquer votre lettre à M. Begine chef du bureau politique du prince. Le prince seul en effet pourrait donner l'impulsion nécessaire pour mettre en politique le plan que vous proposez. Mais nous sommes dans un tel état de désorganisation! Veuillez croire, Monsieur, à mes sentiments les plus distingués, [signature] G. de Lamarzelle Paris 4 Juin 1905 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°[en-tête imprimé] 58, Rue du Faubg St Honoré, Paris 9-6-05 Monsieur, M. de Lamarzelle vient de me communiquer le très intéressant rapport que vous lui avez envoyé sur la nécessité d'une organisation de presse spéciale aux journaux monarchiques des départements. Vous n'ignorez pas, monsieur, quel prix j'attache à toutes les questions qui touchent à la presse. Aussi suis-je très désireux de voir aboutir d'heureuses réformes comme celle que vous souhaitez. Mais vous savez aussi combien il m'est difficile, au milieu de mes multiples occupations, de pouvoir suivre efficacement une affaire de telle importance. Je me suis donc permis d'adresser votre lettre à la commission technique permanente de presse que vient d'instituer le Congrès Monarchique. Je ne doute pas, Monsieur, qu'elle ne mette à profit vos excellents conseils et qu'elle ne consacre tous ses efforts à la réalisation de votre désir. Veuillez agréer, monsieur l'expression de mes sentiments très distingués. [signature illisible] Paul Begine (?) ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎


Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR30.00

‎Lettre autographe signée / POLIGNAC (Armand XXVI duc de POLIGNAC, Héracle Marie de...)(1843-1917). ‎

Reference : 43110

‎L. A. S. / Lettre autographe signée de Héracle de Polignac à une Duchesse. ‎

‎ . Sl - s.d. - Lettre autographe signée en un double feuillet intégralement manuscrit [17x11 cm], papier blanc vergé au chiffre 'HP' surmonté de la couronne ducale bleue gaufrée en tête. Pliuress horizontales et verticale. Bon état. ‎

‎Mercredi Ma chère Desse Je n'ai pas répondu a votre seconde lettre parce que je vous avais ecrit a veille. Je ne savais pas que vous comptiez sur une lettre de moi dimanche matin, car sans cela je vous aurais ecrit le samedi. J'avais remis à dimanche la rédaction de ma missive pour me prouver une des 4 actions le jour du seigneur: j'ai suivi vos recommandations et j'ai ecrit a ma tante, ce qui ne m'a pas beaucoup amusé parce qu'il a fallu faire du sentiment. Vous ... elle voit si cela a fait bon effet. Votre plebiscite m'a ... le plaisir de passer la journée et la soirée au quartier et de dîner fort tard. toutes mes préoccupations m'ont donné un mal de tête qui m'a duré deux jours et une douleur dans l'epaule; j'espere qu'ils ne vont pas en faire une autre d'ici quelque temps. Voila la semaine qui se passe et j'espere, s'il plait à Dieu, non pas vous serrer dans mes bras mais vous presenter simplement mes devoirs dans quatre jours. Quinze jours c'est une séparation bien longue. Demandez a votre mère si elle lit dans le figaro un feuilleton intitulé le Roman de deux femmes mariées, il y a une belle mere qui a un tres bon caractère. Ceci n'est qu'une ... et ... ... . au plaisir de vous revoir, nous aurons ... de choses à nous dire ou plutôt a ... ... la même chose, il est si doux de parler de son amour. Je suis curieux de savoir ce qui est arrivé a vos propriétés Madame si vous ... mille et mille tendresses, ne m'oubliez pas ... de votre ami [signature] Heracle ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎


Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR25.00

‎Lettre autographe signée / LE CHEVALIER ou LECHEVALIER (Jean-Baptiste (1752-1836) / Comtesse A. Palamède de Macheco [née Amicie de Bataille de Jaucourt - ....-1857], Marquise de Bute. ‎

Reference : 16268

(1820)

‎L .A. S. / Lettre autographe signée de LE CHEVALIER [Né à Trelly (Manche), professa, de 1772 à 1778, dans les collèges du Plessis, d'Harcourt et de Navarre, à Paris. Secrétaire du comte de Choiseul-Gouffier, ambassadeur à Constantinople, il voyagea en Italie, partit pour l'Asie Mineure, explora la plaine de Troie, visita Propontide et le Pont-Euxin, et remplit plusieurs mission en Moldavie. En 1806, il fut nommé conservateur de la bibliothèque Sainte-Geneviève, à Paris] à la comtesse A. Palamède de Macheco, née Bataille, à propos de son ouvrage "Vie de Blanche de Castille, reine de France, mére de Saint-Louis...", Paris, Kleffer, 1820. ‎

‎ 1820 PARIS - 16 Décembre 1820 - Lettre autographe signée en 2 doubles feuillets [24,5x14,5 cm]: 8 pages manuscrites; papier vergé ivoirin filigrané (couronne de laurier dans un cercle orné). Pliures horizontale et verticale. Rousseurs. Bon état. ‎

‎Paris le 16 xbre 1820Madame la comtesseAvant de vous offrir l'hommage de ma reconnoissance pour le présent cadeau dont vous mavez honoré en me permettant de jouir des prémices de votre exellent ouvrage, avant de vous remercier de la marque particulière confiance que vous m'avez donnée, en m'autorisant à vous en dire franchement mon avis, je voulois vous rendre compte des commissions dont vous m'avez chargé auprès de Me la Marquise de Bute. Mais comme j'attends encore les reponses qui m'ont été promises, je craindrois enfin d'abuser de votre patience, et de meriter par un trop long délay le soupçon de négligence ou d'oubly. Je vais donc m'acquitter de la tache delicate que vous m'avez donnée; toute autre à ma place la trouverait difficile, mais j'ai sous les yeux le joli petit billet que vous m'avez fait l'honneur de m'adresser en montant en voiture: il m'enhardit à vous dire toute ma pensée puis que vous avez la bonté de recommande votre ouvrage à toute la franchise de mon caractère. Si mes critiques sont injustes, si même les fautes que je croirai appercevoirse trouvoient par hazard être des beautés, vous ne m'en voudrez pas de mes erreurs, vous n'envisagerez que mes bonnes intention et vous me pardonnerez tout en faveur de mon obéissance à vos ordres. J'entre donc hardiment en matiere, Madame et je commence par vous assurer que pour premier acte de ma franchise, que votre ouvrage est généralement écrit dans le véritable style de l'histoire, avec noblesse, simplicité pureté et élégance; que vous avez presenté votre heroine sous des traits plus neufs et plus brillant qu'aucun de ses historiens qui vous ont precedé, que vous etes entrée dans des considérations très elevées sur le regime féodal et les rapports de nos Rois avec leurs grands vassaux, que vous avez montré dans tout le cours de l'ouvrage une connoissance tres etendue et trés profonde des Histoires de france d'espagne et d'angleterre, que vous avez fierement defendu la Religion et la Noblesse contre les attaques des Albigeois anciens et modernes, en un mot que votre histoire de la Reine Blanche est certainement la meilleure et la plus complete qui ait paru jusqu'a nos jours; ..... je vous vois d'ici secoue la tête et suspecter deja peut être ma franchise accoutumée en me voyant débuter par un éloge aussi flatteur mais veuillez bien remarquer, Madame, que j'ai sousligné le mot généralement au debut de mes louanges. Car la quatrieme partie ne m'a pas paru ecrite avec autant de nerf ni autant de soin que les trois premieres; maintenant que me voila lancé dans la penible carriere de la critique, je vais frapper d'estoc et de taille, et travailler de mon mieux à meriter la bonne opinion que vous avez de ma sincérité. Je me tromperai souvent sans doute mais plus je serai sevère, plus j'en suis sur vous serez portée à me pardonner. La premiere page de votre préface contient deux critiques, ce frontispice n'est pas heureux, jaurais beaucoup mieux aîmé que vous eussiez debuté par l'excellente phrase qui termine votre ouvrage. ,,Si j'ai fait connoitre et apprecier,, les vertus de la Reine Blanche, ces huit lignes etoient suffisantes et parfaites; il etoit au moins inutile d'attaquer les auteurs de Biographie en les accusant d'ignorance et d'accuser le Baron d'autant de pesanteur et d'ennuy vous pouviez hardiment et avec toute sorte de confiance laisser à vos lecteurs le soin de comparer votre ouvrage avec le sien et de rendre aux Biographes la justice quils meritoient. vous pouviez aussi très bien vous dispenser de faire connoitre les sources où vous aviez prise et sutout, à cette occasion, de tomber une seconde fois sur la friperie de ce malheureux Baron d'Auteuil... à la page 35. vous dites en parlant de la Reine de Castille qu'elle survécut quelques mois à l'époux quelle avoit uniquement aimé; les Reines comme les autres femmes, ne font que leur devoir en aimant uniquement leurs maris page 30. le diadême de ce jeune Roi ne fut qu'une bande de papier doré cette phrase rappelle la brillante sortie de Bonaparte contre la legitimité..... qu'est ce qu'un thrône trois planches couvertes dun tapis de velours page 35., cette persuasion doit apporter au coeur de Blanche une consolation dont cette courageuse mais aimante princesse il ny a point d'opposition réelle entre le courage, et la tendresse. je dirois donc cette princesse courageuse et aimante. à la page 57. vous maltraitez un peu Mezeray. j'en suis faché ce Tacite Bas normand etoit tout juste de mon paÿs... page 68. les prieres d'une ame pure montent comme l'encens de l'arabie au trône du tout puissant. je ne sais si je me trompe, mais je crois quil n'y a que l'Arabie qui produise l'encens. page 76. ce prince brave..... et dans la phrase suivante ce comte troubadour. page 77. je suis très convaicu de cet amour. voici une faute majeure qui je vous conseille de cantonner s'il en est encore temps avant tout votre participe doit etre au feminin et il est fort à craindre que la malice infernale des hommes et la jalousie des femmes ne s'empare de cette faute pour chercher à prouver que l'auteur de votre ouvrage n'est pas de votre sexe... en second lieu, le lecteur s'inquiete fort peu de la conviction particulere de l'historien il lui demande imperieusement des temoignages et des preuves. vous avez, encore dans d'autres endroits, émis votre opinion personnelle sur des faits. et je tacherai de vous les signaler car je suis décidé à ne vous rien pardonner dussiez vous vous mettre un peu en colere contre moi. page 82. encore ici l'historien nous fait part de son opinion particuliere et même avec une sorte de dédain pour les confreres qui ne la partagent pas..... je ne reponds point à une pareille attention. je me bornerois à dire: la vie entiere de Blanche repond à ces inmperieux soupçons... page 84. voici encore une de ces pages que je voudrois faire cantonner, et que j'aurois severement condamner à ne pas voir le jour si j'avois eté consulté. cette bizarre anecdote de la belle pucelle de Montpensier, n'est pas digne de la majesté de l'histoire; il est impossible de la raconter sans blesser l'oreille des lecteurs delicats, et sans exciter la risée de ceux qui ne le sont pas; les vipères du Constitutionnel et de la Minerve ne manqueront pas de remarquer que c'est une femme Royaliste qui se charge de ressusciter l'aventure et nos pieuses princesses n'en seroient pas édifiées. page 118. voici encore notre historienne en jeu.... je suis très persuadée de l'amour du comte. mais je crois qu'il ne s'alluma qu'alors.... il y a deux fautes dans ces deux / lignes. 1°. ce n'est pas vous c'est nous qu'il s'agit de persuader. 2° comment pourriez vous assigner .... assigner l'époque précise ou le coeur de ce prince a pris feu? qui veut trop prouver ne prouve rien. la question de cet amour ne doit pas etre traitée longuement ni a plusieurs reprises. la gravité de l'histoire et le caractère sacré de la reine exigent qu'on ne fasse qu'effleurer un sujet aussi délicat page 117. je ferois disparoitre la note qui se trouve au bas de cette page. le critique estimé peut traiter Mercier avec tout le fiel et toute l'amertume qui lui conviendront. la Comtesse de Macheco ne doit pas entacher son ouvrage de pareilles expressions. je ne pardonne pas plus le capuchon de l'hermite que son amabilité passée. c'est un veritable drôle dont le nom seul est une souillure pour l'histoire de Blanche. encore une fois c'est une faute majeure que de s'appesantir sur cette question, et de se complaire en quelque sorte dans des citations d'auteurs orduriers et impies qui ne peuvent qu'inspirer l'horreur aux ames honnètes, et créer d'injustes soupçons dans des ames innocentes. page 153. cette page est de toute beauté il y en une infinite d'autre dans le cours de l'ouvrage mais ce ne sont des eloges que vous m'avez demandés, mais de la belle et bonne critique. aussi vous voyez que je m'acquitte ponctullement de ma commission. Je finis ici mes reflexions critiques et le ne les continuerai qu'après avoir acquis la certitude qu'elles vous paroissent justes et que par consequent elles ne vous ont pas déplu. dans l'intervalle qui va s'ecouler entre le depart de ma lettre et l'arrivée de votre reponse, j'espere que je recevrai des nouvelles de Lady Bute et de mon ami Mortlock, et je ne perdrai pas une minute pour vous en faire part. Veuillez bien, Madame, faire agréer mon respect à Monsieur le Comte de Machecot et agréer vous même l'hommage du parfait devouement avec lequel j'ai l'honneur d'etre Madame la Comtesse votre tres humble et très obeissant serviteur Le Chevalier conservateur de la Bibliothèque de S-Genevieve. p. s.J'aurois bien envie de recopier ma mechante lettre afin de vous eviter la peine de la lire et de devorer toutes les vilaines ratures. mais j'aime à croire, que vous serez aussi indulgente pour moi que je suis severe pour vous... ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎


Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR30.00

‎Lettre autographe signée / WATTEVILLE (Adolphe du GRABE, baron de...)(1801-1866). ‎

Reference : 19278

(1848)

‎L. A. S. / Lettre autographe signée de Ad. WATTEVILLE [Administrateur et économiste, né et mort à Paris. Se distingua pendant le choléra de 1832, inspecteur des établissements de bienfaisance en 1833, inspecteur général en 1838 et devint directeur de l'Institution des jeunes aveugles] à propos de sa révocation. ‎

‎ 1848 PARIS - 11 Mai 1848 - Lettre autographe signée en un double feuillet [20,5x13,5 cm] manuscrite sur 2 pages, en-tête imprimé du 'Ministère de l'Intérieur'; papier ivoirin. Pliures horizontales. Bon état. ‎

‎Ministère de l'Intérieur. Paris, le 11 Mai 1848. Mon cher Monsieur, Vous savez sans doute que je suis officiellement révoqué par votre administration qui m'a fait savoir cette ... par la lettre la plus sèche, la plus dure et la plus grossière qu'on puisse écrire. Si cette lettre emane du Bureau de Mr de Courtray je ne lui en fait pas mon compliment. Seriez-vous assez bon pour vous occuper de me faire liquider ce qui m'est du encore pour mon indemnité du mois d'avril, 166 f 66c. Je vous serais reconnaissant de me faire savoir l'époque où je pourrai aller chercher le mandat. Après 16 ans de bons et loyaux services me jeter sur le pavé. Si j'étais resté au Ministère un semblable malheur ne me serait pas arrivé. J'avais espéré un moment de rentrer dans une ancienne fonction mais elles viennent d'être donnée à une femme Mad Colombet. Il semble qu'un vertige sans nom, c'est emparé des pauvres têtes qui nous administrent. Je suis fache de tout ceci parcequ'on a repandu le bruit que j'étais déjà replacé, afin sans doute de n'avoir pas a exprimer un regret sur la triste position dans laquelle on m'a placé. Il n'en n'est rien et je ... même de le ... (?) Recevez, mon cher Monsieur, l'assurance de mon bien entier dévouement [signature] Ad. de Watteville ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎


Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR25.00

‎Lettre autographe signée / LA BATIE ou LABATIE [de LARZALIER] (Charles-Joseph de)(1774-1840) / Jean-François de Cahouet (1782-1836). ‎

Reference : 50635

(1813)

‎L.A.S. / Lettre autographe signée de LABATIE [Juge de Paix à Vorey, chevalier du Lys (1814), marié à Magdeleine Chabannes ] adressée à Monsieur le Préfet du Département de la Haute-Loire [Jean-François de Cahouet]: demande que son fils soit admis dans les gardes d'honneur. ‎

‎ 1813 VOREY - 2 Juin 1813 - Lettre autographe signée (lettre/pli) en un double feuillet manuscrit sur 3 pages [24x19,5 cm], adresse en 4e page; papier vergé bleuâtre filigrané. Manque de papier à l'emplacement du cachet. Pliures horizontales et verticales. Bon état général. ‎

‎A MonsieurMonsieur De Cahouet auditeurau Conseil d'état, Chevalier de l'empirePréfet du Département de la haute Loireau Puy°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°2 juin 1813 Lettre de M. Labatie juge de paix du Canton de Vorey demande que son fils soit admis dans les gardes d'honneur °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°Vorey le 2e Juin 1813 Le Juge de Paix du Canton de Vorey A Monsieur le Préfet du Département de la haute Loire. Monsieur J'ai l'honneur de vous exposer que depuis plus d'un an j'ai destiné mon fils ainé [1796?-1864] agé d'environ dix sept ans au service de la marine, l'ayant fait embarquer à Toulon sur le Vaisseau Le Trident [1809-1811-1857] où il a subi les examens necessaires pour devenir aspirant de 2eme Classe, mais sur 300 Candidats, 24 seulement ont été reçus et il ne se trouve point de ce nombre, malgré qu'il fut très favorablement noté. il parait encore certain malheureusement pour lui qu'à l'avenir on ne prendra des aspirants que dans l'école spéciale récemment établie à Toulon, ce qui m'ote tout espoir de le voir reussir dans cette carriere ou il avait beaucoup de gout, à moins que par vôtre credit auprés de son excellence Le Ministre de la Marine, son Brevet lui fut encore expédié. Le jeune homme tout devoué au service militaire a étudié le Latin et les Mathematiques, il a assés de taille et de robusticité ainsy que de sagesse. Sous ces Considerations, j'ose vous prier de lui accorder vôtre protection soit pour lui procurer encore cette faveur, soit pour celle de faire partie d'un regiment des hussards de la garde d'honneur qui s'organise actuellement et à laquelle il a néanmoins quelques droits si son peu d'âge n'y met des obstacles. A cet égard je crois qu'il est à propos de vous informer que j'ai servi plusieurs années dans la gendarmerie à Cheval en qualité de sous officier en ce département et aux armées. que j'ai exercé les fonctions de maire du Chef Lieu du Canton de Vorey, que je les ai quittées pour repondre à la Confiance de les Concitoyens et du gouvernement qui m'appellerent en L'an 10 à celles de Juge de Paix que je suis porté sur la liste des 600 plus imposés, membre du College électoral et presenté Candidat pour le Conseil général de ce Département dans la derniere assemblée de ce College. Mais j'ai encore à vous observer qu'étant dans le cas de depenser beaucoup pour l''éducation d'autres cinq enfants et pour soutenir un procés pendant en la Cour imperiale de Riom où il s'agit d'arretter la perte de la dot de feu ma mere que des acquereurs de mauvaise foi voudraient m'envahir, et ayant perdu depuis peu après y avoir employé environ 30000 f. un etablissement de moulins su le Loire par l'effet d'une inondation extraordinaire qui me ravagea en même temps la moitié d'un domaine assés considerable, ces circonstances sont assés malheureuses pour me priver des moyens de fournir à mon fils ce qui lui sera necessaire pour entrer dans ce Corps distingué si vous l'en jugér digne, et me mettent dans le cas de vous prier de me dispenser de cette dépense par les divers moyens qui sont en vôtre Pouvoir. Enfin je vous supplie, Monsieur le Préfet, de prendre en considération la demande et les observations que je prends la Liberté de vous soumettre; Vôtre zéle à rendre Justice à Vos administrés et vôtre inclination naturelle à les obliger me font présager que j'obtiendrai une reponse favorable, et dans cette douce attente, j'ai l'honneur d'être avec la Consideration, le respect et de devouement les plus distingués, Monsieur le Préfet, Votre très humble et très obeissant Serviteur [signature] Labatie ******************************** DÉSTOCKAGE - LA BOUTIQUE FAIT UNE REMISE DE 50 % SUR TOUT LE CATALOGUE: LES PRIX AFFICHÉS TIENNENT COMPTE DE LA REMISE DE 50 %. - librairie.passe-temps@orange.fr - 06 78 36 86 46 *************************** ‎


Librairie Le Passe-Temps

Phone number : 06 78 36 86 46

EUR60.00
Get it on Google Play Get it on AppStore
ARNAVIELLE Albert - Lettre autographe ...

The item was added to your cart

You have just added :

-

There are/is 0 item(s) in your cart.
Total : €0.00
(without shipping fees)
More information about shipping
What can I do with a user account ?

What can I do with a user account ?

  • All your searches are memorised in your history which allows you to find and redo anterior searches.
  • You may manage a list of your favourite, regular searches.
  • Your preferences (language, search parameters, etc.) are memorised.
  • You may send your search results on your e-mail address without having to fill in each time you need it.
  • Get in touch with booksellers, order books and see previous orders.
  • Publish Events related to books.

And much more that you will discover browsing Livre Rare Book !